1. //
  2. // Copa América 2015
  3. // Finale
  4. // Chili/Argentine

Jorge Valdivia est-il si fort ?

Si Jorge Valdivia enchante la Copa América depuis ses premières notes il y a deux semaines contre l'Équateur, l'artiste est resté fidèle à lui-même et à ses tours de magie. Mais le numéro 10 est-il si fort ? Si on l'appelle le Magicien depuis toujours, il doit bien y avoir une raison. Mais s'il n'a jamais brillé ailleurs qu'en Amérique latine, il doit bien y en avoir une autre. Voilà une histoire où une raison en affronte une autre sur un fond de contrôles irrationnels.

Modififié
Ce Chili-Uruguay était un rendez-vous historique. Comme le huitième de finale du Mondial 2014 contre le Brésil, comme le quart de finale de la Copa América 2011 contre le Venezuela, comme le huitième de finale du Mondial 2010 contre le Brésil, les Chiliens en ont fait une histoire personnelle. Eux, leur jeu, leur Bielsa ou leur Sampaoli, et le défi immense de gagner d'une seule et même façon. Cinq ans après ce Chili-Brésil en Afrique du Sud, la Roja a bien progressé. Alexis Sánchez a marqué une petite tonne de buts en Serie A, Liga et Premier League, Arturo Vidal s'est imposé comme l'un des tout meilleurs milieux au monde, Claudio Bravo a acquis la reconnaissance d'un champion à Barcelone, Gary Medel s'est fait aimer dans tous les championnats d'Europe, et Edu Vargas a toujours trouvé un employeur prêt à parier sur ses buts. Le Chili semble donc se rapprocher toujours plus d'un idéal du jeu, à travers une progression collective et individuelle. Pourtant, ce rendez-vous historique face à l'Uruguay a été résolu par un homme qui, lui, n'a pas changé.

Manuel de 10


Positionné entre les deux lignes de quatre Uruguayens, Valdivia a désordonné la géométrie du maître Tabárez dès ses premiers mouvements. Comme un numéro 10 à l'ancienne, ou un faux 9 moderne, le magicien demande la balle là où si peu de joueurs savent la recevoir. Entre les lignes, dans le tourbillon du milieu, entre les lames d'acier des milieux défensifs sud-américains et les wagons des défenseurs centraux. Maîtrisant le langage de son corps autant que celui du ballon, Valdivia nage au milieu des vagues comme un poisson dans l'eau. Contrôles impeccables, conservations de balle astucieuses, et puis des prises de décision réfléchies là où la pensée n'a pourtant pas le temps. Le jeu de Valdivia suit le manuel du numéro 10 : la fameuse pause – pausa – la précision technique et le goût de la prise de risque.

Et ainsi, Valdivia fait la différence dans un collectif déjà très fluide sans lui. Alors que la grande majorité des éléments chiliens de la sélection ont tous une éducation du mouvement et du toque, Valdivia a aussi celle de la création. Quand Aránguiz, Vargas, Vidal et Sánchez courent, le 10 offre la pause nécessaire pour donner du sens à tout cet athlétisme. Dopé par la passe en profondeur, obsédé par la solution vers l'avant, Valdivia hésite souvent plusieurs secondes avant de lancer l'un de ses coéquipiers dans la surface adverse, mais finit toujours par « tenter le coup » . Pour le meilleur – son lob pour Medel contre la Bolivie – et pour le pire – ses nombreuses pertes de balle. On croirait que ça le démange, qu'il en a besoin, ou plus simplement que son sens du jeu lui impose le risque. Contre l'Uruguay, ce souffle de jeu vers l'avant l'a conduit à réaliser ce qui pourrait être le geste du tournoi : un petit pont sensationnel du pied gauche dos aux deux pieds décollés d'un Fusile arrivant à toute vitesse.

Le meilleur du meilleur moment


La question, à présent, est de savoir pourquoi Valdivia paraît si fort à plus de 30 ans après une carrière d'occasions manquées. A-t-il toujours été si bon ? Aurait-il pu reproduire le même niveau en Europe il y a quelques saisons, avec plus de confiance et de discipline ? Peut-il évoluer à un tel niveau en Europe aujourd'hui ? Par exemple, Valdivia aurait-il été meilleur que Payet cette saison si la direction marseillaise avait exaucé le vœu de Marcelo Bielsa ? Et enfin, Jorge Valdivia est-il si fort dans cette Copa América ou est-il en train de nous jouer un merveilleux tour d'illusionniste ? Les statistiques auront du mal à répondre à ces questions, mais un peu de bon sens indique quelques pistes. D'une part, Valdivia perd des ballons, oui. S'il s'est montré au-dessus du monde face à la Bolivie et l'Uruguay, son match contre l'Équateur a été l'occasion de revoir un Valdivia trop lent, prenant des décisions hasardeuses et ratant même quelques crochets basiques. Le 10 est même sorti à l'heure de jeu et avant que Mati Fernandez soit expulsé, le joueur de la Fiorentina semblait bien positionné pour récupérer une place de titulaire contre le Mexique

