1. //
  2. // 1/4 finale retour
  3. // Bayern Munich/FC Porto

Juary, l'autre héros de 1987

Si la finale de Vienne 1987 est souvent présentée comme celle de Madjer, un autre homme aurait mérité d'être couronné de lauriers ce soir-là. Juary. Entré à la mi-temps d'un match très mal embarqué, le Brésilien a, comme le grand Rabah, marqué un but et délivré une passe décisive. Retour sur un joueur qui a reçu une leçon de vie de la part de Pelé et marqué l'histoire de Santos avant de débarquer en Europe.

Il n'y en aura toujours qu'un seul. Que Porto se qualifie ou que le Bayern renverse la vapeur mardi soir, peu importe, l'affrontement référence entre ces deux clubs historiques restera celui de Vienne, en 1987. Parce que le Bayern était une machine de guerre. Parce que Porto, pourtant tombeur de Brøndby et du grand Dynamo Kiev, n'avait aucune chance de gagner, et surtout parce que Madjer. L'Algérien n'a pas simplement gagné le privilège de donner son nom à un geste technique en marquant du talon, il a aussi transcendé la finale de la plus prestigieuse compétition de clubs. Le Porto-Bayern de 1987 est avant tout le match de Madjer, auteur d'un but et d'une passe décisive, soit autant que son coéquipier Juary ce jour-là. Sans le Brésilien, le numéro 8 portista n'aurait pas été grand-chose ce soir-là. Pourtant, quand il est question d'évoquer ce match historique, peu de gens – hors Portugal, Brésil et dans une moindre mesure Italie – se souviennent de l'attaquant formé à Santos, son mètre 67 et sa vitesse folle. Tout ça à cause d'une talonnade. Si le grand Rabah avait daigné inscrire un but banal, les éloges auraient sans doute été partagés. C'est là toute la cruauté du football.

Le « Speedy Gonzalez du Brésil  »


Avant l'entrée du petit Brésilien, les hommes d'Artur Jorge sont dépassés par l'enjeu. Trop respectueux, trop craintifs, ils jouent trop bas pour espérer surprendre et rentrent logiquement aux vestiaires avec un but de retard. Le futur entraîneur du Paris Saint-Germain enlève sa veste et sort son plus beau speech du placard. Il faut être plus ambitieux, moins complexé, et surtout plus fou. Pour faire passer le message, la plus belle moustache du football portugais fait entrer son joker, Juary. L'homme qui n'entrait que pour gagner est soulagé. Chopé par Octávio Machado (un des adjoints d'Artur Jorge) en train de se diriger vers le bar de l'hôtel dans lequel se trouvait l'équipe la veille, il craignait que celui-ci n'en informe le boss qui l'aurait sans doute privé de finale.

Heureusement pour l'attaquant, Machado, réputé pour être « la police de Jorge » , choisit étrangement de se taire. Bien lui en prend, car Juary sera le détonateur. Ses courses de 50 mètres sans ballon épuisent les défenseurs, et ses rushs balle au pied fond beaucoup de mal à Hans Pfügler et Norbert Eder, ridiculisés à plusieurs reprises par le feu follet azul e branco qui n'a pas volé le surnom de Speedy Gonzalez brésilien. À force de courir dans tous les sens, le marquage adverse se fait moins rigoureux, et, après avoir parfaitement combiné avec Frasco, ce dernier le trouve dans la surface entre deux défenseurs bavarois. D'un geste aussi rapide que malin, le Brésilien élimine Jean-Marie Pfaff d'une subtile passe (certes légèrement déviée par Pfügler) qui atterrit dans les pieds du roi Madjer. La suite, on la connaît.

Entrée illégale et coup de génie


Ce que l'histoire oublie aussi de raconter, c'est que Juary jouait avec une cheville endolorie. Si la finale de Vienne avait lieu en 2015, nul doute qu'il aurait assisté à la finale depuis les tribunes. Mais Artur Jorge voulait absolument qu'il joue au moins 30 minutes, « c'est suffisant pour que Juary fasse la différence » , disait-il aux médecins du club. S'il avait tort sur ce point – la passe décisive pour Madjer intervient 32 minutes après son entrée -, le technicien lusitanien a bien fait de pousser son joker à travailler la réception de centres au second poteau les jours précédant la finale. C'est d'ailleurs la seule chose que lui permettait de faire une cheville encore vacillante à l'entraînement, mais ô combien solide face au but de Pfaff, impuissant devant la reprise du plat du pied de son bourreau. Grand modeste qu'il est, Juary racontait, à la veille de la finale de 2004 contre Monaco, que le deuxième but victorieux de 87 était le fruit « d'une action intelligente qui commence sur le bord du terrain avec Rodolfo Moura qui pousse Madjer sur le terrain sans demander l'autorisation à l'arbitre, peu de temps après lui avoir prodigué des soins » . Trop occupé à rattraper son retard sur le jeu, l'arbitre belge ne se rend compte de rien, et le coup de poker se transforme en but. Juary s'en va vers le poteau de corner avant de lever les bras au ciel et de remercier le bon Dieu pour ce second titre majeur, lui qui avait déjà laissé son empreinte sur le littoral brésilien une dizaine d'années plus tôt.

