Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Jean-Michel Aulas et la puissance du PSG

Modififié
Un discours qui donne légèrement une impression de déjà-vu.

Match OL-PSG oblige, Jean-Michel Aulas a adressé une petite pique au club de la capitale, critiquant encore une fois sa puissance financière et sa domination sans conteste sur la Ligue 1.

Dans les colonnes de L’Équipe, Jean-Mich’ se fait alors le défenseur de la veuve et du petit club. « Je défends les clubs qui veulent exister dans un contexte d'équité économique. Ce que j'exprime, ce n'est pas pour faire mal au PSG, mais pour donner de la force au championnat. Ce qu'ils font est positif, d'une certaine manière, vis-à-vis de l'extérieur, mais négatif en interne parce qu'ils tuent toutes les possibilités pour les autres de pouvoir exister. D'un côté, vous avez un pouvoir économique excessif et disproportionné et de l'autre des gens qui concourent dans une compétition qu'ils aimeraient pouvoir aussi jouer à armes égales » , a assuré le président lyonnais.

Il s’est même permis d’adresser un petit tacle à son homologue parisien, Nasser Al-Khelaïfi. « Ce n'est pas la jalousie qui me fait avancer. Dans la vie, je ne suis pas né avec une cuillère d'argent dans la bouche. En tant qu'homme, je l'apprécie beaucoup. Il est très gentil, très urbain, même si nous n'avons pas du tout les mêmes origines. Il a la chance d'être né et d'avoir vécu dans un système très particulier. Moi, il a fallu que je me fasse tout seul » , a-t-il déclaré.


Marre aussi de ces mastodontes économiques que sont Rennes, Guingamp et Bordeaux qui empêchent l’Olympique lyonnais de jouer les premières places. RR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi