1. // Amateurs
  2. // Vendée
  3. // Sables-d'Olonne
  4. // Interview

Jean Vairé : « Sur penalty, je ne change jamais de côté »

La talent n'attend pas le nombre des années. Mais pour Jean Vairé, le temps qui court y contribue. Double buteur avec l'équipe 4 des Sables-d'Olonne dimanche dernier face à Aizenay, l'homme de 71 ans a créé l'événement. Entretien avec un artilleur d'expérience.

Modififié
8k 19
Quel est votre rôle au sein du club des Sables-d'Olonne ?
Mon rôle dans le club, c'est de m'occuper de l'école de football, je suis responsable des U6 aux U13. Je donne aussi un coup de main à Alain Ferrand qui est le manager général du club, et je coordonne tout ce qui est foot à 11. Et puis plus particulièrement, je manage et entraîne l'équipe D, la 4e équipe du club, qui évolue en D4. En gros, je suis impliqué un peu de A à Z (rires).

Quelles circonstances vous ont amené à jouer cette rencontre ?
Quand on a beaucoup d'absents, c'est ce qu'il se passe (rires) ! Je suis souvent sur la feuille de match, en 13e ou en 14e place. La semaine dernière, j'étais 12e, car on avait vraiment beaucoup d'absents, et normalement, je n'entre vraiment qu'en cas de besoin. Je joue déjà le vendredi en foot-loisir, mais dimanche dernier, le douzième joueur n'arrivait pas. Il s'était perdu dans Aizenay (rires) et donc finalement, je suis entré tout de suite pendant 20-25 minutes, et puis je suis re-entré pour le dernier quart d'heure.

Étiez-vous physiquement prêt à débuter le match ?
Ah bah oui, de toute façon, je m'entretiens régulièrement le mercredi et le vendredi. Je suis capable de disputer une bonne mi-temps facile. Et quand il faut jouer tout le match, ce qui m'est arrivé en début de saison, l'année dernière aussi, je dose mes efforts. J'ai la chance de me connaître. Et puis j'évolue dans un contexte avec des jeunes et des moins jeunes, qui ont un état d'esprit remarquable et acceptent que je joue avec eux. C'est pas évident, car je m'attache à ne pas prendre la place d'un jeune. Mais je suis dans un environnement très agréable et très convivial, ça se passe bien.

Quel est votre poste ?
Je joue au milieu, soit en défense ou même devant. En fait, là où il y a de la place. Je n'ai pas trop de poste à vrai dire. Mais ce match-là, j'étais milieu de terrain.

Et vous inscrivez donc deux buts.
Oui, un coup franc et un penalty. Les coups francs, je m'entraîne toujours, j'aime bien ça. Et puis je ne conçois pas trop le rôle d'éducateur sans montrer l'exemple. C'était un coup franc sur 16,50m, un peu sur le côté, à l'intersection de l'arc de cercle. Je l'ai enroulé dans la lucarne. Et le penalty, je l'ai tiré sur ma droite, à gauche du gardien, comme toujours. Je ne change jamais de côté. Les quelques fois ou j'ai changé de côté, je l'ai raté (rires).

Vous êtes un spécialiste de l'exercice ?
Quand j'étais plus jeune, j'en mettais quelques-uns, oui ! Comme pour les penaltys, je sais où je vais mettre le ballon. Bon, des fois, ça m'est arrivé que le gardien l'arrête, mais ça arrive même aux meilleurs (rires).

Comment ont réagi vos coéquipiers face à ce doublé inédit ?
Les joueurs avec qui je joue ne sont pas surpris, parce qu'ils me connaissent. Ils me voient sur le terrain toutes les semaines, eux ça ne les étonne pas ! Mais les gars ont été sympas, ils étaient assez contents. C'est juste dommage qu'on ait perdu (3-2, ndlr) !

Justement, vos adversaires ont-ils été surpris de votre habilité ?
Ils ont été super sympas, ils sont venus me féliciter à la fin du match. D'ailleurs, le match s'est passé de manière remarquable sur le plan de l'état d'esprit. L'équipe était constituée de beaucoup de jeunes, et ils sont venus spontanément me serrer la main.

De manière générale, les joueurs ont-ils tendance à vous ménager ?
C'est possible qu'ils me respectent un peu plus, je pense. Mais ça dépend, car il y a des moments… Ils sont capables d'être corrects, mais parfois il y a des maladresses, des fautes involontaires, surtout au niveau auquel on joue. Il faut faire attention, bien gérer ses déplacements, savoir à qui on a affaire. En fait, plus on joue vieux, plus on est confronté à des situations que certains jeunes n'ont pas à gérer. Plus on est vieux, moins on a le droit à l'erreur. Dès que vous faites une erreur, le vieux est cuit, fini, alors qu'avec le jeune, vous êtes plus patient.

Quelles seraient vos principales qualités sur le terrain ?
J'essaie de jouer le mieux possible parce qu'on a une certaine manière d'évoluer, surtout au club des Sables que je connais très bien depuis 50 ans. On a toujours cette réputation de bien jouer au ballon, de faire circuler, d'avoir un jeu plus léché, de construire, de préparer. On est sur la même longueur d'onde avec beaucoup d'éducateurs au club.