Successeur de Pelé


Résumer la carrière de l'un des deux héros de Vienne à son passage par le FC Porto serait réducteur. Passé par le football italien avant d'atterrir au Portugal, Juary a laissé une bonne image de lui à l'Inter, même s'il n'est pas entré dans la légende du club comme ça a pu être le cas du côté de Santos, où même un gamin comme Neymar a entendu parler des exploits du bourreau du São Paulo FC contre qui il avait la fâcheuse habitude de planter. En 2012, à l'époque où il portait encore les couleurs du Peixe, l'actuel attaquant du Barça surprend beaucoup de monde en fêtant son 101e but en club en tournant bizarrement autour du poteau de corner. Une vieille habitude qu'avait prise Juary, auteur de… 101 pions avec le maillot de Santos, à chaque but inscrit. « Je donnerais beaucoup pour pouvoir jouer à tes côtés » , ajoutera Neymar en interview post-match. Le Speedy Gonzalez brésilien était, comme Madjer a pu l'être à Porto, l'incarnation d'une génération victorieuse. Plus que le meilleur buteur de Santos, Juary était le visage de la première bonne cuvée du club depuis le départ de Pelé aux États-Unis, celle-là même qui remportera le championnat paulista en 1978.

Mais avant tout ça, avant le championnat de la région de São Paulo, avant l'Italie, avant Porto, le petit buteur a la chance de côtoyer Pelé. « J'avais 14 ans, et ma famille me manquait. Je déprimais, je pleurais dans mon coin et c'est là que Pelé est venu me voir. Il m'a dit : "Viens, on va faire un tour", et m'a emmené dans un orphelinat. Tous les enfants étaient heureux de le voir, mais j'ai compris ce qu'il voulait me montrer. À la fin, il est venu me demander si j'avais des raisons de me plaindre. Je lui ai répondu que non et il m'a dit : "Alors remercie Dieu et va de l'avant" » , racontait l'ancien Portista dans la presse brésilienne il y a trois ans. Juary boit les paroles prophétiques et trace un chemin qui croisera à nouveau celui de Pelé à l'occasion du jubilé du roi en partance pour les Cosmos de New-York. Impressionné, le jeune Santista, alors âgé de 18 ans, aura quand même le culot de réprimander le roi sur une passe jugée trop tardive. « Je suis fier d'avoir pu jouer à ses côtés, comme je suis fier d'avoir affronté Maradona et Van Basten… mais ma plus grande fierté restera toujours d'avoir fait partie de la plus belle génération du FC Porto.  » Et tant pis pour Edson, Diego Armando et Marco.

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Note : -1
De grâce, arrêtez de bâtir des légendes a posteriori, cette victoire portugaise est un énorme coup de chance. Même eux ne croyaient pas du tout à la fin du match. Les allemands ont été naïfs et trop gentils face à la roublardise des portos !
Exact ! Un peu comme la semaine dernière Lindo...L'histoire se répête.

Juary est une légende quoi qu'en dise. Même Neymar lui a rendu hommage en imitant la célébration de son aîné (tourner autour du poteau de corner)

https://www.youtube.com/watch?v=ZuD-_5VHbE0
Juary joua à l'Avellino avant de signer à l'Inter. Très bon attaquant.

D'après mes lointains souvenirs. Je peux me tromper. Je n'ai pas vérifié.
Message posté par lindo
De grâce, arrêtez de bâtir des légendes a posteriori, cette victoire portugaise est un énorme coup de chance. Même eux ne croyaient pas du tout à la fin du match. Les allemands ont été naïfs et trop gentils face à la roublardise des portos !


La première C1 gagnée par un club portugais depuis Benfica, c'est pas suffisant pour être légendaire (au moins pour les portugais)?

La première coupe d'Europe d'un club qui en compte désormais quatre (oui quatre, soit deux fois plus que tous les clubs hexagonaux réunis) c'est pas légendaire?

Les allemands naïfs? Les portugais roublards?

C'est tout ce que tu retiens du match de la Madjer?

Je sais pas ce qu'il te faut, man! T'es aigri, non? Va boire une bière à la santé de Juary!
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 26
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13 Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30