1. //
  2. // 16e journée
  3. // Évian TG /PSG

Javier Pastore, je vous aime adieu

Javier Pastore revient à Annecy, là où il a déjà joué trois fois et marqué autant de buts. Pourtant, il se dit que l’Argentin pourrait disputer l’un de ses derniers matchs dans la capitale même si d’autres ne croient pas du tout en cette légende urbaine. C’est le résumé de la vie parisienne d’un joueur qui séduit autant qu’il agace...

Modififié
438 69
« Moi, j’aime bien Javier car il est capable à tout moment de faire une passe décisive ou de marquer un but sur un éclair. Alors, certes, il ne court pas beaucoup. Ça peut être énervant pour ses partenaires mais quand il a le ballon, il sait toujours quoi en faire. Et moi, j’aime bien les joueurs comme ça, les meneurs de jeu argentins, comme Riquelme et Aimar. » La phrase est signée par un autre homme nonchalant : Mathieu Bodmer. C’était en octobre dans les colonnes de France Football. À l’instar de Bodmer, Pastore divise. Cristallise. Aimante. Énerve. Alimente les conversations de comptoirs ou de machines à café. Pourquoi ? Parce que l’Argentin a coûté (trop) cher, d’une part, et qu’il préfère choisir ses matchs, d’autre part. C’est l’impression qu’il donne, en tout cas. Avouons-le, et même s’il ne l’a jamais vraiment dit, le numéro 27 parisien est un homme de lumière. Étincelant sur la pelouse du Nou Camp en mars dernier, Pastore est capable d’enchaîner des prestations ridicules comme ce fut le cas à Nantes ou contre Guingamp, cette saison. Dans le jargon, on appelle ça « choisir ses matchs » . Un concept qui se défend. Et qui énerve. Surtout quand on a tellement donné à l’apéritif (cf. ses trois premiers mois en Ligue 1, d’août à octobre 2011). Et force est de constater que depuis six mois, le milieu de terrain oscille entre le franchement insuffisant et le passable. Et six mois, c’est long. Surtout en Ligue 1 où la culture de l'instant encense et descend tant de joueurs. Pour preuve, il y a deux mois, Emmanuel Rivière était aux portes de l'équipe de France...

Le 4-3-3 l’a tué

Avec l’émergence du 4-3-3, qui coïncide avec l’état de forme exceptionnel du trio Verratti-Motta-Matuidi, l’Argentin se retrouve coincé en bout de banc. Et quand il en sort pour évoluer dans cette configuration, Pastore s’enlise car il subit la pression adverse de plein fouet. Le frêle Argentin se retrouve avec des adversaires qui défendent en avançant. Le genre de truc qu’El Flaco déteste. Quand il est « agressé » , il s’affole et perd tous ses ballons. Face à Lyon, il a mis une demi-heure à comprendre où il était, avant de reprendre son souffle avec la réorganisation tactique de Blanc. Preuve qu’il est toujours aussi difficile de lui trouver une place actuellement. Idem dans le triangle offensif puisque l’homme n’est pas un joueur de couloir et qu’il n'a ni le coffre ni le savoir-faire pour gêner la relance adverse. On a beau supposer énormément de choses et regarder ailleurs sur la feuille de match, Pastore est un joueur offensif exclusivement axial. Un numéro 10. Un homme lent, qui adore jouer face au jeu afin de régaler ses attaquants dans la profondeur. Contre Lyon, il est à l’origine des deux penalties. Sur le premier, sa passe fend la charnière lyonnaise et envoie Cavani s’empaler sur Vercoutre. Sur le second, son extérieur du pied gauche permet à Lucas Moura de prendre la profondeur. Pastore, c’est ça. Sur une passe, il fait la différence. Si peu et tant à la fois.

Dès lors, le schéma est idoine pour le garçon : 4-3-1-2 avec Cavani-Ibrahimović en pointe et lui à la baguette, en numéro 10. Sur le papier, c’est sexy. Dans les faits, c’est compliqué et ça chamboule tout l’équilibre de l’équipe. Pastore est-il si bon qu’il doit permettre, à lui tout seul, de bazarder entièrement le système de jeu ? Non. Auteur globalement de deux bonnes saisons en championnat, malgré des trous d’air, depuis son arrivée à Paris (8 passes décisives, 4 buts, en 34 matchs l’an dernier ; 5 passes et 13 buts en 33 matchs lors de sa première saison), l’Argentin affiche un très moche un 0 pointé pour l’actuel exercice (9 matchs joués, 7 fois titulaire). Preuve qu’il est en retard. À sa décharge, il revient de blessure. Mais pour prétendre à autre chose qu'un simple rôle d'homme de turnover, Pastore doit (re)devenir légitime.

Un prêt pour casser la spirale ?

