Jérôme Champagne : « La FIFA ne peut pas rester telle qu’elle est »

Jérôme Champagne est un ancien collaborateur de Sepp Blatter et aujourd'hui candidat à la présidence de la FIFA. Au Paraguay, en plein milieu de sa campagne, il prend une pause pour faire le point sur la crise, sur les conséquences de la guerre entre Platini et Blatter et sur l’avenir de la Fédération.

Comment vous avez appris la nouvelle de la suspension ?
Il était 5h45 ici à Asunción, j’étais levé à cause du décalage horaire. Donc j’ai suivi ça de près. C’est triste parce que ce sont deux personnalités du foot. Mais je ne commente pas les décisions de justice.

Difficile de passer à côté en même temps, non ?
Oui, dès le petit déjeuner, on en a parlé avec des responsables chiliens, uruguayens, vénézuéliens, brésiliens, mais même moi, candidat à la présidence, je n’ai aucune prise sur ce genre d’événements. On ne peut rien faire.

Ça vous touche personnellement ?
Oui, ça me touche. Parce que j’imagine que pour quelqu’un comme Monsieur Blatter qui a passé quarante ans de sa vie à travailler pour le développement du football mondial, j’imagine que ça doit être dur à son âge.


Ce n’est pas trop dur de faire campagne en ces temps-ci ? J’imagine qu’on doit vous parler systématiquement de Sepp Blatter et de Michel Platini, non ?
Bien évidemment. Le point de départ de tout programme de reconstruction, c’est l’analyse des problèmes actuels. Ce serait une erreur de ne pas reconnaître la crise actuelle et une erreur de ne pas en parler. J’ai passé onze ans à la FIFA, j’en ai été chassé en janvier 2010. Donc je suis très bien placé pour savoir ce qu’on peut garder, ce qui a été bien fait - les programmes de développement, le foot féminin… -, mais je sais aussi très bien ce que l’on doit changer, c’est pour ça que je suis à nouveau candidat. Moi, je suis focalisé sur l’avenir, sur gagner cette campagne et surtout convaincre parce que ça, c’est difficile.

Vous aviez été touché par votre éviction en 2010 ?
Bien sûr. Je n’ai rien dit pendant deux ans après mon départ. J’ai été victime d’une machination politique qui a été montée par une coalition composée de Bin-Hammam, Jérôme Valcke et de Michel Platini. Bien sûr que c’est difficile, mais vous savez, ce n’est pas arrivé qu’à moi, c’est arrivé également à d’autres. Je l’ai pris comme quelque chose de politique. Et c’était quelque chose de politique.

Aujourd’hui, vous prenez en quelque sorte votre revanche ?
Non, nullement. Je suis diplomate de carrière, j’aurais pu reprendre ma carrière diplomatique, mais j’ai voulu continuer dans le football. Pourquoi je suis candidat aujourd’hui ? Car on a besoin d’un pouvoir fort pour éviter que le football ne soit accaparé par ceux qui n’ont que des objectifs politiques, économiques et criminels.

« Il faut quelqu’un connaissant la FIFA pour la réformer. S'il venait de Mars ou de Vénus, il mettrait au moins deux ans à comprendre comment elle fonctionne... » Jérôme Champagne

Comment peut-on avoir envie de revenir dans un environnement qui vous a parfois été hostile ?
J’ai beaucoup de chance dans ma vie. J’ai 57 ans, j’ai une femme, des enfants, la famille dont j’ai toujours rêvée et j’aurais pu revenir tranquillement dans ma carrière diplomatique, mais comme le disait Eduardo Galeano, je pense que « le football est la chose la plus importante parmi les choses les moins importantes » . Et aujourd’hui, quand vous voyez ce monde injuste, inégal, hostile, divisé, violent, notamment après les attentats de Paris, je crois qu’on a besoin de beaucoup de football. Dans cette crise terrible, on a besoin d’une FIFA forte et surtout d’avoir une Coupe du monde qui constitue cet immense moment de communion mondiale. Plus de trois milliards de personnes qui ont regardé au moins un match en 2014. Et ça, il faut le protéger. C’est pour ça que je le fais.

Mais la FIFA n’en reste pas moins un environnement hostile pour vous, non ?
Elle ne m’est pas hostile. Pas entièrement en tout cas. Aujourd’hui, je parle avec beaucoup de présidents de Fédération, de représentants de syndicats de joueurs, de représentants de club. Ces gens-là ont envie, besoin d’une FIFA qui retrouverait sa légitimité. Donc c’est peut-être un petit peu romantique, mais il faut aller rassurer ces gens.

