1. //
  2. // 5e journée
  3. // Billet

Juve-Roma est le nouveau Barça-Real

À l'image de la lutte terrible que se livraient le Barça et le Real à l'époque Guardiola/Mourinho, le duel entre la Juventus et la Roma risque de se jouer lors des confrontations directes. Car, à l'heure actuelle, aucune équipe ne semble en mesure de les arrêter.

10 34
Massimiliano Allegri n'est pas Pep Guardiola. Et Rudi Garcia n'est pas José Mourinho. Pourtant, depuis quelques jours, quelques semaines même, un doux parfum de Clásico espagnol règne sur la Serie A. Lors de la saison 2010/11, le Barça de Guardiola est sacré champion d'Espagne avec 96 points. Le Real, deuxième, en compte 92. La saison suivante, les Madrilènes décrochent le titre avec 100 points, le Barça suit avec 91 unités. Enfin, lors de l'exercice 2012/13, le Barça, sans Guardiola, reprend ses droits, et atteint à son tour la barre des 100 points. Le Real est deuxième, avec 85. À chaque fois, le troisième du classement, en l'occurrence Valence et l'Atlético Madrid, est distancé de 20 ou 30 points. On parle alors d'un championnat d'Espagne à deux vitesses. Voire même de « deux championnats » , celui entre le Real et le Barça, et l'autre, opposant les 18 équipes restantes. Or, si les débats ont été chamboulés par l'arrivée en force de l'Atlético de Diego Simeone, et les départs successifs de Guardiola puis du Mou, il semblerait qu'un autre pays connaisse désormais la même dynamique. De fait, en Italie, la Roma et la Juventus roulent sur le championnat. Pour la Juve, ce n'est pas nouveau, puisque les Bianconeri sont triples champions en titre. En revanche, la nouvelle suprématie romaine est clairement due à l'arrivée de Rudi Garcia. Une arrivée qui a relancé la Roma sur le devant de la scène. Jusqu'à en faire le principal (le seul, en fait) rival de la Vieille Dame.

100 points pour Rudi


Les statistiques parlent d'elles-mêmes. Cette saison, la Juventus et la Roma ont remporté tous leurs matchs. Six victoires sur six : cinq en championnat, une en Ligue des champions. Bilan chiffré : 14 buts marqués et 2 encaissés pour la Roma, 12 buts marqués et aucun encaissé pour la Juve, qui demeure, avec le Barça, la seule équipe en Europe à ne pas avoir encore encaissé le moindre but. Un mano a mano incroyable, avec deux formations qui se rendent coup pour coup. Étant les deux seules équipes italiennes qualifiées pour la Ligue des champions, la Juve et la Roma jouent toujours le même jour en Serie A. Ainsi, la première gagne. Et l'autre est obligée de lui répondre quelques heures plus tard. C'est encore ce qui s'est passé hier, avec le succès 2-0 de la Louve en fin d'après-midi face au Hellas Vérone, auquel a répondu la Juventus par un 3-0 sur le terrain de l'Atalanta.

Finalement, cette double suprématie n'est que la suite logique de la saison dernière. L'an passé, les deux équipes se sont longtemps suivies, la Roma ayant notamment enchaîné 10 victoires lors des 10 premières journées de championnat. Finalement, la bande de Rudi Garcia avait dû déclarer forfait dans le sprint final, terminant à 17 points de la Juve, mais en battant tout de même son record de points en Serie A (85). Si l'on ajoute donc les 15 points déjà pris cette saison, on peut constater que Rudi Garcia a engrangé 100 points depuis son arrivée en Italie, soit une moyenne de 2,32 points par match. Un rythme de champion. Problème pour lui : la Juve tient, elle aussi, un rythme de champion. Et comme il n'y a pas de places pour deux champions, il va falloir se départager. Parfait : les confrontations directes sont faites pour ça.

Trop forts, ou trop faibles ?


Reste à savoir une chose : que signifie cette double domination romaine et turinoise pour l'ensemble de la Serie A ? Dans ce genre de situation, et comme cela avait d'ailleurs été le cas en Espagne à l'époque de Guardiola/Mourinho, on peut poser deux problématiques. Soit la Serie A possède deux formidables locomotives qui tirent toutes les autres équipes vers le haut, soit c'est une preuve de la faiblesse globale du championnat. En effet, il est très rare, pour ne pas dire complètement inédit, que deux équipes remportent aussi facilement tous leurs matchs en Italie. Là, on a véritablement l'impression que la Roma et la Juve peuvent prendre trois points à chaque journée. Même les matchs autrefois dits « bourbiers » (déplacement à Bergame, par exemple) deviennent quasiment des formalités. Parce que les deux leaders sont devenus trop forts, ou parce que les opposants sont devenus trop faibles ? La vérité se trouve peut-être entre les deux.

