En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 20 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // FC Barcelone-Espanyol

José Antonio Reyes : « Il faut donner du temps à Emery »

Après avoir voyagé en Angleterre, au Portugal et dans une bonne partie de l'Espagne, José Antonio Reyes a garé sa caravane à Barcelone, côté Espanyol. Attaquant talentueux, mais toujours inconstant dans ses performances. Retour sur une carrière jalonnée, entre autres, par Henry, Wenger et Emery.

Modififié
C’est ton premier derby de Barcelone, au Camp Nou. Ça donne quand même des frissons, non ?
Tout à fait. Ce sera un match très compliqué pour nous, mais c’est vrai qu’on se prépare toujours pour gagner, même si, évidemment, on n'est pas favoris. Un derby est toujours un derby, partout dans le monde, et, en ce moment, tu peux te rendre compte de son importance rien qu'en te baladant en ville.

D’ailleurs, t’as vécu pas mal de derbys dans ta carrière...
J'en ai joué tellement ! En premier, c'était le derby de Séville. Après, j'en ai joué plusieurs à Londres, à Madrid et à Lisbonne. Un derby est toujours un tourbillon de passion et de compétitivité, mais, pour moi, un Atlético-Real ou un Arsenal-Chelsea ne seront jamais aussi intense qu'un Séville-Betis, car je suis sévilliste. Ce match, tu le sens et tu le vis pendant quinze jours, de la semaine précédente jusqu'à la suivante, dans tous les coins de la ville.

T’es un mec très attaché à ta famille et à ta ville de naissance. Pourtant, tu as dû partir très tôt de Séville pour rejoindre Arsenal. Ça s’est passé comment ?
C’était fin 2003. Un jour, j’arrive à l'entraînement et Joaquín Caparrós (coach du Séville à l'époque, ndlr) me dit : « Aujourd’hui tu ne t’entraînes pas. » Comment ça, je ne m'entraîne pas ? Et il me répond : « Il y a Arsenal qui te veut. » Ce fut une grande surprise pour moi, comme ça, d’un coup. Quelqu’un m’avait même dit qu'Arsène Wenger était venu me superviser...

Peut-être était-il au Sánchez-Pizjuán quand tu as fait ce petit pont à Figo juste un mois avant ton transfert ?
(Rires.) Je ne sais pas, mais c’est vrai que ce match fut terrible. En 41 minutes, on avait mis quatre buts au Real Madrid des Galacticos qui, l’année précédente, avait gagné le championnat et la Ligue des champions. Cette soirée fut magique !

Est-ce que ça a été dur de laisser Séville derrière toi ?
Au début, oui. Franchement, je ne voulais pas quitter la ville et le club, mais le président m’avait dit que mon transfert à Arsenal ferait du bien aux finances. Donc je suis parti pour le bien du club. Après, c’est vrai aussi que la possibilité de jouer à Arsenal était très charmante.

« Le jour où je suis arrivé à Londres, Thierry Henry est venu me chercher avec Patrick Vieira et il m’a accueilli comme si j’étais son fils. »

Tu débarques à Londres à vingt ans avec toute ta famille. Mais le début n’est pas facile...
C’est vrai que quand je suis arrivé, ce fut un peu un choc. Je partais d’une Séville ensoleillée, et quand j’arrive à Londres, la ville était recouverte de neige ! Mais, finalement, j’étais là pour faire ce que je voulais : jouer au foot. Et sous les ordres de Wenger en plus, pas n’importe qui.


Tu as dû t'adapter à une nouvelle façon de vivre le foot ?
Même si Wenger est un entraîneur qui aime avoir la possession du ballon et attaquer – ce que j’aime dans le foot en fait –, là-bas, pendant les entraînements, les joueurs sont plus sérieux et ils n’aimaient pas ma façon de m'entraîner toujours avec beaucoup de bonne humeur. D’ailleurs, j’ai dit à Wenger que j'allais m'entraîner comme tout le monde, au maximum, mais sans jamais cacher mon sourire. Ma culture est de vivre et travailler comme ça, avec le sourire. Et finalement, tout le monde a fini par rigoler avec moi...


Il paraît que la langue était l’un de tes points faibles. Comment as-tu fait pour résoudre ce problème ?
Au début, il y avait Lauren (footballeur camerounais qui a grandi en Espagne, ndlr) qui était mon interprète, mais en réalité, dans le vestiaire d’Arsenal, l’anglais n’était pas la langue principale. Il y avait beaucoup de Français, des joueurs qui comprenaient l’espagnol comme Senderos ou Pires dont la mère est espagnole. En fait, Ashley Cole et Sol Campbell étaient les seuls Anglais. Mais le football est un langage universel, on peut toujours bien s’entendre, soit sur le terrain, soit en dehors. Et franchement, on avait une sacrée équipe qui donnait du plaisir, à nous-mêmes comme aux supporters, ce qui aidait à créer une jolie ambiance. Mais, à propos de mon adaptation, il y a surtout une personne que je dois remercier.

Qui ?
Thierry Henry. Le jour où je suis arrivé à Londres, il est venu me chercher avec Patrick Vieira et il m’a accueilli comme si j’étais son fils. J’allais souvent manger avec lui. Cette première année à Arsenal fut magnifique : on a gagné le championnat et le Community Shield. Je n’oublierai jamais mes deux buts contre Chelsea en huitièmes de finale de la FA Cup à Highbury, un stade mythique où j’ai passé de très bon moments.

