1. //
  2. //
  3. // Itw Faneva Andriatsima

« Je voulais être électricien »

Actuel meilleur buteur de Ligue 2, Faneva Andriatsima (trente-deux ans), attaquant malgache de Sochaux qui joue à Auxerre ce vendredi soir, raconte tout, de son arrivée tardive en France à sa volonté de se reconvertir en chauffeur VTC.

Modififié
Le football est-il populaire à Madagascar ?
Oui, le foot est un sport très populaire, mais mal encadré. Je veux dire qu’il n’y a pas de structures pour les jeunes. De douze à seize ans, tu n’auras pas d’encadrement. À cet âge, je jouais au foot au quartier. J’ai grandi dans un quartier d’Antananarivo où il y avait beaucoup de terrains vagues. Tu sais, il n’y a pas de but, mais tu prends deux ou trois briques et c’est bon. Enfin si, il y avait un terrain, en terre rouge, mais quand tu es petit, tu ne peux pas, c’est trop grand.

Tu jouais déjà attaquant à l’époque ?
J’aimais bien être défenseur. J’avais le numéro 5, j’aime bien ce numéro, je ne sais pas pourquoi. Ma mère avait mis un petit numéro 5 sur mon short. Comme j’étais le plus grand, c’était peut-­être plus facile en défense. Mais je ne pensais pas qu’un jour, j’allais être attaquant. J’aimais bien jouer de la tête déjà. Et j’aimais faire les retournés, les saltos, tout ça. Au pays, tous les gamins font des saltos.

Tu voulais être footballeur professionnel quand tu étais enfant ?
Quand j’étais petit, je voulais être électricien. J’ai d’ailleurs eu mon bac électrotechnique en 2001. Je ne pensais pas être footballeur professionnel. J’ai commencé à seize ans à faire du foot avec l’école.

Ça consiste en quoi le foot à l’école à Madagascar ?
On avait entraînement le mercredi après-midi, car on n’avait pas école, et puis match le samedi. Mais parfois, comme j’étais dans un lycée technique, on avait cours toute la journée du mercredi. J’étais dans un petit établissement privé. Mes parents ont fait des efforts, on était quatre enfants et ils ont dépensé de l’argent. Si je n’allais pas en cours pour jouer au foot, un courrier était directement envoyé à la maison, et ça, c’était pas bon !

Tu as dit que tes parents ont fait des efforts pour vous payer une éducation privée. Qu’est-ce qu’ils faisaient dans la vie ?
Ma mère, elle est restée au foyer. Elle faisait aussi un peu d’épicerie de quartier. Et mon père était transitaire à l’aéroport. On était quatre enfants. On n’était pas riches, mais pas très très pauvres non plus : on vivait à la limite de la pauvreté. Mais nos parents pouvaient quand même payer notre scolarité dans un établissement privé. J’étais dans un établissement catholique, bien structuré avec beaucoup de discipline : dès qu’on arrivait le matin, c’était la prière. Il y avait la messe tous les vendredis. Ma famille est protestante, mais c’était un peu pareil pour moi. Disons que même s’il y a des façons différentes de faire la messe, ça allait dans la même direction.

C’est donc en jouant au foot avec ton lycée que tu as été repéré ?
Oui, car à l’époque, à part ces compétitions scolaires, il n’y avait rien. On a fait une sélection des jeunes en filière technique contre ceux qui étaient en filière générale. Il y a eu un match de gala avant une rencontre de championnat. Et deux mois après, j’étais avec les U17 malgaches pour une compétition en Afrique du Sud ! Ils ont vu que j’étais un peu grand, ils ont voulu me prendre ! Quand j’ai dit à mon père que j’allais partir pour l’Afrique du Sud, il m’a dit « Comment ça ? » Dans ma tête, c’est à ce moment­-là que je me dis que je pourrais aller jouer en pro un jour à la Réunion. Il y a des joueurs malgaches qui avaient joué là­-bas, comme Arsène Malabar (Hervé Arsène, surnommé Malabar, ndlr).

