Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il fallait retenir

Juve, Roma et Naples au cube

Les trois favoris au trône ont pris trois points, en marquant trois buts, avec plus ou moins de facilité. Sinon, il y a eu de la pluie, un petit Milan, un grand Totti et une petite Lazio. Voilà ce qu’il faut retenir de la 3e journée de Serie A.

Modififié

L’équipe du week-end : Le Napoli


Une domination stérile en première période, et puis l’ouverture du score d’Hamšík – son 82e but en championnat, soit un de plus que Maradona –, le doublé de Callejón, tout en réussite, et finalement les trois points pour les hommes de Sarri qui se positionnent sur le podium, sans trop se fouler.


À noter également : le nouveau look parfaitement naturel de Lorenzo Insigne.

L’analyse définitive : La Juve n'aime pas le suspense


Si la Roma a galéré et que le Napoli a déroulé, la Vieille Dame a, elle, tué tout suspense en dix minutes de jeu. Comme si ça ne l'intéressait pas de susciter et retenir la curiosité du spectateur. Bon, elle a tout de même produit du jeu, géré en avançant, mais ses matchs ressemblent de plus en plus à un épisode de Plus Belle La Vie : prévisible et sans grande surprise. Quoi qu’il en soit, elle en est à trois matchs pour autant de victoires. Il faudra donc beaucoup de courage et de pugnacité à ses poursuivants pour redonner de la consistance et du mordant au scénario de la Serie A.

Le joueur du week-end : Francesco Totti


Quarante ans et vraiment plus du tout puceau. Encore une fois, Er Pupone a joué les sauveurs du côté de l’Olimpico. Entré en jeu à la mi-temps, il a eu le temps d'offrir l’égalisation à Džeko en une touche de balle et puis la victoire à la Roma dans les derniers instants, sur penalty. C'est sa 25e saison en Serie A, la 23e durant laquelle il inscrit au moins un but. Une véritable légende.


Et certainement l’un des seuls mecs sur terre à pouvoir faire pleurer ses supporters sur commande.

Vous avez râté Atalanta 2 – 1 Torino (et vous n’auriez pas dû)


Parce que pour son premier match, Joe Hart a alterné le bon...


... et le drôle.


Parce que l'ouverture du score sur coup franc de Iago Falqué valait le détour. Parce que le Torino est attendu au tournant. Parce que c'était plutôt ouvert comme match. Et enfin parce que l'Atalanta a fini par l'emporter grâce à son adolescent, Franck Kessié. Déjà son quatrième but en Serie A, autant que Belotti et Callejón. Costaud.

Les buts du week-end


Le une-deux avec la barre, par Miralem Pjanić.


La demi-volée, par Marek Hamšík.


La volée, par Gonzalo Higuaín.


La première, par JC Bahebeck.


Le coup franc au-dessus du mur, par Bruno Alves.


Le plat du pied sécurité par Stipe Perica.


Et le cafouillage gagnant, par Stefan de Vrij.

Vidéo

L’image du week-end


Non, les orages italiens ne déconnent pas. Roma–Sampdoria a été interrompu, Genoa-Fiorentina reporté.

Ils l’ont dit


Massimo Ferrero, qui a eu chaud à sa perruque : « Si Dieu nous aide et que nous gagnons contre la Roma, je me couperai les cheveux de la manière que vous souhaitez. »

Maurizio Sarri, pas du tout jaloux : « Sans Higuaín, on a mis neuf buts. Je ne me suis jamais lamenté de son départ. »

Siniša Mihajlović, plein de si : « Si Guardiola veut quelqu'un comme Guardiola dans les buts, alors ça va être difficile… Si Guardiola a d'autres joueurs qu'il veut mettre de côté, nous y jetterions volontiers un coup d'œil. »

Mauro Baldissoni, rabat-joie : « Oui, la Roma pourrait changer de stade. Un stade plus accessible. »

La stat inutile : 476


Comme le nombre de joueurs de Serie A partis en prêt cet été. L’Atalanta est en tête de ce classement, avec 48 joueurs loués. Ce qui fait beaucoup, tout de même.

Et sinon...


Jusqu'à la 91e durant le match contre Pescara, Inter n'avait toujours pas mené au score depuis le début de la saison. Merci Icardi.

En plus de concéder un nul sur le terrain du Chievo, un scoop concernant la Lazio a fuité ce week-end. Franck Passi aurait pu rejoindre le club romain cet été, pour rejoindre Bielsa. Vraiment pas la joie.

C'était la 100e victoire des Bianconeri au Juventus Stadium. Déjà.

Le Milan a cadré deux tirs en 90 minutes contre l'Udinese. Pas facile de gagner dans ces conditions-là.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Ugo Bocchi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 25