Jean-Marie Pfaff à louer

Modififié
3 10
STOP. C'est le bordel : El Sympatico est de retour.

Sur un terrain, Jean-Marie Pfaff était grand, très grand, mais aussi bercé d'une folie monstre. Non, il n'a pas changé. Plus grand gardien de l'histoire de la Belgique, demi-finaliste du Mondial 86 et meilleur gardien de la compétition, l'ancien joueur du Bayern Munich est aujourd'hui louable malgré ses quinze buts encaissés en sept matchs au Mexique. On parle quand même d'un mec qui mangeait la nourriture que les supporters lui envoyaient sur la pelouse.

Selon le quotidien flamand Het Laatste Nieuws, il sera possible de louer pendant l'Euro Jean-Marie Pfaff pour trente minutes et 995 euros. Alexandre Ramos, responsable des intérêts de Pfaff, a expliqué à L'Équipe que ces soirées seront « réservées aux associations comme les clubs de football ou de tennis. (…) Ça aide les clubs à obtenir des fonds en ramenant du monde. C’est pour les aider. » S'il s'agit d'une soirée privée entre potes, il faudra lâcher un plus gros chèque dont le montant n'a pas encore été précisé.

Qu'on se le dise, depuis sa fin de carrière, Jean-Marie Pfaff a développé un certain appétit pour l'argent facile. La chaîne flamande VTM avait notamment filmé 24 heures sur 24 dix saisons de De Pfaffs, un programme racontant la vie de famille de Pfaff et avec lequel chaque personne avait gagné 25 000 euros par saison.

Pfaff le chien. MB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
L'Olmeta du riche.
Thouvenel Ballon d'Or Niveau : CFA2
Merci de laisser toute objectivité au placard lorsque vous abordez la CM86, durant laquelle il n'y avait qu'un seul gardien, l'unique, l'imbatsable
"Grand, "très grand".. "Plus grand gardien de l'Histoire du football belge", bof, re-bof et re-bobof, oui.. Même si cette démesure colle bien à celle du personnage, en cela la brève est réussie..

Pour le reste la Belgique a produit de bien meilleurs gardiens, et la grandeur s'accomode mal de ce que fut souvent le comportement de Pfaff - bisbilles avec Aumann au Bayern, fin abrupte de sa carrière internationale après avoir voulu imposer son frère - joueur quelconque - dans l'équipe, l'un ou l'autre épisodes grotesques en coupes du monde aussi..

Le personnage est plutôt solaire, superficiellement magnétique..mais est surtout insupportable dirais-je.. J'ai vaguement souvenir que ses racines sont un brin particulières, peut-être y avait-il un complexe personnel en amont de son besoin perpétuel d'occuper l'avant-scène?
benarrivo Niveau : DHR
Et Michel Preud'Homme???
Message posté par benarrivo
Et Michel Preud'Homme???


..et surtout Piot et Nicolay, dirais-je!

Je connais enfin plus d'un Belges qui placent Bodart au-dessus de Preud'Homme, qu'importe la reconnaissance planétaire du second nommé.
Cafu crème Niveau : DHR
Lors de son passage à Bordeaux j avais adoré Gilbert Bodart.Il perd cruellement aux penos la finale contre Strasbourg mais avait vraiment été terrible toute la saison.
Message posté par Cafu crème
Lors de son passage à Bordeaux j avais adoré Gilbert Bodart.Il perd cruellement aux penos la finale contre Strasbourg mais avait vraiment été terrible toute la saison.


Le pire était qu'il était sur la fin ; en Belgique et jusqu'alors le bonhomme avait été tout bonnement..stratosphérique..

Les supporters du Standard sont des mieux placés pour juger Bodart et Preud'Homme, puisque tous deux y firent leur carrière de conserve et devaient même se partager tour à tour le but pour ne pas faire de jaloux - ce d'autant que l'un avait épousé la soeur de l'autre, et qu'en matière de gardiens de talent liés par le sang ce club avait connu un précédent douloureux..

Finalement Preud'Homme se lassa de cette tournante et partit à Malines..avec le succès continental qu'on sait ; the right man at the right place..

Bodart lui resta au Standard, club au bord alors perpétuel de la faillite, et d'une gestion des plus borderline qui soient.. Mais Bodart y maintint le club hors de l'eau - l'honnêteté oblige à dire que Preud'Homme fit de même ensuite dans un Benfica en presqu'aussi mauvais point..

Bref et d'avoir sondé de supporters qui les virent tous deux à l'oeuvre dans un contexte identique : Bodart était semble-t-il au-dessus de Preud'Homme, en talent pur ça fait l'unanimité.. Mais Bodart était plus borderline aussi, du genre par exemple à menacer sa fédération d'une émeute populaire, personnage "un brin" sulfureux et d'ailleurs rattrapé plus tard par la justice..

Qui plus est et contrairement à Preud'Homme son monolinguisme jouait contre lui dans l'opinion flamande, cela lui coûta d'ailleurs un titre au bas mot de meilleur joueur de la compétition.. A sa première cagade en sélection, la presse flamande s'empressa d'ailleurs de tuer pour de bon sa carrière internationale..
Message posté par Bota67
"Grand, "très grand".. "Plus grand gardien de l'Histoire du football belge", bof, re-bof et re-bobof, oui.. Même si cette démesure colle bien à celle du personnage, en cela la brève est réussie..

Pour le reste la Belgique a produit de bien meilleurs gardiens, et la grandeur s'accomode mal de ce que fut souvent le comportement de Pfaff - bisbilles avec Aumann au Bayern, fin abrupte de sa carrière internationale après avoir voulu imposer son frère - joueur quelconque - dans l'équipe, l'un ou l'autre épisodes grotesques en coupes du monde aussi..

Le personnage est plutôt solaire, superficiellement magnétique..mais est surtout insupportable dirais-je.. J'ai vaguement souvenir que ses racines sont un brin particulières, peut-être y avait-il un complexe personnel en amont de son besoin perpétuel d'occuper l'avant-scène?


L'histoire retient souvent le plus "marquant" pas le meilleur intrinsèquement parlant...
Un très bon joueur qui en plus fait parler de lui (en bien ou en mal) aura plus de chances de rester dans la postérité qu'un joueur discret ou même qu'un joueur "qui dérange"
danseavecmamie Niveau : DHR
Message posté par Cafu crème
Lors de son passage à Bordeaux j avais adoré Gilbert Bodart.Il perd cruellement aux penos la finale contre Strasbourg mais avait vraiment été terrible toute la saison.


Et l'année d'après il est remplacé par Stanley Menzo, la passoire du siècle pire que Bernardoni!
Message posté par ruicosta10
L'histoire retient souvent le plus "marquant" pas le meilleur intrinsèquement parlant...
Un très bon joueur qui en plus fait parler de lui (en bien ou en mal) aura plus de chances de rester dans la postérité qu'un joueur discret ou même qu'un joueur "qui dérange"


Je crois que c'est un bon résumé, sinon que mieux vaut sans doute ne pas faire de bruit que déranger (l'ordre établi, s'entend).
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 10