Le fait est que, après cinq journées, on peut déjà affirmer à 90% que la lutte pour le Scudetto sera un duel à deux. On pensait que des équipes comme le Napoli ou la Fiorentina pourraient se servir de leur expérience de la saison passée pour se rapprocher des deux ogres. Pas du tout. Pour le moment, les deux formations ne décollent pas et sont même déjà larguées, malgré la victoire napolitaine hier à Sassuolo. Milan est encore en construction, et l'on a bien vu lors du Milan-Juve qu'il y avait encore du chemin à parcourir, la Lazio galère, Parme aussi. Du coup, la seule qui semblait éventuellement en mesure de donner du fil à retordre aux deux bigs, c'est l'Inter de Mazzarri. Un recrutement plutôt intelligent (contrairement à Naples), des premiers matchs convaincants. Oui, mais ça, c'était avant d'en prendre quatre dans le buffet à domicile par le Cagliari de Zeman, lanterne rouge du classement. De quoi rappeler à tout le monde qu'avant que cette Inter-là ne revêtisse le costume de l'Atlético Madrid, Juventini et Romanisti ont encore quelques Scudetti à rafler.

Les victoires de la Roma et de la Juve samedi soir
Résultats et classement de Serie A

Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Nelsondelamare Niveau : District
Mmmmmmmmmmh Tévez est fan d'un pays où on envoie des rats dans l'espace dans des fusées artisanales!

https://www.youtube.com/watch?v=sscYIVx4CgY
Note : 1
La série A s'est affaiblie, la preuve en est que les clubs italiens ont disparu de la scène continentale. On pensait voir la Juve revenir avec Conte mais le fait est que ce club mythique qui roule sur l'Italie entière (Rome excepté) depuis plus de 2 ans est incapable de faire un bon match contre un cador européen. L'adversité est bien trop faible en Série A, les clubs style seconds couteaux se feraient massacrer par leurs homologues espagnols, anglais ou allemands...
Le peu de commentaires (10) sur l'article d'hier confirme bien ce que j'affirmais, la Serie A est devenu un championnat mort mediatiquement (sportivement aussi mais ca on le savait deja...). Une poignee d'hipsters ont essaye d'affirmer le contraire hier (il faut les comprendre..suite au tweet de Rudi Garcia et de sa pouffe).

Si on pouvait donc passer a autre chose. Merci.
La malédiction Sofoot a encore frappé, un article sur la fin de Zeman suivi d'une victoire 1-4 à Milan.
PaganBishop Niveau : DHR
Ezequiel, tu t'es fait tiré ta meuf par un italien ? Ca va bien se passer ne t'en fait pas.
Jamais vu un pauvre type pareil ici, même un Radamel ou autre troll est plus divertissant.
Heiseinberg Niveau : CFA
"chelsea et united assure" donc la BPL est morte mediatiquement ? Pauvre con.
Heiseinberg Niveau : CFA
(10 commentaires dessus aussi)
M'ouais...

la différence avec Real et Barça c'est que Real et Barça dominaient également l'Europe.

Toutefois, la main-mise sur la Serie A de la Juve et la Roma est réelle.

Je suis juventino mais j'admets que la Roma mériterait bien un titre pour l'ensemble de son oeuvre. Je serais curieux d'avoir des stats sur la dernière décennie (ou les deux dernières). La Roma serait sur le podium alors qu'elle n'aura remporté qu'un seul scudetto. C'est pô juste!
Note : 12
Message posté par toof11
La série A s'est affaiblie, la preuve en est que les clubs italiens ont disparu de la scène continentale. On pensait voir la Juve revenir avec Conte mais le fait est que ce club mythique qui roule sur l'Italie entière (Rome excepté) depuis plus de 2 ans est incapable de faire un bon match contre un cador européen. L'adversité est bien trop faible en Série A, les clubs style seconds couteaux se feraient massacrer par leurs homologues espagnols, anglais ou allemands...


Ouep, des seconds couteaux à 2 balles, pour ça que United veut Cuardado, que Arsenal kiffe sur Sanchez ou que Dortmund recrute Immobile...Ces petits clubs ne produisent rien du tout...

Ils n'ont rien à envier aux homologues anglais et allemands comme tu dis, au contraire je pense. Seuls les espagnols sont largement au dessus.

