En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Monaco

Jean Petit : « Et bam, ça partait en bagarre »

Jean Petit a marqué avec les Bleus contre le Luxembourg un jour, mais il a surtout passé près d'un demi-siècle à l'AS Monaco sur le terrain puis sur le banc. À 67 ans, le retraité s'attarde sur le derby de la Côte d'Azur, d'hier à aujourd'hui.

Modififié

Quand vous êtes arrivé à l'AS Monaco en 1969, ce derby signifiait déjà quelque chose ?
Oui, il existait une vraie rivalité. C'étaient deux grosses équipes qui avaient chacune connu leur période de gloire à la fin des années cinquante et au début des années soixante. C'était une question de suprématie. Quand on jouait contre Nice, les quotidiens locaux en parlaient toute la semaine. Ça entretenait le suspense, ça faisait monter la pression pour les supporters, les joueurs... C'était autre chose que maintenant. Aujourd'hui, on en parle un peu moins. On parle des équipes, du sportif, mais ça s'arrête là.

Quels sont vos meilleurs souvenirs de derby ?
Le 4-1 avec le quadruplé de Delio Onnis (1975-1976), ça marque forcément vu ce qui s'était dit avant le match. (Vlatko Marković, alors entraîneur de Nice qui jouait le titre pendant que Monaco luttait pour ne pas descendre, avait déclaré : « Onnis, je n'en voudrais pas dans mon équipe, même pour un empire » , ndlr.) C'était maladroit de la part de Marković, il ne devait pas le dire. Même si on peut le comprendre : il avait comme avant-centre Bjeković qui était également un sacré joueur. Delio a répondu sur le terrain. Quand on est champions en 1977-1978, en face, il y avait une très grosse équipe aussi... Le match retour (2-0 pour Monaco) s'était joué à une dizaine de journées de la fin.
« On n'était pas loin de dégoupiller alors que, de toute ma carrière, je n'ai pris qu'un seul carton jaune. »
Ils étaient premiers ou deuxièmes et la victoire nous avait permis de rester dans la course au titre. Je marque un but et le second, c'était un jeune qui s'appelait Gudimard, un numéro neuf très technique. Il était très bon, mais il n'a pas fait la carrière qu'il méritait. C'était l'un de ses tout premiers matchs. Il avait dix-neuf ans, il entre et il marque, du côté des supporters de Nice en plus. J'ai encore l'image de sa joie imprégnée dans ma tête. On les avait joués en demi-finale de Coupe de France dans la foulée du titre. Ils nous ont empêchés de faire le doublé. On perd 1-0 chez eux et ils arrachent le nul 1-1 chez nous grâce à un but de Bjeković dont on ne saura jamais s'il était hors jeu ou non... (Rires.) On s'était précipités sur l'arbitre de touche, Dalger et moi. On n'était pas loin de dégoupiller alors que, de toute ma carrière, je n'ai pris qu'un seul carton jaune. Les nerfs de toute une saison, ils nous enlèvent la finale... Il y a eu un 6-1 aussi au stade Louis-II la saison d'après. On avait enchaîné Bastia et Nice et on en avait mis cinq et six.

Il y a un joueur niçois que vous craigniez particulièrement quand vous étiez joueur ?
Huck, Guillou, Jouve, Bjeković et j'en oublie... C'était toute une bande. Ils faisaient partie des meilleurs joueurs du championnat. C'étaient de vrais duels. Mais quand on se retrouvait avec Baratelli et Guillou en équipe de France, il n'y avait pas de rivalité. C'étaient des amis, on jouait aux échecs ensemble. Mais par rapport à mon poste, ceux avec qui je n'avais pas envie de me frotter, c'était la défense Adams-Katalinski. Ils étaient rudes, il fallait les éviter ! (Rires.) Dans chaque équipe, il y en avait toujours un ou deux qui distribuaient plus de coups que les autres.
« À l'époque, il y avait moins de télé, de vidéo, on ne revenait pas sur chaque tacle au centimètre près. Putain, le tacle, il était dur ou il n'était pas dur, c'est tout ! »
À l'époque, il y avait moins de télé, de vidéo, on ne revenait pas sur chaque tacle au centimètre près. Putain, le tacle, il était dur ou il n'était pas dur, c'est tout ! Mais c'était sans doute moins pernicieux, plus maladroit. Et les arbitres étaient un peu plus cléments. Aujourd'hui, ils ne peuvent plus se louper parce qu'on leur tombe dessus tout de suite.



