J.Toulalan : La fin de l'été meurtrier ?

OK, OK !... Ce soir, Lyon accueille Valenciennes et mardi Schalke en Ligue des Champions. On attend le réveil de Lyon et on salive sur le duo Lisandro-Gourcuff censé dynamiter les défenses adverses. Mais quid de Jérémy Toulalan ? Replacé au milieu, il jouera gros après un début de saison « catastrophique » (dixit Jérémy) et dans un état « semi-dépressif » qui semble persister. Où en est Jérémy ?

Modififié
0 0
Happy birthday, Jérémy ? Pas vraiment... Hier, il a fêté son 27ème anniversaire dans l'ambiance encore lourde d'un été pourri par trois nuages noirs qui planent au-dessus de sa tête. Le premier, c'est bien sûr le Mondial sud-africain, l'affaire de Knysna et la sanction qui l'a accablé. Le deuxième, c'est un début de saison atroce avec l'OL où, placé en défense centrale, il a été calamiteux. Et le troisième, c'est bien sûr sa non convocation pour le voyage en Bosnie, alors que son match de suspension était purgé après la Biélorussie. Un quatrième nuage noir obscurcit son horizon : le trio du milieu Diarra-Diaby-Mvila a réussi une très belle prestation à Sarajevo : “Toul” est donc aujourd'hui clairement menacé chez les Bleus. Et on ne parle même pas du retour de Lassana Diarra, et d'une autre façon, placé plus haut, de celui de Yoann Gourcuff... Qu'est-il arrivé au peinard et insouciant Jérémy Toulalan, pièce forte inamovible chez les Bleus et à l'OL ?


Brassens et Sardou...

“Pas besoin d'être Jérémy / Pour d'viner l'sort qui m'est promis / Et s'ils trouvent une corde à leur goût / ils me la passeront au cou / Je ne fais pourtant de tort à personne / En suivant mon ch'min de petit bonhomme / Mais les braves gens n'aiment pas que / L'on suive une autre route qu'eux...”. Georges Brassens, “La mauvaise réputation”... La chanson tombe pile-poil pour ce pauvre Toulalan, acteur involontaire et une des victimes crucifiées de l'affaire de Knysna (une sanction d'un seul match de suspension avec les Bleus, mais qui pèse lourd). Le brave “Toul” que tout le monde aimait, le gentil garçon s'est chopé une “mauvaise réputation”... Comme le rappelait justement Vincent Duluc dans son livre qui vient de paraître, “Le livre noir des Bleus”, le pauvre Jérémy aura eu le tort insigne de faire rédiger le communiqué de grève par son agent. Parce que le communiqué initial était hyper mal écrit et ne recueillait pas l'unanimité sur le fond... “Toul” a payé pour cette initiative “maladroite”. Pas plus coupable qu'un autre pour le reste : il a fait grève, comme tout le monde. Pour leur implication beaucoup plus grave, Gallas, Abidal ou Thierry Henry, eux, sont passés entre les gouttes. “Blanchis”. “Toul” a été désigné à la vindicte et condamné à porter avec d'autres (Anelka, Ribéry, Evra) tout le poids de la responsabilité de la folle journée de Knysna. Du pur Sardou pour Jérémy. Michel Sardou, chanteur préféré de “Toul ”: “Ne m'appelez plus jamais France / La France, elle m'a laissé tomber / Ne m'appelez plus jamais France / C'est ma dernière volonté”.

“Le paquebot France”... Une autre chanson qui tombe pile-poil pour Jérémy : blessé par l'affaire de la grève à son retour en France, il a même pensé à arrêter sa carrière de joueur. Dans l'interview accordée hier, vendredi, à L'Equipe, on se rend mieux compte de l'état quasi dépressif qui a été le sien (et qui l'est encore ?) cet été. « La sanction de la Fédé, ça me touche, ça me marque, ça sera toujours là, mais je suis plus marqué par ce qui s'est passé en Afrique du Sud » ... « J'ai eu du mal à trouver le sommeil » ... « Il faudrait que je réussisse à ne plus penser à la Coupe du Monde » ... « Le plus important, c'est le plaisir, et c'est ce que j'ai le plus de mal à retrouver. J'essaie pourtant » . Aïe ! Bobo, la tête... On comprend mieux pourquoi Jérémy a été quasi nul à Caen et à Lorient. Et ce n'était pas qu'à cause de son placement en défense centrale. Jérémy n'était tout simplement plus dedans : « Moi qui joue beaucoup au mental, je pensais que c'était 60% de la performance. Maintenant, je pense que c'est 70 à 80 % » . Tout est dit, non ? En fait, on se rend compte que le foot français a failli perdre Toulalan... En tout cas, moral en berne ou pas, la saison est lancée : pas le temps de se retourner, l'OL a deux matchs hyper importants à jouer (VA aujourd'hui et Schalke 04 mardi, les deux à dom') et Jérémy doit être, qu'il le veuille ou non, l'un des acteurs du vrai redémarrage de Lyon.


