En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // ASSE-OM

Julien Sablé : « J’ai toujours eu des rendez-vous manqués avec l’OM »

Né à Marseille, formé à Saint-Étienne, aujourd’hui entraîneur de l'équipe U19 des Verts, Julien Sablé paraissait être le mieux placé pour discuter du match entre l’ASSE et l’OM ce dimanche soir. Mais pas seulement : l’ancien milieu de terrain en profite pour revenir sur son enfance, ses débuts professionnels et ses rendez-vous manqués avec le club de la Canebière.

Modififié
Ce dimanche, Saint-Étienne reçoit l’OM. J’imagine que c’est un match qui compte beaucoup pour toi ?
Ça fait tellement longtemps que je suis parti de Marseille que je ne ressens plus grand-chose aujourd’hui. Quand j’étais joueur, c’était particulier parce qu’il y avait ma famille qui débarquait dans les tribunes, mais le temps a fait que cette sensation a peu à peu disparu. Je garde un regard attendri pour l’OM, bien sûr, mais je suis complètement supporter de l’ASSE.

Ça n’a pas été trop dur pour toi de quitter Marseille à l’époque ?
Non, parce que c’était un vrai choix. J’aurais pu signer à l’OM ou à Martigues pour rester dans le coin, mais leurs centres de formation ne me plaisaient pas plus que ça. Et puis j’ai eu un vrai coup de foudre pour Geoffroy-Guichard lorsque je suis allé visiter Saint-Étienne. J’ai tout de suite su que je voulais être là. Bon, l’éloignement familial et le changement culturel n’ont pas été faciles à gérer tous les jours, mais on s’adapte. Le plus dur, de toute façon, ça a été le climat. Quand je suis arrivé, c’était l’été, donc je faisais encore le beau en T-shirt. Mais le premier hiver a été rude. C’était d’ailleurs la première fois que je voyais de la neige autre part qu’à la montagne.

Ton enfance à Marseille, elle était comment ?
Géniale ! J’avais des parents aimants et j’ai grandi au sein d’une famille de footeux. J’étais un vrai petit Marseillais à l’époque, mon père m’emmenait voir tous les matchs au stade. J’ai donc eu la chance de connaître la grande époque de l’OM, avec Mozer et tous ces joueurs qui m’ont donné envie d’être pro.


Porter le maillot de l’OM, ce n’était pas un rêve ?
Ça l’était quand j’étais gosse. Je m’imaginais jouer avec toutes ces stars, ça me faisait rêver et c’est toujours resté dans un coin de ma tête. À plusieurs reprises, j’ai failli y signer, d’ailleurs. Mais bon, quand tu franchis la barrière du foot pro, il y a d’autres envies qui entrent en jeu et surtout, le respect du club où tu as signé. Du coup, ça ne s’est jamais fait, même si ça aurait été une fierté. Plus pour ma famille que pour moi, d’ailleurs.

« On m'a offert la possibilité de me mettre un peu en danger pour savoir réellement ce que je valais. Et j’ai eu des éléments de réponse : j’ai manqué la marche du très haut niveau. »

En 2007, tout semblait pourtant réuni pour que tu y signes. Finalement, tu files à Lens. Qu’est-ce qui s’est passé ?
En fait, j’ai toujours eu des rendez-vous manqués avec l’OM. En 2001, déjà, quand on descend en seconde division, Alain Perrin me voulait, mais les deux clubs n’ont pas réussi à tomber d’accord sur l’indemnité de transfert. Une autre fois, je devais être échangé avec Peguy Luyindula, tout était ok, mais lui ne voulait pas signer à Saint-Étienne... Et en 2007, c’est un peu plus particulier. On était tous d’accord, les deux clubs et moi, mais je n’ai plus eu de nouvelles de l’OM pendant quinze jours. Pendant ce temps, Guy Roux s’est manifesté et a voulu conclure l’affaire en 48 heures. Voilà pourquoi j’ai rejoint Lens, ça et le fait que le club avait de grandes ambitions à l’époque. Le plus drôle, finalement, c’est qu’à peine 24 heures après avoir donné ma parole à Guy Roux, le président Roland Romeyer m’appelle pour me dire que l’OM s’apprête enfin à faire une offre... C’est que ça ne devait pas se faire, et c’est peut-être mieux comme ça. Je pense que c’est difficile pour un gars du coin de réussir à l’OM.

Ça n’a pas été un regret, sachant que Guy Roux a quitté le club dans la foulée et que Lens a été relégué cette saison-là ?
Humainement, je ne vois pas mon passage à Lens comme un échec. Sportivement, en revanche, c’est indéniable. On avait une équipe bâtie pour jouer les premières places et on est descendu...


