1. // Euro 2016
  2. //
  3. // Itw Franck Raviot

« Je suis un chercheur d'équilibre »

Après une courte carrière de gardien, Franck Raviot s'est très rapidement reconverti en entraîneur des gardiens à l'INF Clairefontaine. Aujourd'hui en charge des portiers de l'équipe de France A, le discret adjoint de Didier Deschamps a accepté de sortir de l'ombre pour évoquer son parcours atypique et sa relation avec les gardiens tricolores.

Modififié
305 6
Vous disiez dans l'une de vos rares interviews être un homme de l'ombre. C'est toujours le cas ?
Oui, je préfère l'ombre à la lumière. Je fais en sorte de donner le meilleur de moi-même pour amener ceux que j'accompagne à la lumière, à la performance. Lorsque vous êtes entraîneur adjoint ou que vous avez une mission dans un staff en tant qu'assistant, il faut savoir rester à sa place.

Comment avez-vous appréhendé au fil de votre carrière ce poste de doublure de gardien de but ?
Le poste de gardien de but est assez unique, il n'y en a pas beaucoup dans une équipe, donc il faut accepter la concurrence, la hiérarchie, le statut de n°2. C'est un pan de ma carrière, un pan de ma vie, j'en garde de très bons souvenirs, je n'en suis aucunement amer, aigri ou frustré.

« Claude Dusseau est un homme qui représente énormément à mes yeux, de par son exemplarité, sa rigueur professionnelle et c'est vrai que cette rencontre va changer ma façon de voir les choses quant à mon avenir. »

C'est une expérience qui vous sert aujourd'hui vis-à-vis des n°2 et 3 de l'équipe de France ?
Oui, lorsque vous avez un vécu, ça vous donne forcément un crédit, et puis, ce que vous avez pu vivre et parcourir comme chemin, ça vous permet de faire passer des messages, d'illustrer et de renforcer vos propos. Donc inévitablement, cette expérience de vie doit me permettre de sensibiliser les garçons que j'accompagne tout au long de leur carrière.

À 25 ans, vous vous retrouvez sans club et obligé de participer au stage de l'UNFP. Comment vit-on ce genre de situations quand on est si jeune dans le métier ?
Lorsque vous êtes étiqueté « doublure » , que vous aspirez à autre chose, vous vous rendez compte que le club ne vous propose rien de nouveau, vous souhaitez donnez une autre orientation à votre carrière. Mais lorsque les opportunités ne sont pas nombreuses, forcément vous repoussez les propositions, et à un moment donné, vous vous retrouvez à attendre, à attendre, à attendre... L'UNFP, qui est remarquable dans l'accompagnement des joueurs, propose ces stages qui vous permettent de rester en activité, de peaufiner votre préparation athlétique et de vous exposer au travers des matchs amicaux. Et ça permet aussi de s'oxygéner psychologiquement. Moi, ça m'a aussi permis de revenir à Clairefontaine, car c'est un lieu que je connaissais pour y avoir été formé en tant que stagiaire. Et là, parfois, vous croisez sur un chemin des gens qui peuvent bouleverser le cours de votre vie.


Vous parlez de Claude Dusseau, qui vous propose de vous reconvertir en entraîneur des gardiens de Clairefontaine.
Oui c'est ça. Claude Dusseau est un directeur qui m'a marqué à l'INF et qui représente énormément à mes yeux, de par son exemplarité, sa rigueur professionnelle et c'est vrai que cette rencontre va changer ma façon de voir les choses quant à mon avenir. C'est à partir de là que j'ai donné une orientation nouvelle à ma carrière, puisque j'ai décidé d'y mettre un terme et de m'orienter sur une voie différente. C'était une reconversion très maturée que je n'ai jamais regrettée.


Vous parlez de maturité. C'était indispensable pour prendre ce genre de décision ?
Oui, il faut de la maturité, de la sagesse, de la réflexion, et puis il faut aussi être entouré des bonnes personnes qui vous font prendre conscience que l'heure est peut-être venue, qui vous tendent une main, voire les deux, et vous permettent de bâtir une nouvelle aventure professionnelle. C'était pas non plus sans avoir conscience qu'il allait falloir que je fasse mes preuves. Mais c'est vrai que mon tempérament et ma personnalité m'ont certainement aidé à franchir ces paliers.

