Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Séville-Real Madrid (2-1)

Jovetić, des débuts clutch et une Liga relancée

Sevillista depuis six jours, baptisé au Sánchez-Pizjuán il y a quatre, Stefan Jovetić a profité de son premier dimanche andalou pour se transformer en Sergio Ramos des Palanganas. Autrement dit, la gâchette monténégrine crucifie le leader merengue et relance la Liga grâce à un pion de patron au buzzer.

Modififié
Une perte de balle de Benzema, un décalage de Sarabia, puis une frappe enroulée de Jovetić. En l’espace de quelques instants électriques, au bout du temps additionnel, le Real Madrid tombe pour la première fois depuis quarante rencontres et, par là même, relance une Liga désormais plus ouverte que jamais. Séparés par deux petits points, Madridistas, Sevillistas et Blaugrana se promettent une lutte acharnée pour arracher le titre national et sabrer le champagne. Un retour du suspense salvateur pour l’intérêt du championnat qui doit autant au coup de casque involontaire mais décisif de Sergio Ramos contre son camp qu’au rôle de clutch-player de Stevan Jovetić, nouveau héros du Sánchez-Pizjuán béni par les dieux de Nervion. « Je me sens très bien, je suis très heureux, confirme le Monténégrin sitôt le coup de sifflet final effectif. Je ne pouvais imaginer un meilleur début. Commencer de cette façon signifie beaucoup. Je remercie mes coéquipiers, mes entraîneurs et le public qui m’ont beaucoup aidé ces derniers jours. » De fait, depuis son arrivée mardi dernier, il a déjà marqué à deux reprises en autant d'entrées face aux Merengues. En costaud.


Nasri, exemple et intégration à suivre


Pourtant, à l’heure des présentations avec la nébuleuse sévillane, Stevan Jovetić n’en mène pas large. Catalogué comme un ingérable par l'Inter Milan qui n’en voulait plus, il se la joue réservé à l’heure de sa présentation et ne s’attarde pas en paroles inutiles. Une attitude appréciée, tant par une aficion rouge vif en ce début d’année que par une direction sportive qui en avait fait sa priorité, qui lui vaut un accueil chaleureux dans le vestiaire sevillista. Premier à l’accueillir, car ancien coéquipier du côté de Manchester City, Samir Nasri est avant tout l’exemple à suivre pour le nouvel artilleur des Palanganas. Un temps placardisé pour son comportement, le Marseillais renaît dans la capitale andalouse aux contacts d’un vestiaire sain, d’une ville folle et d’un entraîneur passionné. Cette recette à trois bandes sied, pour ainsi dire, illico au canterano du Partizan Belgrade. Car trois jours avant sa banderille libératrice face au Real, il entre déjà en jeu face aux Madridistas et plante déjà son premier but sous la liquette du FC Séville. Ou quand les planètes sont alignées d’emblée.


Jovetić et le « Dicen que nunca se rinde »


Auteur de la meilleure des intégrations, que ce soit dans le vestiaire ou chez les aficionados des Hispalenses, Jovetić fait également le bonheur de Jorge Sampaoli, qui en avait fait sa priorité hivernale auprès de Monchi. Les rendements de Ben Yedder et Vietto restent des plus honorables dans le jeu, mais leur apport en des termes chiffrés demeure insuffisant pour un candidat au titre. D’où l’importance de la fine gâchette monténégrine, dont le profil correspond parfaitement au style souhaité par l’entraîneur argentin. Surtout, il ne fait déjà plus qu’un avec la devise du FC Séville, « Dicen que nunca se rinde » , en le ramenant grâce à son pion salvateur à un point du leader et en faisant le bonheur des amateurs de Liga, tous émoustillés par ce resserrement des positions entre Merengues, Blaugrana et Sevillistas. Autre symbole de cette intégration express, alors qu’il avait inscrit son ultime réalisation avec l’Internazionale le 23 avril dernier face à l’Udinese, il a déjà planté à deux reprises face au Real Madrid en 70 minutes passées sur le pré de sa nouvelle casa. Autrement dit, le Sánchez-Pizjuán tient désormais son nouveau chouchou.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 5
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou mercredi 20 juin Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 49 mercredi 20 juin Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 mercredi 20 juin La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain