1. //
  2. // Ligue 1 – 30e journée – Marseille/Rennes

Julien Féret, la saison noire, noire, noire

Aucun but, aucune passe décisive, une frilosité extrême, une fragilité physique récurrente, un entraîneur qui doute de lui et un contrat qui se termine en juin : tel est pour l’instant le bilan de Julien Féret cette saison. Triste pour un garçon qui ambiançait joliment la L1 il y a encore un an de ça.

Modififié
17 13
« J’aime jouer vers l’avant. J’aime prendre des risques et me sentir libre d’oser des gestes difficiles, quitte à avoir plus de déchets dans mon jeu. » Voici comment se présentait Julien Féret fin 2012 dans une interview accordée à France Football. Un joueur décisif qui n’a pas peur de tenter face au but. Un milieu porté vers l’attaque qui sait prendre à son compte l’animation offensive de l’équipe pour laquelle il joue. Les paroles allaient avec les actes sur le terrain : durant les deux premières saisons du Costarmoricain avec le Stade rennais en 2011-2012, puis en 2012-2013, il inscrit 26 buts, réalise 19 passes décisives et se trouve ainsi directement impliqué dans un tiers des réalisations marquées par les Bretons sur la période. Le gars ose, prend des risques, joue vers l’avant. La première saison, Féret tire au but en moyenne toutes les 42 minutes. La seconde, toutes les 50 minutes. Et la troisième alors ? Et bien la troisième, statistiquement, c’est la cata intégrale. Depuis l’été dernier, Julien Féret en Ligue 1 c’est : 14 matchs dont 11 en tant que titulaire, 978 minutes de temps de jeu au total pour 0 but, 0 passe décisive et seulement 11 tirs dont 2 cadrés. En gros, ça fait une moyenne d’un tir seulement par match. « J’aime jouer vers l’avant. J’aime prendre des risques » , disait-il. Oui, mais ça, c’était avant. Il y a un peu plus d’un an. Il y a une éternité.

Depuis, ses performances ont chuté en même temps qu’ont chuté les performances du Stade rennais, sans qu’on arrive à bien saisir laquelle des deux chutes a provoqué l’autre. Est-ce que l’équipe chère à la famille Pinault n’arrive plus à grand-chose depuis la deuxième moitié de saison dernière parce qu’elle a perdu son maître à jouer ? Ou est-ce que le maître à jouer n’arrive plus à grand-chose sur un terrain car se trouvant englué dans un collectif moribond ? Difficile à dire, de même qu’il est difficile de prononcer un diagnostic précis des maux actuels de Julien Féret. A-t-il perdu son talent, pif pouf envolé ? Ou simplement sa confiance ? Est-ce un problème essentiellement physique ? Ou est-ce d’abord et avant tout mental ? Y a-t-il une incompatibilité avec le système tactique mis en place depuis cette saison par Philippe Montanier ? Ou souffre-t-il de trop de concurrence ?

Pourtant pas étouffé par la concurrence de Kadir…

Sur ce dernier point pourtant, on est en droit d’en douter. Depuis le mercato hivernal, le secteur offensif rennais est certes conséquent en nombre, mais dans l’axe, il semble bien qu’il y ait une place à prendre : celle de Foued Kadir, qui déçoit au poste de milieu offensif placé derrière le seul attaquant de pointe Ola Toivonen. Prêté par l’OM, l’international algérien n’est pas dans le coup depuis le début de l’année 2014, mais continue pourtant d’être titularisé... jusqu’à ce week-end. À défaut ? Possible. D’ailleurs, il n’est finalement pas du voyage à Marseille. Une sanction – il semblait rétabli physiquement et apte à jouer – dont devrait profiter le jeune Abdoulaye Doucouré, au registre moins « 10 » , plus box-to-box. Parmi les choix possibles, Montanier ne semble plus franchement disposé à accorder sa confiance au talentueux, mais encore perfectible international U20 Adrien Hunou, testé en début de saison sans grand succès. Quant à Féret, c’est décidément bien la lose pour lui puisqu’il vient de rechuter cette semaine à l’entraînement au niveau de sa déchirure à la cuisse, celle-là même qui l’avait écarté des terrains depuis janvier. Il avait effectué un retour jugé convaincant avec l’équipe B le week-end dernier et il avait possiblement moyen de postuler une place dans le groupe – voire dans le 11 de départ ? – pour ce déplacement à Marseille.

