En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Kuopion Palloseura

Joyeux anniversaire, Freddy Adu !

Ex-futur meilleur joueur du monde, Freddy Adu devait être « le nouveau Pelé » , celui qui lierait définitivement les États-Unis au soccer. Aujourd'hui, à 26 ans, Adu est remplaçant dans un club de milieu de tableau en première division finlandaise. Souhaitons-lui quand même son anniversaire.

Modififié
Il devait être l'élu. Le prophète, qui devait enfin lier le destin de la première puissance économique mondiale avec le football, sport universel par excellence. Professionnel à 14 ans après avoir été drafté par D.C United, Adu devient, le 3 avril 2004, le plus jeune joueur à participer à une rencontre professionnelle aux États-Unis, tous sports confondus. La suite, logique, tout le monde la connaît. Porté aux nues par les sponsors qui se l'arrachent, la pépite ghanéenne, rapidement affublé du surnom de « nouveau Pelé » , trop lourd pour ses épaules menues, déraille. Après un passage au Real Salt Lake, le prodige d'origine ghanéenne fait enfin le grand saut en Europe, en débarquant à Benfica en juillet 2007, pour deux millions de dollars, et alors qu'il vient de fêter son dix-huitième anniversaire. Interrogé par la BBC en avril 2013, alors qu'il venait de signer à Bahia, son neuvième club, Adu avouait nourrir quelques regrets quant à cette décision : « Je pense que je sous-estimais la pression qu'il pouvait y avoir à Benfica. Cette équipe doit gagner, immédiatement, et tout le temps. Ils n'ont pas le temps de vous couver et de vous amener doucement vers le haut niveau. Donc oui, en y repensant, j'aurais pu prendre une meilleure décision. » Résultat, Adu enchaîne quatre prêts non concluants, dont le premier à Monaco, et découvre la Grèce et la Turquie au passage.

Into the wild


Finalement, barré par une concurrence trop intense, Adu décide de rentrer au bercail, au Philadelphia Union. Encore raté, puisque le désormais ex-jeune prodige est invité à plier les voiles, direction la côte Nord-Est du Brésil donc, et Salvador de Bahia. À l'époque, Adu semble alors avoir mûri, et appris de ses déboires liées à une promotion trop précoce de son nom : « Je crois que cela m'a mis beaucoup de pression. Vous avez 14 ans et vous êtes décrit comme le nouveau Pelé... Automatiquement, les gens attendent que vous dominiez les matchs. Et quand vous ne le faites pas, les gens vous décrivent comme un loser, un échec. À l'époque, je faisais trop attention à ce que les autres pensaient, je voulais leur faire plaisir. Aujourd'hui, je pense plus à devenir un meilleur joueur, aider l'équipe, et réussir à remplir des objectifs que je me suis fixé moi-même. » Malheureusement pour lui, cela ne se passera pas au Brésil, puisqu'après seulement sept mois, le contrat est rompu par le club. Après six mois de chômage et d'essais non concluants à Blackpool ou à l'AZ Alkmaar, Adu s'engage finalement à Jagodina, en Serbie, où il ne fera qu'une seule apparition avec l'équipe première.

Et si ?


Aujourd'hui, Freddy Adu a retrouvé un club, puisqu'il s'est engagé en mars dernier au Kuopion Palloseura, ou KuPS, actuel 7e de première division finlandaise. À désormais 26 ans, l'ancien prodige découvre donc son onzième club, et son huitième pays. Alors, que ce serait-il passé si la prophétie initiale s'était réellement réalisée ? Peut-être que le duel Ronaldo-Messi serait finalement devenu un ménage à trois ? Peut-être même que l'on n'entendrait même pas parler de l'Argentin et du Portugais, tant le niveau du natif de Tema, au Ghana, leur serait supérieur. Peut-être même que Sir Alex Ferguson aurait repoussé sa retraite pour porter son nouveau numéro 7 vers des cimes encore inconnues du génie footballistique. Ou alors, au contraire, Adu aurait permis aux USA de remporter la Coupe du monde 2014, et de faire de la MLS le championnat le plus prisé au monde, attirant de nombreux investisseurs, et le gratin du football mondial. Alors, nous devrions nous lever à trois heures du matin pour regarder des finales de conférences. En attendant, Freddy Adu est remplacant dans le club de la huitième ville du pays qui possède le vingtième taux de suicide le plus élevé du monde, selon le dernier rapport de l'OMS. Et puisqu'on n'abandonne pas les gens dans les moments difficiles, souhaitons au moins un joyeux anniversaire à l'ex-futur meilleur joueur du monde. Joyeux anniversaire Freddy !



Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 6
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 22 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7