James ou encore ?

Élevé au rang de candidat au Ballon d’or pour son premier exercice merengue, James Rodríguez est aujourd’hui questionné au Real Madrid. Une situation bancale, fruit d’une vie privée mouvementée et d’un physique lâche, qui le presse de plus en plus vers la sortie.

2k 11
Son smoking noir est sur-mesure, ses cheveux laqués ne laissent dépasser aucune mèche, et son sourire grimpe jusqu’aux oreilles. En ce 22 juillet 2014, James Rodríguez est le roi d’un Santiago-Bernabéu qui se congratule de sa signature. Un caprice à 80 millions d’euros qui permet au Real Madrid de compter sur le Soulier d'or du dernier Mondial, et qui rêve d’en faire son nouveau Galactico. Entre un premier exercice jouissif, ponctué par 17 pralines et 18 caviars, et une stature de Golden Boy, autant bankable que gendre idéal, il se fait une place auprès de Messi et Cristiano tout en s’inscrivant comme le pendant merengue de Neymar. Dès lors, le chemin tout tracé vers la gloire du Ballon d’or devient une voie sans issue, l’idylle madrilène un cauchemar. À tel point qu’après une seconde campagne minée par les blessures et plombée par les méformes, le Colombien aspire à un nouveau départ, loin de l’agitation du monstre de Chamartin. Car même si Zidane affirme qu’il « est toujours un joueur du Real » , son époque madrilène semble révolue. N’en déplaise à Florentino Pérez, qui le rêve en successeur sur les prés de l’entraîneur français.

Benítez, l’excuse facile


À son retour de la Copa América chilienne, Valdebebas connaît un nouveau tortionnaire. Exit le gant de velours de Carlo Ancelotti, Florentino Pérez ouvre sa demeure aux mains de fer de Rafa Benítez. Le changement de méthode est drastique, les conséquences sur l’effectif désastreuses. Quand Cristiano Ronaldo et Sergio Ramos, fervents partisans de l’Italien, déblatèrent leur mal-être en zone mixte, le natif de Cucuta s’affaisse sous la guérite du Santiago-Bernabéu. Une mise au banc qui entraîne un profond mal-être de James Rodríguez. Bougon lorsqu’il s’arrête devant les micros, il laisse entendre que sa méforme répond à la sévérité tactique d’un coach qui lui préfère l’attentif et hyper-actif Lucas zquez. Le licenciement de Benítez un soir de nul en forme de revers à Valence remet, paradoxalement, de la joie dans le vestiaire madridista. James, lui, ne peut plus se cacher derrière une prétendue mauvaise relation avec son entraîneur. Une excuse rapidement balayée par les choix du nouveau commandant de bord. Zinédine Zidane souhaite donner « de l’affection à James » , mais se retrouve face à un joueur en pleine méforme.


Plus qu’une simple brouille avec Benítez, le changement de statut de James Rodríguez s’explique avant tout par un physique défaillant. Revenu bouilli de son escapade estivale au Chili, grisé par tant de compliments suite à son premier exercice, il en oublie de bosser son physique. Si bien que les quelques kilos de trop se transforment rapidement en blessure musculaire. De septembre à novembre, le Cafetero s’attelle donc à récupérer d’une déchirure plutôt qu’à aider ses coéquipiers sur le pré. Quelques mois plus tard, au cœur d’un printemps décisif, rebelote : Zidane met en exergue les carences d’un ancien Monégasque qui a besoin « de travail pour aborder les matchs en forme » . Une chimère, puisque James ne retrouve jamais une place de titulaire dans le onze de gala madridista. Pis, il enchaîne les bévues extra-sportives, en témoigne son délit de fuite surréaliste face à une voiture de police qui reste bloquée à l’entrée de la Ciudad Real Madrid. Ou encore ce sourire gênant sur le bord de la pelouse de Wolfsburg alors que ses coéquipiers perdent 2-0 et sont virtuellement éliminés de la Ligue des champions…

Physique bancal, mental avec des failles


Des problèmes aux origines physiques, des turbulences causées par un mental fragile, et voilà les premières rumeurs l’envoyant loin du Real. Des bruits de couloir qui, aussi loin de la vérité soient-ils, plantent le décor : la progression de James Rodríguez ne passe plus par la capitale espagnole. Flamboyant capitaine d’une sélection colombienne qui lui apporte l’amour dont il a besoin – « Quand tu joues et tu as le soutien de tout le monde, c’est beaucoup plus facile » –, il offre sa meilleure version lors de la dernière Copa América, cette fois étasunienne. Des performances qui confirment son talent, mais aussi sa valeur marchande. Même s’il est toujours soutenu par Florentino Pérez qui aime sa piété, la majorité de la Junta Directiva s’imagine déjà le vendre pour 80 millions d’euros – soit son prix d’achat. Les prétendants sont nombreux, et envoient irrémédiablement son futur vers la Premier League. Reste que pour le moment, James est « toujours un joueur du Real Madrid » , dixit le double Z, et bloque ainsi le début de mercato merengue. En cas de départ, le Ché André Gomes le remplacerait, et offrirait un profil beaucoup plus adéquat dans le système privilégié de Zidane.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