« Je mentirais si je vous disais qu'il n'y a pas eu un feeling particulier avec Mickaël Landreau. »

Qu'est-ce que Clairefontaine représente pour vous ?

C'est un lieu mythique, un lieu de pèlerinage, un lieu incontournable, historique. C'est un endroit connu, reconnu et estimé dans le monde entier et c'est ni plus ni moins qu'un privilège, une fierté et un honneur d'y travailler au quotidien. Il faut savoir apprécier cela, sans non plus s'enorgueillir. Il ne faut pas s'endormir sur ses lauriers parce qu'on a un devoir, une mission lorsqu'on exerce là-bas.

Vous avez ensuite intégré le staff des Espoirs. Dix ans avec cette équipe, c'est un vrai morceau de vie !
Oui, c'est une belle aventure. Je me suis construit, j'ai énormément appris au contact des différents sélectionneurs des Espoirs que j'ai côtoyés au fil de ces années. J'ai beaucoup mûri, j'ai gagné en expérience et en maturité. Sans occulter la présence de quelqu'un qui a été, est et restera pour moi un mentor et une référence : Bruno Martini. Je sais ce que je dois à ces différentes personnes et je sais que si je suis devenu ce que je suis, je le dois en grande partie à ces gens-là. Il ne faut jamais être amnésique de son passé, des personnes qui vous ont tendu la main à des moments cruciaux de votre vie. J'en ai pleinement conscience et je leur en serai indéfiniment reconnaissant et redevable.

C'est compliqué de devoir s'adapter aux changements de sélectionneurs ?
Tout le monde vous le dira, être formateur ou entraîneur, c'est avoir une capacité d'adaptation totale et permanente. Parce que le football et les hommes changent. Il faut savoir s'adapter à des entraîneurs, mais aussi à des hommes et avoir toujours en filigrane cette volonté d'apporter un maximum de compétences et de loyauté. Je crois que c'est ce qu'attendent les coachs principaux.

J'étais moi-même en Afrique du Sud dans le cadre d'une mission pour la DTN. Paradoxalement, nous étions les observateurs « privilégiés » , sur place en Afrique du Sud, mais nous étions beaucoup moins informés que les Français qui vivaient cela depuis la France.

Vous en gardez un souvenir en particulier ? Une belle rencontre ?
Je mentirais si je vous disais qu'il n'y a pas eu un feeling particulier avec Mickaël Landreau. L'histoire a voulu que j'intègre le staff des Espoirs quand il y était le gardien et le capitaine et nous avons vécu deux années assez riches puisqu'elles se sont conclues par une finale de championnat d'Europe en Suisse contre la Tchéquie. Forcément, quand vous vivez une grande et belle aventure sportive et humaine, ça renforce les liens. Et quelques années plus tard, le destin a voulu que nos routes se recroisent, moi dans le staff de l'équipe de France et lui en tant que gardien n°3, et que sa carrière internationale se termine par cette Coupe du monde au Brésil.


Comment avez-vous vécu personnellement le fiasco de Knysna ?
J'étais moi-même en Afrique du Sud dans le cadre d'une mission pour la DTN. J'étais sur place, mais en itinérant, en observateur de matchs sur les différents sites de la Coupe du monde. Paradoxalement, nous étions les observateurs « privilégiés » , sur place en Afrique du Sud, mais nous étions beaucoup moins informés que les Français qui vivaient cela depuis la France. Après, on sait tous ce qui s'est passé, on sait tous quelles ont été les conséquences de tout ça. On ne peut que l'estimer navrant, désolant, regrettable. Aujourd'hui, une page s'est tournée et on s'est très vite focalisés sur les échéances nouvelles dès la prise de fonctions de Laurent Blanc.


Vous imaginiez qu'on puisse faire appel à vous à ce moment-là ?
Aucunement, c'était totalement inattendu.

