JoeyStarr dézingue Zidane

Modififié
0 63
Habitué aux tribunes du Parc des Princes, JoeyStarr a reconnu dans les colonnes de L’Équipe de moins en moins se retrouver dans les stars du football d’aujourd’hui. Certains en prennent pour leur grade. En fait, tout le monde à part Éric Cantona.

JoeyStarr a donc remis en place le mauvais garçon du PSG, Serge Aurier. « Je le soutiens en tant que joueur, mais ce qui lui arrive en dehors, c'est déplorable. Quand il insulte son coach sur Periscope, il n'a pas d'amis pour lui dire que ça ne va pas ? Surtout quand tu vas t'excuser platement après parce que ton club te l'a demandé » , a déclaré l’ancien membre de NTM.

Le latéral parisien devrait prendre exemple sur Éric Cantona qui, lui, avait une grande gueule, mais pour faire avancer les choses. « Au moins, il y avait un fond derrière ses éclats. Quand il l'ouvrait, c'était pour faire bouger une vieille institution complètement croulante. Il dénonçait une forme d'hypocrisie. Il n'allait pas s'excuser après, il ne faisait pas juste le pitre » , a expliqué JoeyStarr.

La légende mancunienne est donc beaucoup plus appréciée aux yeux du rappeur qu’un certain Zinédine Zidane, qui ne lui laisse pas de très bons souvenirs. « J'étais allé voir Zinédine Zidane lorsqu'on avait monté une action pour inciter les jeunes des quartiers à s'inscrire sur les listes électorales en 2005. Je lui avais expliqué qu'il était une icône par son parcours, mais aussi parce qu'il avait sa tête en grand sur l'Arc de triomphe en 1998, avance-t-il. On voulait juste utiliser son nom, on était apolitique, mais il a refusé... Alors c'est bien beau d'aller faire des pubs pour Danone quand il y a du sponsoring derrière. Mais, là, on avait un vrai discours et le mec n'a rien voulu savoir. »

L'intéressé était sans doute trop occupé à remonter ses chaussettes. D'abord la jambe gauche, toujours, puis la jambe droite. RR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

John Fitzgerald Wilis Niveau : Loisir
T'aurais du lui proposer 11 millions d'euro comme le Qatar , la je peux t'assurer qu'il aurais même chanté "passe passe le oinj"
Mowgli jongle dans la jungle Niveau : District
Rien que pour ton blase je t'aime bien toi
Les encules d'en face
3 réponses à ce commentaire.
Super-Pippo Niveau : CFA
Sur Aurier il a raison, c'est plutôt Aurier qui a fait la "fiotte". Tu balances dans le dos de ton entraîneur (et d'autres joueurs) des saloperies sur eux en pensant qu'ils ne verraient pas la vidéo. Puis tu dis que la video date d'il y a longtemps, ce qui est un mensonge. Enfin, tu t'excuses car le club te l'a obligé.
En gros, Aurier aurait selon moi soit se taire soit parler à Laurent Blanc entre 4 yeux et dire ses vérités. La c'était une catastrophe.
Dézingue, carrément.
Ce qu'il dit est juste, si on considère que Zidane aurait à coup sûr eu un impact sur les jeunes.
mais s'il le sent pas, il le fait pas, et au moins il est honnête. Je préfère ça à tt les trouducs qui prêtent leur image pour de nobles causes, simplement pour travailler leur image auprès du public et faire fructifier leur capital sponsoring.
Surtout que Joey Starr n'a pas tout à fait raison quand il dit que le mouvement était apolitique : je me souviens que Besancenot en faisait partie, ce qui, qu'on le veuille ou non, donne immédiatement un autre retentissement à l'entreprise. Dès lors, je peux comprendre que Zidane n'ait pas eu envie d'y être associé (j'ai dit "je peux comprendre", pas "je cautionne", pour les plus obtus).

Et pour ce qui concerne le fait que Zidane soit une voix qui porte auprès des jeunes et pourrait les inciter à voter, non seulement je n'y crois pas (je pensais qu'il était fini le temps où on considérait les "jeunes" et/ou les "pauvres" tout juste bon à faire ce que leur disent les stars, apparemment non), mais en plus, il l'a déjà fait par le passé, lors de l'entre-deux tour de 2002 (où il avait déploré qu'en raison de l'absention massive, on ait droit à un second tour entre Chirac et Le Pen, qu'il avait appelé "l'autre" dans son interview à la radio), et je ne pense pas que ce soit ça qui ait fait gagner Chirac.
je vois une différence entre appeler à voter chirac, et se bouger en allant à la rencontre de jeunes adultes en banlieue. le contact de proximité, de manière répété, peut avoir un autre impact qu'un simple communiqué de presse ou interview.
2 réponses à ce commentaire.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 63