1. //
  2. // 10e journée
  3. // PSG/Bastia

Jérémy Ménez est-il définitivement tricard au PSG ?

Boudeur contre Benfia puis boudé contre Marseille, Jérémy Ménez est une nouvelle fois pointé du doigt pour son comportement. C’est déjà la seconde fois de l’année. Toujours pour la même histoire. Le numéro 7 parisien s’est-il définitivement mis hors course dans la capitale ?

Modififié
6 28
26 ans. Jérémy Ménez a 26 ans. Il a paraphé son premier contrat pro il y a dix ans. Déjà. Pourtant, le jeune homme commet encore des erreurs de jeunesse. Tel un môme. La dernière en date est symptomatique des joueurs français présentés sans doute trop tôt comme des cracks. Il y a une dizaine de jours contre Benfica, Ménez râle de manière ostentatoire quand il comprend qu’il n'entrera pas en jeu alors que le match est déjà plié. C’est déjà la seconde fois en 2013 après sa bouderie à Valence, en février. Au Parc, son geste d’humeur ne passe pas inaperçu. La sanction non plus. « Jérémy a rencontré les dirigeants parisiens, je l’ai rencontré aussi, je n’ai rien d’autre à dire. Il y aura une sanction sportive. Il ne sera pas avec nous au déplacement à Marseille » , déclare alors Laurent Blanc, en conférence de presse, le lendemain. Depuis, le PSG s’est imposé au Vélodrome et Ménez a retrouvé le chemin de l’entraînement. Comme si de rien n’était. Malgré tout, dans les coulisses du club, on s’interroge. Que faire de lui ?

Début juillet, la tendance était pourtant à le prolonger (il arrive en fin de contrat en juin prochain). Aujourd’hui, on ne sait plus trop. Dans le même temps, la Juventus a déjà reniflé le bon coup (elle avait également flairé l’odeur du sang avec Llorente quand ce dernier était en disgrâce du côté de Bilbao). C’est le quotidien italien La Stampa qui a lancé la première offensive en affirmant que Fabio Paratici, ancien joueur italien passé par Palerme et désormais coordinateur technique de la Juventus, serait actuellement à Paris pour entamer les discussions avec le joueur et le club. Depuis ses débuts à Sochaux, Ménez est présenté comme pétri de talents, mais également comme difficile à gérer. Notamment pour sa gestion de la frustration. Souvent, on pardonne beaucoup plus facilement aux artistes qu’aux besogneux. C’est humain. Jurisprudence Zidane. Mais là, dans un club qui se veut exemplaire sur et en dehors du terrain, quel avenir immédiat pour le joueur ? Difficile à dire. D’autant que Ménez n’est plus un titulaire indiscutable dans le onze francilien. Son talent n’est pas en cause, plutôt son attitude.

Les tacles de Kombouaré

Antoine Kombouaré, son premier entraîneur parisien, n’avait d’ailleurs pas hésité à le rabrouer dans la presse en début d’année. Tout d’abord sur RMC où l’actuel coach lensois s’était lâché : « Avec moi, il était un titulaire indiscutable, mais il ne comprend pas qu’il faut accepter la concurrence. De grands joueurs comme Lucas ou Lavezzi arrivent. C’est triste parce que c’est un grand joueur qui peut apporter à l’équipe. S’il est capable de passer ce cap, ça va être un très grand joueur. Mais ce qui va le freiner, c’est son comportement qui n’est pas bon. Il a une attitude de petit con et je le dis avec beaucoup d’affection. » Kombouaré ne s’arrête pas là puisqu’il va en remettre une couche dans L’Équipe, deux mois plus tard : « Ménez, je l’aime, ce gamin, je sais qu’il est doué. C’est l’un des plus grands attaquants que j’ai eu à coacher. Il a les qualités pour jouer à la place de Lavezzi ou Pastore. Mais je comprends Ancelotti quand il se dit que Ménez peut lui tuer son match à cause de problèmes comportementaux. Parce qu’il traîne des pieds, parce qu’il a une attitude, parfois, de petit "branleur". Mais je le dis affectueusement. Si j’étais là, je lui dirais de la même manière : "Arrête de faire chier ton monde avec ton désarroi ! Tu es un super-joueur, tu gagnes bien ta vie, tu es en équipe de France..." Le très haut niveau ne pardonne pas ces problèmes d’attitudes. » Voilà le joueur habillé pour l’année. Un post-it « talentueux mais branleur » sur le front. Ce qui est symptomatique avec le numéro 7 parisien, c’est sa faculté à rebondir. Vexé après son boudin de Valence, le joueur avait terminé la saison en costaud. Que ce soit à Rennes - où il humilie toute la défense adverse sur son but - mais surtout à Lyon avec le but du sacre, le joueur se rachète une conduite. Il est déterminant sur le terrain et ferme sa gueule. On se dit qu’il va enfin franchir le cap. Alors pourquoi ce nouveau dérapage ?

