En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 35 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. //
  3. // Itw Franck Raviot

« Je suis un chercheur d'équilibre »

Après une courte carrière de gardien, Franck Raviot s'est très rapidement reconverti en entraîneur des gardiens à l'INF Clairefontaine. Aujourd'hui en charge des portiers de l'équipe de France A, le discret adjoint de Didier Deschamps a accepté de sortir de l'ombre pour évoquer son parcours atypique et sa relation avec les gardiens tricolores.

Modififié
Vous disiez dans l'une de vos rares interviews être un homme de l'ombre. C'est toujours le cas ?
Oui, je préfère l'ombre à la lumière. Je fais en sorte de donner le meilleur de moi-même pour amener ceux que j'accompagne à la lumière, à la performance. Lorsque vous êtes entraîneur adjoint ou que vous avez une mission dans un staff en tant qu'assistant, il faut savoir rester à sa place.

Comment avez-vous appréhendé au fil de votre carrière ce poste de doublure de gardien de but ?
Le poste de gardien de but est assez unique, il n'y en a pas beaucoup dans une équipe, donc il faut accepter la concurrence, la hiérarchie, le statut de n°2. C'est un pan de ma carrière, un pan de ma vie, j'en garde de très bons souvenirs, je n'en suis aucunement amer, aigri ou frustré.

« Claude Dusseau est un homme qui représente énormément à mes yeux, de par son exemplarité, sa rigueur professionnelle et c'est vrai que cette rencontre va changer ma façon de voir les choses quant à mon avenir. »

C'est une expérience qui vous sert aujourd'hui vis-à-vis des n°2 et 3 de l'équipe de France ?
Oui, lorsque vous avez un vécu, ça vous donne forcément un crédit, et puis, ce que vous avez pu vivre et parcourir comme chemin, ça vous permet de faire passer des messages, d'illustrer et de renforcer vos propos. Donc inévitablement, cette expérience de vie doit me permettre de sensibiliser les garçons que j'accompagne tout au long de leur carrière.

À 25 ans, vous vous retrouvez sans club et obligé de participer au stage de l'UNFP. Comment vit-on ce genre de situations quand on est si jeune dans le métier ?
Lorsque vous êtes étiqueté « doublure » , que vous aspirez à autre chose, vous vous rendez compte que le club ne vous propose rien de nouveau, vous souhaitez donnez une autre orientation à votre carrière. Mais lorsque les opportunités ne sont pas nombreuses, forcément vous repoussez les propositions, et à un moment donné, vous vous retrouvez à attendre, à attendre, à attendre... L'UNFP, qui est remarquable dans l'accompagnement des joueurs, propose ces stages qui vous permettent de rester en activité, de peaufiner votre préparation athlétique et de vous exposer au travers des matchs amicaux. Et ça permet aussi de s'oxygéner psychologiquement. Moi, ça m'a aussi permis de revenir à Clairefontaine, car c'est un lieu que je connaissais pour y avoir été formé en tant que stagiaire. Et là, parfois, vous croisez sur un chemin des gens qui peuvent bouleverser le cours de votre vie.


Vous parlez de Claude Dusseau, qui vous propose de vous reconvertir en entraîneur des gardiens de Clairefontaine.
Oui c'est ça. Claude Dusseau est un directeur qui m'a marqué à l'INF et qui représente énormément à mes yeux, de par son exemplarité, sa rigueur professionnelle et c'est vrai que cette rencontre va changer ma façon de voir les choses quant à mon avenir. C'est à partir de là que j'ai donné une orientation nouvelle à ma carrière, puisque j'ai décidé d'y mettre un terme et de m'orienter sur une voie différente. C'était une reconversion très maturée que je n'ai jamais regrettée.


Vous parlez de maturité. C'était indispensable pour prendre ce genre de décision ?
Oui, il faut de la maturité, de la sagesse, de la réflexion, et puis il faut aussi être entouré des bonnes personnes qui vous font prendre conscience que l'heure est peut-être venue, qui vous tendent une main, voire les deux, et vous permettent de bâtir une nouvelle aventure professionnelle. C'était pas non plus sans avoir conscience qu'il allait falloir que je fasse mes preuves. Mais c'est vrai que mon tempérament et ma personnalité m'ont certainement aidé à franchir ces paliers.

« Je mentirais si je vous disais qu'il n'y a pas eu un feeling particulier avec Mickaël Landreau. »

Qu'est-ce que Clairefontaine représente pour vous ?

C'est un lieu mythique, un lieu de pèlerinage, un lieu incontournable, historique. C'est un endroit connu, reconnu et estimé dans le monde entier et c'est ni plus ni moins qu'un privilège, une fierté et un honneur d'y travailler au quotidien. Il faut savoir apprécier cela, sans non plus s'enorgueillir. Il ne faut pas s'endormir sur ses lauriers parce qu'on a un devoir, une mission lorsqu'on exerce là-bas.