Aujourd’hui, vous visez la présidence de la FIFA, mais c’est de notoriété publique, vous avez été le bras droit de Sepp Blatter pendant de nombreuses années. Est-ce que vous allez devoir vous justifier, vous différencier de ce passé ?
Michel Platini a été élu à l’UEFA grâce à Sepp Blatter. Le prince Ali a été élu vice-président de la FIFA grâce à Sepp Blatter. Le cheikh Salman a été élu président de l’AFC grâce à Sepp Blatter. Tokyo Sexwale a été nommé responsable de la « task force » contre le racisme par Sepp Blatter. Donc ça n’est pas une question de Monsieur Blatter ou pas. Moi, j’ai travaillé pendant onze ans à la FIFA, mais je n’ai pas honte de ces années-là. Pourquoi ? Parce que je ne me suis jamais occupé des questions financières et commerciales.


C’est quand même contradictoire, non ? On veut laver la FIFA, mais tous les candidats à la présidence ont un lien avec Sepp Blatter…
Bien sûr. Et je comprends le scepticisme. Mais moi, j’étais une première fois candidat en 2014 et je n’ai été accusé de rien. Encore une fois, je ne m’occupais pas des questions financières et commerciales. Et, je pense vraiment qu’il faut quelqu’un qui connaisse la FIFA pour la réformer. Quelqu’un qui viendrait de Mars ou de Vénus mettrait au moins deux ans à comprendre comment elle fonctionne... Bref, ça ne marcherait pas non plus. Et quelqu’un qui connaît la FIFA de l’intérieur a forcément un lien avec Sepp Blatter. Je comprends le scepticisme, je l’accepte, mais ça ne m’empêchera pas de me présenter.

Quel est l’état actuel de la FIFA ?
Moi, j’ai connu une crise très grave en 2001, où en moins de six mois, les deux partenaires économiques de la FIFA (ISL en avril 2001 et Kirsch en octobre 2001) ont fait faillite. Et aussi le 11 octobre 2001, c’est-à-dire un mois après le 11 septembre, le contrat d’assurance du Mondial 2002 a été annulé par l’assureur de la FIFA, bien qu’il y ait eu une clause anti-terrorisme. La crise était sévère. Mais on a réussi à la surmonter, à la dépasser. Ça m’a été extrêmement utile. Aujourd’hui, je la vis de l’extérieur puisque je n’y suis plus. C’est une crise très grave, avec un fort impact sur la crédibilité, sur la capacité de la FIFA à gouverner. Mais en même temps, il faut voir que les compétitions de la FIFA continuent, la Coupe du monde féminine 2015 a été un succès, la Coupe du monde U17 aussi et la Coupe du monde des clubs aussi. La FIFA continue donc à fonctionner. La situation est très grave, mais elle peut continuer à vivre. Et je crois donc qu’elle survivra à cette crise.

Vu de l’extérieur, on a parfois l’impression que la FIFA c'est House of Cards, qu'elle est plus politique que la politique elle-même…
Ça dépend ce que vous appelez politique. Pour moi, il y a le politique et le politicien. Le politicien, oui, il existe. C’est-à-dire, quelqu’un qui manœuvre pour ses intérêts personnels. Mais moi, je pense qu’il faut rester sur les grandes questions politiques du football. Dans le bon sens du terme. Pourquoi ? Parce qu’aujourd’hui, il y a encore trop d’inégalités. On ne peut pas continuer comme ça. Parce que le football va devenir comme le basket. Avec une seule ligue, comme la NBA, qui ait de l’importance. Où les compétitions de club sont plus importantes que les compétitions d’équipes nationales. Et ça, c’est dangereux. Donc moi, j’essaye de me focaliser sur ces questions politiques en laissant de côté les questions politiciennes.

« Aujourd’hui, des gouvernements essaient de s’approprier le foot, certains essaient d'y rentrer pour le fric, et si rien n’est fait, c’est le foot qui va souffrir. » Jérôme Champagne

Vous qui faites campagne à travers le monde, vous vous rendez compte à quel point elle fait mal, cette guerre Platini – Blatter ?
Je pense que le chemin qui était prévu, c’était 2010 Afrique du Sud, 2014 Brésil, 2018 Europe encore. Après, l’idée c’était de continuer la rotation, d’aller en Amérique du Nord en 2022, et d’aller en Asie en 2026. Et puis finalement, après tout ça, une vraie candidature arabe. Mais tout ça a changé à cause du vote du 2 décembre 2010. Je peux en parler librement, je n’y ai été pas, je m’étais fait virer onze mois avant. Mais regardez comment ce vote est un tournant. Dans le livre FIFAgate, comment le Qatar a fait exploser le système Blatter, vous voyez bien que cette décision a été un tournant, et que ça a été un élément de la cassure dans leur relation.

Vous vous êtes entretenu avec Sepp Blatter dernièrement ?
Oui, et vous savez, je ne m’en cache pas. Je l’ai appelé il y a quinze jours quand il est allé à l’hôpital pour savoir comment il allait.

Et comment il va ?
Posez-lui la question… Je ne suis pas là pour parler de Sepp Blatter.


Aujourd’hui, comment la FIFA peut se relever ?
Il y a des réformes en vue. Il va falloir les appliquer. Il va falloir ensuite changer de ton, changer de style, être plus accessible, être plus humble. La FIFA est une Fédération au service du peuple du football et il va falloir le montrer. Elle n’est pas au sommet des fédérations. Mais au service des fédérations. Il faudra beaucoup de ténacité, affronter le scepticisme, être jugé sur les faits, et c’est à ce prix-là qu’on pourra reconstruire l’image de la FIFA. Et ce sera compliqué.

Le changement, c’est quand ?
Maintenant. En 2014, j’ai été le premier à proposer des débats entre les candidats. Non pas parce que le grand public vote, mais parce que le grand public fait partie de la famille. Et doit savoir qui est la personne qui va la diriger. Je l’ai à nouveau proposé, mais je regrette que personne n’ait accepté. Si on veut reconstruire la FIFA, il faut parler à ceux qui aiment le foot, et leur dire que oui, il y a eu des erreurs et qu’on veut les réparer. Vous parler ne me fait pas gagner de voix, mais je le fais parce que ceux qui me lisent se diront : « Oui, il a travaillé avec Blatter, mais peut-être qu’il n’est pas si mauvais que ça…  »

Vous avez l’air inquiet tout de même ?
Oui, car la FIFA ne peut pas rester telle qu’elle est. Si elle reste telle qu’elle est, elle n’aura plus le pouvoir de gouverner le jeu. Aujourd’hui, des gouvernements dans le monde essaient de s’approprier le foot, certains essaient de rentrer dans le foot pour le fric, et si rien n’est fait, c’est le foot qui va souffrir.


Propos recueillis par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Sepp/ Platoche Sepp/Champagne....Minus et Cortex!
Cet homme a un beau discours, le fond la forme tout est presque parfait.

Malheureusement je n'arrive pas à lui faire complètement confiance même si à chaque fois qu'il parle son discours me plait et qu'il m'inspire plus de confiance que Platoche.
Le fait d'être un ancien collaborateur des deux zigotos peut être? Même impression pour moi.
Message posté par Jan Koller
Le fait d'être un ancien collaborateur des deux zigotos peut être? Même impression pour moi.


En fait c'est le fait que c'était un ancien acolyte des 2 zigotos, mais qu'il sait fait virer du coup ça laisse deux choix :
1- Il voulait être calife à la place des 2 califes, qui l'ont viré du coup pour diminuer les rivaux. 2- Il était vraiment désintéressé de l'argent et limite commençait à changer les choses dans la FIFA ou du moins gagner plus de soutien. Mais j'en doute car tu n'obtiens pas de postes à responsabilités sans un certain appât du gain

Du coup je me dis que ça doit être une raison entre les 2 qui font que j'ai du mal à lui faire confiance;
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
N oubliez pas qu il a une tête de bandit aussi.
le bon, la brune et le truand Niveau : CFA
ouste, du balai, comme les autres
c'est une sacrée crapule lui, du même calibre que les deux autres. Allez lire Carton Rouge d'Andrew Jennings, ça vous fera rire que des types comme J. Champagne analyse ce qui se passe à la Fifa
J'ai comme une impression du deja vu ... merde ! mais c'est JAWAD !!!
"je n’y ai été pas"... Ouch, mes yeux!
AmonTobin4life Niveau : District
Beaucoup trop de phrases commencent par "Moi je". Ça inspire pas confiance. Du tout.
il y a 13 heures 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 8 heures Nantes, la mascotte et le plagiat 25 il y a 10 heures Brian Fernández arrive à Metz 4
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8
Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)