Pour se refaire une santé, on parle d’un départ en janvier. En Serie A, forcément. Là où son romantisme a toujours été accepté et compris. La Roma serait sur les rangs. Un club où les caresseurs sont toujours adulés (Totti, Pjanić). Partir pour mieux revenir ? L’idée est là. Mais dans la bouche de Javier Pastore, ce n’est pas envisageable. Il l’a d’ailleurs confirmé cette semaine. « Comme je l'ai déjà dit, je suis le premier à avoir signé pour ce club et je serai le dernier à partir. » Finalement, Pastore est voué à demeurer un incompris dans la capitale. Un homme cyclique qui trouvera toujours des défenseurs sur son chemin de sa cause. Peu importe son imperfection, ses efforts distribués avec parcimonie et son déchet, quand on aime le football, on aime Javier Pastore. Et aujourd'hui, l'Amour est un sentiment d'une telle rareté que certains en survivent.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Problema ? Niveau : DHR
Ne nous quitte pas, c'est le seul cadeau de Noël que j'attends.
@Radamelfalcao : laisse-nous du répit stp sur cet article et respecte la mémoire vivante de ce magnifique joueur.
« Comme je l'ai déjà dit, je suis le premier à avoir signé pour ce club et je serai le dernier à partir. » Ça serait bien stylé... Je suis surement naïf mais qu'es-ce que je kiffe ce joueur.

J'espère que Blanc lui donnera sa chance à son véritable poste, c'est à dire en 10.
Ça fait un peu penser au cas Lucho à Marseille.
Sauf que l'effectif autour est 100 fois mieux donc son départ serait moins grave que ne l'a été celui de Lucho!

Quand on est pas supporter du PSG, le regarder jouer et quand même un régal, même si l'efficacité n'est pas toujours au RDV
cheikhidaout Niveau : Loisir
Pastore, le joueur surcôté par excellence.
Incapable d'être performant 2 matchs de suite, aucune volonté sur le terrain, une technique plus que limitée quand on regarde bien, aucun sens du jeu.
Bref, ça m'étonne même pas que Paris, ce club de pigeon, ait lâché 42 M€ pour cette escroquerie, ça me fait même bien rire HAHA!
Radamel Falcao
Comme vous l'avez bien dit c'est un joueur qui serait formidable en numéro 10, mais uniquement à ce poste. Plus bas sur le terrain ou pire sur un coté (berk), il est définitivement bridé et n'a pas le mental pour s'y adapter.

Je ne vois malheureusement aucun avenir au PSG pour lui tant l'équipe tourne bien dans ce 4-3-3 qui le condamne.

C'est con parce qu'en numéro 10 il serait vraiment balèze. Et en plus si Paris jouait avec un numéro 10, ils pourraient reprendre Ronaldinho pour une pige à la Beckham, ce qui aurait de la gueule avouez le. (mais ça me semble condamné pour les mêmes raisons qui sortent Pastore de l'équipe)
Avec le physique capricieux de Motta et la passion pour la biscotte rouge de Verratti aucune chance qu'il parte en janvier.
Orso94210 Niveau : CFA
Prends ton envol, cygne majestueux !!!
AH SO FOOT vous abusez, en général quand vous faîtes un article sur un joueur le jour même il est bidon (dixit bodmer).
letitbe53 Niveau : DHR
Pastore fait partie de ces meneurs de jeu à l'aise techniquement, mais qui ne sont performants en match que dans un schéma tactique particulier, et à condition que toute l'équipe joue pour eux. Ce sont des bons joueurs (parce qu'ils tripotent bien la balle), mais ce ne sont pas des grands joueurs : un grand joueur doit savoir être efficace en toute circonstance, quel que soit le schéma tactique, et pas une fois tous les 20 matches.
Ah il semble bon le petit... Il joue dans quel club ?

Mehmet Scholl Niveau : CFA
Mouais lustrez lui le chibre si vous voulez, moi j'ai perdu patience depuis bien longtemps...

Un temps d'adaptation, ok. Un peu de patience en plus, je veux bien, mais une immense mansuétude telle qu'a pu bénéficier Eczema en EDF par exemple je dis non. C'en est même injuste pour ses co-équipiers

Ca commence à bien faire les traitements de faveurs eu égard à un certain potentiel, au bout d'un moment, soit tu mets tes couilles sur la table et tu montres ce que tu vaux ( Ex : Cavani exilé à droite qui se dépouille comme un diable ), soit tu n'y arrives pas, pour X raisons ( le club, l'environnement, le style du championnat etc etc ) et tu demandes à partir pour ton propre bien et celui du club

Donc il est bien gentil le " grenoblois + 4 " mais qu'il aille se refaire la cerise chez les ritals, ca sera mieux pour tout le monde



Article de Mr Faure, évidemment.

