Jorge Alonso est un joueur de football professionnel né le 05/01/1985 à Salamanque, Espagne. Il appartient actuellement à l'équipe de Racing Santander.
Jorge Alonso Real Racing Club
Espagne
30 ans
Né le 05/01/1985 à Salamanque
Milieu Centre
179 cm
71 kilos
2012/2013
Liga Adelante (Espagne)
14 Matchs
684 minutes jouées
0 but
4 cartons jaunes

Statistiques de Jorge Alonso

Palmarès

Titres

Débuts
2005/2006, Salamanque (Espagne, Array)

Carrière de Jorge Alonso

Saison
 
Club
Div.
Championnat
Champ.
Matchs
M.
Buts
B.
Europe
Eur.
Matchs
M.
Buts
B.
Sélection
Sel.
Matchs
M.
Buts
B.
  Racing Santander
2012/13
Liga Adelante 
14 
  Valladolid
2011/12
Liga Adelante 
1 
2010/11
Liga Adelante 
29 
4 
Hercules
2009/10
 
Hercules
Liga Adelante 
19 
Salamanque
2008/09
 
Salamanque
Liga Adelante 
29 
1 
2007/08
 
Salamanque
Liga BBVA 
32 
5 
2006/07
 
Salamanque
Liga BBVA 
2005/06
 
Salamanque
Array 

Articles sur Jorge Alonso

Les grands travaux merengues de Rafa

Espagne - Liga - Real Madrid

Les grands travaux merengues de Rafa

Débarqué dans un Santiago-Bernabéu en pleine crise, Rafael Benítez se sait attendu au tournant. Entre gestion des égos et cohabitation avec son omnipotent président, le Madrilène s'attend à un été studieux et compliqué.
24
Ils avaient fait 2-1 à l'aller...

Ligue des champions - 1/2 finales retour - Real Madrid/Juventus

Ils avaient fait 2-1 à l'aller...

La Juventus s'est donc imposée 2-1 en demi-finale aller de la Ligue des champions. Victoire ? Trop courte victoire ? Comment cela s'est-il passé les fois précédentes avec ce cas de figure ?
11
Top 10 : Ces gardiens qui ont révolutionné le poste 

Ligue des champions - 1/2 finale retour - Bayern Munich/FC Barcelone

Top 10 : Ces gardiens qui ont révolutionné le poste 

On a tous eu un copain qui adorait jouer « goal volant ». En 2015, ce mec, c'est Manuel Neuer. Un type qui lit le jeu comme un libero. Le portier allemand a révolutionné son poste. Mais ce n'est pas le premier.
59
Javier Mascherano, une autorité et une évolution

Ligue des champions - Groupe F - J6 - Barcelone/PSG

Javier Mascherano, une autorité et une évolution

Anomalie au pays des talents insolents, milieu défensif rude à l'époque de Pirlo et Xabi Alonso, Javier Mascherano a longtemps été mal compris. Entre défense centrale et rond central, grinta et lecture du jeu, le vrai capitaine de l'Argentine a passé sa carrière à équilibrer des équipes de dribbleurs à coups de tacles in extremis.
21
Eux, ils auraient pu jouer dans Star Wars

Angleterre - Ian Wright - Star Wars

Eux, ils auraient pu jouer dans Star Wars

Si Ian Wright s'est fait recaler du casting de Star Wars, beaucoup de footballeurs auraient pu postuler avec succès à un rôle dans la saga culte diffusée aussi fréquemment que La Petite Maison dans la prairie sur les chaînes du groupe M6. 31
Koke, le nouveau cerveau de la Roja

Euro 2016 - Qualifications - Groupe C - Slovaquie/Espagne

Koke, le nouveau cerveau de la Roja

Koke Resurrección est le nouveau porte-étendard de cette Roja qui se cherche un nouveau souffle. Tant mieux, le bougre est un marathonien. 16
Top 10 : Embrouilles de coachs

Angleterre - Premier League - 7e journée - Chelsea/Arsenal (2-0)

Top 10 : Embrouilles de coachs

Ce week-end, Arsène Wenger s'est enfin décidé à calmer José Mourinho d'une jolie poussette. Mais le coach alsacien n'est pas le seul à s'être embrouillé avec l'un de ses homologues. La preuve avec ces dix prises de bec. 22
À la recherche de Toni Kroos, entre Redondo et Di María

Espagne - Liga - 1re journée - Real Madrid/Cordoue - Tactique

À la recherche de Toni Kroos, entre Redondo et Di María

Alors qu'il aurait pu devenir le Frank Lampard de la prochaine décennie en Premier League, Kroos a choisi Madrid. Contre Séville, en Supercoupe, Kroos a joué tout seul devant la défense, en numéro 6, très loin du but. D'où plusieurs interrogations : quel est le vrai poste de Kroos ? Et peut-on vraiment devenir numéro 6 ?
27
Cinq idées pour remplacer la « petite finale »

Coupe du monde 2014 – Petite finale – Brésil/Pays-Bas

Cinq idées pour remplacer la « petite finale »

Les joueurs ne veulent pas la jouer, les téléspectateurs ne veulent pas la regarder, les arbitres ne veulent pas l'arbitrer, les ballons ne veulent pas y rouler. Récemment critiquée par Louis van Gaal, la « petite finale » n'intéresse pas grand monde. Un sentiment de désintérêt légitime qui pose une question : par quoi pourrait-on remplacer ce match ? Tentatives de réponse.
18