1. //
  2. // 25e journée
  3. // Metz/Guingamp

Jonas Lössl : « J'apprends en regardant des vidéos de Peter Schmeichel »

Si Guingamp est dans une dynamique européenne, l'En Avant le doit autant à son duo d'attaque Mandanne-Beauvue qu'aux prouesses de son gardien Jonas Lössl. Rencontre avec le Viking breton et l'un de ses mentors danois.

Modififié
278 5
« Je suis fan de Peter Schmeichel. Mais 99% des jeunes gardiens au Danemark sont comme moi. C'est le meilleur gardien de tous les temps à mes yeux. » Jonas Lössl, grand bonhomme de 1,95m, impressionne dans les cages de Guingamp depuis quelques semaines. S'il n'est pas encore l'égal du champion d'Europe 92, il sait où chercher l'inspiration : « Quand j'ai commencé à jouer gardien, il était en fin de carrière, avait dépassé les 100 sélections, mais il était encore indiscutable en équipe nationale. J'ai regardé beaucoup de ses vidéos pour apprendre, et je continue d'ailleurs à le faire. C'est l'un des meilleurs joueurs de l'histoire du foot danois avec Michael Laudrup et son frère Brian. Il était fantastique. » Plusieurs fois convoqué en équipe nationale, le géant danois a pu apercevoir son idole, « car son fils Kasper y était en même temps que moi » , sans forcément oser forcer le contact : « Je lui ai dit bonjour, mais je n'ai pas vraiment parlé avec lui, je n'ai pas vraiment senti qu'il y avait l'opportunité » . Jonas Lössl est un garçon réservé, « décontracté dans la vie civile » selon Henrik Ipsen, entraîneur des gardiens à Midtjylland et ancien mentor du portier breton. « Mais quand il arrive sur un terrain, il devient passionné, très travailleur. » Selon l'ancien professionnel danois, Lössl a le profil du sportif qui s'impose des doubles rations d'entraînement : « Il observe beaucoup les autres gardiens et s'intéresse vraiment à tous les exercices susceptibles d'améliorer sa technique. » Pour Ipsen, « Jonas est le type de joueur qui comprend l'intérêt de chaque exercice, et en demande toujours plus. En tant que préparateur, moi qui sortais tout juste de ma carrière de joueur, j'ai été obligé de progresser très vite afin de pouvoir le faire évoluer » .

« Gourvennec m'a dit que j'étais bon et qu'il me voulait vraiment »


Un travail judicieux, car après quatre saisons pleines en première division danoise sous les couleurs de Midtjylland, Lössl a donc l'opportunité de signer dans un championnat plus huppé. « C'est à la fin de saison, vers la mi-mai, que mon agent m'a parlé de Guingamp, mais il travaillait dessus depuis plusieurs semaines déjà. » Avant de débarquer en Bretagne, le Danois a Jocelyn Gourvennec au bout du fil : « Il m'a dit que j'étais bon et qu'il souhaitait vraiment ma venue, que je progresserais ici. » Le gardien ne se le fait pas dire deux fois et signe pour 4 ans avec l'EAG, « car ils me suivaient depuis longtemps et donc me connaissaient, et m'offraient la possibilité de jouer » . S'il doit attendre le 21 septembre pour jouer son premier match officiel, puis octobre pour vraiment s'installer, Lössl n'a jamais donné l'impression de douter. Parce que son caractère est forgé selon Henrik Ipsen : « Quand je l'ai vu pour la première fois, il n'avait pas la tête au football. Il avait eu trop de succès trop vite et trop facilement. Rapidement en équipe première, rapidement reconnu... Puis il a eu une période difficile, à cause d'erreurs sur le terrain, mais aussi dans sa vie privée. Un jour, on a eu une discussion en marge d'un entraînement, on a parlé de beaucoup de choses et pas seulement de football, de ce qui comptait vraiment dans la vie. Sa femme était enceinte. Peu après, il a décidé de déménager, il s'est installé à proximité du centre d'entraînement du club, pour se focaliser sur le football. Le résultat, vous le connaissez. »

« J'ai la chance d'avoir une superbe défense devant moi »


Dans la vie privée, il s'agit d'un heureux père de deux enfants, une petite fille d'un an et demi, et un petit mec de deux mois, « un pur Français celui-là » plaisante Lössl. Sur le terrain, il s'agit d'un dernier rempart fiable, capable de tenir en échec Zlatan Ibrahimović ou toute la ligne d'attaque monégasque. Pour Ipsen, « Jonas a appris de son épreuve à s'appuyer sur ses erreurs et à gérer ses émotions. Il est stable dans sa vie, donc il exploite son potentiel » . L'intéressé préfère se la jouer collectif et féliciter son petit dernier, qui ne l'empêche pas de dormir la nuit, car « il est super intelligent, la veille des matchs il sait que je dois me concentrer et il pleure moins (rires) » . Complimenter son entourage plutôt que de se vanter, une signature du gardien : « J'ai la chance d'avoir une superbe défense devant moi, ils font un gros boulot... » Histoire de les inciter à se dépouiller lors du prochain match.

En France, un pays qu'il apprécie depuis sa première visite en 1998, Lössl a découvert un niveau de jeu, mais aussi une passion « supérieurs à ce qui se fait au Danemark. Après notre victoire à Yzeure, ils étaient une dizaine à nous attendre à l'aéroport de St-Brieuc, et une cinquantaine à l'entraînement le lendemain. Il y a en France beaucoup plus de supporters qui s'intéressent aux quotidiens de l'équipe, et l'ambiance dans les stades est plus forte. Le Roudourou a une atmosphère fantastique » . Et la France, qu'a-t-elle déniché ? « Un gardien avec des qualités rares pour ce gabarit : il a le jeu au pied, l'explosivité, la prise de balle et un superbe sens du timing. Par rapport aux autres gardiens de cette taille, il a un meilleur contrôle de son corps » , résume Ipsen. À 26 ans, Lössl aspire désormais à honorer ses premières capes avec le Danemark : « Je suis sur la bonne voie, mais il ne suffit pas de faire un bon match, il faut faire une grosse saison. Ainsi j'aurai ma chance, et je saurai la saisir. » Peut-être pour enfin rencontrer Peter Schmeichel.


Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pascal Pierre Niveau : Loisir
Que la malédiction Sofootienne s'abat sur ce gardien : faute, pénalty provoqué et exclusion. Pour une victoire messine évidemment.

Voilà à quoi on s'accroche désormais du côté de St Symphorien. Snif...
Allez une victoire 1-0 pour Metz avec un but de Maïga qui se fera énormément apprécier des supporters pour le coup
MarcelGalant Niveau : District
Enyeama, Subasic, Lossl, on a de bons gardiens étrangers en L1, recrutés pour presque rien. Que Toulouse, Nantes, Caen et d'autres en prennent de la graine!
saddam_usain_bolt Niveau : CFA2
Message posté par MarcelGalant
Enyeama, Subasic, Lossl, on a de bons gardiens étrangers en L1, recrutés pour presque rien. Que Toulouse, Nantes, Caen et d'autres en prennent de la graine!


Peut-être, mais il fut un temps où les clubs français n'avaient pas besoin de recruter des gardiens étrangers, parce que les locaux étaient suffisamment bien formés, et parmi les meilleurs en Europe en moyenne!
Red Devil Niveau : CFA2
Peter Schmeichel, ou la raison pour laquelle je suis devenue fan de Manchester United <3 il a bon goût ce Lössl, et ça fait plaisir de voir Guingamp à ce niveau!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
278 5