Pastore, à la vie, à l'amor !
jesse pinkman Niveau : Loisir
joueur elegant, capable de coups de genie, mais mal utilisé et ultra irregulier

le 4 3 3 l a tué, et le psg est bien meilleur ds ce systeme et sans lui, il est pas indispensable du tout, et donc 42M c est l affaire du siecle pour Palerme, merci Leonardo lol

c est un joueur qui vu son talent et son age a Palerme aurait du se vendre autour de 20 25M, bref je crois que pour lui vaut mieux qu il se barre se relancer en italie en 10, ds un club ou il sera titulaire et confiance, car la ca va virait a la gourcuff... (a part que Pastore n est pas aussi souvent blessé)
Guardinho Niveau : CFA2
Est-ce que quelqu'un peut me confirmer que Rivière fut vraiment aux portes de l'équipe de France, et que ça n'est pas juste une hallucination collective consécutive à une déclaration lâchée à la va-vite par je ne sais quel éditorialiste en mousse ?

Sinon, le match de Lyon résume bien le "problème" Pastore, et celui de n'importe quel autre joueur quand on le met à un poste déconnant.
Une fois repositionné, il se met à mieux jouer. Dingue, ça, non ?

Sinon, il faut étayer un peu votre propos quand vous dites que le 4312 déséquilibre l'équipe. Par rapport au 433, je suis pas du tout convaincu, tant le rôle de Lavezzi est contre productif (l'exact opposé de Javier dans l'esprit, beaucoup de courses mais pas de construction), et la position de Cavani à droite ambiguë.
Certes, ce dernier marque, mais souvent sur coups de pieds arrêtés. Le fait est qu'il est tellement meilleur dans le jeu quand on le met dans l'axe...(cf. le match contre Lyon, et tous les bouts de match où il s'est retrouvé dans l'axe, cherchez pas c'est empirique et inattaquable).
Quant à Lucas, il est au moins aussi mauvais que les 2 argentins pour le moment.

Par ailleurs, ça permettrait de préserver la triplette Motta - Matuidi - Verrati (Rabiot), LA grosse satisfaction du moment. Pour le coup, quand Javier est sur le terrain, c'est bien d'avoir du volume de jeu derrière :-)

Le seul risque du 4312, c'est de filer les clés à un joueur et d'être tributaire de ses méformes éventuelles. Or on le voit bien depuis le début de saison, la force de Paris réside dans sa capacité à créer aussi bien de derrière (Verratti-Motta) que de devant, avec un Ibra capable de créer des brèches et distiller des caviars.

Antonetti disait l'autre jour en substance "enlevez Matuidi et remplacez-le par Pastore, vous verrez que l'équipe jouera aussi bien". Je suis entièrement d'accord avec lui. Aujourd'hui, l'équipe est en place, ça tourne, elle est capable d'absorber des changements de joueurs et/ou d'organisation d'un match à l'autre.
jesse pinkman Niveau : Loisir
Message posté par Mehmet Scholl
Mouais lustrez lui le chibre si vous voulez, moi j'ai perdu patience depuis bien longtemps...

Un temps d'adaptation, ok. Un peu de patience en plus, je veux bien, mais une immense mansuétude telle qu'a pu bénéficier Eczema en EDF par exemple je dis non. C'en est même injuste pour ses co-équipiers

Ca commence à bien faire les traitements de faveurs eu égard à un certain potentiel, au bout d'un moment, soit tu mets tes couilles sur la table et tu montres ce que tu vaux ( Ex : Cavani exilé à droite qui se dépouille comme un diable ), soit tu n'y arrives pas, pour X raisons ( le club, l'environnement, le style du championnat etc etc ) et tu demandes à partir pour ton propre bien et celui du club

Donc il est bien gentil le " grenoblois + 4 " mais qu'il aille se refaire la cerise chez les ritals, ca sera mieux pour tout le monde






un peu comme un gourcuff ou un torres, y a un moment faut arreter de s obstiner, il a usé tous ses credits... un peu comme morel lol
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
bodmer a vraiment dit que pastore ne court pas beaucoup?
niveau expertise de courses, on peut pas faire plus champion. bodmer c'était le seul mec du psg contrent de s'assoir sur le banc. son seul moment de stress c'était quand ancelotti l'envoyait s'échauffer. mais meme là, sa spécialité c'était les étirements.
vu l'état de forme de lucas et lavezzi, Blanc pourrait tenter une fois un 442 avec un milieu en losange

MOTTA

VERRATI MATUIIDI
PASTORE


CAVANI IBRA


Ca change pas le milieu à trois
les debordements à la charge des Arriéres latéraux qui peuvent tourner facilement vu l'effectif
Ibra et Cavani, bah, ils se debrouillent comme des grands, pas besoin de leur expliquer 1000 fois.

j'ai toujours kiffé ce systéme depuis la bande à platoche.
Ce joueur est une putin de perle. Conduite de balle et vision du jeu hors norme. Je passe la technicité.

Bref, dommage pour lui d'avoir perdu son temps avec le PSG, et vis versa.
JaphetN'Doram Niveau : CFA
Javier, ne t'occupe pas des gens qui ne reconnaissent pas ton immense talent !

Les supporters parisiens doivent se rappeler qu'avec Kombouaré, tu as régalé le Parc à maintes reprises.

Si tu dois quitter le club, donne deux-trois conseils à Lucas parce que franchement, ses 800 dribbles sans ballon avant de se vautrer, j'en peux plus
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
438 69