1. // CM 2018
  2. // Qualifs
  3. // Liechtenstein-Italie

Jeunes et bons

Sélection la plus âgée lors du dernier Euro, la Nazionale avait forcément besoin d’une cure de rajeunissement. Moyennant l’absence de quelques cadres, plusieurs nouvelles têtes ont ainsi intégré le groupe de Ventura.

Modififié
2k 2
« Non tutti i mali vengono per nuocere » , récite un proverbe transalpin. L’occasion fait le larron comme on dit en France, même si ce n’est pas l’équivalent exact. Pour cette dernière trêve internationale de l’année civile, Giampiero Ventura a dû faire avec les forfaits successifs de Giorgio Chiellini, Andrea Barzagli, Claudio Marchisio, Riccardo Montolivo, mais aussi les écarts de conduite de Graziano Pellé. Que des trentenaires. Du coup, sa liste élargie à vingt-huit éléments ne contient plus que trois éléments ayant passé cette barre fatidique – Buffon (trente-huit), De Rossi (trente-trois) et Parolo (trente et un) – ainsi que de nombreux débutants. Résultat des courses, la moyenne d’âge a été abaissée à vingt-cinq ans et neuf mois. C’est six années de moins que l’équipe titulaire alignée face à la Belgique lors du tout premier match de l’Euro.

Un juste milieu


« Le changement est physiologique et le destin a voulu qu’il y ait la possibilité de l’accélérer. Beaucoup de jeunes sont en train d’éclore. » C’est de cette façon que le sélectionneur italien a débuté sa conférence de presse lundi dernier. La situation est paradoxale, puisque le temps de jeu des autochtones continue de baisser en Serie A, seulement 42 % du minutage au tiers de la saison. Alors, la qualité plutôt que la quantité ? Oui et non. D’un côté, les U21 italiens – qui préparent l'Euro polonais en juin – ont enfin un onze type composé de joueurs évoluant régulièrement en Serie A quand, tout récemment encore, les différents sélectionneurs étaient obligés d’aller fouiner en D2, voire en D3. D’un autre, Gianluca Lapadula a été convoqué après seulement six apparitions pour 153 minutes de jeu parmi l’élite. Il a vingt-six ans, inutile donc de le faire patienter, d’autant qu’il reste sur une saison à trente buts à Pescara en Serie B et que le Pérou (où est née sa maman) lui faisait les yeux doux. Enfin, Ventura a listé ses convocations en fonction de l’ambitieux 4-2-4 qu’il a l’intention de mettre en place.

Quels rookies ?


Sept n’ont donc encore jamais endossé le maillot azzurro. Le plus vieux est Leonardo Pavoletti, révélé sur le tard au Genoa, attaquant italien au meilleur ratio buts/minute jouée depuis deux ans, une bonne alternative au duo Belotti-Immobile et déjà appelé par Conte lors de la toute première pré-liste de l’Euro. C’était aussi le cas de Danilo Cataldi et Davide Zappacosta. Le premier, vingt-deux ans, est l'un des seuls qui ont été empruntés aux U21. Il incarne la jeunesse laziale sur qui Simone Inzaghi mise avec succès. Reste à définir son poste, relayeur ou playmaker ? Le second, vingt-quatre ans et latéral droit, faisait partie des trois réservistes de l’Euro et a été voulu par Ventura himself au Torino l’an passé.

Lapadula, de par son temps de jeu donc, est la surprise, tout comme Roberto Gagliardini. Le milieu de l’Atalanta n’avait jamais percé lors de ses trois saisons en prêt en Serie B et il était entré à la base pour faire le nombre. L’excellent Gasperini a mis deux mois à en faire un titulaire. Armando Izzo peut d'ailleurs témoigner des qualités de ce technicien puisqu’il l’a eu au Genoa pendant des années, devenant l'une des valeurs sures au poste de défenseur central avec l’avantage de connaître les mécanismes d’une défense à trois toujours pas écarté par Ventura. Reste Matteo Politano, ailier de vingt-trois ans de Sassuolo et promu titulaire après le départ de Sansone à Villarreal. Parmi ces sept nouveautés, seul Zappacosta est annoncé titulaire contre le Liechtenstein.

Stage emploi jeune


La plupart auront l’occasion de se retrouver dans deux semaines lors du premier stage organisé par le sélectionneur : « Pour les joueurs de vingt et un, vingt-trois ans, ceux qui ont de réelles chances de faire partie un jour de la Nazionale et qui pourraient disputer le prochain Mondial. Ce sera l’occasion de modifier leur façon de se placer sur le terrain. » Des séances tactiques intenses pour prendre de l’avance. Un souhait que Conte avait également émis, mais qui lui avait été refusé. Qui en sera ? Les autres jeunes pousses de la surprenante Atalanta (4e), à savoir le latéral droit Conti, le défenseur central Caldara et l’attaquant Petagna. La team du Torino, composée des relayeurs Benassi et Baselli et du latéral gauche Barreca. Les perles du milieu de Sassuolo, Pellegrini, Sensi et Mazzitelli (en plus de Berardi blessé de longue date), sans oublier Locatelli et Calabria du Milan. Verdi, attaquant de Bologne, avait été publiquement cité par Ventura, mais il sera out pour sa blessure à la cheville. Au total, ils seront une vingtaine au turbin le 22 et 23 novembre, soit quatre entraînements complets. Idem début février et début juin. Si on ajoute Romagnoli, Rugani et Donnarumma toujours convocables avec les U21, on peut se dire que la formation italienne est probablement enfin sortie du creux de la vague.

Par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Tout cela ne veut rien dire. A une époque avec Destro, El Shaarawy, Zaza, Immobile, Balotelli. L'avenir de la Nazionale semblait radieux. Au final, seul Immobile apparaît aujourd'hui comme digne de la Nazionale qui a aujourd'hui fortement faibli.

Il y a beaucoup de jeunes qui font de belles choses. Mais il faudra qu'il confirme au top niveau. Et pour le moment, je ne vois que Romagnoli et Donnarumma qui peuvent très bientôt être de la trempe des top players.
Mouais, tu oublie un peu vite Belotti qui progresse à vue d'oeil, Benassi et Baselli sont très bons au Torino, Cataldi on m'a dit le plus grand bien mais je ne l'ai pas vu jouer assez.

Sur ceux que tu cites, tu oublie de dire que Balo à un comportement particulier et que le petit pharaon a vu sa carrière anéantie par les nombreuses blessures et le fait qu'il ai porter seul sur ses épaules un Milan moribond alors qu'il n'était qu'un gamin.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Concernant El Shaarawy, oui, il y a les problèmes que tu cites, ainsi que son manque de talent.
Mais sans ça, il est incontestable qu'il aurait pu devenir un grand.
1 réponse à ce commentaire.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 2