Heureusement, l’IRM a montré que la rechute n’était pas si grave et il devrait vite refaire son retour. À voir à ce moment-là si son coach, qui cherche désespérément des leaders de vestiaire et des leaders de terrain pour réussir la délicate opération maintien, va se décider à jouer à un moment ou un autre l’option Féret d’ici la fin de saison. Pour ce qui est d’être un leader de vestiaire, il ne faut certes pas compter sur lui, l’homme ayant plutôt la réputation d’être un discret taiseux. Mais pour ce qui est de mener l’équipe à la victoire sur la pelouse en revanche, il peut faire. En tout cas, il sait faire et l’a déjà fait par le passé. L’élégant joueur frisson que certains espéraient voir revêtir le maillot bleu il y a une douzaine de mois doit retrouver le goût du décalage génial, de la passe soyeuse et de la frappe inattendue qui fait mouche. Alors que son contrat se termine en juin, il doit montrer qu’à 31 ans, il sait encore régaler la chique, que ce soit à Rennes ou ailleurs.

Par Régis Delanoë, à Rennes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

AirForceOne Niveau : CFA2
C'est triste Feret il y a 2 ans il était aux portes des bleus. La il reste aux portes de la route de Lorient seul assis sur le parking Flunch Leclerc a côté de la Vilaine.
Le talent il l'a, le physique il l'avait. Qu'il termine en ligue 2 ou dans un championnat ou la dimension physique est moindre comme l'Italie ou l'Espagne voire les Pays Bas
Il a 32 ans. Il a eut quelque belle saison dans sa carrière mais fallait s'y attendre.
Putain je me disais justement hier (en jouant à FIFA 13) que ce bon vieux Julien Féret me manquait... Surtout après la folle saison qu'il claque l'année dernière ou y'a deux ans (ou les deux je me souviens plus). Même s'il a 32 piges c'est toujours triste de voir ce genre de joueur quelque peu disparaître..
Y a 2 ans voir encore l'année dernière ce mec la me régaler avec ces contrôle et sa vista un génie!!
Bleusaille87 Niveau : CFA2
Ressortez le du placard et il sauve le SRFC de la relégation c'est sûr !
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
Aux portes des bleus...n'exagérons pas.
C'est un gars du style Balmont, Pagis ou Savidan...donc pas de quoi en faire un international.
Il était régulièrement pré-convoqué, par L.Blanc et D.Deschamps, même lors de sa dernière année à Nancy, donc oui on peut dire qu'il était aux portes des bleus..
J'espère qu'il fera une belle fin de saison dès qu'il sera sur pieds
CoCo Suaudeau Niveau : Loisir
Très bon joueur, notamment l'année dernière, qui à rayonner sur le terrain par sa technique et sa vista .
Excusez moi mais on a beau avoir d'un coup 32 ans , ce genre de qualité de s'évapore pas comme cela .. Qu'il soit moin bien physique ok ..
Mais qu'on arrête de dire d'un joueur qui à passer la trentaine qu'il est cramé, il n'y a qu'en France pour entendre de tels conneries.
Nivet à fait une aussi bonne saison voir même une meilleur que Feret l'année dernière, le mec a 38 ans et fait encore parler sa classe en ligue 2 !
Allez voir en italie, ils les adorent les "vieux" et pourtant on ne peut pas dire que le championnat est dégueulasse ou moin attractif que le championnat français .
Bien à vous .
Sochaux Stern des Ostens Niveau : Ligue 1
Message posté par AirForceOne
C'est triste Feret il y a 2 ans il était aux portes des bleus. La il reste aux portes de la route de Lorient seul assis sur le parking Flunch Leclerc a côté de la Vilaine.
Le talent il l'a, le physique il l'avait. Qu'il termine en ligue 2 ou dans un championnat ou la dimension physique est moindre comme l'Italie ou l'Espagne voire les Pays Bas


Gros dégueuli ce post sérieux.
Féret est un super joueur et quand son physique le laissera tranquille il pourra montrer de quoi il est capable. Il me rappelle un peu Jérôme Leroy, en à peine moins bon par contre.
Message posté par Gilles de la Kolo Tourette
Aux portes des bleus...n'exagérons pas.
C'est un gars du style Balmont, Pagis ou Savidan...donc pas de quoi en faire un international.


Plutot pagis oui. Talent immense en mode alternatif et a l'explosion tardive.
Le pagis au top, en edf derrière benzema, ca me choquerait pas du tout.
Heiseinberg Niveau : CFA
C'est comme Mickael Pagis, un génie du football incompris, ceux qui connaissent vraiment le football savent a quel point Julien Feret est énorme, je suis triste pour lui qu'il ne puisse pas continuer a son top niveau a cause de son physique mais a 32 ans aussi ça se comprend ... En tout cas un joueur que j'apprécie beaucoup.
shamoidor Niveau : DHR
Des joueurs brain.. Pagis leroy ..
Mais la classe en plus c est pirlo buffon
Reviens à Reims, Julien.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
17 13