En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Jérôme Niel : « Zlatan est un mec hyper drôle ! »

Lorsqu’il n’allume pas les chanteurs sur MTV, Jérôme Niel se déchaîne tous les vendredis soir dans «  Les Tutos » pour le Grand Journal. Entre deux, le gus parle de Zlatan, compare Lavezzi et Brandão, et anticipe le parcours des Bleus au Brésil. Rien que ça !

Modififié
Tu as travaillé à RMC à tes débuts. Le foot, ça doit te parler, non ?
Ouais, c’était assez marrant d’ailleurs. Je gérais toutes les émissions au standard, genre After Foot. Du coup, je recevais les avis de tout le monde sur les matchs du week-end. Parfois, c’était assez constructif, mais d’autres fois, c’était plus pathétique.

Comment est née ta passion pour le foot ?
Très honnêtement, tout s’est passé pour moi après 1998. Je fais partie de ces jeunes qui ont été happés par l’euphorie de la Coupe du monde. Je ne vais donc pas jouer le pro et te dire que j’ai énormément de souvenirs du temps où Rai claquait des buts pour Paris. C’est faux ! Mais je me suis pas mal rattrapé depuis en regardant pas mal de reportages sur le sujet.

Tu tâtais le ballon étant petit ?
Ouais, j’ai joué en tant qu’arrière gauche en moins de 13 et en moins de 17. Jusqu’au jour où je me suis bien fait péter la jambe. Je n’ai plus repris depuis, sauf pour faire des matchs entre potes.

Tu habites Paris et tu supportes le PSG. Tu dois fréquenter pas mal les tribunes, non ?
Je fréquente surtout Zlatan régulièrement. On est de très bons amis, on s’appelle tous les jours. Un peu comme des frères (rires). Non, franchement, je n’y vais pas beaucoup ces derniers temps. Mais c’est toujours le même dilemme : soit je regarde le match chez des potes avec des chips, soit je vais au stade pour me mettre dans l’ambiance, mais tout le monde n’a pas forcément les moyens d’y aller régulièrement… On privilégie donc le 16/9, je ne vais pas te mentir. Je vais tout de même essayer d’aller voir un match de Ligue des champions, ça peut être pas mal.

Comme tout bon supporter de Paris, tu dois vouer une haine viscérale à l’OM, non ?
Non, il faut être bon joueur. Cette rivalité me fait plus rire qu’autre chose, même si moi aussi quand il y a un match PSG-OM, je suis assez tendu. Mais je ne suis pas du genre à chier sur l’OM, je ne suis pas un supporter borné. Ce que j’ai plus de mal à accepter en revanche, ce sont les joueurs parisiens qui vont à Marseille. Le départ de Cana, par exemple, je l’ai presque vécu comme une attaque personnelle.

Un joueur se doit de respecter les valeurs de son club ?
Non, c’est juste que c’est difficile à accepter. Pour Cana, comme pour Heinze, c’est normal. Ça représente un beau challenge pour eux. Heinze, par exemple, il part à l’OM et il est champion dans la saison. À 31 piges, c’est pas mal quand même. Et puis Marseille reste un grand club, c’est peut-être juste dommage d’avoir choisi ce club plutôt qu’un autre.

Il y a aussi eu des échecs. Fiorèse, par exemple…
Oui, alors là, c’est l’échec total. L’exemple-type du mec qui a foiré complètement sa carrière.

Le phénomène Zlatan, tu en penses quoi du coup ?
C’est juste phénoménal. Il pourrait presque être Ballon d'or. Je pense d’ailleurs que si Paris gagne la Ligue des champions cette année, il le sera l’an prochain. À 33 ans, ça pourrait en jeter grave. Et puis, hors du terrain, c’est quand même un mec hyper drôle. C’est le footballeur le plus franc que j’aie connu, il ne se prend jamais au sérieux, contrairement à d’autres footballeurs qui tentent de jouer ce rôle mais dont on sent une certaine prétention derrière. Zlatan, lui, a instauré un personnage parfait, qu’il maîtrise.

