Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Jorge Sampaoli insulte un policier lors d'un contrôle routier

Modififié
« Faites ce que je dis, pas ce que je fais.  »

Lorsqu'il était sélectionneur du Chili, Jorge Sampaoli consacrait une partie de son job au pressing haut, l'autre à tirer les oreilles d'Arturo Vidal et de quelques coéquipiers quant à leur consommation d'alcool. Désormais sur le banc de l'Argentine, le divin chauve vient de prouver qu'il n'était pas non plus irréprochable sur ce thème-là. Selon les médias argentins, le sélectionneur de l'Albiceleste a été appréhendé par les forces de l'ordre lors d'un contrôle routier. Présent dans une voiture conduite sans permis et avec trop de passagers à bord, tout en étant en état d'ébriété, Sampaoli a ensuite distribué des mots doux à l'un des agents de la ville de Casilda. Il s'est notamment moqué de celui-ci en lui balançant : « Tu me fais marcher deux pâtés de maison, connard. Toi qui ne gagnes que 100 pesos par mois.  »



Messi & co ont intérêt à cacher les stocks de vodka en Russie. AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article