1. //
  2. // 2e journée
  3. // CSKA Moscou/PSV

Jurgen Locadia, l'heure de la confirmation

Ce mercredi soir, le CSKA Moscou reçoit le PSV Eindhoven dans la Khimki Arena. Et si c'était enfin le grand soir pour Jürgen Locadia, grand espoir et super sub attitré de la formation de Phillip Cocu ?

4 4
À bientôt 22 ans, Jürgen Locadia est toujours cantonné au banc du PSV Eindhoven. Chose impensable pour un club qui place en ses jeunes une certaine confiance. Pourtant, pour le match de dimanche dernier, face au NEC Breda, Phillip Cocu n'a pas eu le choix. L'ancien milieu des Boeren a dû compter sur son numéro 19 pour animer l'attaque rouge et blanc afin de remplacer un Luuk de Jong blessé. Et c'est bien lui qui a offert la victoire aux siens avec un but plein de sang-froid en fin de rencontre. Un pion qui évite une « crise » au club d'Eindhoven, mal en point en ce début de championnat, seulement quatrième à cinq points de l'Ajax, leader. Et si, enfin, Locadia parvenait à s'imposer dans son club, comme l'ont fait ses potes Memphis Depay et Georginio Wijnaldum avant lui ?

Une saison pleine, une saison vide


Locadia avait pourtant tout d'un prédestiné. Un soir de septembre 2012, alors qu'il n'a pas encore fêté ses 19 ans, il dispute son premier match d'Eredivisie face au VVV Venlo. Un carnage. Le bonhomme entre en jeu à la 68e minute, et va planter un triplé... en onze minutes. Forcément, la presse s'emballe et tous voient en lui un futur crack. Mais la suite ne va pas être aussi rose que prévue. Après son triplé face au VVV, il ne marque plus. Une disette de trois mois, puis quelques buts « inutiles » lors de roustes infligées par son équipe. Mais rien de plus.

L'arrivée de Phillip Cocu sur le banc de l'équipe première du PSV, à l'été 2013, va résolument changer la donne. Avec le nouveau coach, qui l'avait déjà coaché chez les jeunes, Locadia prend confiance, commence à planter avec plus de régularité. À la fin de la saison, son compteur personnel affiche 17 caramels, plutôt honorable pour un gamin de 19 ans. On pense alors sa carrière définitivement lancée. Manque de bol pour lui, le PSV a alors une génération en pleine bourre, avec Depay, Narsingh, Bakkali, Maher et De Jong. Résultat, Locadia se retrouve confiné sur le banc de touche, et doit se contenter de bouts de matchs par-ci par-là. Quand on lui donne un peu de temps de jeu, il marque, assez régulièrement même. Mais ce rôle de super sub commence réellement à le frustrer.

Des départs et enfin une chance de briller


Et si son salut venait en fait du mercato ? En effet, pendant l'été 2015, le supermarché PSV subit une véritable razzia. Wijnaldum se tire à Newcastle, Depay à Manchester United et Bakkali au FC Valence. Se pose alors un dilemme pour Locadia : imiter ses potes et filer ailleurs lui aussi, ou bien rester et profiter de cette vague de départs pour s'imposer comme un titulaire en puissance ? Le PSV lui fait rapidement comprendre qu'il compte sur lui. Marcel Brands, le directeur technique du club, fait d'ailleurs état de la chose dans les colonnes d'Omroep Brabant. « Jürgen Locadia est, à mon avis, probablement le meilleur attaquant des Pays-Bas après Luuk de Jong. » Rien que ça.

Et Locadia répond sur la pelouse. Depuis le début de cette saison 2015/16, il a déjà planté à cinq reprises : quatre fois en championnat, une fois en Coupe. Pas encore suffisant pour en faire un titulaire aux yeux de Phillip Cocu, qui a également l'intention de miser sur l'Uruguayen Gaston Pereiro et le jeune Maxime Lestienne, qui avait été très bon face à Manchester United. Faire jouer la concurrence pour stimuler encore un peu plus son attaquant ? Oui, d'autant que Cocu compte sur lui pour le reste de la saison. « Nous ne voulons pas perdre Jürgen et aujourd'hui (lors du match de ce week-end), il nous a montré pourquoi. Il n'aura pas de bon de sortie cet hiver. On a besoin de lui » a affirmé le coach aux micros de Fox News. Ce soir, face au CSKA Moscou, Locadia devrait semblablement débuter la rencontre à la place de Luuk de Jong. Une nouvelle chance de prouver à ses détracteurs qu'il n'est pas que bon à remplacer un attaquant fatigué en fin de rencontre.

Par Gad Messika
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Un avis, Ruud ? J'avoue ne pas trop connaitre ce joueur...
DoutorSocrates Niveau : CFA
Jürgen Locadia, je veux appeler mon enfant comme ça.
Message posté par Alain Proviste
Un avis, Ruud ? J'avoue ne pas trop connaitre ce joueur...


Gros potentiel mais j'attends de voir ce qu'il va faire ce soir pour t'en dire plus.
valeureux liégeois 74 Niveau : National
C'est NEC Nimègue cher Gad, NAC, c'est le club de Breda.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 4