Comment se passe votre nomination au poste d'entraîneur des gardiens de l'équipe de France ?
Je suis à Johannesburg pour observer le match Espagne-Chili. À ce moment-là, je reçois un appel, mais, ne connaissant pas le numéro qui s'affiche, je ne réponds pas. Finalement, je reçois un message vocal et ce n'est qu'en rentrant à l'hôtel que j'en prends connaissance. C'était Laurent qui me demandait de le recontacter, chose que j'ai faite le lendemain. Ma mission en Afrique du Sud se terminait, je suis rentré sur Paris le lundi matin, et l'après-midi, j'avais rendez-vous avec Laurent.

« Avec Lloris et Mandanda, c'est ni plus ni moins qu'une relation de confiance et de complicité. Nous avons une relation saine, sincère. »

Vous le connaissiez un peu ?
Non, on ne se connaissait pas bien, mais le monde du foot est un microcosme, donc il est possible de savoir beaucoup de choses sur les gens à travers des intermédiaires et des connaissances communes. Laurent s'était informé à mon sujet avec les différentes antennes qu'il pouvait avoir et il a eu des échos convergents, semble-t-il, sur ma personne et l'entraîneur que j'étais.


Comment s'est déroulé votre échange ?
Nous avons discuté pendant environ deux heures, et suite à cela, Laurent a pris un temps de réflexion pour peaufiner son staff, pour prendre les décisions qu'il estimait être les meilleures. Quelques jours plus tard, il m'informait qu'il m'associait à son projet.

Dans quel état d'esprit avez-vous trouvé les gardiens après le Mondial 2010 ?
Il était important pour tout le monde de digérer cet épisode malheureux qui a forcément laissé des cicatrices. Il fallait repartir avec une attitude positive et provoquer une nouvelle détermination, de l'enthousiasme, afin d'atteindre nos nouveaux objectifs. Les retrouvailles ont été d'autant plus faciles avec Hugo et Steve, entre autres, que c'étaient des garçons qui me connaissaient bien en tant qu'homme et en tant qu'entraîneur.

Quelle relation entretenez-vous avec eux ?
C'est ni plus ni moins qu'une relation de confiance et de complicité. Nous avons une relation saine, sincère. Il n'y a pas d'ambiguïtés, de malentendus, on se parle et on se regarde en tant qu'hommes respectueux qui ont les uns pour les autres beaucoup d'estime et d'affection. Je crois qu'il est important de construire un socle très, très solide et une relation saine pour pouvoir ensuite mettre un projet sportif en place et les amener à être le plus performant possible lorsqu'ils nous rejoignent en équipe de France.

« Lorsqu'ils nous rejoignent, la première poignée de main et les premiers regards échangés sont plein d'enthousiasme. On est contents de se retrouver. »

Quel type d'entraîneur êtes-vous avec les gardiens de l'équipe de France ? C'est une relation de maître à élève, de père à fils, de copain à copain ?
Non... Je suis un chercheur d'équilibre pour que les gardiens soient les plus performants possible. Je suis aussi à leur écoute parce que c'est important de les écouter, d'être attentif aux différents clignotants, d'être bienveillant, afin de leur apporter un maximum d'éléments pour qu'ils soient dans une quiétude et un confort maximal.

Est-ce que vous avez des « petits trucs » bien à vous pour les mettre dans de bonnes dispositions lorsqu'ils arrivent avec les Bleus ?
Oui, mais vous savez, les ponts ne sont pas rompus entre chaque rassemblement en Bleu. Il y a un travail de suivi qui est fait tout au long de la saison, je me déplace de manière très régulière pour les voir dans leurs clubs. On prend le temps de s'isoler, de déjeuner, de dîner ensemble afin d'échanger paisiblement. Et lorsqu'ils nous rejoignent, la première poignée de main et les premiers regards échangés sont plein d'enthousiasme. On est contents de se retrouver.

Pendant une grande compétition, l'ambiance générale est au moins aussi importante que le jeu à proprement parler. Comment fait-on pour que la mayonnaise prenne ?
Ça se construit au fil des jours, des semaines et des mois à travers des échanges, à travers les entraînements, les matchs. Mais ce n'est que la partie visible et il y a aussi tout ce qui se fait au niveau de la vie du groupe au quotidien et qui est tout aussi important. Les compétitions comme l'Euro représentent de nombreuses semaines de vie commune, donc il est important de bien se connaître. C'est même primordial, car quand vous connaissez très bien un homme, vous savez quand est-ce que vous devez lui parler, s'immiscer dans son monde ou au contraire quand est-ce que vous devez vous abstenir et le laisser tranquille. On a besoin de créer ce type de liens solides et durables parce qu'il faut que ça tienne pendant 45-50 jours.