Mal aimé, incompris ou les deux ?

Parce que Carlo Ancelotti, qui l’appréciait énormément, est parti. Entre-temps, Laurent Blanc est arrivé. Un coach avec lequel il avait déjà dérapé lors de l’Euro 2012. Normalement, de l’eau a coulé sous les ponts, on devait repartir de zéro, mais Ménez a dû écourter sa préparation (blessé jusqu’à mi-septembre par une hernie discale puis des calculs rénaux). Forcément, l’ailier est en retard physiquement. Et comme l’équipe tourne bien en son absence, le numéro 7 n’est qu’une solution de remplacement pour le moment. Et ça, il ne sait pas le gérer. Ancien sélectionneur des Bleus, Raymond Domenech enfonce un peu plus le clou sur cet aspect sur Ma Chaîne Sport : « Jérémy Ménez s’est comporté comme un enfant gâté. Il doit comprendre qu’il est dans un grand club et que ce type de comportement est inacceptable, aussi bien dans son club qu’en équipe de France. Le club est plus fort que le joueur et il faut que les joueurs comprennent cela. C’est ça, la concurrence, mais bizarrement, les joueurs français n’ont pas ce comportement à l’étranger. Paris l’a sanctionné et c’est très bien, ça fait partie des éléments qui montrent que le PSG est devenu un grand club. Il a du talent, il doit montrer qu’il est meilleur que les autres sur le terrain. Qu’il entre ou pas, Ménez doit toujours montrer quelque chose d’intéressant. C’est ça, faire partie d’un grand club. »

Et comme le hasard fait rarement bien les choses, on vient d’apprendre que le joueur s’est fait un petit plaisir : une Ferrari F12 Berlinetta munie d’un moteur V12 et de 740 chevaux. Le prix : 280 000 euros. Le genre de détail qui ne tombe pas aux oubliettes. Surtout maintenant. Quoi qu’il en soit, Ménez va devoir faire le dos rond et être efficace quand on fera appel à lui. Nul ne sait où il jouera en janvier prochain. Ni lui, ni son agent. Un certain Jean-Pierre Bernès. Agent de Laurent Blanc, mais aussi ancien compagnon de Blaise Matuidi avant que le milieu ne soit happé par Mino Raiola (un litige juridique est d’ailleurs en cours à ce sujet). Dans de telles conditions, une prolongation de contrat de Jérémy Ménez s’annonce compliquée. Alors, le départ comme seule solution ? Pas forcément, Ménez n’est plus à un changement de direction près. C’est d’ailleurs sa marque de fabrique. Parce qu’à 26 ans, l’homme est quand même un sacré bon joueur de football. Quand il veut.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
C'est un peu trop tôt pour se demander si il est tricard... Le mec revient d'une blessure qui lui a fait manquer la préparation estivale, donc il est pas encore dans le rythme.

Après, j'ai bien peur qu'il ne franchisse jamais le fameux "cap", et qu'il reste un éternel intermittent talentueux... Si c'est le cas, il restera remplaçant au PSG où ira ailleurs.
Gosse, il devait être dans la même chambre qu' Hatem Ben Arfa.

Individualiste au possible, caractère de merde, rien dans le citron, imbu de sa personne. French player new generation...
Lui il a le score maxi du mec capable de te pourrir un vestiaire.

PS: Moi je t' aime Hatem, je sais que tu l' auras ton ballon d' or.
Juju la Terreur Niveau : DHR
La prochaine fois que j'ai envie de dire mes 4 vérités à quelqu'un, je rajouterai "avec affection" ou "affectueusement" à la fin pour pas trop me tricard.

Merci Antoine !!!

Affectueusement
Hummm j'ai l'impression qu'il n'arrivera jamais réellement à passer ce cap entre l'espoir et le grand joueur. Contrairement à Ribéry par exemple, il ne semble jamais motivé à 100% pour regagner sa place, comme celui-ci a pu le faire lorsqu'il était régulièrement blessé au Bayern.
Wtf le lien avec la caisse qu il vient de s acheter?
Spikelee92 Niveau : CFA2
Je soutient menez malgré ses dérapages, il apportera sa pierre à l'édifice tot ou tard paris aura besoin de lui.
Bon ceci dit faut qu'il arrete j'aimerai lui parler en vrai pour lui dire qu'il déconne antoine carlo,laurent n'y arrive pas moi si!!!!
L'article souligne un point important qui risque de passer inaperçu je ne peut plus entendre que tel ou tel est une jeune joueur quand tes pro à 16,17,18 ans à a 23 ans tes plus jeunes (walcoot 8 ans de carrière sakho 6 ans aucune progression ) donc la génération 87 ne sont plus jeune merci au médias d'arrêter avec ces balivernes.
Mais qu'est-ce qu'il est con ce Menez... Avec l'état de forme de Pastore et Lucas il avait tout pour récup une place de titulaire... Idem pour l'edf, il peut apporter quelque chose. C'est ça le pb, ça reste à l'état du "il peut"
vinnyroma Niveau : CFA2
c'est quoi le problème avec la Ferrari ?

la grosse différence avec l'année dernière c'est qu'il y a Cavani et un milieu à 3 qui s'est imposé.
donc si on compte bien : il reste une place pour Lucas, Pastore, Lavezzi et Menez.

bref, le niveau du PSG est trop élevé pour Menez qui reste un joueur intéressant qui saura rebondir ailleurs même dans un grand club mais avec moins de concurrence.

