Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Las Palmas-Séville

Jesé perdu

Ancien futur espoir du Real Madrid, Jesé Rodríguez espérait se relancer en débarquant au Paris Saint-Germain cet été. Problème, l’attaquant espagnol n’a pas réussi à prouver qu’il méritait sa place dans le 11 d’Unai Emery et tente de se relancer dans ses îles Canaries natales. Une nouvelle histoire qui a très mal débuté.

Modififié
6 février 2017, 21e journée de Liga, Las Palmas débarque en Andalousie pour y affronter la lanterne rouge, Granada. Un déplacement qui s’avère plus dur que prévu pour les coéquipiers de Kévin-Prince Boateng qui se font surprendre en début de match. Afin de tenter de recoller au score, l’entraîneur des Canariens, Quique Setién, fait alors entrer sa nouvelle recrue, tout juste arrivée en prêt du PSG, Jesé Rodríguez. Décidé à marquer des points pour son premier match avec Las Palmas, l’attaquant espagnol à l’occasion d’égaliser sur son premier ballon : seul au second poteau face à une cage vide, Jesé se jette et... tire inexplicablement vers l’arrière dans les bras de Guillermo Ochoa, tout heureux de voir le ballon lui arriver dessus. Une action qui résume parfaitement la forme mentale de l’ancien madrilène depuis maintenant six mois.

Vidéo

Un Paris perdant


Arrivé au Paris Saint-Germain en provenance du Real Madrid avec le statut de vainqueur de la Ligue des champions – contre vingt-cinq millions d’euros – Jesé Rodríguez était tout heureux de rejoindre la capitale française au moment de sa présentation en août dernier, aux bras de sa compagne : « Je partage avec mon nouveau club de très grandes ambitions pour les années à venir et ce sera un grand plaisir de travailler sous la direction d’Unai Emery, dont tout le monde en Espagne, mais aussi en Europe, connaît la qualité du travail. » Une joie de courte durée pour l’Espagnol de vingt-trois ans. Titulaire à une seule reprise en championnat, l’attaquant-ailier n’a disputé que neuf petits matchs de Ligue 1 – pour un but sur penalty – et dix-sept minutes en Ligue des champions.


S’il a souvent été préféré à Hatem Ben Arfa, au grand dam de la presse française, Jesé n’a pas eu le même comportement, ni la même attitude à l’entraînement que l’ancien Niçois. Alors que Ben Arfa ironisait sur son statut de remplaçant, et continuait à travailler en silence en attendant d’avoir sa chance, Jesé, lui, ne cachait pas son mécontentement et son envie de départ. Un bon de sortie qui lui a été offert par les dirigeants parisiens qui, après de nombreuses discussions autour de son salaire, l’ont laissé avoir du temps de jeu du côté de Las Palmas.

Un retour aux sources salvateur ?


De retour sur son lieu de naissance, Jesé a très vite vu sa langue se délier au moment de parler de son passage à Paris et de son entraîneur Unai Emery : « Unai fait confiance à d’autres joueurs. Il a son onze et ne change pas. Avec Emery, je n’ai pas joué, donc c’est clair que je n’aimerais pas revenir au PSG. Nous verrons ce qui se passera en juin. J’ai encore cinq ans de contrat au PSG, mais la vie du football est pleine de rebondissements et vous ne savez jamais où vous pouvez atterrir. » Après avoir lâché son venin sur son ancien coach, l’ancien protégé de Florentino Pérez était attendu par les supporters de Las Palmas. Problème, Jesé a fait du Jesé : course vers l’avant tête baissée, face-à-face manqué, gestes colériques et l'un des manqués de l’année. Bien loin du joueur qui marquait au Camp Nou un soir d’octobre 2013, et qui était par la suite préféré à Álvaro Morata par les dirigeants madrilènes. Gageons que l'air de la maison l'aidera à devenir celui qu'il aurait dû être.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 12:30 Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 24
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
samedi 18 août Leeds enchaîne 19