Au Mondial 2014, on a eu le sentiment de voir un groupe heureux d'être ensemble. C'est aussi ce que vous avez ressenti en interne ?
Oui tout à fait. Parce que tout a été mis en œuvre pour cela, parce qu'en tant que sélectionneur, en tant que commandant de bord, Didier Deschamps a été remarquable dans sa préparation et sa gestion du groupe au quotidien. Et le staff lui aussi a également œuvré pour permettre aux joueurs de bien appréhender ce temps passé ensemble.

Comment jugez-vous la relation qui existe entre les différents membres du staff de l'équipe de France ?
Un staff, c'est la conjugaison, l'addition de compétences, de personnalités, de tempéraments, de caractères. Un staff ne doit faire qu'un et je crois qu'il faut œuvrer pour le bien de l'ensemble tout en sachant rester à sa place. Comme je le disais en préambule, être adjoint dans un staff, c'est apporter sa pierre à l'édifice, sa fraîcheur, son enthousiasme, mais aussi sa rigueur et son exigence, tout en sachant rester à sa place. Ça évite de parasiter le travail de l'autre.

Propos recueillis par Aymeric Le Gall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Il s'est beaucoup documenté sur les joueurs. Raviot lit.
Bon article qui met fort justement la lumière sur un de ces indispensables du staff dont on ne parle pas assez. Il faut quand même s'interroger sur la culture du poste de gardien en France, ou plutôt son manque. Un entraîneur de l'équipe nationale avec quelques années en pro en tant que doublure... Dans le même temps, l'Allemagne, meilleur formateur de gardiens du monde (le niveau moyen des gardiens de la Bundesliga suffit à en témoigner, et ils sont en grande majorité allemands), a pris successivement Sepp Maier et Andreas Köpke, deux pointures d'envergure mondiale (surtout le premier), pour entraîner les gardiens de la Mannschaft. Pas étonnant qu'on ait tant de mal en France à sortir des gardiens de classe internationale, un problème récurrent depuis les années 30 !
Message posté par g-g-g
Bon article qui met fort justement la lumière sur un de ces indispensables du staff dont on ne parle pas assez. Il faut quand même s'interroger sur la culture du poste de gardien en France, ou plutôt son manque. Un entraîneur de l'équipe nationale avec quelques années en pro en tant que doublure... Dans le même temps, l'Allemagne, meilleur formateur de gardiens du monde (le niveau moyen des gardiens de la Bundesliga suffit à en témoigner, et ils sont en grande majorité allemands), a pris successivement Sepp Maier et Andreas Köpke, deux pointures d'envergure mondiale (surtout le premier), pour entraîner les gardiens de la Mannschaft. Pas étonnant qu'on ait tant de mal en France à sortir des gardiens de classe internationale, un problème récurrent depuis les années 30 !


Honnêtement je ne vois pas ce que la France a à envier.
C'est pas le top, certes, mais la France a de très bons gardiens, et la relève n'est pas plus mal, enfin ça dépendra des choix de carrières (Nardi, Areola, plus loin Laffont)
didier gomis Niveau : CFA
super interview, tu sens les qualités humaines du gonze. D'ailleurs le Dusseau m'avait vraiment plu dans A la Clairefontaine, je trouvais qu'il gérait super bien l'apprentissage avec les jeunes.
supernabot Niveau : DHR
tu oublies surtout Didillon (Metz) qui a gagne le tournoi de Toulon et, il me semble, passe devant Areola avec les Espoirs.
Le gros coup de mou de Metz la saison passee coincide justement au moment ou il etait blesse.
Il est vraiment impressionnant - quelques fautes d'attention encore (il est tres jeune) - je le vois pas rester a Metz plus de deux saisons (malheureusement).
Helmut Rahn Niveau : Ligue 2
Message posté par g-g-g
Bon article qui met fort justement la lumière sur un de ces indispensables du staff dont on ne parle pas assez. Il faut quand même s'interroger sur la culture du poste de gardien en France, ou plutôt son manque. Un entraîneur de l'équipe nationale avec quelques années en pro en tant que doublure... Dans le même temps, l'Allemagne, meilleur formateur de gardiens du monde (le niveau moyen des gardiens de la Bundesliga suffit à en témoigner, et ils sont en grande majorité allemands), a pris successivement Sepp Maier et Andreas Köpke, deux pointures d'envergure mondiale (surtout le premier), pour entraîner les gardiens de la Mannschaft. Pas étonnant qu'on ait tant de mal en France à sortir des gardiens de classe internationale, un problème récurrent depuis les années 30 !