Je te rappel que Naples est sorti de la poule de la mort avec City, Bayern, Villareal sur sa première campagne, puis sort avec 15 points face à Dortmund et Arsenal l'an dernier. Ils ont d'ailleurs tapé 3-1 Chelsea vainqueur de l'édition 2012, qui s'est fait explosé 3-0 par la Juve la saison suivante aussi. Pas si mal pour un championnat qui ne vaut plus un clou.
J'ai assez râlé contre lui parfois pour pouvoir affirmer être particulièrement content de lire à nouveau Eric Maggiori.
L'article pose les bonnes questions et avance de bonnes réponses.
J'ajouterai pour ma part que je crois que la Serie A a déjà recommencé à remonter la pente après avoir touché le fond. Les comptes seront faciles à faire en fin de saison en lisant le classement UEFA. Et si les projets de Seria A à 18 clubs et de seconde équipe passent...
Les joueurs de la Juve auront à cœur de prouver qu'ils sont capables de gagner sans Conte et Allegri semble assez intelligent pour imprimer sa marque sans tout changer. La question est de savoir comment la Roma va gérer les matches en LDC qu'elle n'avait pas la saison dernière. C'est en tous cas le seul club qui puisse opposer à la Juventus un véritable projet de club, financier et sportif.
Le Milan navigue à vue entre son propriétaire, l'héritière et le grand vizir qu'on ne peut virer.
L'Inter reste un mystère.
La Fiorentina est dans la mouise(Rossi et Gomez).
La Lazio est très mal avec Lotito qui ne lachera pas son jouet.
Le Napoli a claqué le fric des ventes Cavani et Lavezzi, a toujours un stade en ruine mais plus vraiment d'équipe. Avantage, on n'entend plus De Laurentis se répandre dans les médias.
Claude le Gentil Niveau : CFA
La comparaison est juste, en ce qui concerne le championnat. Pour l'instant, les deux équipes sont simplement meilleurs, avec des meilleurs éléments, et un projet dans la continuité ( malgré l'arrivée d'un nouvel entraineur sur le banc de la juve).

Il y a également moins de compétitions qu'auparavant, avec des clubs historiques qui connaissent des bas (Milan) ou d'autres qui se reconstruisent après les affaires de 2006 (Juve).

Néanmoins, l y a une mauvaise vision du "potentiel" de certains clubs de serie A à cause des coupes européennes, et plus particulièrement le parcours de la Juve l'an passé.

Trop nonchalante en poule, se faire reverser en europa league était une contre performance, qui a été amplifié au centuple par nombres de médias ( surtout étranger). par après, ne pas atteindre la finale a également été vécue comme une honte ( justifiée, mais encore amplifiée).

On n'a vu que ça. Pendant ce temps :

- Naples a fait deux beaux parcours ( CF Lothaire) + un parcours convenable en europa league
- la fio a vu son beau parcours se terminer contre un autre club italien (16 pt en poule)
- la lazio, avec un effectif pourri, a passé le premier tour de l'europa.
- La juve ( elle-même) a tapé Chelsea, Donesk (la vrai équipe), a perdu contre le meilleur bayern des dernières années, a tenu la dragué haute lors des doubles confrontations contre le real futur champion, et elle n'a pas été inquiétée en europa league jusqu'au match contre le benefica ( bien foiré).

Et cette année, la première journée a été faste pour le foot italien ( 5V, 1N1 1D).

On pourrait encore parler de fair-play financier, des moyens des clubs de serie A face aux machines de premier league, ...
Marek Hamsik Niveau : National
Ça se jouera sur les confrontations directes mais pas que.. Les deux équipes ne pourront ps gagner tous leurs matchs, c'est impossible ou au moins très improbable. Y'aura forcément un nul par ci, une défaite isolee.. L'équipe qui minimisera ce genre de résultats sera championne .
Claude le Gentil Niveau : CFA


Pardon aux supporters lisboetes ! C'est le matin ...
Note : 1
Il ne faudrait pas relativiser la défaite de l'Inter ?
D'accord, s'en prendre 4 à Meazza c'est lourd, mais jouer une heure à 10 contre 11 ça n'arrivera pas à chaque match.
LeFouteuxParExcellence Niveau : Loisir
Merci qui ? Merci la ligue 1: Gervinho, Pjanic, Rudi
Regardant peu le championnat italien, je vais pas juger de ce que je connais pas. Mais pour avoir vu quelques matches de la Juve, je peux dire que ceux-ci ont aisément le niveau du top européen. Déjà l'année dernière, je n'ai pas bien compris leur élimination en CL face à Galatasaray (une vraie équipe de clinches, elle) mais ils ont montré contre le Real par exemple qu'ils avaient un tout bon niveau. Peut-être un souci de nonchalance face à des équipes jugées plus faibles? (autre ex: Copenhague) Ou peut-être les choix tactiques de Conte étaient-ils la cause? En tous cas, le niveau de jeu était là et ça il suffit de regarder jouer, pas besoin de sortir des comparaisons foireuses entre championnats.
Donc, d'après moi, la Juve et peut-être la Roma, va falloir compter avec eux cette année en Europe. En ce qui concerne la Juve, c'est sûr selon moi, elle a le même problème que Real et Barça (ou encore le Bayern), elle devient trop grosse pour le niveau national.
WaiWaiFautVoir Niveau : DHR
Article intéressant et bien malin qui peut dire lequel des deux terminera premier.

