1. // Coupe des confédérations
  2. // Demies
  3. // Allemagne-Mexique

Jonathan dos Santos, le « frère de » devenu indispensable

Meilleur joueur mexicain de la Coupe des confédérations, Jonathan dos Santos a longtemps entretenu une relation tumultueuse avec la sélection. Un passé qui semble désormais révolu pour le milieu de Villarreal.

Modififié
La nuit a dû être longue pour Jonathan dos Santos. Le 30 mai 2010, le joueur formé à la Masía apprend qu'il sera le dernier joueur non sélectionné pour la Coupe du monde en Afrique du Sud. Javier Aguirre avait retenu 24 joueurs, et la lame tomba sur le cou du jeune Mexicano-Brésilien. À 20 ans, le milieu de terrain avait encore le temps pour apprendre, mais difficile de trouver le sommeil après une telle désillusion. Le choix d'Aguirre, qui lui a préféré El Bofo Bautista, milieu offensif déjà totalement cramé à 31 ans, ne passe pas. Le cadet de Giovani n'est d'ailleurs pas le seul à ne pas comprendre. C'est tout le Mexique du football qui n'en revient pas. Jonathan accuse le coup, son frère avec qui il entretient une relation proche aussi, et son père, Zizinho, tonne, au point d'assurer que son fils ne défendra plus jamais les couleurs d'El Tri. Mexicain de naissance, mais Brésilien par son père, et résidant en Espagne depuis ses 12 ans, Dos Santos pourrait même choisir de virer de bord.

Les dames de compagnie


Une autre nuit a marqué la relation tumultueuse entre Jonathan dos Santos et la sélection. En juin 2011, le frère de Giovani se trouve à Quito, où la sélection U22 se prépare à disputer la Copa América. Désœuvrés, les jeunes hommes font appel à des dames de compagnie, mais constatent après les festivités que du cash et des effets personnels ont disparu. Les petits bleus, plutôt que de faire profil bas, dénoncent le vol. Mis en cause, l'hôtel répond qu'il ne peut assumer aucune responsabilité et dévoile que des personnes non enregistrées ont pénétré dans les chambres des internationaux. Le scandale conduit à l'exclusion et à la suspension pour six mois de huit joueurs de la sélection, dont Dos Santos. À cette époque, Jonathan n'est qu'un élément du Barça B appelé exceptionnellement avec l'équipe première. Ses états de service sont trop maigres pour pouvoir revendiquer une place de titulaire avec El Tri, mais il dispose toutefois du CV suffisant pour être appelé en sélection olympique (U23). C'est pourtant devant sa télé qu'il verra son frère, Giovani, remporter l'or, face au Brésil de Neymar. Le Mexique snobe le plus jeune des Dos Santos.

« Quand le ballon arrivait, je ne savais pas quoi faire avec »


Le sort s'acharnerait-il sur Jonathan dos Santos ? « Il est difficile de rencontrer, dans le football, quelqu'un qui a eu davantage de malchance que moi » , assurait l'intéressé, au site de la FIFA, en 2016. Le produit de la Masía évoquait là ses déboires en sélection, mais aussi son parcours au Barça. Arrivé en même temps que Giovani en Catalogne, alors qu'il n'avait que 12 ans, Jonathan s'est longtemps accroché à son rêve de s'imposer au Camp Nou. Plusieurs fois, il ne tiendra ainsi pas compte des approches d'autres clubs de Liga, en espérant que son opportunité arrive, alors que Xavi, Busquets, et Iniesta règnent sur l'entrejeu blaugrana. En 2013, quand Gerardo Martino débarque, et veut imposer un certain renouveau, l'heure du Mexicain semble toutefois venue. El Tata assure qu'il compte sur lui, mais le milieu récupérateur se fait alors les croisés. En 2014, Dos Santos finit par se résigner et signe à Villarreal, pour enfin accumuler des minutes en Liga. À 24 ans, le temps court contre lui. « Ça a été dur, se souvient-il, je revenais tout juste de blessure, et même si j'avais choisi Villarreal car leur style de jeu ressemble à celui du Barça, quand le ballon arrivait, je ne savais pas quoi faire avec. »


Milieu made in la Masía, Jonathan dos Santos excelle à la récupération, comme à la distribution. Techniquement exquis, le Brésilo-Mexicain perd rarement un ballon, oriente le jeu sûrement, et compense son manque de puissance par un sens de l'espace aiguisé pour se projeter vers l'avant. À Villarreal, cinquième du dernier exercice de Liga, le milieu de 27 ans est devenu un titulaire indiscutable. En sélection aussi. Mais là encore, le chemin a été sinueux. Dos Santos a ainsi dû attendre le 9 juillet 2015 pour faire ses débuts officiels en sélection : un match de Gold Cup face à Cuba. Titulaire, il remporte son premier titre avec le Mexique. Enfin à son aise avec El Tri, le natif de Mexico va pourtant voir à nouveau son statut remis en cause quand le sélectionneur, Michel Herrera, est licencié pour avoir agressé un journaliste, au lendemain du sacre en Gold Cup. Alors qu'il enchaîne les matchs avec le sous-marin jaune, Dos Santos va disparaître pendant un an des convocations de l'équipe nationale.