T'exagères un peu, Lloris est sans problème dans le top 5 des gardiens présents à l'Euro, hormis Neuer qui est une machine et Buffon qui Tottise un peu, les autres (De Gea avant l'Euro avait fait une bonne saison)
samedi 22 avril 224€ à gagner avec Juve, OL-Monaco & Toulouse-Nice
il y a 2 heures Un supporter du Real exulte sur le but de Messi 17 il y a 5 heures Un joueur de D1 turque se suicide 4 Hier à 22:30 James égalise et Messi abat le Real 3 Hier à 22:17 Rakitić donne l'avantage au Barça Hier à 21:14 Casemiro débloque le Clásico, Messi répond
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 16:53 But injustement annulé pour City 11 Hier à 16:26 Glissade et reprise de volée en D4 anglaise Hier à 15:45 Joli retourné en Belgique 1 Hier à 14:50 Faut-il regarder le Clasico ?
Hier à 08:45 Anelka préfère Poutou à Domenech 61 samedi 22 avril Toby Alderweireld sur les tablettes de l'Inter 7 samedi 22 avril Fraude à Pôle Emploi pour Abenzoar ? 13 samedi 22 avril Cristiano Jr marche dans les pas du père 14 samedi 22 avril La sale soirée de David Stockdale avec Brighton 6 vendredi 21 avril Schweinsteiger profite de son anonymat aux USA 13 vendredi 21 avril La Serie A adopte l'arbitrage vidéo pour la prochaine saison 79 vendredi 21 avril La galoche murale de Messi et Ronaldo 13 vendredi 21 avril Blatter veut faire revenir Platini 19 vendredi 21 avril Fin de saison pour Zlatan 42 jeudi 20 avril Des maillots de MLS en plastique recyclé 9 jeudi 20 avril Talisca redonne l'avantage au Beşiktaş jeudi 20 avril L'égalisation d'Alexandre Lacazette jeudi 20 avril Bruno Fernandes pourrait retourner en prison 5 jeudi 20 avril La Ligue 1 Conforama ! 108 jeudi 20 avril 358€ à gagner avec Naples & Manchester City jeudi 20 avril Les clubs de Premier League dans le rouge 12 jeudi 20 avril L'arbitrage vidéo pour les barrages de L1 ? 28 mercredi 19 avril Germain clôt les débats 4 mercredi 19 avril Reus réduit le score mercredi 19 avril Falcao double la mise mercredi 19 avril Le but d'entrée de Mbappé 2 mercredi 19 avril Nouveau : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mercredi 19 avril Quand la police espagnole charge le parcage du Bayern 42 mercredi 19 avril Un supporter de Brighton repeint sa maison 14 mercredi 19 avril Le steward complètement anémique de Tottenham 33 mercredi 19 avril L'ovation de Bernabéu à Xabi Alonso 15 mardi 18 avril Prono Monaco Dortmund : 5€ offerts sans dépôt, jusqu'à 735€ sur l'affiche de LDC ! 1 mardi 18 avril Un mec à poil sur le selfie de Cuenca 35 mardi 18 avril Énorme boulette d'un gardien en D2 hollandaise 2 mardi 18 avril Le supporter argentin jeté d'une tribune est décédé 43 mardi 18 avril Indonésie : soucis administratifs pour Essien 7 mardi 18 avril Redknapp nouveau coach de Birmingham 13 mardi 18 avril Brighton fête la montée dans un train 5 mardi 18 avril Paulinho dément un départ de Chine 11 lundi 17 avril Jeté d'une tribune, un supporter argentin est en état de mort cérébrale 43 lundi 17 avril Brighton débarque en Premier League ! 