Vidéo

Thierry Henry est-il le meilleur attaquant avec qui tu as joué ?
Oui, sans doute. Dans mon parcours de footballeur, j’ai eu la chance de jouer aussi avec de sacrés attaquants comme Van Nistelrooy ou Ronaldo. Mais, franchement, pendant les années que j’ai partagées à Arsenal avec Thierry, il était dans sa meilleure époque. C’était impossible de l'arrêter et ça a été un honneur et un plaisir de pouvoir jouer avec lui.


Qu'est-ce qui t'a le plus marqué pendant ton apprentissage avec Arsène Wenger ?
Que jouer sous ses ordres était un plaisir. Son idée du foot est de dominer le jeu dans tous les moments d'un match. Pendant mon époque en Angleterre, la seule équipe qui jouait vraiment au foot en Premier League était Arsenal. Durant ma dernière saison à Highbury (2005-06, ndlr), on n'a pas eu trop de chance dans les moments décisifs comme la finale de Champions contre le Barça. Et je crois que si l'on se base simplement sur le jeu qu'il offrait - et offre toujours - au public, Wenger n’a pas gagné tous les titres qu'il méritait.

Et si on parlait un peu d'Unai Emery...?
C’est vrai que l’on n'a pas vraiment eu une super relation... On dirait qu'entre nous, il y avait une relation d’amour-haine, mais on n'a jamais passé la barrière de la discussion. Toujours est-il qu'avec lui, je me suis senti de nouveau « acteur » au FC Séville, j’y ai gagné des titres, et j’ai appris à devenir un footballeur mature. Car oui, on n'arrête jamais d’apprendre dans la vie.

« Emery me faisait regarder les matchs des prochains adversaires, il travaillait avant et après le match sur la position des joueurs et était très à fond sur l’analyse tactique, des choses jusque-là inconnues pour moi. Unai est simplement un dingue de la tactique et je n’ai jamais eu un entraîneur comme lui sur cet aspect. »

Comme coach, tu as aussi eu Fabio Capello au Real Madrid. C’est qui le plus tactique entre Emery et lui ?
Emery bien sûr ! C’est vrai aussi que le Real de Capello était une équipe de stars, et insister trop sur la tactique n’était pas facile, même pour un Italien. Emery me faisait regarder les matchs des prochains adversaires, il travaillait avant et après le match sur la position des joueurs et était très à fond sur l’analyse tactique, des choses jusque-là inconnues pour moi. Unai est simplement un dingue de la tactique et je n’ai jamais eu un entraîneur comme lui sur cet aspect.

Il a déjà été critiqué plusieurs fois depuis qu’il est au PSG...
Je crois qu’il faut lui donner du temps. Forcément, ce n’est pas facile de s’adapter à une équipe aussi grande que le PSG, mais je crois que petit à petit, il va très bien s’en sortir avec sa méthode. Il est quand même toujours en course pour le titre de champion de France et en huitièmes de la Ligue des champions...


Est-ce que le PSG peut éliminer le Barça ?
Il s’agit de deux grandes équipes et, évidemment, ce sera une élimination difficile pour les deux équipes. Tout est possible dans le foot, surtout en matchs aller-retour, et je souhaite le meilleur à Emery dans cette double confrontation avec le Barça.

Et peut-être que tu peux nous donner la recette pour gagner un derby au Camp Nou ?
Au mental. On se prépare tous les jours pour gagner n’importe quel match. C’est la philosophie de Quique Sánchez Flores (coach de l’Espanyol, ndlr). Emery me disait pareil. Mais les matchs de ce genre, on les gagne surtout avec la foi et l’enthousiasme.



Propos recueillis par Antonio Moschella
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 14 heures Pronostic OM PSG : 500€ à gagner sur le Classico ! Hier à 09:53 408€ à gagner avec PSG, Lazio & Fiorentina
il y a 5 heures David Neres claque un geste « à la Berbatov » 3
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
il y a 10 heures Raiola balance sur le racisme dans le monde du foot 62 Hier à 18:44 Le président de la FA sous pression 7 Hier à 16:08 Course-poursuite entre un entraîneur et des supporters en colère 7 Hier à 15:30 Près de cinq mille agressions d’arbitres en France en 2016-2017 17 Hier à 09:50 Golden Boy : Mbappé et Dembélé finalistes 46 vendredi 20 octobre Le Récap "Ligue des champions" de la #SOFOOTLIGUE vendredi 20 octobre Un U17 suspendu trente ans pour avoir frappé un arbitre 50 vendredi 20 octobre Bastian Schweinsteiger : « Je suis ouvert à toutes propositions » 25 vendredi 20 octobre OFFRE SPÉCIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 10 vendredi 20 octobre Ils ont joué à Marseille ET au PSG (via Brut Sport) vendredi 20 octobre Luiz Felipe Scolari va quitter Guangzhou Evergrande 20 jeudi 19 octobre Le très joli but d'Olivier Giroud 37 jeudi 19 octobre Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 27 jeudi 19 octobre Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 30 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 8 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32