En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 20 Résultats Classements Options

Jérôme Champagne : « La FIFA ne peut pas rester telle qu’elle est »

Jérôme Champagne est un ancien collaborateur de Sepp Blatter et aujourd'hui candidat à la présidence de la FIFA. Au Paraguay, en plein milieu de sa campagne, il prend une pause pour faire le point sur la crise, sur les conséquences de la guerre entre Platini et Blatter et sur l’avenir de la Fédération.

Comment vous avez appris la nouvelle de la suspension ?
Il était 5h45 ici à Asunción, j’étais levé à cause du décalage horaire. Donc j’ai suivi ça de près. C’est triste parce que ce sont deux personnalités du foot. Mais je ne commente pas les décisions de justice.

Difficile de passer à côté en même temps, non ?
Oui, dès le petit déjeuner, on en a parlé avec des responsables chiliens, uruguayens, vénézuéliens, brésiliens, mais même moi, candidat à la présidence, je n’ai aucune prise sur ce genre d’événements. On ne peut rien faire.

Ça vous touche personnellement ?
Oui, ça me touche. Parce que j’imagine que pour quelqu’un comme Monsieur Blatter qui a passé quarante ans de sa vie à travailler pour le développement du football mondial, j’imagine que ça doit être dur à son âge.


Ce n’est pas trop dur de faire campagne en ces temps-ci ? J’imagine qu’on doit vous parler systématiquement de Sepp Blatter et de Michel Platini, non ?
Bien évidemment. Le point de départ de tout programme de reconstruction, c’est l’analyse des problèmes actuels. Ce serait une erreur de ne pas reconnaître la crise actuelle et une erreur de ne pas en parler. J’ai passé onze ans à la FIFA, j’en ai été chassé en janvier 2010. Donc je suis très bien placé pour savoir ce qu’on peut garder, ce qui a été bien fait - les programmes de développement, le foot féminin… -, mais je sais aussi très bien ce que l’on doit changer, c’est pour ça que je suis à nouveau candidat. Moi, je suis focalisé sur l’avenir, sur gagner cette campagne et surtout convaincre parce que ça, c’est difficile.

Vous aviez été touché par votre éviction en 2010 ?
Bien sûr. Je n’ai rien dit pendant deux ans après mon départ. J’ai été victime d’une machination politique qui a été montée par une coalition composée de Bin-Hammam, Jérôme Valcke et de Michel Platini. Bien sûr que c’est difficile, mais vous savez, ce n’est pas arrivé qu’à moi, c’est arrivé également à d’autres. Je l’ai pris comme quelque chose de politique. Et c’était quelque chose de politique.

Aujourd’hui, vous prenez en quelque sorte votre revanche ?
Non, nullement. Je suis diplomate de carrière, j’aurais pu reprendre ma carrière diplomatique, mais j’ai voulu continuer dans le football. Pourquoi je suis candidat aujourd’hui ? Car on a besoin d’un pouvoir fort pour éviter que le football ne soit accaparé par ceux qui n’ont que des objectifs politiques, économiques et criminels.

« Il faut quelqu’un connaissant la FIFA pour la réformer. S'il venait de Mars ou de Vénus, il mettrait au moins deux ans à comprendre comment elle fonctionne... » Jérôme Champagne

Comment peut-on avoir envie de revenir dans un environnement qui vous a parfois été hostile ?
J’ai beaucoup de chance dans ma vie. J’ai 57 ans, j’ai une femme, des enfants, la famille dont j’ai toujours rêvée et j’aurais pu revenir tranquillement dans ma carrière diplomatique, mais comme le disait Eduardo Galeano, je pense que « le football est la chose la plus importante parmi les choses les moins importantes » . Et aujourd’hui, quand vous voyez ce monde injuste, inégal, hostile, divisé, violent, notamment après les attentats de Paris, je crois qu’on a besoin de beaucoup de football. Dans cette crise terrible, on a besoin d’une FIFA forte et surtout d’avoir une Coupe du monde qui constitue cet immense moment de communion mondiale. Plus de trois milliards de personnes qui ont regardé au moins un match en 2014. Et ça, il faut le protéger. C’est pour ça que je le fais.

