1. //
  2. // 7e journée
  3. // Manchester United/Everton

Januzaj, le cocu de la révolution Van Gaal ?

Révélation et seule satisfaction de la saison passée à Manchester United, Adnan Januzaj doit se contenter d'un rôle de remplaçant depuis l'arrivée sur le banc de Louis van Gaal. Au regard de son talent et de ses performances récentes, le prodige belge est clairement le principal perdant du grand chambardement mancunien...

27 9
Un plat du pied droit en pleine course à la 55e, puis un amour de reprise du gauche dans le petit filet à la 61e... Le 5 octobre 2013, pour sa première titularisation sous les couleurs de Manchester United, Adnan Januzaj s'est mué en sauveur. Alors que son équipe était menée sur la pelouse de Sunderland, le jeune homme de 18 ans est sorti de sa boîte deux fois pour transformer le plomb en or, une nouvelle défaite en victoire. Et également se faire une place au soleil dans les choix de David Moyes. Un peu moins d'un an plus tard, celui qui avait brûlé les étapes avec aisance - arrivé dans le groupe pro en fin de saison 2012-2013 sous Sir Alex Ferguson et premier match officiel en août - doit aujourd'hui accepter un retour en arrière. Pas forcément évident, même à 19 ans, lorsque l'on sort d'une saison presque pleine - 27 matchs, 4 buts - et d'une première participation en Coupe du monde. Surtout quand on sait que quelques mois plus tôt, alors en fin de contrat, toute l'Europe ou presque - celle des riches - essayait de l'amadouer. Mais voilà, le jeune Belge d'origine kosovare avait fait le choix de la continuité, signé un nouveau contrat longue durée, et obtenu en signe de reconnaissance de troquer son numéro 44 contre le mythique numéro 11 de Ryan Giggs et George Best, aussi. La contrepartie peut sembler dérisoire aujourd'hui. Après cinq journées de Premier League, le milieu offensif a disputé certes cinq matchs, mais à chaque fois comme remplaçant, pour seulement deux heures passées sur le pré.

À chacune de ses entrées, le jeune Belge a assumé un rôle différent : ailier, milieu offensif gauche, numéro 10... Une preuve que Van Gaal n'a pas encore décidé comment l'utiliser, si ce n'est en bouche-trou. Pour le technicien batave, qui s'est exprimé dans le Daily Star, la mise en retrait du prodige s'explique par la qualité de l'effectif offensif des Red Devils : « Il est en concurrence avec d'excellents joueurs. C'est la raison pour laquelle il n'a pas encore été aligné d'entrée de jeu. Vous le savez comme moi, en football, vous ne pouvez pas coucher 15 joueurs sur le papier, mais bien 11. Il doit se montrer compétitif et surtout, être patient. » Pour l'un de ses premiers formateurs, Jean Kindermans, directeur du centre de formation d'Anderlecht, la situation actuelle de Januzaj est à double lecture : « C'est assez logique vu l'arrivée de plein d'autres garçons confirmés dans le secteur offensif et qui ont coûté beaucoup d'argent. Cela ne l'est pas par rapport au statut qu'il a forgé sur ses performances la saison passée et le fait qu'il soit allé à la Coupe du monde malgré son très jeune âge. » De là à parler d'injustice, le technicien belge ne se le permet pas, même s'il a forcément une opinion tranchée : « Je pense qu'il mériterait plus de temps de jeu, mais bon, je suis loin du quotidien de Manchester United. D'un autre côté, c'est un jeune joueur qui doit être patient et confiant. Il a d'énormes qualités, des joueurs avec ce talent, s'ils persévèrent, ils sont réalignés tôt ou tard. »

Un prêt en Serie A en janvier pour Januzaj ?