Retour au milieu

Donc, voilà, c'est fait, c'est dit : “Toul” retourne au milieu. Pape Diakhaté a été recruté pour renforcer la défense et devrait faire la paire axiale avec Cris (encore blessé). En attendant, Pape jouera avec Lovren, y compris en C1 mardi vu que Cris est suspendu. On verra bien... Retour à “Toul” qui réintègre donc le milieu. Normal, a priori, vu qu'il a été mauvais en défense depuis le début de saison ? Pas vraiment... On le répète, l'état psychologique du joueur a beaucoup joué dans ses mauvaises prestations. Et puis, à l'écouter, “Toul” était OK avec Puel pour jouer défenseur axial : « On a dit que j'en voulais au coach de jouer derrière, mais c'est faux. J'étais d'accord » . Jérémy enfonce même le clou, de façon inattendue : « A moyen ou au moins à long terme, je pense que je retournerai en défense » . Traduction : “Toul” va rejouer en milieu pour “dépanner”, a priori convaincu que pour l'avenir, son poste de prédilection, c'est défenseur central...

Mais le retour de Jérémy au milieu provoque une situation problématique avec deux conséquences antagoniques, l'une négative, l'autre positive. Le problème, c'est qu'avec l'arrivée de Yoann Gourcuff, il y a sept joueurs à postuler au milieu : Gourcuff, Gonalons, Källström, Makoun, Toulalan, Pjanic et Grenier ! Or, il n'y a que trois places à pourvoir (système en 4-3-3) ou quatre (en 4-4-2, comme en début de match à Lorient). Et on ne compte pas les blessés Cesar Delgado (il peut évoluer dans l'axe en soutien des attaquants) et Ederson (de retour début 2011). Alors, trop de monde au milieu désormais ? « Peut-être oui, admet Puel. Il y aura des choix difficiles pour certains. On fera automatiquement des mécontents » . Le petit Clément Grenier est a priori out pour jouer les prioritaires, c'est donc essentiellement parmi Maxime Gonalons, Jean II Makoun et Kallström que devraient émerger les nouveaux préposés au banc... Voilà pour la conséquence “négative” du retour de Jérémy au milieu : un mécontentement potentiel pour ceux qui ne joueront pas. Et quand on sait que Makoun et Kallström, tous deux internationaux, souhaitaient quitter le club cet été, ça ne va pas être facile pour eux cette année. Ceci dit, l'aspect positif de la situation, c'est qu'il se recrée à l'OL une vraie et saine concurrence aussi bien au milieu, donc, mais dans tous les secteurs du jeu. Et ce, dès que l'infirmerie sera vidée. En attaque, par exemple : Delgado, Lisandro, Briand, Gomis, voire Pjanic (à droite ?) et même les “petits” Pied et Lacazette. Et puis Bastos, soit en milieu ou devant !... Or, la saison est longue et s'étalera sur quatre compétitions (C1, L1, Coupes de France et de la Ligue). Tout le monde aura sa chance ? En tous cas, c'est la “concurrence-émulation” poussée qui avait boosté l'OL vers les sommets de sa gloire encore récente. Alors abondance de biens ne nuit pas forcément. A ce propos, du trio Cris, Diakhaté et Lovren mis en compétition devrait bien finir par émerger une doublette fixe pour au moins la saison ?

Donc, le retour de Toul au milieu semble arranger tout le monde sur le terrain malgré la concurrence féroce au milieu. Mais la vraie interrogation demeure celle-là : où en est vraiment Toulalan, aujourd'hui ? Sur le papier, il réintègre son poste “d'origine”, et s'apprête à disputer coup sur coup deux matchs importants. Pour la forme physique, il n'est pas encore au top. Mais, là, no problem, comme il le dit lui-même : « En général, je commence à être bon fin septembre, début octobre » . OK, Jérémy !... Mais dans la tête, comment ça va ?.. Est-ce que l'été pourri pèse encore sur son moral ? Dans le pire des cas, Jérémy se retrouverait nulle part : ni à l'OL, ni chez les Bleus, ni en milieu, ni en défense. Où en est le soldat Toulalan ?

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Rêver, mode d'emploi
0 0