Mais la FIFA n’en reste pas moins un environnement hostile pour vous, non ?
Elle ne m’est pas hostile. Pas entièrement en tout cas. Aujourd’hui, je parle avec beaucoup de présidents de Fédération, de représentants de syndicats de joueurs, de représentants de club. Ces gens-là ont envie, besoin d’une FIFA qui retrouverait sa légitimité. Donc c’est peut-être un petit peu romantique, mais il faut aller rassurer ces gens.

Aujourd’hui, vous visez la présidence de la FIFA, mais c’est de notoriété publique, vous avez été le bras droit de Sepp Blatter pendant de nombreuses années. Est-ce que vous allez devoir vous justifier, vous différencier de ce passé ?
Michel Platini a été élu à l’UEFA grâce à Sepp Blatter. Le prince Ali a été élu vice-président de la FIFA grâce à Sepp Blatter. Le cheikh Salman a été élu président de l’AFC grâce à Sepp Blatter. Tokyo Sexwale a été nommé responsable de la « task force » contre le racisme par Sepp Blatter. Donc ça n’est pas une question de Monsieur Blatter ou pas. Moi, j’ai travaillé pendant onze ans à la FIFA, mais je n’ai pas honte de ces années-là. Pourquoi ? Parce que je ne me suis jamais occupé des questions financières et commerciales.


C’est quand même contradictoire, non ? On veut laver la FIFA, mais tous les candidats à la présidence ont un lien avec Sepp Blatter…
Bien sûr. Et je comprends le scepticisme. Mais moi, j’étais une première fois candidat en 2014 et je n’ai été accusé de rien. Encore une fois, je ne m’occupais pas des questions financières et commerciales. Et, je pense vraiment qu’il faut quelqu’un qui connaisse la FIFA pour la réformer. Quelqu’un qui viendrait de Mars ou de Vénus mettrait au moins deux ans à comprendre comment elle fonctionne... Bref, ça ne marcherait pas non plus. Et quelqu’un qui connaît la FIFA de l’intérieur a forcément un lien avec Sepp Blatter. Je comprends le scepticisme, je l’accepte, mais ça ne m’empêchera pas de me présenter.

Quel est l’état actuel de la FIFA ?
Moi, j’ai connu une crise très grave en 2001, où en moins de six mois, les deux partenaires économiques de la FIFA (ISL en avril 2001 et Kirsch en octobre 2001) ont fait faillite. Et aussi le 11 octobre 2001, c’est-à-dire un mois après le 11 septembre, le contrat d’assurance du Mondial 2002 a été annulé par l’assureur de la FIFA, bien qu’il y ait eu une clause anti-terrorisme. La crise était sévère. Mais on a réussi à la surmonter, à la dépasser. Ça m’a été extrêmement utile. Aujourd’hui, je la vis de l’extérieur puisque je n’y suis plus. C’est une crise très grave, avec un fort impact sur la crédibilité, sur la capacité de la FIFA à gouverner. Mais en même temps, il faut voir que les compétitions de la FIFA continuent, la Coupe du monde féminine 2015 a été un succès, la Coupe du monde U17 aussi et la Coupe du monde des clubs aussi. La FIFA continue donc à fonctionner. La situation est très grave, mais elle peut continuer à vivre. Et je crois donc qu’elle survivra à cette crise.

Vu de l’extérieur, on a parfois l’impression que la FIFA c'est House of Cards, qu'elle est plus politique que la politique elle-même…
Ça dépend ce que vous appelez politique. Pour moi, il y a le politique et le politicien. Le politicien, oui, il existe. C’est-à-dire, quelqu’un qui manœuvre pour ses intérêts personnels. Mais moi, je pense qu’il faut rester sur les grandes questions politiques du football. Dans le bon sens du terme. Pourquoi ? Parce qu’aujourd’hui, il y a encore trop d’inégalités. On ne peut pas continuer comme ça. Parce que le football va devenir comme le basket. Avec une seule ligue, comme la NBA, qui ait de l’importance. Où les compétitions de club sont plus importantes que les compétitions d’équipes nationales. Et ça, c’est dangereux. Donc moi, j’essaye de me focaliser sur ces questions politiques en laissant de côté les questions politiciennes.