Son frère cire de plus en plus souvent le banc


Successeur d'Herrera, le sélectionneur colombien du Mexique, Juan Carlos Osorio, fait pourtant appel au frère de Giovani dès ses premiers matchs à la tête d'El Tri, en octobre 2015, mais une éclipse inexpliquée va suivre, avant un retour en octobre 2016. Depuis, Jonathan dos Santos n'a plus connu de nouvelle désillusion nationale, alors que son frère, longtemps indiscutable en sélection, cire de plus en plus souvent le banc. Le milieu de Villarreal s'est même imposé comme un indispensable, et sa sûreté balle aux pieds fait un bien fou à un Mexique qui semble trop souvent confondre audace et précipitation, en Russie. Joueur discipliné, Jonathan suit aussi à la lettre les consignes d'Osorio, qui lui demande de mettre à profit ses trois poumons en pressant parfois jusqu'à l'entrée de la surface adverse. En demi-finale de Coupe des confédérations, ce jeudi, face à l'Allemagne, le joueur formé au Barça aura l'occasion de confirmer que son pays ne peut plus se permettre de le snober. Que sa nuit en sélection est bien derrière lui.

Par Thomas Goubin, au Mexique
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Ce commentaire a été modifié.
cascarino9 Niveau : DHR
Moi j'suis paumé dans les Dos Santos, je croyais que Giovani c'était celui qui jouait à Villareal
Sama Eder Niveau : DHR
Et non, Giovanni joue au LA Galaxy.
Note : 1
Ah mais Giovanni Elber, il ne joue plus à l'OL?
Note : 1
Je comprends que tu sois perdu, vu qu'ils ont joué les deux à Villareal. Ils ont même joué ensemble là-bas.
3 réponses à ce commentaire.
Roberto Larcos et Marc Oversaturn Niveau : DHR
Giovani joue au LA Galaxy depuis un an, un an et demi environ
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
 //  15:25  //  Amoureux du Qatar
Pour prendre ta suite, 2 ans le 15 juillet.
Roberto Larcos et Marc Oversaturn Niveau : DHR
ça commence a faire un petit moment, mais sans suivre la MLS, le mec a trouvé sa place et semble s'y plaire... Tant mieux, c'est toujours mieux que la chine
2 réponses à ce commentaire.
Babs_ Alchimiste Niveau : DHR
Giovani Dos Santos (qui n'est pas celui concerné par l'article) je le voyais devenir un très grand joueur à ses tous débuts.
C'est la regle avec les bon dribbleurs pour 100 espoirs y'en a que 4-5 qui confirment vraiment.
C'est surrement le profil avec le plus de deception, car les promesses sont tres haute, mais tres souvent ce sont pas des joueurs fin tactiquement et qui savent aussi se mettre au service du collectif.
dans le cas de Giovanni, il n'était pas seulement un bon dribbleur, il semblait avoir la classe des grands
J'avais mis tellement d'espoirs en lui...

Du coup, je regarde les résumés des matchs des Galaxy (où il réussit à être titulaire !!), et à mon avis, le mec est juste une grosse feignasse avec un talent fou, il s'appuie sur ses acquis.
Ce commentaire a été modifié.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  02:08  //  Aficionado de l'Argentine
Dommage que certains d'entre eux aient connu quelques accrocs dans leur carrière car je pense vraiment que cette génération mexicaine des Chicharito, Carlos Vela (super joueur aussi), Giovanni et Jonathan Dos Santos, Herrera, Guardado, Layun, etc, avait le potentiel pour faire un dernier carré de CDM ! Leur Mondial 2014 a été pas mal, c'est vrai, mais j'ai l'impression qu'ils ont un peu loupé le coche, pour des raisons diverses. Il leur reste peut-être une dernière chance en Russie...
c'était la doublure de Messi à l'époque... je me souviens qu'il avait fait mal à Lyon! Il a du talent mais oui j'ai l'impression qu'il ne s'est pas donné les moyens d'arriver plus haut. Et puis ses choix de carrière, à Tottenham ça s'est pas très bien passé il me semble.
5 réponses à ce commentaire.
CurvaSudTunis Niveau : District
Un bon joueur mais qui manque de présence physique dans les duels et se fait souvent bouger.
il y a 1 heure Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 5
il y a 5 heures Manchester City passe au foot US 12 il y a 8 heures La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 70
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 17:12 Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 Hier à 12:55 La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT)
Hier à 12:04 Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8
À lire ensuite
Bravo Bravo !