1. //
  2. //
  3. // Anniversaire

Johan Radet : « Abou Diaby était le plus impressionnant »

Ce mardi 24 novembre, Johan Radet a 39 ans. Aujourd'hui entraîneur de la réserve d'Auxerre, l'ex-latéral droit de l'AJA n'aura connu qu'un club durant sa carrière professionnelle. Et il ne regrette rien.

Modififié
Après 11 ans comme joueur à l'AJA, vous êtes restés dans le staff, et vous êtes maintenant entraîneur de la réserve. Vous n'avez pas envie de changer d'air des fois ?
Si, ça m'est arrivé, j'ai eu quelques propositions ailleurs. Mais après, vous savez, l'herbe n'est pas plus verte ailleurs. Je suis bien où je suis, je suis heureux, ça me suffit largement.

Comment vous avez atterri à Auxerre pour la première fois ?
La première fois, c'était avec mes parents. J'étais pas mal sollicité. J'étais allé visiter le centre de formation de Lyon, et en remontant on avait visité celui d'Auxerre. J'ai signé chez eux parce que c'était ce qui se faisait de mieux à cette époque. J'avais vraiment le choix entre plusieurs clubs. Lens et Monaco s'étaient positionnés également parce que j'étais en sélection nationale alors que j'étais encore dans un club amateur.

À ce moment-là, vous vous êtes dit que ce serait le seul club professionnel que vous connaîtriez ?
Ah non, pas du tout. À cet âge-là, 15 ou 16 ans, on se dit que si on arrive à être footballeur professionnel, ce sera déjà beau. On ne peut pas faire de plan. Mais en tout cas, j'étais bien où j'étais, tout simplement. On jouait les premiers rôles, on jouait la Coupe d'Europe chaque année, la Ligue des champions de temps en temps. Quel club vous offre ça ?

Vous avez fait vos débuts avec l'AJA le 11 août 1996. Vous arrivez dans un groupe qui vient d'être sacré champion de France pour la première fois. Comment on gère ça ?
À 20 ans, quand on vous donne la chance de jouer, vous êtes déjà très content. Vous avez seulement envie de prouver que vous pouvez avoir le niveau. Il n'y avait pas forcément de pression particulière. Vous êtes heureux et vous avez surtout envie de bien faire pour rendre la confiance qu'on vous a accordée.

Forcément, c'est Guy Roux qui vous a lancé. On imagine que vous avez une relation particulière avec lui...
J'ai plus une relation particulière avec Daniel Rolland qu'avec Guy Roux. Parce que c'est lui qui m'a recruté, qui m'a fait devenir titulaire en Ligue 1. Mais ça m'a quand même fait bizarre quand Guy Roux est parti en 2005. C'était quasiment le seul entraîneur que j'avais connu en pro, hormis les intérims de Daniel Rolland et Alain Fiard. Mais ça me permettait aussi de voir autre chose. Pour moi, c'était un changement de club, en restant sur place. Les contenus d'entraînement étaient différents. En onze ans, c'est difficile pour un entraîneur de se renouveler, j'avais toujours connu la même chose. Là, c'était Jacques Santini, quelque chose de nouveau, tout neuf. Chaque entraînement était différent. C'était appréciable. C'était un autre management aussi, on responsabilisait un peu plus les hommes. On voyait autre chose, c'était agréable.

Guy Roux, c'est aussi la caricature des Guignols. Toi qui l'as vécu de l'intérieur, c'était vraiment ça ?
C'était un peu exagéré. Mais si vous voulez, c'était quand même quelqu'un qui aimait tout maîtriser. Dans la préparation, dans l'extérieur, dans tout. Je pense que si l'AJA a bien fonctionné à un moment donné, c'est parce qu'il maîtrisait tout.

« Ce que faisait Abou à son âge, c'était vraiment époustouflant. Il ne peut apporter que du bien à Marseille cette saison s'il retrouve les terrains. » Johan Radet

En 2003, vous gagnez la Coupe de France contre le PSG. Vous vous souvenez du but de l'égalisation, de votre raid sur le côté droit et du centre parfait pour Cissé ?
Sur le coup, on est juste content d'égaliser. Je ne me suis pas dit : « Ouais super, j'ai fait ce qu'il fallait. » Non, j'étais juste content de ramener l'équipe à 1-1. Après, il restait un bout de match. Je n'étais pas dans la projection, j'étais encore totalement dans le match. Et on a fini par l'emporter, c'était magnifique.

C'est votre plus beau souvenir ?
Oui, on peut dire ça. Je fais un bon match, on gagne, c'est notre premier trophée avec le groupe. On était une bande de copains et ça venait récompenser notre travail. Donc oui, c'est ce qui pouvait nous arriver de mieux.

Justement, c'était qui votre meilleur pote de vestiaires ?
Mes meilleurs potes, c'était Philippe Violeau, Yann Lachuer et Stéphane Grichting. Et puis tous mes copains du centre, avec qui j'ai fait toute ma formation. Ce sont des mecs qui sont restés longtemps à l'AJA comme moi, qui ont les valeurs du club. C'est aussi les joueurs qui font l'identité d'un club, c'est eux qui transmettent les valeurs.

À cette époque, il y en a eu du beau monde qui est passé par l'AJA ? Lequel vous a le plus impressionné ?
Le plus impressionnant des joueurs que j'ai pu voir à l'AJA, c'est Abou Diaby. Après, Philippe Mexès et Djibril Cissé étaient aussi énormes. Mais vraiment, ce que faisait Abou à son âge, c'était vraiment époustouflant. Il ne peut apporter que du bien à Marseille cette saison s'il retrouve les terrains.

En 2005, en pré-saison, vous vous faites les ligaments croisés. À ce moment-là, un petit jeune du centre de formation émerge et pique votre place. Il s'agit de Bacary Sagna. Vous avez eu un rôle d'encadrement avec lui ?
Bac', ils ont longtemps hésité à lui donner ma place tout de suite. À la base, ils voulaient recruter Sébastien Pérez, une fois que je me suis blessé. Mais Pérez n'était pas apte, entre guillemets. Ils ont donc laissé la chance à Bacary et je pense qu'ils ne le regrettent pas du tout. Après, avec Bac', on a encore de très bonnes relations. Je l'ai encore quelques fois par message. J'ai pu visiter l'académie de Manchester City grâce à lui. Donc, je suis très content que ce soit lui qui ait pris ma place. Parce que c'est un mec très bien. C'est normal qu'on vous prenne votre place, surtout quand vous êtes cloué à l'hôpital. La vie ne s'arrête pas parce que vous n'êtes pas là. Il en a profité, tant mieux pour lui. Les règles du jeu sont claires dès le départ.

Été 2007, vous vous décidez à partir d'Auxerre pour Strasbourg. Ce n'était pas trop difficile à prendre comme décision ?
On m'explique très clairement que je ne jouerai plus. Mais moi, j'ai encore envie de jouer sur ma fin de carrière, donc je m'en vais. C'était une décision difficile à prendre ? Oui et non. Oui parce que tu as envie de continuer dans le club où tu es. Et non parce que tu aimes tellement le jeu que tu n'as pas envie d'être sur le banc ou de faire de la réserve. Et j'avais encore envie de jouer au plus haut niveau.

« Je me sens plus une âme de formateur qu'entraîneur d'un groupe pro. Je pense que ce n'est pas pour moi. » Johan Radet

Malheureusement, les médecins alsaciens détectent un problème au cœur. C'était quoi exactement ?
J'ai une cardiomyopathie hypertrophique apicale. Pour faire simple, c'est la pointe du cœur qui est trop grosse. Ils m'ont annoncé que j'étais inapte à jouer, que c'était peut-être génétique, et que j'ai dû passer à travers les mailles du filet. Mais je n'ai jamais rien ressenti ou quoi que ce soit. Je l'ai découvert grâce à ces examens, mais tout va très bien. J'ai toujours une activité sportive et je ne me sens pas comme quelqu'un de malade.

