1. //
  2. //
  3. // Watford – Man Utd

Jesse Lingard, vraie promesse ou feu de paille ?

Nouvelle tête dans les compos de Louis van Gaal depuis octobre, Jesse Lingard a également été appelé en sélection par Roy Hodgson lors du dernier rassemblement de l'Angleterre. Une petite surprise de l'autre côté de la Manche à la lumière des faits d'armes très légers du milieu offensif au plus haut niveau.

Modififié
1 0
Les forfaits de Michael Carrick et Jamie Vardy lui ont certes forcé la main. Mais le choix de Roy Hodgson d'appeler Jesse Lingard en sélection pour affronter la France n'a pas laissé indifférent outre-Manche. L'ancien international et désormais consultant sur Sky Tony Cottee a exprimé à haute voix l'opinion de beaucoup de fans anglais : « Il n'a joué que 169 minutes cette année. Si j'étais Wilfried Zaha ou plus particulièrement Marc Albrighton, qui a été excellent pour Leicester, je me dirais : "Qu'est-ce que je dois faire pour intégrer cette équipe d'Angleterre ?" Vous n'aimeriez pas imaginer que c'est parce qu'il joue à Manchester United qu'il est préféré à un joueur comme Wilfried ou Marc, qui jouent pour des soi-disant petits clubs. »

Finalement, l'ailier de MU n'est pas entré en jeu contre la France et le sélectionneur a bien admis avoir hésité avec Zaha de Crystal Palace. Mais sa sélection, plus qu'un choix fort de Hodgson, révèle la nécessité pour ce dernier de tester tous les jeunes joueurs anglais qui parviennent à s'installer dans les meilleures équipes de Premier League. Avec certains, comme Delle Alli de Tottenham, la prise de risques a payé et plus personne ne s'interroge sur la présence en Division 3 du milieu de terrain il y a un an. Parce qu'il a brillé contre les Bleus, mais aussi parce qu'il est devenu un vrai titulaire chez les Spurs. Pour Lingard, en revanche, il y a encore du boulot.

« Je dirais que c'est trop tôt »


Ce qu'admettait Louis van Gaal le 7 novembre, après que son joueur a sorti le grand jeu contre West Bromwich Albion, pour une victoire 2-0 et une ouverture du score du gamin formé à Manchester. « Je dirais que c'est trop tôt (à propos d'une convocation en A, ndlr). On doit attendre de voir s'il est régulier. » Or avec les Red Devils, Jesse Lingard ne s'est vraiment installé qu'à partir de la mi-octobre, lorsqu'il a remplacé Juan Mata après la pause lors d'un succès maîtrisé à Everton (3-0). Cette opportunité, l'international espoirs – il était à l'Euro U21 2015 et y a inscrit un but – l'a saisie au vol, enchaînant des prestations intéressantes contre le CSKA Moscou en Ligue des champions ou contre Manchester City en Premier League.

Contre le WBA de Tony Pulis, il a fait le récital de ce pourquoi Van Gaal l'utilise actuellement : une répétition d'efforts (78 courses), une grosse discipline tactique, et un jeu simple souvent en première intention. Le tout ponctué d'un joli but du droit sur un mauvais renvoi de la défense adverse. Surpris par son poulain ? Van Gaal a rapidement assuré que non : « L'an passé, je l'avais aligné pour le premier match contre Swansea, car il m'avait impressionné. Mais il avait essuyé une grosse blessure. » À la cheville pour être plus précis, un pépin physique qui avait écarté l'espoir jusqu'à décembre, avant que le club ne le prête à Derby County pour le relancer en Championship.

La revanche du petit maigre


Cette saison encore, il aurait pu partir faire ses classes loin d'Old Trafford, mais LVG a refusé de se séparer de lui. À bon escient, puisque dans l'actuel effectif mancunien, il est le seul capable de préserver la tradition des joueurs formés à la maison. Une belle revanche pour un jeune homme qui a longtemps été considéré trop léger physiquement pour pouvoir faire carrière, et dont le déclic s'est produit chez les U18 puis en équipe réserve. Une époque pendant laquelle il assure avoir «  été tous les jours dans la salle de sport  » pour s'étoffer physiquement, et qui lui a permis d'avoir le niveau pour s'illustrer en Championship. Notamment lors d'un prêt à Birmingham, où il a planté 4 buts contre Sheffield Wednesday pour son premier match.

Terry Mc Dermott, alors entraîneur adjoint chez les Blues, en était tout retourné : « Il ne s'était entraîné que deux fois avec nous. Avant le match, il s'est assis et n'a quasiment pas parlé pendant une heure. Puis il est allé sur le terrain et c'était comme s'il jouait avec ses potes d'école... » Mais après ce premier exploit, Lingard n'a plus mis un seul quadruplé en Championship, et terminé son prêt à Birmingham sur un carton rouge contre Wigan avant de partir à Brighton and Hove Albion pour un nouveau séjour de courte durée. D'où cette problématique pointée à juste titre par Van Gaal : Jesse Lingard sera vraiment installé le jour où il sera régulier.

Par Nicolas Jucha
Modifié

Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1 0