71 ans, un doublé : quel est le secret de votre longévité ?
Tout d'abord de ne jamais avoir eu de blessure grave. Ensuite, c'est une passion que j'ai, tout en ayant la chance énorme d'avoir une femme qui la comprend et qui m'a toujours supporté, encouragé, et avec laquelle j'ai pu avoir une bonne hygiène de vie. Et puis avant le match, c'est des pates ! Depuis 50 ans ! Et surtout, pas d'alcool, pas de tabac. Je me bagarre avec tous les jeunes que je côtoie chaque semaine, essayer de leur faire comprendre que c'est un minimum. J'entraîne depuis 1970. J'en suis à ma 56e licence, vous voyez, c'est pas d'hier que je joue !


Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

maxleharmek Niveau : CFA
Note : 8
56ieme licence. AHaHahaH.
Chapeau à tout ces mecs (et parfois femmes, j'en ai connu), qui jouent tous les rôles dans leurs petits clubs : chauffeur, sandwich, gestion,lessive.
Permettez moi de douter de la véracité de l'interview, on dirait vraiment que celui qui répond aux questions est le même que celui qui les pose...
Et puis finir sur : "J'entraîne depuis 1970. J'en suis à ma 56e licence, vous voyez, c'est pas d'hier que je joue !"
Chez moi ça fait 46 ans, après rien ne dit qu'il n'ait pas commencé à jouer avant d'entraîner...
Et si vous avez le numéro de ce monsieur, merci de le transmettre à Arsène, il est à la recherche d'un vieux briscard pour entourer ses éternelles jeunes pousses.
Je suis même pas si surpris que ça. Le grand-père jouait toujours stoppeur à 57 ans en district Meuse et pas en vétéran ! Une vrai équipe de bouchers avec tous les anciens des fours à chaux, les gamins serraient les fesses dès le lundi à l'idée de les jouer le week-end.
Le vieux était dur comme un arbre à 60 balais et même en chausson il trouvait le moyen de te faire saigner les pieds quand tu jouais avec lui

Une autre époque.
" Et le penalty, je l'ai tiré sur ma droite, à gauche du gardien, comme toujours." Oh malheureux! Il ne fallait pas le dire!!!
Son blase ressemble sérieusement à une blague de Bart Simpson
Un bon vieux tacle glissé sur les rotules on va voir sil va rester sur le terrain le vieux Jean !
Fabrizio Gonzalez Niveau : District
Un bien bel exemple pour la jeunesse pas de cigarette, pas d'alcool, pas de sorties, une vie de merde aux sables d'olonnes et vous aurez la chance de jouer des bouts de match de district à 71 ans. Alors, elle est pas belle la vie
Message posté par Spado
Permettez moi de douter de la véracité de l'interview, on dirait vraiment que celui qui répond aux questions est le même que celui qui les pose...
Et puis finir sur : "J'entraîne depuis 1970. J'en suis à ma 56e licence, vous voyez, c'est pas d'hier que je joue !"
Chez moi ça fait 46 ans, après rien ne dit qu'il n'ait pas commencé à jouer avant d'entraîner...
Et si vous avez le numéro de ce monsieur, merci de le transmettre à Arsène, il est à la recherche d'un vieux briscard pour entourer ses éternelles jeunes pousses.


Il entraine depuis 1970 donc il jouait deja avant ... d'ou sa 56eme licence ... il joue donc depuis 1960 ...
misugi-27 Niveau : CFA2
J'ai eu peur, j'ai cru qu'ils parlaient de lui quand le journaliste a parler de la mettre au fond.

http://www.spi0n.com/porno-vieux-bernard-lepine/
Le FC Nantes songerait à recruter le bonhomme au prochain mercato pour avoir un attaquant qui puisse rattraper Oswaldo Vizcarrondo au classement des buteurs !
Il doit être aussi rapide que Mertesacker.
Message posté par Spado
Permettez moi de douter de la véracité de l'interview, on dirait vraiment que celui qui répond aux questions est le même que celui qui les pose...

Chez moi ça fait 46 ans, après rien ne dit qu'il n'ait pas commencé à jouer avant d'entraîner...


Toi aussi tu fais les questions et les réponses
Pour lui c'est davantage Jean Hévue que Jean Vairé...
Sauf que moi je ne me prétends pas journaliste...
T'es sûr que rien ne dit qu'il n'ait pas commencé à jouer avant de diriger ?

rien, rien ? peu probable ?

Franck Ribéry Niveau : Loisir
Des interviews comme celles-ci, j'espère que Jean Vairé d'autres prochainement.
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
habilité? qu'est-ce que c'est
Hé je l'ai eu en coach en benjamin !! Un vieux con somme toute qui s'est barré aux Sables après des soucis de rémunération, TVEC ce club de connard.
Jean vairé la balle au même côté.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
8k 19