Joyeux anniversaire, Frédéric Da Rocha !

Maillot Airness trop large, sponsor « Synergie » trop grand et chaîne en argent autour du cou, la Roche sent bon le football des années 90. Et aujourd'hui, ça fait 41 ans qu'il est né. Joyeux anniversaire, Frédéric Da Rocha !

Modififié
5k 23
Sur les terrains de Carquefou, Frédéric s'est rangé des terrains depuis quelque temps déjà, mais n'a pas encore lâché le ballon rond. Jogging, basket, il mène les jeunes du club à la baguette : « Je suis éducateur et, en même temps, je passe mon BEF, le brevet d'entraîneur de football. » Un planning serré pour une ambition revenue : « Je prends énormément de plaisir avec les gamins, mais j'ai envie d'entraîner un peu plus haut. » Pour le moment, en tout cas, au matière d'autorité, ça se passe presque naturellement : « Les U15 savent qui je suis. Mais pas les plus petits. Je suis trop vieux pour eux. » Car Frédéric Da Rocha, toutes proportions gardées, est un peu le Del Piero nantais. Des hauts avec des titres, des bas avec des relégations, mais surtout vingt années de fidélité chez les Canaris. Qui dit mieux ?

Non à Liverpool


Pour lui, tout a commencé au début des années 90, au centre de formation, « les meilleurs moments » de sa carrière. Avec Mickaël Landreau et Nicolas Savinaud, ils font les 400 coups et deviennent notamment champions de France des moins de 17 ans. De bons souvenirs et une amitié qu'ils entretiennent encore aujourd'hui : « Je suis encore en contact avec certains d'entre eux. On se fait des restaurants ensemble quand on le peut. Mais après, chacun a sa vie professionnelle… »

Youtube

Et quand ils arrivent à se retrouver le temps d'une soirée, ils se remémorent notamment ce titre de 2001, « mais surtout les deux Coupes de France en 99 et en 2000. Ça faisait vingt ans qu'on ne l'avait pas gagnée » . D'ailleurs, à ce moment-là, Frédéric est l'une des hypes du championnat français. Liverpool lui fait les yeux doux, mais il est bien trop attaché à son maillot jaune : « Nantes m'a énormément apporté, et j'ai décidé de ne pas partir. Aujourd'hui, si c'était à refaire, je le referais. Je ne regrette rien. » Et heureusement, car l'orage arrive.

« Je n'étais pas un stagiaire »


Après des années à stagner, les Canaris frôlent une première fois la relégation en 2005. Et puis finissent par chuter en 2007. Frédéric reçoit encore des appels de l'extérieur, mais hors de question de quitter le navire en pleine tempête : « Les légendes ne meurent jamais, la preuve. Après des périodes difficiles, on est toujours en Ligue 1. Il faut toujours se battre pour essayer d'exister, je reste persuadé que les beaux jours reviendront. » Les Canaris remontent l'année d'après et puis rechutent encore. Cette fois, il est l'heure pour La Roche de s'en aller. Le 30 mai 2009, il fait ses adieux à la Baujoire alors que le club est relégué : « Certaines personnes ont mal pris le fait que je fasse un tour d'honneur, mais bon, j'ai passé quand même vingt ans dans le club. Je n'étais pas un stagiaire. Je disais juste au revoir aux gens qui m'ont soutenu pendant tout ce temps-là. » Pas la meilleure des façons de se quitter.

Mais Frédéric n'en veut à personne. Et c'est réciproque. Ou du moins, les tensions se sont apaisées. Après quelques piges à droite et à gauche, il finit par se poser. Définitivement. Et même quelques fois en tribunes : « Je suis allé voir le derby contre Rennes. C'est toujours dur de voir ça, mais bon, j'espère qu'ils vont se reprendre. J'étais avec mes enfants. Tous deux supporters de Nantes. Surtout pas de Rennes dans la famille. » Aujourd'hui, rien d'extravagant pour sa quarante et unième bougie, « juste un moment en famille » . Fidélité, Loire-Atlantique, pudeur. Comme quoi, le temps passe, mais rien ne change.

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

OUH AH DA ROCHA! OUH-AH DA ROCHA !!!
Et dire qu'on se foutait de sa gueule quand il était avant-centre vu son sens du but défaillant. Puis on l'a adoré quand il a été replacé milieu droit, où son activité était conséquente.
un des nantais les plus hais par les rennais je pense, il le leur rend bien d'ailleurs!
allez sans rancune et bon anniversaire...
Les légendes ne meurent jamais! Espérons juste qu'elle retrouve la vie qu'elles méritent. Laissons les rennais triper un an. De toute façon... Nan, ne me poussez pas, j'ai même plus envie de faire La blague.
joker7523 Niveau : CFA
Da Rocha, un joueur symbolique du FC nantes.