« Sans structure, tu t’entraînes tout seul, tu vas courir le matin à 6 h. C’est une habitude pour tous les sportifs malgaches. »
Comment tu t’entraînes ensuite ?
Au début, sans structure, tu t’entraînes tout seul, tu vas courir le matin à 6 h. C’est une habitude pour tous les sportifs malgaches, vu qu’il fait très chaud la journée. Je rajoutais des montées d’escaliers dans les tribunes du stade. Après cette sélection, je suis parti dans un petit club, l’AS Saint-­Michel, lié à un établissement catholique. Là-­bas, la pelouse était nickel, car c’est le prêtre qui s’occupait du terrain.

Comment intègres-tu les premières divisions ?
Le coach des U17 nationaux voulait garder le noyau des mecs de Tana (Antananarivo, capitale de Madagascar, ndlr) pour quatre ou cinq ans. Au bout de six mois, il a créé un club, le Tana FC. On avait quand même une bonne équipe, et cette génération-­là pouvait être une base pour la sélection du futur. Dans ce club, nous, on était la première promotion. On a commencé l’entraînement quotidien avec un bon coach, un vrai encadrement de foot. Je suis resté deux ans. Puis, je suis allé jouer à l’île Maurice, à Flacq, mais au bout de deux mois, je suis rentré.

Pourquoi ?
Je ne gagnais même pas 100 euros par mois. Peut-­être 500­-600 euros l’année. Avec ça, je ne fais rien du tout, même si c’est beaucoup quand on a dix-huit ans. Je pouvais gagner plus en tant qu’électricien en intégrant un grand groupe. J’ai pris le salaire du mois de septembre et je suis parti. Je n’ai appelé mes parents qu’en arrivant à l’aéroport. Tout le monde était surpris. Ma mère m’a dit : « Pourquoi tu n’es pas resté ? Il faut souffrir pour réussir. » Mes parents m’ont dit de retourner à l’école et de finir mon BTS. Mais dans ma tête, je reviens pour aller dans un grand club, tout casser et partir ensuite à la Réunion. À l’époque, c’est là-bas que je voulais faire carrière.

Mais tu ne gagnes pas plus en revenant à Tana ?
Non, ce n’est pas pro. Au bout d’un an, je pars à l’USCAF, avec notre coach du Tana FC. À l’époque, ils font la Coupe des clubs champions. Je n’ai pas plus de 500 euros par an là aussi. Mais je suis à Madagascar, à côté de ma famille, dans un club qui joue une compétition continentale. Pour le premier match contre un club de Tanzanie, tout le monde est là et on joue devant au moins 35 000 personnes !

« Vu que je touche environ 40 euros par mois, j’achète un peu de bouffe, des petits trucs à droite à gauche. Des baskets, des vêtements... Mais parfois, je demandais des petits frais à mes parents, car 40 euros, ça ne te couvre rien. »
Tu retournes vivre chez tes parents ?
Oui, vu que je touche environ 40 euros par mois, j’achète un peu de bouffe, des petits trucs à droite à gauche. Des baskets, des vêtements... Mais parfois, je demandais des petits frais à mes parents, car 40 euros, ça ne te couvre rien. On s’entraînait loin de chez moi, et je devais payer l’autocar. Et quand parfois, tu as deux entraînements par jour et que tu dois payer l’aller­-retour... Ma mère me disait tout le temps : « Tu vois, tu ne gagnes rien du tout, tu n’as même pas acheté une table à la maison. Il vaut mieux que tu retournes à l’école. » Mon père me poussait à aller plus loin, mais il me rappelait aussi que j’avais déjà vingt-deux ans.

