Joey Barton savoure

Modififié
0 3
Suspendu en championnat de France, Joey Barton a profité de la Ligue Europa pour effectuer ses grands débuts sous le maillot de l'Olympique de Marseille face à Fenerbahçe. Et ça lui a plu.

Interrogé par RMC au sortir du match nul 2-2 arraché dans les derniers instants par l'OM, l'Anglais s'est montré ravi : « Normalement, les footballeurs profitent des matchs de présaison pour améliorer leur condition physique, mais pour moi, ça commençait aujourd’hui (hier). J’ai aimé ce challenge, j’ai aimé jouer avec mes coéquipiers et apprendre à les connaître sur un terrain. Ils ont été fantastiques ce soir, et repartir sans aucun point aurait été très décevant. »

Le bad boy s'est montré tellement heureux qu'une éventuelle mutation en Bisounours n'est pas à exclure. « La vie est toujours belle, je suis en bonne santé, ma famille est en bonne santé » , a-t-il ajouté dans un élan digne des plus belles émissions de la TNT, avant d'en remettre une couche. « Donc la vie est belle. La vie est toujours facile quand on joue au football. Il y a beaucoup d’autres choses graves qui peuvent arriver, et la liberté de jouer au football est incroyable. Je suis heureux de rejouer au football. »

C'est beau comme du Nana Mouskouri. À quand le retour des Smiths ?
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Plus belle la vie de Joey.
Punaise, heureusement que tu m'as fait rire Roi-Soleil, parce que quand même, un seul commentaire en arrivant, ça m'a fait pitié au premier abord.

Plus que l'étalage de ses bonnes intentions - on va devoir l'appeler Joseph ? - c'est peut-être de l'avoir vu jouer à Istanbul qui calme les passions exagérées.

Et bien on a tort. Barton n'est pas un casseur de genoux, une brute assoiffée, à chaque match, non. Barton est juste susceptible de péter un plomb très très fort, à l'occasion de n'importe quel match, même le plus tranquille (en même temps, ça, avec l'OM, ça n'est pas possible). C'est ce suspense là qu'il va falloir endurer.

En attendant, eh bien oui, il apprend le français en écoutant Nana Mouskouri. Il est tellement à fond, qu'il a demandé à Thuram l'adresse de son opticien.

Et sous sa douche, de fredonner :
« Madame, je reviens de guerre, Tout doux !
Madame, je reviens de guerre, Tout doux !
Qu'on m'apporte ici le vin blanc,
Que le marin boit en passant. Tout doux ! »
viva les poiro Niveau : District
C'est d'un ennui ce qu'il nous raconte.

Après, son match... Pfff, pas terrible, même si pas au point au physiquement, pas terrible quand mm.

En mm tps, faut qu'il découvre l'europe, c'était que son 6e match européen de sa carrière.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 3