Qu’est-ce qui manquait à Saint-Étienne pour te faire rester ?
Peut-être l’envie de me confronter à un plus haut niveau, mais surtout l’envie d’être apprécié à ma juste valeur. À Saint-Étienne, j’avais l’impression de faire partie des meubles, je venais de faire une saison en demi-teinte, j’avais une relation conflictuelle avec le coach et j’avais le sentiment de ne plus être suffisamment reconnu. À Lens, à l’inverse, on me flattait et on m’offrait la possibilité de me mettre un peu en danger pour savoir réellement ce que je valais. Et j’ai eu des éléments de réponse : j’ai manqué la marche du très haut niveau.

Tu as connu deux montées en L1 et une descente en L2 avec Saint-Étienne. Ça reste les sensations les plus fortes que tu ais connues ?
C’est clair que la descente en seconde division, surtout dans une ville comme Saint-Étienne, ça forge un caractère. Et ça reste une sensation étrange. Pareil pour les montées, même si c’est nettement plus positif. Bon, pour être honnête, je retiens davantage celle de 2004. J’avais 24 ans et j’étais titulaire, contrairement à la première montée en 1999. À l’époque, c’était seulement ma première saison avec les pros.

« À Marseille, je sais aussi qu’ils ont créé beaucoup de partenariats avec les jeunes et qu’ils sont en train de mettre en place un projet de formation solide. »

Tu te rappelles ce que tu as fait le soir de la montée en 2004 ?
On est tous partis en boîte. On avait le nombre de points suffisant après une victoire à Niort et le retour a été très festif. Comme il ne restait plus que trois matchs à jouer, on s’est un peu relâché par la suite, au grand dam d’Antonetti, mais on a finalement réussi à être champions dans les dernières minutes du dernier match face à Châteauroux grâce à un but de Damien Bridonneau. Aujourd’hui encore, ça reste l’un des plus grands moments que j’ai connus à Geoffroy-Guichard.


Ton passage à Saint-Étienne, ça reste tes plus belles années en tant que footballeur pro ?
Bien sûr ! J’ai gagné la Gambardella, on est montés en première division dès ma première saison, j’ai été capitaine et j’ai vécu de grands moments dans le stade. Par la suite, j’ai eu la chance de ne connaître que des clubs populaires, mais Saint-Étienne reste une expérience à part.

Et aujourd’hui, quel regard tu portes sur le club ?
Étant plongé au sein de la formation de l’ASSE, je ne suis sans doute pas le mieux placé pour en parler, mais je sens une amélioration. Déjà, en C3, on a fait un très beau parcours, meilleur que les saisons précédentes. Bon, on est tombé sur un mastodonte en seizième de finale, mais ça a fait rêver tout le monde de pouvoir affronter un club comme Manchester à ce stade de la compétition. On avait vraiment l’impression que la ville s’était arrêtée, un peu comme lors des grandes années du club. Après, honnêtement, je n’ai aucune idée de ce qui peut se passer dans ce championnat. La L1 est très difficile et ça risque de ne se décider que lors des deux-trois dernières journées. Beaucoup de choses peuvent changer d’ici là.

Et la situation à Marseille, tu la juges comment ?
Je trouve que c’est un club qui se structure intelligemment, avec des gens malins à tous les étages. Après, je sais aussi qu’ils ont créé beaucoup de partenariats avec les jeunes et qu’ils sont en train de mettre en place un projet de formation solide. Cette année, on sent qu’ils sont encore fragiles, notamment défensivement, ce qui pourrait peut-être leur coûter dans la course aux places européennes, mais je suis sûr qu’il faudra compter avec eux lors des prochaines saisons.

Tu penses que Saint-Étienne doit céder aux sirènes des milliardaires pour accéder à un plus haut niveau ?
La ville étant un bassin minier, avec un club présidé par un gars du milieu, je ne suis pas sûr qu’un milliardaire serait accepté facilement ici. À Saint-Étienne, les spectateurs ont des exigences et le club est obligé d’en tenir compte. Pour ça, et pour d’autres raisons, je ne suis pas sûr que ce soit une ville très attractive pour un milliardaire... L’important pour nous, c’est que l’on forme de mieux en mieux pour aider le club à progresser encore.



Propos recueillis par Maxime Delcourt
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:47 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC Hier à 14:52 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 17:08 Un joueur assassiné à l'entraînement 16 Hier à 16:02 Lyon-Duchère : club recherche supporters 12 Hier à 14:11 Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 3 Hier à 11:51 Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 19
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook !
dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 3 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 17 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 30 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92 mercredi 30 août Pronostic France Pays-Bas : 580€ à gagner sur le match des Bleus ! 5 mercredi 30 août Xavi gagne à la loterie de sa banque 41 mercredi 30 août Bagarre enragée entre barras bravas au Costa Rica 27 mardi 29 août Abdennour débarque à l'OM 92 mardi 29 août Des enfants malades dessinent des crampons à Philadelphie 15 mardi 29 août Matt Pokora buteur en Coupe de France 34 lundi 28 août Quand Lukaku dessine la nouvelle mascotte des Diables 16 lundi 28 août Liverpool offre 80 millions pour Thomas Lemar 121 dimanche 27 août Jovetić annoncé à Monaco 23