Vous avez ensuite intégré le staff des Espoirs. Dix ans avec cette équipe, c'est un vrai morceau de vie !
Oui, c'est une belle aventure. Je me suis construit, j'ai énormément appris au contact des différents sélectionneurs des Espoirs que j'ai côtoyés au fil de ces années. J'ai beaucoup mûri, j'ai gagné en expérience et en maturité. Sans occulter la présence de quelqu'un qui a été, est et restera pour moi un mentor et une référence : Bruno Martini. Je sais ce que je dois à ces différentes personnes et je sais que si je suis devenu ce que je suis, je le dois en grande partie à ces gens-là. Il ne faut jamais être amnésique de son passé, des personnes qui vous ont tendu la main à des moments cruciaux de votre vie. J'en ai pleinement conscience et je leur en serai indéfiniment reconnaissant et redevable.

C'est compliqué de devoir s'adapter aux changements de sélectionneurs ?
Tout le monde vous le dira, être formateur ou entraîneur, c'est avoir une capacité d'adaptation totale et permanente. Parce que le football et les hommes changent. Il faut savoir s'adapter à des entraîneurs, mais aussi à des hommes et avoir toujours en filigrane cette volonté d'apporter un maximum de compétences et de loyauté. Je crois que c'est ce qu'attendent les coachs principaux.

J'étais moi-même en Afrique du Sud dans le cadre d'une mission pour la DTN. Paradoxalement, nous étions les observateurs « privilégiés » , sur place en Afrique du Sud, mais nous étions beaucoup moins informés que les Français qui vivaient cela depuis la France.

Vous en gardez un souvenir en particulier ? Une belle rencontre ?
Je mentirais si je vous disais qu'il n'y a pas eu un feeling particulier avec Mickaël Landreau. L'histoire a voulu que j'intègre le staff des Espoirs quand il y était le gardien et le capitaine et nous avons vécu deux années assez riches puisqu'elles se sont conclues par une finale de championnat d'Europe en Suisse contre la Tchéquie. Forcément, quand vous vivez une grande et belle aventure sportive et humaine, ça renforce les liens. Et quelques années plus tard, le destin a voulu que nos routes se recroisent, moi dans le staff de l'équipe de France et lui en tant que gardien n°3, et que sa carrière internationale se termine par cette Coupe du monde au Brésil.


Comment avez-vous vécu personnellement le fiasco de Knysna ?
J'étais moi-même en Afrique du Sud dans le cadre d'une mission pour la DTN. J'étais sur place, mais en itinérant, en observateur de matchs sur les différents sites de la Coupe du monde. Paradoxalement, nous étions les observateurs « privilégiés » , sur place en Afrique du Sud, mais nous étions beaucoup moins informés que les Français qui vivaient cela depuis la France. Après, on sait tous ce qui s'est passé, on sait tous quelles ont été les conséquences de tout ça. On ne peut que l'estimer navrant, désolant, regrettable. Aujourd'hui, une page s'est tournée et on s'est très vite focalisés sur les échéances nouvelles dès la prise de fonctions de Laurent Blanc.


Vous imaginiez qu'on puisse faire appel à vous à ce moment-là ?
Aucunement, c'était totalement inattendu.

Comment se passe votre nomination au poste d'entraîneur des gardiens de l'équipe de France ?
Je suis à Johannesburg pour observer le match Espagne-Chili. À ce moment-là, je reçois un appel, mais, ne connaissant pas le numéro qui s'affiche, je ne réponds pas. Finalement, je reçois un message vocal et ce n'est qu'en rentrant à l'hôtel que j'en prends connaissance. C'était Laurent qui me demandait de le recontacter, chose que j'ai faite le lendemain. Ma mission en Afrique du Sud se terminait, je suis rentré sur Paris le lundi matin, et l'après-midi, j'avais rendez-vous avec Laurent.

« Avec Lloris et Mandanda, c'est ni plus ni moins qu'une relation de confiance et de complicité. Nous avons une relation saine, sincère. »

Vous le connaissiez un peu ?
Non, on ne se connaissait pas bien, mais le monde du foot est un microcosme, donc il est possible de savoir beaucoup de choses sur les gens à travers des intermédiaires et des connaissances communes. Laurent s'était informé à mon sujet avec les différentes antennes qu'il pouvait avoir et il a eu des échos convergents, semble-t-il, sur ma personne et l'entraîneur que j'étais.