À quel moment es-tu repéré pour aller en France ?
La deuxième année, avec l’USCAF, pour la Coupe des clubs champions, on a joué au second tour contre Saint­-Joseph-de-la-Réunion. On gagne 2­-1 là­-bas, puis 3­-1 chez nous. L’entraîneur de Saint­-Joseph, Hosman Gangate, m’a parlé à la fin du match. C’est lui qui a ramené Payet. Il me dit qu'il veut me recruter et m'amener en France. Je me suis dit qu'il était fou. Il va me ramener à Nantes comment ? Mais je me disais que j’allais au moins jouer à Saint-­Joseph, à la Réunion. J’avais gagné mon pari.

Donc, fin 2006, tu as le choix entre aller faire un essai à Nantes ou signer un contrat pro à la Réunion ?
Oui, et j’ai hésité. J’ai des contacts avec quatre ou cinq clubs réunionnais en plus de Saint­-Joseph. Si je choisis la Réunion, je prends mon premier salaire en décembre 2006. C’est 1200-­1300 euros, c’est important pour moi. Et si je vais à Nantes, c’est un essai de deux semaines et au mieux un contrat en mars. À la maison, j’avais l’invitation du FC Nantes et mon contrat fédéral pour aller à la Réunion. Jusqu’au dernier moment où j’ai déposé le visa pour la métropole, j’ai réfléchi. Et puis j’ai décidé de ne pas avoir de regrets et de faire l’essai à Nantes. Je savais que je laissais quasiment 5000 euros sur quatre mois, mais au moins, je voyais le monde pro.

C’est quoi tes premières impressions en arrivant en France ?
Je me suis perdu en faisant escale à Roissy. J'ai raté le vol Paris-Nantes. Quand j'ai trouvé le terminal, l’avion était déjà parti. J’ai pris un vol trois heures plus tard. J’ai eu un peu peur que personne ne m’attende à Nantes. Heureusement, le mec du centre de formation était là.

Comment se passent les premiers jours à Nantes ?
Au pays, je me couchais à 20 h et je me levais à 6 h. Là, le gars du centre m’avait dit qu’il y avait un petit­-déjeuner. Donc, j’y vais à 6 h, mais il n’y a personne ! Je me dis que c’est bizarre. J’ai attendu. À 7 h 30, je commence à entendre du bruit dans le couloir. J’étais au centre de formation, donc les petits se préparaient pour aller à l’école. Puis, j’ai regardé autour de moi, il n’y avait que des gamins. J’avais vingt-trois ans, j’étais le plus vieux avec la CFA. Mais les jeunes, ils sont tous costauds, même s’ils ont seize, dix-sept ans. Après, en venant de l’extérieur, j’avais faim. J’ai tout donné. Et je crois qu’il n’y a que moi qui ai prolongé et signé pro dans ma génération. Durant l’essai, j’ai croisé Barthez, et Dimitri Payet m’a offert une paire de chaussures. J’étais tout content.

Tu signes pro et tu enchaînes plusieurs clubs (Cannes, Boulogne, Amiens, Beauvais) avant de passer un cap à Créteil (2012 à ­2016), avec au moins 10 buts chaque saison. Comment as­-tu eu ce déclic ?
Il y a plusieurs choses. Avec Beauvais, on sortait d’une saison bizarre, et on descend en CFA. Je me retrouve sans club et mon téléphone ne sonne pas. Je suis sans club, ma femme et mon fils m'ont rejoint, j'ai une famille à nourrir, je dois bosser pour eux, j’ai plus de responsabilités... Et puis Créteil arrive. J’ai aussitôt senti qu’il se passait quelque chose. Alors que je n’étais qu’à l’essai, j’étais déjà très bien avec les autres joueurs comme Jean­-Michel Lesage. Au bout de trois semaines, ils m’ont fait signer pour un an. Et pour le premier match, je mets deux buts. C’est parti comme ça.

« On localisait le marché de voitures en Allemagne, le plus près de la frontière. On choisissait deux­ ou trois camions et on les envoyait à Mada, via ma sœur. On partageait les bénéfices. »
Dans une interview au Monde Afrique, tu disais arrondir tes fins de mois en revendant des minibus à Madagascar...
Oui, parce qu’en National, tu ne gagnes pas beaucoup. Enfin moins qu’avant, et je suis devenu imposable. Ce n’était pas forcément facile. On a fait ça trois fois. Après un match le vendredi, on partait avec deux ou trois copains, on dormait quelque part. Et on localisait le marché de voitures en Allemagne, le plus près de la frontière. On choisissait deux­-trois camions et on les envoyait à Mada, via ma sœur. On partageait les bénéfices, moi ça me faisait un peu de liquide de côté.