Mais depuis, Valdivia réussit tout. Est-ce l'urgence historique qu'impose la compétition ? Un sentiment de revanche personnelle qui ne peut plus attendre ? Est-ce que toutes les conditions tactiques idéales sont réunies dans cette sélection où Valdivia ne doit pas combattre la concurrence de la créativité de Mati et Pizarro, mais peut compter sur l'athlétisme d'Aránguiz et Vidal ? Toujours est-il que dans cette configuration, en ce mois de juin 2015 au Chili, Valdivia est un peintre au sommet de son inspiration. Lorsqu'il dessine habituellement les courbes offensives de son Palmeiras, c'est vrai qu'il lui faut des brouillons longs comme des matchs pour délivrer ses chefs-d'œuvre. Au Brésil, en plus, Valdivia a du temps. Là, alors que le temps le contraint à créer vite, Valdivia a jeté tous ses brouillons. Il vit ce moment de sa carrière où il peut prendre la toile à deux pieds, franchement, et peindre tout ce qui lui passe par la tête avec la conviction d'aller toujours dans le sens du jeu. Impossible de savoir si Valdivia aurait pu reproduire de tels tableaux en Europe, hier, aujourd'hui ou demain. Mais en remportant le premier titre de l'histoire du Chili, en finale face au rival argentin d'un autre numéro 10 plutôt attendu, Valdivia réaliserait le plus grand accomplissement de l'histoire du football de son pays. Comme un autre 10 l'avait fait en 1986 pour les terres qui se trouvent de l'autre côté des Andes.

Par Markus Kaufmann, à Santiago du Chili À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Attaque-Defonce Niveau : Loisir
C'était déjà l'uns des meilleurs joueurs du mondial 2014 avec Rodriguez, Müller, Robben et Mascherano, mais je suis pas certain qu'il réussirait à Marseille. En dehors de l'immense Enzo Francescoli, la culture du numéro dix n'est pas franchement dans l'ADN du club. Même Stojkovic qui était un des cinq meilleurs joueurs européens de l'histoire à ce poste s'y est cassé les dents...
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Le plus beau joueur de la plus belle équipe de la Copa ! Je l'ai découvert y a quelques années, depuis j'en suis tombé amoureux ! Un 10 à l'ancienne, un magnifique joueur, un esthète, un 10 typiquement sud-américain, le digne successeur des Riquelme, Ortega, Francescoli et Socrates...

Je sais pas si ça aurait pris à Marseille mais le coup aurait valu d'être tenté, surtout avec un Bielsa qui le connait par coeur et aurait su l'exploiter à merveille.
D'ailleurs, pour ta remarque sur les numéros 10 à l'OM, Stojkovic a surtout eu du mal en raison de sa fragilité physique et de ses blessures sinon je suis persuadé qu'il aurait tout cassé. Et dans mes souvenirs, Abedi Pelé jouait un peu 10, même si c'était pas forcément un pur meneur de jeu...
Attaque-Defonce Niveau : Loisir
Message posté par Alain Proviste
Le plus beau joueur de la plus belle équipe de la Copa ! Je l'ai découvert y a quelques années, depuis j'en suis tombé amoureux ! Un 10 à l'ancienne, un magnifique joueur, un esthète, un 10 typiquement sud-américain, le digne successeur des Riquelme, Ortega, Francescoli et Socrates...

Je sais pas si ça aurait pris à Marseille mais le coup aurait valu d'être tenté, surtout avec un Bielsa qui le connait par coeur et aurait su l'exploiter à merveille.
D'ailleurs, pour ta remarque sur les numéros 10 à l'OM, Stojkovic a surtout eu du mal en raison de sa fragilité physique et de ses blessures sinon je suis persuadé qu'il aurait tout cassé. Et dans mes souvenirs, Abedi Pelé jouait un peu 10, même si c'était pas forcément un pur meneur de jeu...


Justement à Marseille, nous aimons la puissance physique. Les grandes équipes de l'OM, c'est une défense de fer, un milieu puissant et une attaque rapide. Même la plus belle équipe de l'OM de l'histoire, celle de 91, fonctionnait ainsi. Parce qu'avant même d'être des monstres techniquement, Pelé, Waddle et Papin, c'étaient surtout des flèches.
Un bon joueur sublimé par un excellent collectif, l'essence du football.
Waddle une flèche ? Papin un monstre techniquement ?
Goethals un bogosse ?
A Marseille (vu que c'est le débat lancé sur le forum), il serait devenu un Dieu vivant... Enfin un mois sur trois, vu que c'est ce qu'il joue au Palmeiras. Entre les blessures et les gueules de bois à la sortie du Trolley-Bus (Si, si, je le vois bien se la mettre là-bas), il aurait joué tout au plus 13 à 15 matchs par an... Bref, adulé à Marseille, du moins dans les virages, découpé sur les plateaux, entre autre par le gros Pierrot et tout ceux qui pense que le football c'est juste gagner des titres.
Attaque-Defonce Niveau : Loisir
Message posté par Lanski
Waddle une flèche ? Papin un monstre techniquement ?
Goethals un bogosse ?


Tu crois que techniquement pour placer une volée il faut être un peintre ? La technique, ce n'est pas juste rentrer des dribbles fashion pour finir sur Youtube, ou avoir la science de la passe. Le sens du but, c'est aussi de la technique, hein !

Et Waddle, sil était pas rapide, faudra me dire qui l'est. Au démarrage, il avait peu d'égale. En un contrôle et un coup de rein, il avait déjà pris trois mètres sur son poursuivant.

Et Goethals avait un sacré style.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Message posté par Attaque-Defonce
C'était déjà l'uns des meilleurs joueurs du mondial 2014 avec Rodriguez, Müller, Robben et Mascherano, mais je suis pas certain qu'il réussirait à Marseille. En dehors de l'immense Enzo Francescoli, la culture du numéro dix n'est pas franchement dans l'ADN du club. Même Stojkovic qui était un des cinq meilleurs joueurs européens de l'histoire à ce poste s'y est cassé les dents...


Dragan Stojkovic... Le meilleur, à tout jamais. Merci de l'avoir cité.
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29
mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26