Sur son comportement, que dire à part la bêtise ? cela me fait penser à la crise de Gameiro l'année dernière quand il est remplacé, ces mecs là ne se rendent pas compte de la situation et du niveau exigé par le PSG et de la nouvelle dimension prise par le club, le PSG n'a pas besoin d'eux et s'en branle de leur état d'âme.
Spikelee92 Niveau : CFA2
Ha oui petite aparté sur ce sujet le nom de ben arfa apparait toujours. Je souligne qu'intrasèquement c'est le joueur le plus technique et doué de sa génération après libre a vous de critiquer son comportement ou autre mais niveau talent c'est le joueur au plus gros potentiel qu'il bouge à liverpool il a encore quelques année pour tout casser fin aparté
gastongaudio Niveau : Loisir
même rhoff, grand philosophe devant l’âme du 9-4, l'a descendu sur booska-p affirmant que la merguez, alcoolisée de surcroit, était venu le voir en studio pour s'encanailler et trouver une existence dans le val de marne.
je tiens à preciser que je tiens cette source d'un gamin de mon entourage, gamins qui constituent l’essentiel du public de tous les décérébrés qui représentent le rap francé qui s'agitent et se menacent à l'occasion sur booska-pet.
RobbieFowler Niveau : Loisir
Le probleme des nouvelles generations de joueurs français c'est d'être mediatisées trop tôt sans rien avoir prouvées et donc de penser qu'ils sont deja de grands joueurs. Ce qui a pour resultat de les rendre individualistes, pretentieux... d'ou l'image de + en + mauvaise des joueurs vis-a-vis de leur public.
Le propos demago du jour est attribué aux lignes concernant la Ferrari.
Je pense qu'il est libre comme chacun de faire ce qu'il veut de son argent, argent qu'il gagne par contrat non basé sur ses prestations donc pour moi le rapprochement est mal avisé.
son principal problème c'est qu'il est complétement abruti, et qu'il a de mauvaises fréquentations, type fausses racailles
Un petit branleur voila tout...
Qu'il se casse on s'en tape de ce mec !
Message posté par Spikelee92
Ha oui petite aparté sur ce sujet le nom de ben arfa apparait toujours. Je souligne qu'intrasèquement c'est le joueur le plus technique et doué de sa génération après libre a vous de critiquer son comportement ou autre mais niveau talent c'est le joueur au plus gros potentiel qu'il bouge à liverpool il a encore quelques année pour tout casser fin aparté


Tellement doué qu'il joue encore le maintien à Newcastle à son âge ...
Tu le dis toi même, il a un gros potentiel, on voit de temps en temps un éclair de génie dont peu de joueurs sont capable, mais ça c'est une fois tout les 2-3 mois ... Les vrais top player te gèrent les matchs chaque week end ...
Ben oui Jérémy c'est difficile d'être intermittent du spectacle.
Message posté par ezequiel
Wtf le lien avec la caisse qu il vient de s acheter?


canal supporters a sorti cette "info", aujourd'hui c'était l'occasion pour l'auteur d'étoffer un peu son article
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Tellement tricard qu'il est titulaire, devant Lucas, le nouveau flop à 40 M
Ce joueur m'inspire vraiment des sentiments contrastés. Si l'on reste dans le domaine du football c'est vraiment un talent incroyable et qui pourrait devenir un très grand joueur dans l’environnement du nouveau PSG. Seulement voilà se pose comme souvent le problème de l'intellectuel de toute une génération de footballeur français qui les rend incapable d'évaluer et d'analyser les obligations qu'ils ont dans le fonctionnement d'un groupe.C'est vraiment dommage dans son cas car par certain côtés je le trouve attachant, mais vraiment si avoir la tête et pas les jambes peut rendre un homme heureux je crois que l'inverse est beaucoup moins vrai.
Je veux pas dire mais pourquoi on parle de grand club et de concurrence ?

Dans une petite équipe sans concurrence il pourrait se permettre d'être con ?

Non, il a, et a toujours eu une attitude de merde, grand club ou pas, concurrence ou pas. Et il n'est pas si fort que ça, donc ça ne pardonne pas.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 28