Reste à savoir quelle notion du temps occupe l'esprit de Van Gaal, qui, à la lumière de son recrutement offensif - alors que les carences de United semblent plus s'incruster en défense - n'a clairement pas l'intention d'installer Januzaj dans son onze type à court terme. Créer le doute dans l'esprit de son entraîneur ? L'international belge (3 sélections) fait ce qu'il faut pour : 3 buts avec les U21 de Manchester contre Sunderland le 15 septembre, et des déclarations dans la presse tout en contrôle, comme lors d'une interview pour Squawka Football : « Je suis à l'aise au poste de n°10. C'est ma position préférée. Mais je suis tout simplement heureux de jouer à n'importe quelle position. J'ai vu des rumeurs qui disaient que j'étais malheureux depuis l'arrivée de Louis van Gaal. On ne peut pas être plus éloigné de la vérité. J'aime ce club et je suis très content d'évoluer sous les ordres de ce nouveau manager. » Des propos très feutrés qui sentent la com... « Je crois qu'il est patient. Il a prouvé dans le passé qu'il savait se remettre en question » estime pour sa part Kindermans, pour qui l'enjeu majeur consiste à « ne pas perdre confiance, quitte à jouer des matchs en U21. Ce n'est pas la même chose que de jouer avec les pros, mais cela lui permet de rester actif. Le fait qu'il marque des buts, cela prouve sa bonne mentalité. » Officiellement, le joueur se plaît à MU et veut se battre pour sa place. Mais officieusement, le Daily Express croit savoir qu'il se cherche déjà une porte de sortie en prêt pour janvier prochain, avec déjà trois courtisans de poids en Italie selon le quotidien britannique Metro : la Juventus, le Milan AC et la Fiorentina...

« L'idéal pour un jeune comme Januzaj, c'est d'avoir beaucoup de temps de jeu. Si en janvier, ce temps de jeu ne lui est pas octroyé, il est certain qu'il devra trouver une solution. Lukaku et De Bruyne à Chelsea ont dû faire leurs preuves ailleurs malgré un talent indéniable. Aujourd'hui, ils sont titulaires dans de nouveaux clubs » , rappelle Jean Kindermans, qui ne cache pas qu'un retour du gamin à Anderlecht le ravirait. Mais pour lui, Januzaj pourrait ne pas avoir à chercher le bonheur trop loin : « Je crois qu'il ne lui manque rien pour s'imposer à Manchester. Le tout est de persuader un nouvel entraîneur et de pouvoir s'imposer dès qu'il en aura l'occasion. Après la Coupe du monde, il a rejoint le groupe plus tard que beaucoup d'autres. C'est un joueur complet qui peut évoluer dans plusieurs positions, que ce soit sur les côtés ou dans l'axe. Ses seuls handicaps aujourd'hui sont son âge et la grosse concurrence. »

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Pascal Pierre Niveau : Loisir
On l'aurait bien pris nous, mais avec Malouda et Krivets, c'est archi-bourré.
AirForceOne Niveau : CFA2
Je pense qu'il copie Hazard au niveau des capacités à se dépasser à l'entraînement. Éden est celui qui travaille le moins et ca ne pardonne pas avec Van Gaal
Un prêt dans un championnat ou les entraînements sont exigeants lui ferait du bien
Est ce nécessaire de s'inquiéter ? cela peut lui faire plus de bien que de mal au contraire, progresser tranquillement et apprendre de joueurs plus confirmé ne le rendront que meilleur dans deux ans.
Il a déjà fait une saison pleine de chez pleine, le foutre sur le banc maintenant c'est lui casser sa progression et le frustrer. Le prêt 1 an et demi en Série A me semble une bonne solution, il ferait le bonheur de nombreuses équipes et il ne nuira pas à MU.
LéoRedDevil Niveau : District
j'suis pas du tout inquiet il a que 19 ans et a l'air d'avoir une bonne mentalité. J'suis persuadé que Van Gaal lui donnera sa chance. J'ai énormément d'espoirs dans ce gamin, un futur grand
Quand il etait apatride et susceptible de jouer Avec l'angleterre il se faisait sucer par tous les journaux. Maintenant meme el hadji Diouf est plus populaire.
Le seul risque c'est qu'il se sente frustré et qu'il s'en aille à la première occaz, ce qui ne sera pas forcément bon pour lui, et encore moins pour ManU. Je ne comprends pas pourquoi ce club s'est senti obligé d'empiler les gros joueurs devant alors qu'ils n'ont pas de milieu ou de défense convenable.
Du coup ils se retrouvent avec de possibles frustrations devant et des carences derrière..
lebrugeois Niveau : DHR
Il ferait mieux de partir tout comme Fellaini et jouer des matches.
Gilberto Gil Rui Barros Niveau : DHR
Prêt à Monaco, ManU leur doit bien ça…
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
27 9