Le derby qui est particulièrement resté dans les mémoires sur ces quinze dernières années, c'est la victoire 4-3 de Nice au Louis-II en octobre 2004...
Ça a été un sentiment d'impuissance incroyable. Il n'y avait pas de match, on menait 3-0 à l'heure de jeu... On menait de front le championnat et la Ligue des champions. À 3-1, avec Didier Deschamps, on sait déjà que ça va être très difficile parce qu'on sentait les gars tomber physiquement. Mais les gars sur le banc étaient aussi fatigués qu'eux. On s'est dit : « Autant laisser l'équipe en place, ils ont l'habitude de ces matchs... » Et ça a été la déferlante. À 3-3, Chevanton touche la barre, tout tournait dans le mauvais sens. Après un match comme ça, dans le vestiaire, c'est l'abattement, personne ne parle. On essaie de remotiver les gars comme on peut : « Il faut oublier, on rejoue dans une semaine, reposez-vous, gardez le moral... » Mais on a beau dire n'importe quoi : perdre comme ça, c'est un désastre pour les joueurs comme les supporters. On a d'ailleurs eu du mal à prendre des points les semaines suivantes. On s'est un peu laissés décrocher, alors qu'on était leaders avant ce match. Je pense que c'est oublié aujourd'hui, mais c'est longtemps resté dans les têtes. Comme le 4-1 avec le quadruplé de Delio était resté dans les têtes des Niçois à l'époque.


On a la sensation que ce derby est beaucoup plus important pour les Niçois que pour les Monégasques. C'est le cas ?
C'est sûr que pour les supporters niçois, c'est l'occasion de se montrer, de chanter qu'ils sont chez eux quand ils se déplacent au Louis-II. Mais chez les joueurs, je pense que ça ne représente pas grand-chose de plus que les trois points. À notre époque, on ressentait davantage ce besoin de régner sur le bassin méditerranéen. Les supporters nous disaient : « S'il y a un match à gagner dans l'année, c'est Nice !  » Beaucoup de supporters niçois et monégasques bossent ensemble. Il y a à peine vingt kilomètres entre les deux villes. Alors le lundi matin...
« Beaucoup de supporters niçois et monégasques bossent ensemble. Il y a à peine vingt kilomètres entre les deux villes. Alors le lundi matin... »
C'était important pour les dirigeants aussi, ils nous mettaient la pression. C'était souvent double prime. Et si on avait une prime pour être dans les quatre premiers et qu'on était huitièmes, et bien il arrivait qu'on nous la donne pour ce match. Campora était assez strict, mais ça faisait partie des matchs où il pouvait se lâcher. Mais pour l'entraîneur et les joueurs, l'importance est plus relative. Sur le terrain, ça restait correct généralement, même si on a eu affaire à des équipes un peu plus rudes parfois. Aujourd'hui, c'est assez bon enfant. Mais, à l'époque, les stades étaient moins sécurisés, les supporters pouvaient envahir et ça pouvait être dangereux. Dans l'ancien Louis-II, tout le monde était un peu mélangé, donc il y avait souvent des bagarres. Un mauvais mot, une mauvaise interprétation et bam, ça partait. Comme ça pouvait être le cas aussi avec Bastia ou Marseille. Ce sont des publics chauds.



Vous le sentez comment le match d'aujourd'hui ?
Je le sens toujours bien pour l'AS Monaco. Mais souvent les derbys déjouent tous les pronostics. Les aléas du foot peuvent rendre un match bizarre. La saison dernière, il y a eu l'incident Falcao/Cardinale à l'aller... Il peut y avoir une expulsion... Monaco a gagné pas mal de derbys à dix contre onze d'ailleurs. On ne va pas dire à Jardim de commencer le match à dix pour autant. (Rires.) C'est étonnant la force et la solidarité que peut dégager une équipe en infériorité numérique. Après la démission de Deschamps en 2006, j'avais assuré l'intérim et, pour mon premier match, on avait gagné à neuf contre onze à Troyes en marquant les deux buts en infériorité numérique.


Un pronostic ?
2-1 pour nous. Un but de Falcao et un coup de tête de Glik. Je ne prends pas de risques ! Falcao, je l'adore. C'est un vrai joueur d'équipe, un grand professionnel. Il est génial, ce gars. Quand j'étais encore au club, j'allais de temps en temps au centre d'entraînement pour m'occuper des joueurs qui étaient hors du groupe, histoire de les maintenir en forme. Et ça m'arrivait donc de le croiser.
« Falcao, je l'adore. C'est un vrai joueur d'équipe, un grand professionnel. Il est génial, ce gars. »
À un moment donné, je suis allé le voir parce je me disais : « Il me voit traîner par là, il doit se demander qui je suis...  » (Rires.) Il était sur la table de massage, je lui dis en espagnol : « Excuse-moi, je viens me présenter parce que... » Il me dit : « Nan, nan, je sais qui vous êtes, vous étiez capitaine... » Ça m'a marqué. Les joueurs sud-américains, comme les Africains, sont souvent de vrais passionnés. Falcao regarde tout ce qui a été dit, tout ce qui a été fait. Ça prouve son intelligence. Il vit avec le club.

Propos recueillis par Chris Diamantaire
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


vendredi 22 septembre EXCLU : 120€ offerts au lieu de 100€ pour miser chez France-Pari !
Hier à 10:40 Le fou sosie de Marek Hamšík 3
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
samedi 23 septembre Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5 samedi 23 septembre Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 samedi 23 septembre Ronaldinho sait toujours y faire 3 samedi 23 septembre Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 samedi 23 septembre Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2 vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22