18 lundi 17 avril Zola démissionne de Birmingham City 7 lundi 17 avril Des rats jetés sur le terrain, à Brøndby 15 lundi 17 avril Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 33e journée 4 lundi 17 avril INÉDIT : 5€ offerts sans aucun dépôt chez Unibet + 100€ de paris gratuits 8 dimanche 16 avril Un golazo prodigieux inscrit dans le championnat péruvien 7 dimanche 16 avril Tévez, Disneyland et les fans du Shanghai Shenhua 6 dimanche 16 avril Super Pippo fait remonter Venise en Serie B 9 samedi 15 avril Sirigu repousse deux penaltys 6 samedi 15 avril Curt Onalfo : « Alessandrini est un joueur de classe mondiale » 30 samedi 15 avril Tottenham met la pression sur Chelsea 9 samedi 15 avril Tim Howard suspendu après avoir insulté un supporter 5 samedi 15 avril Momo Sissoko en Indonésie 3 samedi 15 avril Le magnifique but de David Villa 5 samedi 15 avril Allemagne : Un joueur blessé à l'entraînement par ses propres fans samedi 15 avril Le patron d'Adidas plaide pour une délocalisation de la finale de la Coupe d'Allemagne 11 vendredi 14 avril La fête à Laval, les trompettes au Gazélec 2 vendredi 14 avril Suspendu à vie pour avoir pincé les fesses de l'arbitre 18 vendredi 14 avril Marc Bartra revient sur son calvaire 18 vendredi 14 avril Diarra vers l'Indonésie ? 13 vendredi 14 avril Orange prêt à aider Canal + pour les droits TV ? 12 vendredi 14 avril En Irak, hommage après l'attaque de Dortmund 24 jeudi 13 avril 214€ à gagner avec Juventus, Real Madrid & Tottenham jeudi 13 avril Morel donne l'avantage à l'OL ! 5 jeudi 13 avril L'égalisation de Tolisso jeudi 13 avril L'ouverture du score de Ryan Babel 1 jeudi 13 avril Paulinho expulsé de Chine pour avoir posé avec une pornstar ? 53 jeudi 13 avril À Nice, les joueurs remplacent les candidats à la présidentielle 22 jeudi 13 avril Lucas Alcaraz à la tête des Fennecs 15 jeudi 13 avril Wandrille Lefèvre suspendu pour avoir posé avec une arme 3 jeudi 13 avril Didier Drogba signe en D2 américaine 37 mercredi 12 avril Les deux buts de CR7 7 mercredi 12 avril Le coup de boule surpuissant de Vidal 2 mercredi 12 avril Le doublé pour Mbappé 2 mercredi 12 avril Le BvB réduit le score mercredi 12 avril Le csc du 2-0 1 mercredi 12 avril Mbappé ouvre le score 1 mercredi 12 avril Le tifo du Borussia 2 mercredi 12 avril Falcao et l'intérêt de la Chine 3 mercredi 12 avril Mesures de sécurité renforcées pour la finale à Cardiff mercredi 12 avril L'Eurovision loue 7 000 sièges du Karpaty Lviv 2 mercredi 12 avril Tableau noir fou en D1 roumaine 20 mercredi 12 avril Gignac, 379 minutes plus tard 6 mercredi 12 avril But de fou en D2 américaine 4 mercredi 12 avril Ils gagnent à l'Euro Millions et investissent dans leur club 6 mercredi 12 avril Pronostic Borussia Dortmund Monaco : 10€ offerts sans dépôt et jusqu'à 550€ à gagner ! mardi 11 avril Le doublé de Dybala d'entrée 4 mardi 11 avril Oscar rate deux pénos dans le même match 14 mardi 11 avril Un raté de classe mondiale en Pologne 3 mardi 11 avril Un arbitre frappé après avoir sifflé un penalty 14 lundi 10 avril EXCLU : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax lundi 10 avril Knockaert meilleur joueur de Championship 12 lundi 10 avril La sacrée bourde d'un gardien au Mexique 6 lundi 10 avril MPG: Tops et Flops de la 32e journée 4 lundi 10 avril Golazo astral en Macédoine 4 