José Saez: « Le travail, le travail et le travail »

Même système, groupe presque inchangé, Valenciennes a décidé de rester sur sa dynamique de l'année dernière et de compter sur son milieu défensif, présent au club depuis déjà huit ans, José Saez.

Modififié
0 0
Comment se sont passées tes vacances, où es-tu parti ?

Je suis parti deux semaines voir mes parents en Espagne, après j'ai passé une semaine avec un joueur de Lens, Sébastien Roudet, à côté de Cannes, une semaine en Italie, et puis retour à Lille où j'habite.

Tu as suivi l'équipe de France ?

Je suis espagnol, donc j'ai plus suivi l'Espagne mais la France, tout le monde a suivi... Celui qui n'a pas suivi, c'est qu'il n'a pas regardé les journaux !

Qu'en as-tu pensé ?

C'est une grosse déception car c'est la compétition que tout le monde rêve de jouer, que ce soit les petits ou les anciens qui la regardent à la télévision...Je pense qu'ils ont donné une mauvaise image, par rapport aux rêves de certains gosses.

Un mot sur l'Espagne ?

Ce titre est mérité même si ça n'a pas été évident parce que quand tu es favori, il faut assumer, je pense que les joueurs ont montré que depuis quatre ans ils forment la meilleure équipe du monde. Mais malheureusement, je n'étais pas en Espagne pour les matchs. Il paraît que c'était la folie...

Retour à la Ligue 1, comment ça se passe la reprise ?

Ca se passe bien. On enchaîne une deuxième saison avec le même entraîneur, on a plus de repères que l'année dernière, où l'on avait été un peu surpris (ndlr : arrivée de Montanier). Ce n'était pas évident, c'était dur. Depuis trois semaines la préparation est basée sur beaucoup de ballons le matin, et l'après-midi, on se concentre sur le physique.

Comment se déroulent les matchs amicaux ?

On s'est imposé contre Reims, 3-1, on a perdu contre Nantes, 1-0, et on a perdu contre Lens samedi (0-2). L'année dernière, on n'avait pas gagné un match donc...Mais après, il y a eu des belles choses. Contre Lens on prend deux coups de pieds arrêtés, ça change un match.



Présente-nous tes nouveaux coéquipiers ?

Aboubakar, je ne l'ai pas trop vu. Je sais qu'il a joué la Coupe du Monde, mais je n'ai pas trop suivi le Cameroun, il n'a que 18 ans de toute façon. Ce que j'ai vu pour l'instant à l'entraînement, c'est qu'il peut nous apporter au moins physiquement. Devant le but, ça se voit qu'il a de la qualité aussi. Mfuy, au début j'ai été un peu surpris, c'est un Suisse, timide et réservé... Mais depuis le match amical contre Lens, je pense qu'il a un bel avenir.

L'objectif cette saison ?

On n'en a pas trop parlé, mais c'est probablement finir plus haut que l'année dernière. Ca fait quatre ans que l'on grappille des places alors pourquoi pas jouer quelque chose sur une coupe ou aller chercher un meilleur classement. Après, une saison ça va vite. L'année dernière on a mal démarré, après on a cartonné jusqu'au mois de décembre et après on a eu un petit trou. Il faudra être plus régulier cette saison.

Qu'est-ce qu'il faut gommer cette saison ?

L'année dernière, par période de trois quatre matchs, on n'arrivait pas à grappiller ne serait-ce qu'un petit point à l'extérieur. Il faut garder la même dynamique du jeu et bien sûr être efficace, sinon tu peux vite te faire prendre en contre.


Quel va être le système de Philippe Montanier cette saison ?

Montanier a insisté sur le travail, le travail et le travail pour bien préparer le premier match, et pour le système de jeu, ce sera le 4-3-3 habituel. En attaque ce sera comme l'année dernière sans Samassa, donc certainement Greg Pujol, Johan Audel et Ben Khalafallah, ou Gaël Danic, selon la forme du moment.


Quel club du Nord va finir le mieux classé ?

Je vois toujours Lille, après nous et ensuite Lens. Si on peut finir dans les dix premiers ce serait déjà bien, voire plus....

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0