Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Match amical
  3. // Brésil/Irak (6-0)

Jeu, set et match pour le Brésil

Pour leur première confrontation, le Brésil n'a pas fait de détail face à l'Irak. Score final : 6-0. Un tarif lourd qui aurait pu l'être davantage encore si Sabri Noor, le gardien irakien, n'avait pas été là. Sans forcer son talent, la Seleção s'est donc logiquement promenée sur les terres de Zlatan. Prochaine étape : le Japon.

Modififié
Brésil - Irak : -
Buts : Oscar (22e et 27e), Kaká (48e), Hulk (56e), Neymar (75e), Lucas (79e) pour le Brésil

Sabri Noor n'aura donc pas suffi. Malgré une dizaine de sauvetages, des parades en veux-tu en-voilà et des arrêts réflexes dignes des plus grands, le désormais héroïque gardien irakien repart tout de même avec six buts dans le cornet. Cruel lorsque l'on sort le match de sa vie. Mais la logique a été respectée. En terres suédoises, le Brésil n'a fait qu'une bouchée de son adversaire du soir.

Le baptême de Kaká

Dans sa très longue série de matches amicaux qui doit l'emmener jusqu'à son Mondial 2014, le Brésil voyait donc se dresser l'Irak devant lui pour une confrontation inédite et un peu folklo. Sur les terres de Zlatan, à Malmö, en Suède, qui plus est. Un homme dans le match : Ricardo Izecson dos Santos Leite, plus connu sous le nom de Kaká. « C'est un nouveau commencement, comme un baptême pour moi » , avait lâché le très croyant milieu du Real Madrid avant le match. Car, oui, cela faisait longtemps. Plus de deux ans et un quart de finale de Coupe du Monde 2010 perdu face aux Pays-Bas sous l'ère Dunga que le Ballon d'Or 2007 n'avait plus porté le maillot auriverde. Ce soir, Kaká avait pour mission d'organiser le jeu au milieu des Neymar, Hulk, Oscar et consorts. Et le Merengue l'a plutôt bien fait, auteur d'un but et d'une passe décisive. Côté irakien, le plus connu se trouvait évidemment sur le banc. Zico, génial numéro 10 aux 52 buts en 72 sélections avec la Seleção (et accessoirement aux 529 buts en 724 matchs avec Flamengo !), désormais sélectionneur des Lions de la Mésopotamie depuis août 2011.

L'adversaire est modeste (80e au classement FIFA) mais tout de même joueur. D'autant que les Irakiens évoluent quasiment à domicile à Malmö, puisqu’ils représentent la troisième communauté de la ville. Les premières minutes ressemblent à un attaque-défense d'entraînement. Les incursions irakiennes dans la moitié de terrain brésilienne sont certes rares mais toujours accompagnées de clameurs dans le stade, un peu comme lors d'un 32e de finale de Coupe de France entre un gros de L1 et une CFA. Dominateurs mais pas vraiment dangereux, les hommes du critiqué Mano Menezes se la jouent tranquille. Enfin, jusqu'à la 22e minute et l'accélération de Neymar. Un coup de rein, deux, trois crochets et un caviar plus tard, Oscar ouvre le score d'un joli plat du pied droit. Dès lors, les espaces se multiplient et les Brésiliens s'y engouffrent de tous les côtés. Après un débordement côté gauche, Kaká sert sur un plateau le même Oscar pour le doublé. Peu à peu, les Irakiens se libèrent, combinent habilement et parviennent même à mettre le feu dans la défense auriverde. Malgré tout, les saillies brésiliennes continuent et tour à tour, David Luiz puis Kaká par deux fois obligent le portier irakien Sabri Noor à sortir le grand jeu pour maintenir son équipe à flot.

La légende Sabri Noor

Au retour des vestiaires, on prend les mêmes et on recommence. Adriano centre pour Oscar, qui voit sa tête repoussée par Noor qui joue là le match de sa vie. Malheureusement pour le gardien irakien, l'état de grâce ne dure pas. Kaká triple la mise et prouve ainsi à son sélectionneur qu'il faudra compter sur lui pour les échéances à venir. La suite n'est qu'une déferlante d'occasions brésiliennes, toutes repoussées par le désormais légendaire Sabri Noor. Non, pas toutes en fait. Hulk, plutôt discret jusque-là, y va aussi de son petit but, le quatrième pour le Brésil. Les Irakiens ne se démoralisent pas et font tout pour sauver l'honneur. Younis Mahmoud est à deux doigts de marquer et de faire exploser le stade, mais c'était sans compter sur le sauvetage de Thiago Silva. Le rythme baisse logiquement, on se dirige doucement mais sûrement vers la fin de la rencontre quand Neymar puis Lucas Moura, à peine entré en jeu, alourdissent encore plus le score. Mano Menezes fait alors tourner son équipe et ça ne joue plus vraiment. Les Brésiliens ont désormais la tête tournée vers la Pologne où ils défieront le Japon mardi prochain.


Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 7 heures 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
il y a 1 heure Froger vers l’USM Alger
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 5 heures Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 8 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 5 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 57 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9