Vous avez été obligé de prendre votre retraite à 30 ans. Vous le vivez comment à ce moment-là ?
C'était difficile à avaler. Mais ce n'est pas une histoire d'âge. C'est difficile quand ce n'est pas toi qui décides. Quand on te l'impose. Si tu le décides toi-même, tu dis : « Bon, bah voilà j'ai fait le tour, c'est bon. » Mais quand on te l'impose, c'est plus délicat.

Depuis, vous avez intégré le staff de l'AJA, c'était évident de continuer à jouer un rôle au sein du club ?
J'ai pris une année sabbatique. Et après, j'ai suivi une formation avec Pôle Emploi pour être mis à disposition du club. Je me suis occupé des blessés. Ensuite, j'ai réellement intégré la formation à partir de 2011. C'était la chose la plus facile puisque c'est le job que je connais le mieux.

Vous gagnez la Gambardella en 2014 avec les U19. C'est une émotion comparable avec un titre en tant que joueur ?
Oui, on peut le comparer. C'est différent parce que vous êtes en dehors du terrain. J'avais vraiment une très bonne relation avec tous les garçons du groupe. C'était un très bon moment. Tout à l'heure, on parlait de la finale 2003 comme mon meilleur moment dans le foot, mais ça, c'est clairement le numéro 2. Et c'est vraiment pas loin du numéro 1, c'est le 1,5. Un très, très bon moment.

Depuis, vous êtes entraîneur de la réserve. Vous aviez déjà eu cette responsabilité en 2012-2013, mais ça s'était soldé par un échec. Qu'est-ce que vous avez de plus maintenant ?
Je travaille avec les mêmes mecs depuis quatre ans. Je les ai eus en U17, U19, CFA2 et maintenant CFA. La première période, je n'avais pas les compétences, on m'a mis là parce qu'il manquait quelqu'un et c'est tout. Mais je n'avais pas les heures de vol pour gérer une réserve. Après, j'assume complètement, hein. Mais maintenant, avec toutes les heures de vol, je suis plus compétent, plus serein, et ça se ressent sur les jeunes qu'on encadre.

À terme, c'est un objectif de devenir entraîneur de l'équipe première ?
Non, je me sens plus une âme de formateur qu'une âme à gérer un groupe pro. Je pense que ce n'est pas pour moi.


Propos recueillis par Kévin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Si il y a des spécialistes d'Auxerre qui lisent,je me posais la question : est-ce que Sagna n'aurait pas évolué plus en latéral gauche,plutôt qu'en latéral droit au final ?

Je crois me souvenir qu'il était souvent à ce poste (Radet jouant à droite) car le club ne devait pas avoir de solutions suite à l'absence du titulaire (était-ce Jaurès ?)
Ca ne m'a pas marqué Sagna arrière gauche, possible qu'il ait dépanné quelques fois, mais il a vraiment commencer à jouer à droite quand Radet s'est blessé. Je crois même qu'il jouait plus offensif avant.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
En fait il a dû jouer plus à droite que à gauche, mais il y a certainement une saison, probablement la 2005/2006,ou Radet était valide et Sagna était à gauche pour cause de blessure de Jaures.
Il a commencé l'euro 2006 à gauche c'est sur (où il a été très bon) avec Clerc à droite je crois, puis a fini le tournoi à droite avec Berthod à gauche, notamment contre les Pays-Bas et Castelen qui était la grande révélation de mémoire.
Avec un axe Faty-Bourillon en défense et Briand Sinama-Pongolle devant ^^

Sinon à Auxerre je n'ai pas le souvenir de l'avoir vu beaucoup jouer à gauche, surtout qu'il y avait Mignot et Grichting pour dépanner.
Mais tu as sans doute raison sur 2005-2006, l'aja faisait aussi de la place à Martin en doublure à droite, Sagna a sans doute du jouer quelques matchs à gauche avec Jaures qui ne joue que 28 matchs cette année-là.
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 1 heure Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 8 il y a 3 heures Les ultras allemands répondent à la DFB 11 il y a 5 heures Trezeguet bouscule Beşiktaş 20
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25 Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 8
jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)