Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options

Jorge Mendes, maître du mercato et de Monaco

A 47 ans, la réputation de Jorge Mendes n'est plus à faire. L'agent de Cristiano Ronaldo, José Mourinho et Radamel Falcao, entre autres, a lancé le mercato tout seul, avec les départs de Mourinho à Chelsea, et ceux du duo portista Moutinho-Rodriguez. Les années passent et se ressemblent sur le marché des transferts. C'est toujours Jorge Mendes qui décide dans quel sens le vent va souffler...

Modififié
André Leão a 28 ans. Comme bien des clients de Jorge Mendes, celui qui a été l'un des grands protagonistes de la troisième place de Paços de Ferreira est inconnu du grand public. Sauf qu'André Leão ne figure pas dans les papiers de Gestifute, l'entreprise du super agent. C'est pourtant bien ce dernier qui est chargé de convaincre un club d'acheter le bonhomme. De fait, les dirigeants de Paços aimeraient le vendre 5 millions d'euros, montant de sa clause libératoire. Sauf que personne n'a les moyens d'acheter un joueur de cet âge aussi cher au Portugal. C'est pourquoi les « castores » ont décidé de faire appel à Mendes et son carnet d'adresses infini pour vendre André Leão au prix voulu. Et pendant ce temps, le « vrai » agent du « Pacense » regarde le maître faire...

Des amis partout

Car des contacts, il en a plein, le Jorge. Et presque autant d'amis. Plus que n'importe qui dans le monde du football en tout cas. Pinto da Costa, Antonio Salvador (Braga), Roman Abramovitch, Florentino Pérez, entre autres. Et maintenant, Dmitry Rybolovlev, actionnaire majoritaire de l'AS Monaco, promu le plus puissant de la planète. Là où il y a de l'argent, il y a Jorge Mendes. C'était vrai dans le marché à Lisbonne quand il avait à peine dix piges, c'était vrai quand il géré une chaîne de vidéoclubs 15 ans plus tard et ça l'est toujours sur le marché des transferts, plus de 30 ans après.

Pas étonnant donc, que Mendes négocie avec Monaco. Le club du rocher bénéficie d'une enveloppe de 200 millions d'euros pour le mercato estival à venir. Enfin, plus que 130, maintenant que João Moutinho et James Rodriguez, clients de Mendes depuis peu, ont quitté l'Estadio do Dragão pour Louis II. Et bientôt seulement 85 puisque Falcao devrait les rejoindre en fin de semaine pour 45 millions d'euros. Mais l'affaire ne s'arrête pas là. Son transfert devrait être assorti d'une mystérieuse clause libératoire de 60 millions d'euros qui pourrait être activée par le Real Madrid et Chelsea dès l'été 2014. Malin, Jorge Mendes. Car les Merengue et les Blues font partie de ses meilleurs partenaires.

La presse, jouet de Jorge Mendes

C'est d'ailleurs vers la capitale espagnole et anglaise que le mercato de Mendes devrait connaître se diriger. Dans le sens des départs pour Madrid et celui des arrivées pour Londres. Di Maria, Coentrão, Pepe et, évidemment, Mourinho ainsi que Cristiano Ronaldo en seront les principaux protagonistes. Depuis quelques jours, toutes les rumeurs possibles et imaginables ont fusé au sujet des Portugais du Real. Des rumeurs foot mercato et des vraies fausses rumeurs lancées par la Gestifute elle-même. Jorge Mendes sait pertinemment qu'une rumeur de transfert se prolifère plus vite que la peste au Moyen-Âge et sait s'en servir, que ce soit pour permettre à l'un de ses protégés de bénéficier d'une revalorisation de contrat, ou pour simuler une concurrence entre plusieurs entités afin de faire monter le prix d'un client. Le cas Coentrão est à ce titre édifiant. Profitant d'une excellente saison du blond peroxydé ainsi que d'une rumeur à la con lancée par la team Mendes faisant état de la proche signature d'un contrat à vie de Coentrão au club, Benfica a fini par vendre sa star 30 millions d'euros. Un coup de maître, même si l'arnaque Bébé reste à ce jour son meilleur transfert en termes de rapport qualité-prix. Réussir à convaincre Sir Alex Ferguson de faire signer un obscur ailier portugais qu'il n'a jamais vu jouer en tirant profit de la jurisprudence Cristiano Ronaldo, reste son plus grand fait d'armes même si les 94 millions du transfert de son meilleur client lui ont rapporté bien plus d'argent.


Un super agent et un agent super

Mais le plus surprenant dans tout ça, c'est que le patron de Gestifute trouve toujours le temps de s'occuper de tous les joueurs et entraîneurs dont il gère la carrière (soit presque une centaine de personnes en tout). Que ce soit CR7, Mourinho, Nani, Pepe, Deco ou Bebé, tous le voient avant tout comme un bon pote, voire un frère. Cristiano Ronaldo en a carrément fait le parrain de son gosse, Cristiano Jr. A Madrid, il lui arrivait de jouer au tennis avec Pepe ou Di Maria. A Rio Ave, le président Antonio Campos le prend pour son fils. À La Corogne, il boit un ou deux cafés avec César Augusto Lendoiro, président de La Corogne, où il se rend très souvent. Ses excellentes relations avec les présidents cités lui permettent d'avoir une liberté d'action totale à La Corogne et Rio Ave, où il place aisément des joueurs prometteurs comme Ukra ou Bebé à Rio Ave, mais aussi Bruno Gama, Pizzi et Nélson Oliveira à La Corogne. Lendoiro a d'ailleurs déclaré à de nombreuses reprises qu'il laissait volontiers Jorge Mendes faire le onze de départ de son équipe. Et ce dernier ne se gêne jamais. Paços de Ferreira, en recrutant le super agent a donc toutes les chances de vendre André Leão pour 5 millions d'euros d'ici la fin du mercato. D'autant qu'il n'a même pas commencé officiellement...

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:53 Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 84 Hier à 16:04 Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 15
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
Hier à 08:58 Tony Chapron : « La VAR n’est pas juste » 125