Le mec il a connu R. Denoueix, Savinaud, yepes, Landreau, Cetto, Armand, Vahirua, Moldovan, Olembé, sibierski, des titres nationales, la ligue des champions ...

Puis malheureusement il a aussi connu, makulula ( pas sur de me rappelle de son nom exacte), viveros, Cubilier, stoikovic, pieroni, bratu la relégation...

Lui en tous cas il a toujours mouillé le maillot même quand Nantes était dans le dur. Un vrai joueur de club!
Bald&bearded Niveau : CFA2
Dixit wiki : Le FC Nantes n'a plus gagné de titres depuis 2001, ni achevé un championnat parmi les 10 meilleures équipes françaises depuis 2004.

Donc depuis 10 ans je ne suis pas sur que Rennes ait grand chose à envier au voisin Nantais.
Hoaroots & culture Niveau : DHR
Message posté par Bald&bearded

Donc depuis 10 ans je ne suis pas sur que Rennes ait grand chose à envier au voisin Nantais.


Si : un public.
TheDoctor Niveau : DHR
Pfff Da Rocha que dire ...
Le seul joueur à faire l'unanimité auprès des supporters canaris (avec Japhet) ces 25 dernières années.
Le mec nous faisait clairement sentir, dans son comportement sur le terrain, qu'il avait du sang jaune et vert qui coulait dans les veines (le loubard est originaire de la banlieue bordelaise pourtant).
Un putain de clébard sur le terrain, qui pouvait envoyer de belles ogives, une bonne technique et parfaitement intégré au jeu en mouvement que pratiquait le FCN...
Bref je vais m'arrêter là
Quand on parle de Da Rocha, je pense automatiquement à ce but là : https://www.youtube.com/watch?v=PvANfCxPrwY

Et merci à Nantes (et l'Ajax) de m'avoir fait aimer le foot.
@ TheDoctor : "Le seul joueur à faire l'unanimité auprès des supporters canaris (avec Japhet) ces 25 dernières années. "

Même pas une petite place pour le come back monstrueux de Moldovan ?
Message posté par Bald&bearded
Dixit wiki : Le FC Nantes n'a plus gagné de titres depuis 2001, ni achevé un championnat parmi les 10 meilleures équipes françaises depuis 2004.

Donc depuis 10 ans je ne suis pas sur que Rennes ait grand chose à envier au voisin Nantais.


Exact depuis 2004 Rennes n'a rien à envier à Nantes, puisque son bilan est le même: 0 titre
ohundnisursofoot Niveau : CFA2
Message posté par .Pelusa.
@ TheDoctor : "Le seul joueur à faire l'unanimité auprès des supporters canaris (avec Japhet) ces 25 dernières années. "

Même pas une petite place pour le come back monstrueux de Moldovan ?


Très sévère, effectivement. Vahirua, Yepes, c'était tout de même des joueurs sacrément aimés. Après, Da Rocha, c'est 20 ans à Nantes. C'est un des symboles du club, clairement, si nous aussi on retirait des numéros, le sien serait à coup sûr au Panthéon. Mais Moldovon, quel homme effectivement ahha !
Note : 1
La belle époque...
Que de souvenirs avec lui... Mon premier maillot portait son nom.
Putain,Da Rocha! Ça rappelle de bon souvenirs..
Sa doublette avec Moldovan,le match de Boavista,celui de ManU,Devineau.
C'est beau,c'est vieux.C'était la fin du franc,Landreau était puceau..
cantor0305 Niveau : CFA
c'est moi qui avait posté la video du titre y a 4 ans! sofier
Naoned Citizen Niveau : Loisir
Pour moi, Fred, c'est le double crochet qui fait quitter son slip à Bonnissel à Bordeaux en 2001, et le caviar pour Moldovan derrière.
https://www.youtube.com/watch?v=boLfCKQNars

Par contre, les amis, La Roche, ça sort de nulle part, comme surtout. C'était Daroche.
TheDoctor Niveau : DHR
Message posté par ohundnisursofoot


Très sévère, effectivement. Vahirua, Yepes, c'était tout de même des joueurs sacrément aimés. Après, Da Rocha, c'est 20 ans à Nantes. C'est un des symboles du club, clairement, si nous aussi on retirait des numéros, le sien serait à coup sûr au Panthéon. Mais Moldovon, quel homme effectivement ahha !


Non vraiment je maintiens, son amour pour la liquette jaune et verte en devenait presque dérangeante. La descente du FCN l'a bien plus attristé que les actionnaires de l'époque... Trop le seum quand je vois un nouveau joueur avec le N°8
Tonton_Japhet Niveau : District
Rhaaaaa Da Roch'... il ma fait bander sur son ouverture du score à Old Trafford lui! Putain de joueur, le couteau entre les dents et la fierté du maillot! il en manque des comme ça aujourd'hui!

PS: la vidéo du titre est juste tellement old school, le foot, c'était quand même mieux avant non?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5k 23