Par contre, je cite "Le fait est que, après cinq journées, on peut déjà affirmer à 90% que la lutte pour le Scudetto sera un duel à deux"

Un duel à deux.. vraiment ?
GoalDorak99 Niveau : DHR
Moi ce qui me plaît le dans le foot italien, ce sont les gens qui le commentent sans jamais en regarder une seule minute. C'est comme ça depuis une dizaine d'années en fait, et ça, c'est un pur bonheur.

La Juve va faire le quadruplé parce que son effectif et son banc est meilleur.
Physiquement, c'est très impressionnant et Tevez est vraiment revenu à son top niveau. L'effectif est quasi en auto-gestion ... Le bémol c'est si Pogba se blesse, parce que type fait un peu tout.
@ GoalDorak99

Oui enfin le quadruplé, même si j'aimerais vraiment que tu aies raison, on en est très loin hein, même si ta remarque était peut-être ironique. En Europe, je vois encore bonne poignée d'équipes au dessus : Le Réal, le Barça, Chelsea, le Bayern... Après je ne dis pas que l'écart est monstrueux, mais sur le papier il est bien là, il suffit de comparer les bancs de la Juve à ceux des équipes que je viens de mentionner. Pour la Série A, je suis réservé aussi, la Roma est vraiment impressionante à voir jouer, et ce, même sans De Rossi, Stootman, Castan, Iturbe... ils semblent actuellement au dessus de la Juve, mais on est qu'au début de saison et le match de la confrontation dans une semaine permettra d'y voir plus clair sur le rapport de force entre ces 2 équipes.

Sinon pour ce qui est de l'article, certes intéressant, il tombe sà mon avis 3 jours trop tôt. La Roma va se déplacer à Manchester et la Juve à Madrid. Ce n'est qu'après ces 2 matchs qu'on pourra oser (et je dis bien "oser") la comparaison avec le Real et le Barça. OK la Juve et la Roma sont au dessus en Italie, mais en Europe, on ne sait pas encore ce que ces 2 équipes valent. Aujourd"hui elles semblent être plus adaptées aux joutes européennes que l'an passé, grâce à leur plus grosse profondeur de banc notamment, mais pas sûr que cela soit suffisant pour espérer passer les quarts. D'ailleurs les dirigeants de la Juve eux-mêmes se fixent cet objectif des quarts, ce qui est assez révélateur quant à l'incertitude qui règne sur le vrai niveau de l'équipe, comme si le championnat n'était pas un indicateur suffisant.

Au fait, collègues juventini, je profite de cet pour poser une question que personne ne soulève, mais qui me trote à l'esprit depuis plusieurs matchs. Je me trompe ou l'équipe tourne beaucoup mieux sans Pirlo ? Marchisio n'a pas sa patte nous sommes d'accord, mais lui, il défend, coupe les contre-attaques, se replie et colmate les brèches à la perfection, frappe de loin... Je ne vois pas Allegri ré-insérer Pirlo en tant que titu indiscutable dans un effectif qui se montre aussi imperméable, surtout que les coups de génie de Pirlo ne s'expriment quasiment plus que sur coups de pieds arrêtés... Ca va faire jaser en Italie si Allgri lui refait le coup du Milan.
Message posté par Lothaire


Ouep, des seconds couteaux à 2 balles, pour ça que United veut Cuardado, que Arsenal kiffe sur Sanchez ou que Dortmund recrute Immobile...Ces petits clubs ne produisent rien du tout...

Ils n'ont rien à envier aux homologues anglais et allemands comme tu dis, au contraire je pense. Seuls les espagnols sont largement au dessus.

Je te rappel que Naples est sorti de la poule de la mort avec City, Bayern, Villareal sur sa première campagne, puis sort avec 15 points face à Dortmund et Arsenal l'an dernier. Ils ont d'ailleurs tapé 3-1 Chelsea vainqueur de l'édition 2012, qui s'est fait explosé 3-0 par la Juve la saison suivante aussi. Pas si mal pour un championnat qui ne vaut plus un clou.


12 points copain, 12 points ^^
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
10 34