Comment s'est déroulé votre échange ?
Nous avons discuté pendant environ deux heures, et suite à cela, Laurent a pris un temps de réflexion pour peaufiner son staff, pour prendre les décisions qu'il estimait être les meilleures. Quelques jours plus tard, il m'informait qu'il m'associait à son projet.

Dans quel état d'esprit avez-vous trouvé les gardiens après le Mondial 2010 ?
Il était important pour tout le monde de digérer cet épisode malheureux qui a forcément laissé des cicatrices. Il fallait repartir avec une attitude positive et provoquer une nouvelle détermination, de l'enthousiasme, afin d'atteindre nos nouveaux objectifs. Les retrouvailles ont été d'autant plus faciles avec Hugo et Steve, entre autres, que c'étaient des garçons qui me connaissaient bien en tant qu'homme et en tant qu'entraîneur.

Quelle relation entretenez-vous avec eux ?
C'est ni plus ni moins qu'une relation de confiance et de complicité. Nous avons une relation saine, sincère. Il n'y a pas d'ambiguïtés, de malentendus, on se parle et on se regarde en tant qu'hommes respectueux qui ont les uns pour les autres beaucoup d'estime et d'affection. Je crois qu'il est important de construire un socle très, très solide et une relation saine pour pouvoir ensuite mettre un projet sportif en place et les amener à être le plus performant possible lorsqu'ils nous rejoignent en équipe de France.

« Lorsqu'ils nous rejoignent, la première poignée de main et les premiers regards échangés sont plein d'enthousiasme. On est contents de se retrouver. »

Quel type d'entraîneur êtes-vous avec les gardiens de l'équipe de France ? C'est une relation de maître à élève, de père à fils, de copain à copain ?
Non... Je suis un chercheur d'équilibre pour que les gardiens soient les plus performants possible. Je suis aussi à leur écoute parce que c'est important de les écouter, d'être attentif aux différents clignotants, d'être bienveillant, afin de leur apporter un maximum d'éléments pour qu'ils soient dans une quiétude et un confort maximal.

Est-ce que vous avez des « petits trucs » bien à vous pour les mettre dans de bonnes dispositions lorsqu'ils arrivent avec les Bleus ?
Oui, mais vous savez, les ponts ne sont pas rompus entre chaque rassemblement en Bleu. Il y a un travail de suivi qui est fait tout au long de la saison, je me déplace de manière très régulière pour les voir dans leurs clubs. On prend le temps de s'isoler, de déjeuner, de dîner ensemble afin d'échanger paisiblement. Et lorsqu'ils nous rejoignent, la première poignée de main et les premiers regards échangés sont plein d'enthousiasme. On est contents de se retrouver.

Pendant une grande compétition, l'ambiance générale est au moins aussi importante que le jeu à proprement parler. Comment fait-on pour que la mayonnaise prenne ?
Ça se construit au fil des jours, des semaines et des mois à travers des échanges, à travers les entraînements, les matchs. Mais ce n'est que la partie visible et il y a aussi tout ce qui se fait au niveau de la vie du groupe au quotidien et qui est tout aussi important. Les compétitions comme l'Euro représentent de nombreuses semaines de vie commune, donc il est important de bien se connaître. C'est même primordial, car quand vous connaissez très bien un homme, vous savez quand est-ce que vous devez lui parler, s'immiscer dans son monde ou au contraire quand est-ce que vous devez vous abstenir et le laisser tranquille. On a besoin de créer ce type de liens solides et durables parce qu'il faut que ça tienne pendant 45-50 jours.

Au Mondial 2014, on a eu le sentiment de voir un groupe heureux d'être ensemble. C'est aussi ce que vous avez ressenti en interne ?
Oui tout à fait. Parce que tout a été mis en œuvre pour cela, parce qu'en tant que sélectionneur, en tant que commandant de bord, Didier Deschamps a été remarquable dans sa préparation et sa gestion du groupe au quotidien. Et le staff lui aussi a également œuvré pour permettre aux joueurs de bien appréhender ce temps passé ensemble.

Comment jugez-vous la relation qui existe entre les différents membres du staff de l'équipe de France ?
Un staff, c'est la conjugaison, l'addition de compétences, de personnalités, de tempéraments, de caractères. Un staff ne doit faire qu'un et je crois qu'il faut œuvrer pour le bien de l'ensemble tout en sachant rester à sa place. Comme je le disais en préambule, être adjoint dans un staff, c'est apporter sa pierre à l'édifice, sa fraîcheur, son enthousiasme, mais aussi sa rigueur et son exigence, tout en sachant rester à sa place. Ça évite de parasiter le travail de l'autre.

Propos recueillis par Aymeric Le Gall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 09:48 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça il y a 6 heures Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 10 mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2
Hier à 11:15 Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 8
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 10:53 Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 19 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 34 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 30 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12