Paris est donc le club idéal pour lui ?
Carrément ! Enfin, peut-être pas à l’époque, mais je le trouve bien meilleur que lorsqu’il était à Milan. En plus, on sait que c’est lui le boss à Paris, et ce, malgré le nombre de joueurs talentueux à ses côtés. Je pense d’ailleurs que tous ces joueurs le poussent à être meilleur, à endosser ce rôle de leader. Il a besoin de ça. S’il était à Manchester City, ce ne serait pas la même histoire, même si je pense que Paris peut s’en sortir sans lui.

Être premier à l’intersaison, c’est plutôt logique, non ?
Oui, d’autant qu’on a passé la seconde depuis quelque temps, même si c’est regrettable de voir des joueurs comme Lucas ou Pastore échouer. Les gars ne sont bons qu’en Coupe de la Ligue. Si on ajoute Lavezzi, ce n’est juste plus possible : ça fait cher la perte en efficacité. Surtout quand on voit le rendement de Rabiot et Verratti par rapport à leur âge. Et puis, dans le cas de Lavezzi, il faut arrêter de dire qu’il mouille le maillot. Ça ne suffit pas. Brandão aussi, mais lui, il marque des buts. Il y a pourtant un fossé entre les deux, non ? Mais bon, on va encore lui laisser cette année, parce qu’on est gentils, mais il a intérêt à accélérer. De même pour Lucas, qu’il arrête avec ses grigris pour être plus efficace. On dirait Bruno Rodriguez (rires).


Les départs de Ménez et Pastore, les arrivées de Cabaye ou Pogba. Ça provoque quoi chez toi ?
Ménez, franchement, il me fait trop rire avec sa gueule, mais son parcours est trop en dents de scie. Après, Cabaye, pourquoi pas : Blanc a l’air de le vouloir vraiment et saura le faire tourner. Je pense qu’on peut se satisfaire de ce qu’on a, mais, à six mois de la Coupe du monde, l’arrivée de Cabaye m’enthousiasme.

Justement, la Coupe du monde approche, ça t’excite un peu ou pas du tout ?
Ouais, carrément. En plus, c’est au Brésil, ça fait forcément rêver. Je me tâte à y aller d’ailleurs. Après, on a l’impression qu’on se qualifiera pour les huitièmes les doigts dans le nez avec le groupe qu’on a, mais je pense que les joueurs vont nous réserver une belle connerie. Je les vois bien aller chercher la qualification au dernier match, un parcours à la française, quoi. De toute façon, on ne va pas se mentir, les chances de gagner la Coupe du monde sont infimes.

Et la polémique qu’il y a eu autour d’une possible magouille pour se qualifier, tu y crois ?
Non, toutes ces histoires sont de la pure spéculation. Ça s’est vu sur le terrain après le 3-0, les mecs étaient hyper contents. Et puis même s’il y avait eu magouille, on est en Coupe du monde. Donc je m’en bats les couilles (rires).

Dans Les Tutos, tu décris les choses en un peu plus de deux minutes. Comment procéderais-tu si le sujet était le foot ?
Justement, je me dis que ça pourrait être cool de faire un tuto pour la Coupe du monde. Il y aura quelques épisodes à faire pour terminer la saison, donc on va voir quelle connerie on va pouvoir dire sur le sujet. On va sortir l’armada de clichés : favelas, meurtres, travelos, etc.

Et si tu devais faire un tuto sur un joueur, lequel choisirais-tu ?
Zlatan, forcément. Je lui ai déjà fait une petite dédicace dans un épisode où j’appelle une souris par son prénom. Mais si je faisais un épisode sur lui, il serait obligé de venir faire une petite apparition. Et là, ce serait le gros gavage.

Propos recueillis par Maxime Delcourt
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport)
il y a 5 heures Quand Ronaldo planquait de la bière 43 il y a 6 heures Dupraz quitte le TFC 123 il y a 7 heures Robinho en route vers Sivasspor 54 il y a 10 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 8 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7
À lire ensuite
Lille a tenu tête au PSG