Tu envoies de l’argent régulièrement à ta famille ?
Ils ne me demandent pas tout le temps de l’argent. Ils n’osent pas me demander. Mais bon, tu sais, c’est difficile là-­bas. J’envoie de l’argent quand il y en a besoin, quand par exemple, quelqu’un est malade.

Tu sais ce que tu veux faire après le foot ?
Je suis en train de réfléchir parce que je n’ai plus beaucoup de temps-là, j'ai trente-deux ans ! J’ai deux ou trois idées. Pourquoi pas une reconversion dans un club, mais pas en tant qu’entraîneur. Il me faut un truc simple, qui fasse vivre ma famille. J’aime bien par exemple les VTC.

Pour finir, Madagascar a terminé dernier de son groupe de qualifications pour la CAN 2017. Comment améliorer le foot malgache ?
On a besoin d’un coach étranger pour moderniser le foot. Par exemple, le coach d’Yzeure, Nicolas Dupuis, il est venu, il aime bien le pays. On s’appelle de temps en temps. J’espère qu’il va avoir une opportunité pour aider l’équipe. Il faut aussi amener plus de joueurs en Europe.

Propos recueillis par Guillaume Vénétitay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

ça fait plaisir de voir l'interview d'un joueur malagasy. Effectivement, niveau infrastructures il y a nada, pas d'écoles de foot...

On retrouve aussi au travers de cette itw la réalité du pays, rares sont ceux qui s'en sortent et ont la chance d'aller loin sportivement.

Merci Sofoot
Super l'interview. 100% ballon d'eau fraîche. Extrêmement sympathique, le gars !
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
C'est déjà beau un gars qui arrive à vivre son rêve.
En arriver là, avec toutes ces difficultés et ces galères, faut vraiment être fort mentalement et ne jamais rien lâcher.
Bravo à lui.
pierrot92 Niveau : CFA
40 € par MOIS. c'est à peu près le salaire minimum à Mada. Enfin ça c'est si tu as un contrat de travail. Tu m'étonnes qu'il ait hésité quand on lui a proposé 1200 € à la Réunion.
Ah Faneva, qu'est-ce que je kiffais ses matches à Créteil <3
Et pour ceux que ça intéresse, en malgache on ne prononce pas le dernier "A" dans les noms de familles.
Comment ça tout le monde s'en cogne?
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Message posté par pierrot92
40 € par MOIS. c'est à peu près le salaire minimum à Mada. Enfin ça c'est si tu as un contrat de travail. Tu m'étonnes qu'il ait hésité quand on lui a proposé 1200 € à la Réunion.


Le jour et la nuit en effet.
gwynplaine76 Niveau : CFA2
Super interview.

Et Mada, c'est le plus beau pays du monde dans lequel je suis jamais allé.
Message posté par gwynplaine76
Super interview.

Et Mada, c'est le plus beau pays du monde dans lequel je suis jamais allé.


Hé bien dépêche toi mon vieux, avant qu'il n'en reste plus grand chose...
gwynplaine76 Niveau : CFA2
Non mais j'y suis allé. (Putain de langue française )
Interview très intéressante, du bon SoFoot. Il n'a pas laissé une impression indélébile sur le terrain lorsque je l'ai vu jouer à Boulogne à l'époque. Mais le type est sain, et ça fait du bien. Il a également eu une bonne petite carrière depuis. Chapeau Faneva !
il y a 4 heures Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 7 Hier à 22:17 La douceur de Bruma 10
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 12:35 Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 Hier à 12:17 Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 Hier à 11:50 Le FC Sochi prend une année sabbatique 16
jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions