1. //
  2. //
  3. // Anniversaire

Johan Radet : « Abou Diaby était le plus impressionnant »

Ce mardi 24 novembre, Johan Radet a 39 ans. Aujourd'hui entraîneur de la réserve d'Auxerre, l'ex-latéral droit de l'AJA n'aura connu qu'un club durant sa carrière professionnelle. Et il ne regrette rien.

Modififié
Après 11 ans comme joueur à l'AJA, vous êtes restés dans le staff, et vous êtes maintenant entraîneur de la réserve. Vous n'avez pas envie de changer d'air des fois ?
Si, ça m'est arrivé, j'ai eu quelques propositions ailleurs. Mais après, vous savez, l'herbe n'est pas plus verte ailleurs. Je suis bien où je suis, je suis heureux, ça me suffit largement.

Comment vous avez atterri à Auxerre pour la première fois ?
La première fois, c'était avec mes parents. J'étais pas mal sollicité. J'étais allé visiter le centre de formation de Lyon, et en remontant on avait visité celui d'Auxerre. J'ai signé chez eux parce que c'était ce qui se faisait de mieux à cette époque. J'avais vraiment le choix entre plusieurs clubs. Lens et Monaco s'étaient positionnés également parce que j'étais en sélection nationale alors que j'étais encore dans un club amateur.

À ce moment-là, vous vous êtes dit que ce serait le seul club professionnel que vous connaîtriez ?
Ah non, pas du tout. À cet âge-là, 15 ou 16 ans, on se dit que si on arrive à être footballeur professionnel, ce sera déjà beau. On ne peut pas faire de plan. Mais en tout cas, j'étais bien où j'étais, tout simplement. On jouait les premiers rôles, on jouait la Coupe d'Europe chaque année, la Ligue des champions de temps en temps. Quel club vous offre ça ?

Vous avez fait vos débuts avec l'AJA le 11 août 1996. Vous arrivez dans un groupe qui vient d'être sacré champion de France pour la première fois. Comment on gère ça ?
À 20 ans, quand on vous donne la chance de jouer, vous êtes déjà très content. Vous avez seulement envie de prouver que vous pouvez avoir le niveau. Il n'y avait pas forcément de pression particulière. Vous êtes heureux et vous avez surtout envie de bien faire pour rendre la confiance qu'on vous a accordée.

Forcément, c'est Guy Roux qui vous a lancé. On imagine que vous avez une relation particulière avec lui...
J'ai plus une relation particulière avec Daniel Rolland qu'avec Guy Roux. Parce que c'est lui qui m'a recruté, qui m'a fait devenir titulaire en Ligue 1. Mais ça m'a quand même fait bizarre quand Guy Roux est parti en 2005. C'était quasiment le seul entraîneur que j'avais connu en pro, hormis les intérims de Daniel Rolland et Alain Fiard. Mais ça me permettait aussi de voir autre chose. Pour moi, c'était un changement de club, en restant sur place. Les contenus d'entraînement étaient différents. En onze ans, c'est difficile pour un entraîneur de se renouveler, j'avais toujours connu la même chose. Là, c'était Jacques Santini, quelque chose de nouveau, tout neuf. Chaque entraînement était différent. C'était appréciable. C'était un autre management aussi, on responsabilisait un peu plus les hommes. On voyait autre chose, c'était agréable.

Guy Roux, c'est aussi la caricature des Guignols. Toi qui l'as vécu de l'intérieur, c'était vraiment ça ?
C'était un peu exagéré. Mais si vous voulez, c'était quand même quelqu'un qui aimait tout maîtriser. Dans la préparation, dans l'extérieur, dans tout. Je pense que si l'AJA a bien fonctionné à un moment donné, c'est parce qu'il maîtrisait tout.

« Ce que faisait Abou à son âge, c'était vraiment époustouflant. Il ne peut apporter que du bien à Marseille cette saison s'il retrouve les terrains. » Johan Radet

En 2003, vous gagnez la Coupe de France contre le PSG. Vous vous souvenez du but de l'égalisation, de votre raid sur le côté droit et du centre parfait pour Cissé ?
Sur le coup, on est juste content d'égaliser. Je ne me suis pas dit : « Ouais super, j'ai fait ce qu'il fallait. » Non, j'étais juste content de ramener l'équipe à 1-1. Après, il restait un bout de match. Je n'étais pas dans la projection, j'étais encore totalement dans le match. Et on a fini par l'emporter, c'était magnifique.

C'est votre plus beau souvenir ?
Oui, on peut dire ça. Je fais un bon match, on gagne, c'est notre premier trophée avec le groupe. On était une bande de copains et ça venait récompenser notre travail. Donc oui, c'est ce qui pouvait nous arriver de mieux.

Justement, c'était qui votre meilleur pote de vestiaires ?
Mes meilleurs potes, c'était Philippe Violeau, Yann Lachuer et Stéphane Grichting. Et puis tous mes copains du centre, avec qui j'ai fait toute ma formation. Ce sont des mecs qui sont restés longtemps à l'AJA comme moi, qui ont les valeurs du club. C'est aussi les joueurs qui font l'identité d'un club, c'est eux qui transmettent les valeurs.

À cette époque, il y en a eu du beau monde qui est passé par l'AJA ? Lequel vous a le plus impressionné ?
Le plus impressionnant des joueurs que j'ai pu voir à l'AJA, c'est Abou Diaby. Après, Philippe Mexès et Djibril Cissé étaient aussi énormes. Mais vraiment, ce que faisait Abou à son âge, c'était vraiment époustouflant. Il ne peut apporter que du bien à Marseille cette saison s'il retrouve les terrains.

En 2005, en pré-saison, vous vous faites les ligaments croisés. À ce moment-là, un petit jeune du centre de formation émerge et pique votre place. Il s'agit de Bacary Sagna. Vous avez eu un rôle d'encadrement avec lui ?
Bac', ils ont longtemps hésité à lui donner ma place tout de suite. À la base, ils voulaient recruter Sébastien Pérez, une fois que je me suis blessé. Mais Pérez n'était pas apte, entre guillemets. Ils ont donc laissé la chance à Bacary et je pense qu'ils ne le regrettent pas du tout. Après, avec Bac', on a encore de très bonnes relations. Je l'ai encore quelques fois par message. J'ai pu visiter l'académie de Manchester City grâce à lui. Donc, je suis très content que ce soit lui qui ait pris ma place. Parce que c'est un mec très bien. C'est normal qu'on vous prenne votre place, surtout quand vous êtes cloué à l'hôpital. La vie ne s'arrête pas parce que vous n'êtes pas là. Il en a profité, tant mieux pour lui. Les règles du jeu sont claires dès le départ.

Été 2007, vous vous décidez à partir d'Auxerre pour Strasbourg. Ce n'était pas trop difficile à prendre comme décision ?
On m'explique très clairement que je ne jouerai plus. Mais moi, j'ai encore envie de jouer sur ma fin de carrière, donc je m'en vais. C'était une décision difficile à prendre ? Oui et non. Oui parce que tu as envie de continuer dans le club où tu es. Et non parce que tu aimes tellement le jeu que tu n'as pas envie d'être sur le banc ou de faire de la réserve. Et j'avais encore envie de jouer au plus haut niveau.

« Je me sens plus une âme de formateur qu'entraîneur d'un groupe pro. Je pense que ce n'est pas pour moi. » Johan Radet

Malheureusement, les médecins alsaciens détectent un problème au cœur. C'était quoi exactement ?
J'ai une cardiomyopathie hypertrophique apicale. Pour faire simple, c'est la pointe du cœur qui est trop grosse. Ils m'ont annoncé que j'étais inapte à jouer, que c'était peut-être génétique, et que j'ai dû passer à travers les mailles du filet. Mais je n'ai jamais rien ressenti ou quoi que ce soit. Je l'ai découvert grâce à ces examens, mais tout va très bien. J'ai toujours une activité sportive et je ne me sens pas comme quelqu'un de malade.

Vous avez été obligé de prendre votre retraite à 30 ans. Vous le vivez comment à ce moment-là ?
C'était difficile à avaler. Mais ce n'est pas une histoire d'âge. C'est difficile quand ce n'est pas toi qui décides. Quand on te l'impose. Si tu le décides toi-même, tu dis : « Bon, bah voilà j'ai fait le tour, c'est bon. » Mais quand on te l'impose, c'est plus délicat.

Depuis, vous avez intégré le staff de l'AJA, c'était évident de continuer à jouer un rôle au sein du club ?
J'ai pris une année sabbatique. Et après, j'ai suivi une formation avec Pôle Emploi pour être mis à disposition du club. Je me suis occupé des blessés. Ensuite, j'ai réellement intégré la formation à partir de 2011. C'était la chose la plus facile puisque c'est le job que je connais le mieux.

Vous gagnez la Gambardella en 2014 avec les U19. C'est une émotion comparable avec un titre en tant que joueur ?
Oui, on peut le comparer. C'est différent parce que vous êtes en dehors du terrain. J'avais vraiment une très bonne relation avec tous les garçons du groupe. C'était un très bon moment. Tout à l'heure, on parlait de la finale 2003 comme mon meilleur moment dans le foot, mais ça, c'est clairement le numéro 2. Et c'est vraiment pas loin du numéro 1, c'est le 1,5. Un très, très bon moment.

Depuis, vous êtes entraîneur de la réserve. Vous aviez déjà eu cette responsabilité en 2012-2013, mais ça s'était soldé par un échec. Qu'est-ce que vous avez de plus maintenant ?
Je travaille avec les mêmes mecs depuis quatre ans. Je les ai eus en U17, U19, CFA2 et maintenant CFA. La première période, je n'avais pas les compétences, on m'a mis là parce qu'il manquait quelqu'un et c'est tout. Mais je n'avais pas les heures de vol pour gérer une réserve. Après, j'assume complètement, hein. Mais maintenant, avec toutes les heures de vol, je suis plus compétent, plus serein, et ça se ressent sur les jeunes qu'on encadre.

À terme, c'est un objectif de devenir entraîneur de l'équipe première ?
Non, je me sens plus une âme de formateur qu'une âme à gérer un groupe pro. Je pense que ce n'est pas pour moi.


Propos recueillis par Kévin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Si il y a des spécialistes d'Auxerre qui lisent,je me posais la question : est-ce que Sagna n'aurait pas évolué plus en latéral gauche,plutôt qu'en latéral droit au final ?

Je crois me souvenir qu'il était souvent à ce poste (Radet jouant à droite) car le club ne devait pas avoir de solutions suite à l'absence du titulaire (était-ce Jaurès ?)
Ca ne m'a pas marqué Sagna arrière gauche, possible qu'il ait dépanné quelques fois, mais il a vraiment commencer à jouer à droite quand Radet s'est blessé. Je crois même qu'il jouait plus offensif avant.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
En fait il a dû jouer plus à droite que à gauche, mais il y a certainement une saison, probablement la 2005/2006,ou Radet était valide et Sagna était à gauche pour cause de blessure de Jaures.
Il a commencé l'euro 2006 à gauche c'est sur (où il a été très bon) avec Clerc à droite je crois, puis a fini le tournoi à droite avec Berthod à gauche, notamment contre les Pays-Bas et Castelen qui était la grande révélation de mémoire.
Avec un axe Faty-Bourillon en défense et Briand Sinama-Pongolle devant ^^

Sinon à Auxerre je n'ai pas le souvenir de l'avoir vu beaucoup jouer à gauche, surtout qu'il y avait Mignot et Grichting pour dépanner.
Mais tu as sans doute raison sur 2005-2006, l'aja faisait aussi de la place à Martin en doublure à droite, Sagna a sans doute du jouer quelques matchs à gauche avec Jaures qui ne joue que 28 matchs cette année-là.
il y a 4 minutes Stéphane Paille est décédé
il y a 2 heures La Ligue des champions reprend ce soir ! 18 il y a 2 heures Lugano prolonge à São Paulo 5 il y a 5 heures Falcao s'essaye au baseball 3
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
il y a 7 heures Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 10 Hier à 21:45 FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 62 Hier à 19:29 Boca et le souvenir de la D2 7
Hier à 14:45 Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) Hier à 13:45 Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 Hier à 12:25 Bagarre générale lors d'un match de charité 35 Hier à 11:36 La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10 dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 7 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 38 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !!