En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // FC Schalke 04-Hanovre 96

Johannes Geis, le retour du roi

Après une semelle dégueulasse sur André Hahn fin octobre dernier, Johannes Geis a été suspendu pour cinq matchs au niveau national. Durant son absence, le FC Schalke 04 a été éliminé en Coupe et a perdu pas mal de places au classement. Mais ce soir, Geis revient, et avec lui, la confiance au sein du peuple bleu roi. Car en l'espace de quelques mois seulement, le numéro 5 des Knappen est devenu le stratège de son équipe, au point d'être aujourd'hui indispensable.

Modififié
« Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé. » C'est ce qu'ont dû se dire plusieurs fois les fans du FC Schalke 04 ces derniers temps. L'être en question, c'est Johannes Geis. En l'espace de quelques mois, le transfuge de Mayence est devenu indispensable dans l'entrejeu des Knappen, la transition parfaite entre la défense, le milieu et l'attaque, bref, la « pièce manquante » du puzzle Schalke. Mais voilà : son ascension s'est arrêtée net le 25 octobre dernier à la 80e minute du match contre Gladbach. Énervé (comme tous ses partenaires, d'ailleurs) d'être mené au score à la suite d'un coup franc de Raffael obtenu grâce à une faute peu évidente sur Ibrahima Traoré, Geis colle une semelle à un André Hahn entré quelques minutes plus tôt. Conséquences : il prend rouge, tandis que son vis-à-vis sortira sur civière. Si le geste est plus malheureux qu'intentionnel, la sentence sera impitoyable : Johannes Geis sera suspendu durant cinq matchs en compétition nationale.

Le quaterback de Schalke


En l'absence de son maître à jouer, le S-Null-Vier sombre : éliminé de la DFB-Pokal trois jours plus tard à domicile par ce même Gladbach, le club de Gelsenkirchen ne parvient à prendre que deux points lors des quatre journées suivantes (défaites face au BvB et au Bayern, nuls face à Ingolstadt et sur la pelouse du Bayer). Pire encore : sans Geis, les Königsblauen peinent à développer du jeu. La différence s'est d'ailleurs clairement vue en Ligue Europa où, même si Schalke n'a pris que cinq points sur neuf possibles lors des trois derniers matchs, il y avait quand même du mieux avec son homme fort au milieu.

Évidemment, rien ne dit que Schalke aurait fait mieux au niveau comptable avec Geis dans ses rangs lors des quatre dernières journées. Mais comme l'a bien souligné l'entraîneur André Breitenreiter en conférence de presse, « c'est un joueur important » . Un joueur qui, du haut de ses 22 ans, est capable d'arriver dans une des plus grosses équipes du pays et de prendre le jeu à son compte. Un stratège qui donne le bon tempo, le bon équilibre à son équipe, qui sait quand avancer pour soutenir ses avants et quand reculer pour soulager son arrière-garde. Surtout, un joueur doté d'une qualité technique hors norme. En effet, Johannes Geis est passé maître dans l'art de lancer ses ailiers sur de longs ballons. Des ballons qui font le bonheur d'un Leroy Sané, par exemple. Par extension, Geis est également capable de faire la différence sur coups de pied arrêtés. Il suffit d'ailleurs de voir ses trois passes décisives cette saison en championnat : deux fois sur corner (Matip face à Mayence, Höwedes contre le Hertha) et une fois face sur un coup franc (Matip contre Francfort). En bref, si Boateng est le quaterback du Bayern, Geis peut être à juste titre celui de Schalke.

La fièvre du vendredi soir


Après un peu plus d'un mois d'absence, Johannes Geis va donc refouler les pelouses allemandes en championnat. Une chose qui a manqué à son club, mais à lui aussi. « Je veux être là pour mon équipe, je veux aider avec mes coups de pied arrêtés et de nouveau organiser le jeu. Je suis chaud. En deux ans, je n'avais pas raté un match de championnat. Quand on est aussi longtemps suspendu, on apprend à considérer la valeur de jouer la Bundesliga tous les week-ends » , s'est confié il y a quelques jours le numéro 5 dans une interview à Sport Bild. Étant donné que les dernières paires alignées au milieu (Goretzka-Kolašinac, puis Goretzka-Højbjerg) n'ont pas vraiment apporté entière satisfaction, Johannes Geis va très certainement retrouver une place de titulaire. Pour le plus grand bonheur des supporters du FC Schalke 04. Qui comptent bien entendu sur le retour de leur nouveau patron, mais aussi sur l'effet du vendredi soir : en effet, Schalke compte dix victoires (et un nul) sur ses onze derniers matchs avancés à domicile. Avec Geis sur le terrain, le FC Schalke devrait être en mesure de renouer avec la victoire, qui le fuit depuis le 17 octobre dernier. C'est long, trop long pour un club de ce calibre.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Une ex-formatrice défonce la Goal Line Technology (via Brut Sport) il y a 2 heures Quand Ronaldo planquait de la bière 28
il y a 4 heures Dupraz quitte le TFC 109 il y a 5 heures Robinho en route vers Sivasspor 36 il y a 8 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 8 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7