dimanche 9 avril Le caramel de Suso 6 dimanche 9 avril City mettra le paquet sur Bonucci 19 dimanche 9 avril Louche de caviar aux États-Unis 7 samedi 8 avril La vidéo testée en Australie 2 samedi 8 avril Marta file à Orlando 5 samedi 8 avril Explosion des revenus des agents en Angleterre 1 samedi 8 avril Le bijou de Dele Alli 2 samedi 8 avril La FIFA a perdu près de 350 millions en 2016 8 samedi 8 avril 3 buts en 5 matchs pour Alessandrini 9 samedi 8 avril Super Mario s'amuse avec les portiques de sécurité 4 vendredi 7 avril Le salaire raboté d'Infantino 11 vendredi 7 avril Deulofeu va revenir au Barça ? 24 vendredi 7 avril Transplantation rénale pour Andy Cole 10 vendredi 7 avril Le but acrobatique de Sport Recife 2 vendredi 7 avril Aux Pays-Bas, un père donne le biberon en tribunes 12 vendredi 7 avril Un but chanceux en première division hollandaise 3 vendredi 7 avril Le match du Shakhtar annulé à cause de l'état du terrain 7 vendredi 7 avril Au Brésil, des prix à la place des numéros de maillots 7 jeudi 6 avril 327€ à gagner avec Bordeaux & Atalanta 3 jeudi 6 avril L'agent de Griezmann annonce cinq clubs intéressés, le PSG n'en fait pas partie 38 jeudi 6 avril Lingard prend son pactole chez les Red Devils 20 jeudi 6 avril Un supporter de Lens porte plainte contre Joseph-Monrose 39 jeudi 6 avril Virgin va rembourser les supporters visiteurs 6 jeudi 6 avril La petite révolution du congrès d'Helsinki 6 jeudi 6 avril Un club écossais à la rescousse du sport féminin 2 jeudi 6 avril Les Tigres de Gignac en finale de la Ligue des champions 10 mercredi 5 avril Higuaín s'en prend à De Laurentiis 5 mercredi 5 avril Le bonbon de Suárez 4 mercredi 5 avril D1 écossaise : le raté monumental de Miles Storey 10 mercredi 5 avril Charlie Adam glisse en tirant le corner 9 mercredi 5 avril Jermain Defoe dansera-t-il avec les stars ? 3 mercredi 5 avril L'entraîneur d'Avranches ironise sur Twitter 10 mercredi 5 avril Des ultras suédois se pointent au stade en niqab 114 mercredi 5 avril 211€ à gagner avec Real Madrid & Lyon 2 mercredi 5 avril Soumaoro sur la touche jusqu'à la fin de la saison 3 mercredi 5 avril City prépare un grand ménage dès cet été 35 mercredi 5 avril La nouvelle vidéo gênante d'Évra et son panda 9 mardi 4 avril Tromsdalen joue avec un mur de neige autour du terrain 3 mardi 4 avril Giulio Donati s'arrose dans le short 6 mardi 4 avril Le beau tifo de Djurgårdens 6 mardi 4 avril Un match interrompu à cause d'un chien 6 mardi 4 avril D5 belge : il marque du milieu de terrain 3 mardi 4 avril Palace trolle Chelsea avec Peppa Pig 11 mardi 4 avril Un supporter de Mayence au milieu des joueurs pour les remobiliser 14 mardi 4 avril Ibra aux LA Galaxy la saison prochaine ? 24 mardi 4 avril Missile de Ryan Babel avec le Beşiktaş 6 lundi 3 avril Le featuring d'Anthony Modeste 18 lundi 3 avril Peter Odemwingie signe en Indonésie 15 lundi 3 avril Cafouillage de top niveau au Brésil 18 lundi 3 avril Bartra retrouve une fan grâce à Twitter 17 lundi 3 avril Soupçons de corruption sur le 12-0 du Barça B 24 lundi 3 avril Le coup franc magique de Lasse Shöne 6 lundi 3 avril Dion Dublin croit voir le fantôme de son chien décédé 6
305 6