Joyeux anniversaire, Steed Malbranque !

Après un départ à la retraite avorté il y a déjà plus de quatre ans, Steed Malbranque est aujourd'hui toujours footballeur professionnel. À 36 ans, et avec toutes ses dents, le milieu de terrain lyonnais poursuit sa carrière comme il l'a toujours vécue : avec discrétion et un certain goût de l'effort.

1k 22
Si certains lui font des adieux précipités à peine la trentaine passée, et si d'autres, indécis, aiment le quitter pour mieux le retrouver, Steed Malbranque n'a lui pas prévu de se séparer du football tout de suite. Alors qu'il souffle aujourd'hui 36 bougies sur un gâteau dont il ne pourra certainement manger qu'une petite part, le milieu de terrain de l'Olympique lyonnais espère bien aider son équipe jusqu'à la fin de la saison. Moins vif, moins technique aussi, accusé de freiner le jeu quand il est sur la pelouse, Steed commence sans aucun doute à sentir le poids des années s'accumuler sur ses épaules. Mais comment lui en vouloir ? Lui qui a été formé à Lyon, qui est allé faire son trou en Angleterre avant de revenir jouer les rôles de joker inattendu. Certes, Steed est peut-être en train de devenir ce grand-père qu'on ne veut plus aller voir le dimanche à la maison de retraite parce qu'il perd la raison, mais il mérite qu'on l'accompagne dignement jusqu'au bout du chemin. Car lui aussi a de belles histoires de guerre à raconter. Et même s'il n'a jamais réclamé qu'on l'acclame et qu'on le décore, il a toujours été en première ligne, fusil à l'épaule.

Steed of light


Originaire de Mouscron, en Belgique, le jeune Steed se retrouve rapidement à faire des étincelles au centre de formation de l'OL. De 1994 à 1997, il remporte trois titres avec les équipes de jeunes : le championnat U15, la coupe Gambardella et le championnat des équipes réserves. Avec de telles prestations, impossible de ne pas lui donner sa chance en équipe première. C'est là que tout commence pour ce jeune milieu de terrain vif, technique, agile, capable de briser les lignes soit en dribblant soit en envoyant des merveilles de passes dans les pieds. Aux côtés d'Hubert Fournier, qu'il retrouvera plus tard, Steed répète ses gammes sans jamais s'illustrer ailleurs que sur un terrain de football. En 2001, après la victoire en Coupe de la Ligue, il quitte la France et rejoint Fulham. Loin des yeux, Steed se retrouve vite loin du cœur des Français, qui en oublient complètement de suivre ses performances. Et c'est bien dommage. À Craven Cottage, le milieu de terrain ajoute une corde à son arc : celle de l'endurance. Le rythme de la Premier League l'oblige à se faire pousser un troisième, puis un quatrième poumon.

Et c'est bien là que le public français a manqué une étape dans le développement de Malbranque. Bien qu'évoluant dans des clubs du « ventre mou » de la Premier League des années 2000, Steed a brillé partout où il est passé. À Fulham, où il a sauvé le club de la relégation en 2002/2003, à Tottenham, où les supporters ont encore en travers de la gorge son départ en 2008, et surtout à Sunderland, où il est encore aujourd'hui considéré comme l'un des meilleurs joueurs du club ces dernières années. Et si la France ne voulait pas voir son talent à cette époque, James Milner, entre autres, peut témoigner des capacités de Steed Malbranque.

Youtube

Bien évidemment, il serait exagéré de faire de Steed Malbranque un génie incompris, mais son exil anglais permet à lui seul d'expliquer son retour tonitruant à Lyon en 2012. Un retour qui avait surpris bien des spectateurs, qui ne voyait en Malbranque rien de plus qu'un remplaçant correct pouvant apporter un peu d'expérience dans une équipe de jeunes.

Working class hero


S'il y avait un homme qui ne devait pas s'étonner de voir Malbranque rayonner avec l'Olympique lyonnais en 2012, c'était bien Tony Blair. « Steed est l’un de ces héros dont on ne parle pas assez. Il a le caractère d'un battant et un énorme volume physique » , avait délcaré l'ancien Premier ministre britannique en 2005, confiant que Steed était l'un de ses joueurs préférés. À Lyon, lors de son retour par la toute petite porte, Steed est venu occuper un poste à l'abandon depuis les départs de Juninho et Tiago. Bien plus robuste que les fragiles meneurs de jeu Grenier et Gourcuff, Malbranque a vite réussi à pallier ce manque, permettant ainsi à Rémi Garde de développer son schéma de jeu. Empilant les passes décisives et les petits ponts pour sa première saison parmi l'OL de Garde, Steed avait aussi une belle conservation de balle, utile quand il s'agit de temporiser quand tout ne se passe pas pour le mieux.

Alors oui, Steed est aujourd'hui sur les rotules, et ses entrées en jeu s'apparentent plus à du dépannage qu'à autre chose. Et pourtant, le milieu de terrain continue à donner le meilleur de lui-même, quoi qu'il arrive. Parce que c'est sa qualité première : le travail sur le terrain et le silence en dehors. Tant et si bien qu'à Lyon, les dictionnaires ont été ré-édités pour qu'on puisse désormais trouver, à côté de la définition du stakhanovisme, un portrait de Steed. D'autant plus qu'à Lyon, les Gones ont tendance à aimer tous les joueurs qui ont mis, d'une manière ou d'une autre, les Verts dans l'embarras. Si, avec tout ça, les supporters lyonnais ne sont pas contents de voir ce milieu de terrain infatigable fouler la pelouse de leur nouveau stade, c'est que la reconnaissance sera restée emprisonnée à Gerland pour toujours.


Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Steed c'est un des meilleurs cumuls emploi retraite de la L1
Au top, un Steed en EDF ça aurait pas été dégueulasse...
Note : 1
Message posté par Dugu
Au top, un Steed en EDF ça aurait pas été dégueulasse...


Si. Surtout vu la concurrence quand il était au top.
Mangeclous Niveau : CFA2
Une première partie de saison incroyable sous Garde. Il incarne bien la mentalité de l'OL du début des années 2000. D'ailleurs, le voir intégrer plus tard le staff au même titre que Caçapa serait vraiment une bonne nouvelle.
Message posté par Charrua
Si. Surtout vu la concurrence quand il était au top.


Mouais... Camel "Zidane" Meriem et Vikash c'était pendant cette période!
L'OL a souvent sorti de sa hotte des lutins teigneux et techniques, dans les 90's se fut Giuly et Malbranque.

L'un a connu la lumière, l'autre le labeur. Un joueur symbole.
Message posté par Dugu
Mouais... Camel "Zidane" Meriem et Vikash c'était pendant cette période!


Nan. Il est vraiment bon entre 2001 et 2003 avec Fulham, dès qu'il part à Tottenham il ne joue plus. Les milieux et les attaquants en 2003, qui ont joué un match, ce sont eux :
- Giuly, Zidane, Makelele, Pedretti, Pirès, Vieira, Rothen, Petit, Dacourt, Kapo, Dabo.
- Henry, Wiltord, Cissé, Trezeguet, Marlet, Govou, Moreira.

Franchement, à part Moreira, qui a joué 20 minutes contre l'Egypte, tu enlèves qui pour Malbranque ?
JohnnyGourcuff Niveau : DHR
Je me souviens lors de la première année de son retour, a quel point il avait fermé des bouches, tout le monde se foutait de nous lorsqu'on la recruté, et durant 6 mois il a été exceptionnel. Dommage qu'aujourd'hui il soit redevenu un joueur moyen..
Message posté par Charrua
Nan. Il est vraiment bon entre 2001 et 2003 avec Fulham, dès qu'il part à Tottenham il ne joue plus. Les milieux et les attaquants en 2003, qui ont joué un match, ce sont eux :
- Giuly, Zidane, Makelele, Pedretti, Pirès, Vieira, Rothen, Petit, Dacourt, Kapo, Dabo.
- Henry, Wiltord, Cissé, Trezeguet, Marlet, Govou, Moreira.

Franchement, à part Moreira, qui a joué 20 minutes contre l'Egypte, tu enlèves qui pour Malbranque ?


Ousmane Dabo ou Kapo... au choix! Après ce qui m'étonne le plus, c'est le fait qu'il n'ait jamais été sélectionné... avec sa longévité et son talent!!

J'ai encore les stigmates de la sélection de Faubert avec le No10 je pense...
Note : 1
Ce prénom quand même...
Message posté par Charrua
Nan. Il est vraiment bon entre 2001 et 2003 avec Fulham, dès qu'il part à Tottenham il ne joue plus. Les milieux et les attaquants en 2003, qui ont joué un match, ce sont eux :
- Giuly, Zidane, Makelele, Pedretti, Pirès, Vieira, Rothen, Petit, Dacourt, Kapo, Dabo.
- Henry, Wiltord, Cissé, Trezeguet, Marlet, Govou, Moreira.

Franchement, à part Moreira, qui a joué 20 minutes contre l'Egypte, tu enlèves qui pour Malbranque ?


Bon je RE répond vu que mon post s'est perdu dans l'internet apparemment...

Au choix à la place de Dabo ou Kapo... Mais c'est pas particulièrement sur cette période que ça me choque... c'est vis-à-vis de son talent et de sa longévité...