« Aujourd’hui, des gouvernements essaient de s’approprier le foot, certains essaient d'y rentrer pour le fric, et si rien n’est fait, c’est le foot qui va souffrir. » Jérôme Champagne

Vous qui faites campagne à travers le monde, vous vous rendez compte à quel point elle fait mal, cette guerre Platini – Blatter ?
Je pense que le chemin qui était prévu, c’était 2010 Afrique du Sud, 2014 Brésil, 2018 Europe encore. Après, l’idée c’était de continuer la rotation, d’aller en Amérique du Nord en 2022, et d’aller en Asie en 2026. Et puis finalement, après tout ça, une vraie candidature arabe. Mais tout ça a changé à cause du vote du 2 décembre 2010. Je peux en parler librement, je n’y ai été pas, je m’étais fait virer onze mois avant. Mais regardez comment ce vote est un tournant. Dans le livre FIFAgate, comment le Qatar a fait exploser le système Blatter, vous voyez bien que cette décision a été un tournant, et que ça a été un élément de la cassure dans leur relation.

Vous vous êtes entretenu avec Sepp Blatter dernièrement ?
Oui, et vous savez, je ne m’en cache pas. Je l’ai appelé il y a quinze jours quand il est allé à l’hôpital pour savoir comment il allait.

Et comment il va ?
Posez-lui la question… Je ne suis pas là pour parler de Sepp Blatter.


Aujourd’hui, comment la FIFA peut se relever ?
Il y a des réformes en vue. Il va falloir les appliquer. Il va falloir ensuite changer de ton, changer de style, être plus accessible, être plus humble. La FIFA est une Fédération au service du peuple du football et il va falloir le montrer. Elle n’est pas au sommet des fédérations. Mais au service des fédérations. Il faudra beaucoup de ténacité, affronter le scepticisme, être jugé sur les faits, et c’est à ce prix-là qu’on pourra reconstruire l’image de la FIFA. Et ce sera compliqué.

Le changement, c’est quand ?
Maintenant. En 2014, j’ai été le premier à proposer des débats entre les candidats. Non pas parce que le grand public vote, mais parce que le grand public fait partie de la famille. Et doit savoir qui est la personne qui va la diriger. Je l’ai à nouveau proposé, mais je regrette que personne n’ait accepté. Si on veut reconstruire la FIFA, il faut parler à ceux qui aiment le foot, et leur dire que oui, il y a eu des erreurs et qu’on veut les réparer. Vous parler ne me fait pas gagner de voix, mais je le fais parce que ceux qui me lisent se diront : « Oui, il a travaillé avec Blatter, mais peut-être qu’il n’est pas si mauvais que ça…  »

Vous avez l’air inquiet tout de même ?
Oui, car la FIFA ne peut pas rester telle qu’elle est. Si elle reste telle qu’elle est, elle n’aura plus le pouvoir de gouverner le jeu. Aujourd’hui, des gouvernements dans le monde essaient de s’approprier le foot, certains essaient de rentrer dans le foot pour le fric, et si rien n’est fait, c’est le foot qui va souffrir.


Propos recueillis par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 09:53 408€ à gagner avec PSG, Lazio & Fiorentina vendredi 20 octobre OFFRE SPÉCIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!!
Hier à 18:44 Le président de la FA sous pression 5 Hier à 16:08 Course-poursuite entre un entraîneur et des supporters en colère 6 Hier à 15:30 Près de cinq mille agressions d’arbitres en France en 2016-2017 12
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 09:50 Golden Boy : Mbappé et Dembélé finalistes 46 vendredi 20 octobre Le Récap "Ligue des champions" de la #SOFOOTLIGUE vendredi 20 octobre Un U17 suspendu trente ans pour avoir frappé un arbitre 48 vendredi 20 octobre Bastian Schweinsteiger : « Je suis ouvert à toutes propositions » 25 vendredi 20 octobre Ils ont joué à Marseille ET au PSG (via Brut Sport) vendredi 20 octobre Luiz Felipe Scolari va quitter Guangzhou Evergrande 20 jeudi 19 octobre Le très joli but d'Olivier Giroud 37 jeudi 19 octobre Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 27 jeudi 19 octobre Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 30 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 8 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 2 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26