Et comme je le disais dans mon post perdu, la sélection de Faubert avec le numéro 10 me fait encore très mal...
Pas le plus mauvais des rares trentenaires de l'effectif, loin s'en faut.
Violeau, Delmotte, Uras, Laville, Fournier, Carteron Cavéglia, Kanouté Coupet et MALBRANQUE! j'ai du mal à me dire qu'ils ont joué à la même "époque"
Claude_Corti Niveau : DHR
Le plus beau c'est la belle quenelle qu'il a mise a Saintétienne en faisant mine de signer chez eux gratis pour finalement prendre sa retraire deux jours plus tard pour "raisons personnelles", avant de revenir a Lyon.

Ça s'appelle se respecter, n'est ce pas François Clerc!
ToxikCheese Niveau : Loisir
Ce mec occupe une place particulière chez moi. J'ai commencé à vraiment suivre l'OL quand il jouait sa 1ere saison de titulaire chez nous, et j'étais vite devenu fan de lui... Faut dire qu'à l'époque, avec Govou, c'était l'un des deux jeunes ultra prometteurs de l'époque !

Un jour à tola vologe, je repartai d'une séance d'entrainement public avec mon frangin, et on voit un gone avec un survet' de l'OL entrain d'attendre sur le trottoir devant l'argenson (resto en face de Gerland et devant le siege du club). Il a fallu qu'on arrive devant lui pour se rendre compte de qui c'était ahah !

Du coup on lui a dit qu'on l'aimait beaucoup (on était jeune, moi genre 12 ans et mon frangin 9) et il nous avait signé des autographes sur nos maillot Atari Gris de LDC !!! Trop classe !

C'est pas grand chose mais quand on a cet age, ça reste... C'était le 1er pro de l'OL qu'on voyait en vrai.

Quand il est revenu à l'OL il y a 4 ans, j'avoue l'avoir un peu oublié, après 10 ans en angleterre ! Mais j'étais sûr qu'il ferait l'affaire !

Un grand bonhomme ! COntent pour lui de le voir jouer dans le nouveau stade, il le mérite.

Je crois que la majorité des Gones ne lui en voudront pas de ne plus avoir un niveau L1, vu se qu'il donne en terme d'intensité et d'image !

Quelqu'un a parlé d'une place dans l'organigramme du club après sa carrière, j'approuve totalement !
Le seul joueur à voir Sidney en début de carrière. Steedjamin Button.
En disant Kapo, est-ce que tu te souviens de son niveau et de son club à cette époque là ? C'était pas le petit Steed qui galérait dans le ventre mou anglais, c'était un mec qui jouait l'Europe, et même que Kapo gagnait des titres. Non franchement, t'as beau aimer le joueur, tu peux jamais dire qu'il valait Kapo à l'époque.
Manyathela Niveau : DHR
Message posté par Charrua
En disant Kapo, est-ce que tu te souviens de son niveau et de son club à cette époque là ? C'était pas le petit Steed qui galérait dans le ventre mou anglais, c'était un mec qui jouait l'Europe, et même que Kapo gagnait des titres. Non franchement, t'as beau aimer le joueur, tu peux jamais dire qu'il valait Kapo à l'époque.


J'adore le fait qu'on puisse voir quel club on supporte maintenant.

Tu parles de titres, mais la Coupe de France, c'est quand même pas bien fameux.

On ne refera pas l'histoire, mais si Malbranque avait joué pour Auxerre à la même époque que Kapo, je pense pas qu'il eut été ridicule.

On se paluchait aussi sur Fadiga, Kalou puis même Akalé et Benjani pour rappel
fantasio73 Niveau : DHR
Et avec du recul on peut voir que seul Kalou a fait une carrière... Kapo, Fadiga ça faisait enie à l'époque mais fffuiiit... entre santé fragile et transfert foireux, le début de la fin pour Auxerre et Guy Roux.
fantasio73 Niveau : DHR
Message posté par Charrua
Nan. Il est vraiment bon entre 2001 et 2003 avec Fulham, dès qu'il part à Tottenham il ne joue plus. Les milieux et les attaquants en 2003, qui ont joué un match, ce sont eux :
- Giuly, Zidane, Makelele, Pedretti, Pirès, Vieira, Rothen, Petit, Dacourt, Kapo, Dabo.
- Henry, Wiltord, Cissé, Trezeguet, Marlet, Govou, Moreira.

Franchement, à part Moreira, qui a joué 20 minutes contre l'Egypte, tu enlèves qui pour Malbranque ?


Clairement j'enlève Pedretti, Rothen et surout Kapo et Dabo, et devant j'enlève Moreira. Mais bon avec 10 ans de recul c'est facile à dire.
Des milieu avec 3 poumons, techniques avec un bon sens de la passe...on en a jamais assez. Et à l'époque il pouvait aussi très bien jouer comme milieu excentré voire ailier...
Et Giuly n'a pas pris beaucoup de placeen EdF, pour la raison que l'on sait ... :)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 22