La fin de l'article signifie que le Real compte racheter André Gomes qui vient d'arriver au Barça en cas de départ de James ? Audacieux.
Top-player Niveau : CFA
André Gomes pour le remplacer ? Vous avez écrit l'article quelques jours trop tôt.

Et oui James Rodriguez a un talent fou et si le Real s'en sépare ils s'en morderont les doigts. Le gars a tout : dribbles, passes, finitions, frappes de loin,.. Il a montré son talent au plus haut niveau (cdm 2014). Il est jeune et pour une saison en dents de scie (fatigue accumulée) , on veut déjà le jeter. C'est oublier qu'en 2015 il était l'un des 3 meilleurs merengue (avec CR7 et Modric).

Faut le garder, surtout que Modric se blesse de plus en plus souvent et qu'il n'est plus tout jeune..
Donc déjà le mec affirme un montant d'achat de 80M€ alors que c'était bien 75M€.
Ensuite il nous apprend que Gomes va le remplacer à Madrid alors que le portugais est parti au barca.
En ce qui concerne le joueur, il a fait une très bonne saison en 2015 puis il a commencé à se disperser : un coup il veut une revalorisation salariale, un coup il est pas mis dans les meilleurs conditions. A Madrid t'es pas en Colombie. Tu te bouges les fesses et tu exécutes les désirs de l'entraineur. Il avait la chance d'avoir les capitaines qui l'aiment bien mais cela a conduit le Real à une défaite lamentable contre le barca à l'aller et Benitez qui comptait faire débuter Casemiro a cédé à la pression en titularisant l'ombre de James et a donc perdu le match et la confiance de tout le club.
James est un joueur super talentueux mais sans investissement et travail à hauteur de son talent il va pourrir sur le banc à Madrid.
"James Rodríguez est aujourd’hui questionné..."

Non, je rêve : votre français devient de plus en plus "questionnable" !

est aujourd'hui contesté...
est aujourd'hui critiqué...
est aujourd'hui remis en cause...

James Rodríguez est un gentil, or pour s'imposer avec les loups, il faut être un loup.
Andre Gomes pour le remplacer ? Je voyais plus Iniesta moi..
Le Groupe Vit Bien Niveau : District
Un vrai bon joueur, mais je le vois difficilement se faire une place dans l'effectif du Real à l'heure actuelle, d'autant plus que Zidane semble affectionner un milieu à 3 comprenant une vraie sentinelle associée à deux relayeurs, et que la BBC est indétrônable.
Même en cas de blessure de Modric, un gars comme Isco a plus le profil pour dépanner à mon sens. Sa meilleure période, James l'a connue en 2014-2015 dans deux configurations : soit en meneur excentré à droite dans un 4-4-2 à plat lorsque Bale était blessé ou en méforme, soit en ailier droit dans un 4-3-3 (même s'il est naturellement attiré par l'axe). Pour qu'il joue, il faudrait donc que Bale ou Ronaldo se blesse, et que Zizou lui donne sa chance.
C'est pas fait du tout donc.
ManodesMontagnes Niveau : CFA2
Message posté par jb_ache
La fin de l'article signifie que le Real compte racheter André Gomes qui vient d'arriver au Barça en cas de départ de James ? Audacieux.


A noter aussi, la section "vous aimerez aussi" de SoFoot qui nous envoie vers le lien de la brève "le Real sur Andre Gomes", peu importe l'article que tu consultes...

SoFoot y croit, à ce type, qu'il nous vende du rêve
Encore une belle arnaque que ce joueur au mental en mousse et au physique fragile.
Payetazo>>>ElFiasco Niveau : CFA2
Bon, entre temps, James a déclaré qu'il restait au Real et André Gomes a signé au Barca.

Fin de l'histoire.



Robin Delorme, à Madrid.
tacle_tibia Niveau : Ligue 1
Message posté par Zarakaï
Encore une belle arnaque que ce joueur au mental en mousse et au physique fragile.


Encore un bon commentaire de footix, le joueur est blessé peine à revenir dans un effectif bien en place et monstrueux et on lui chie dans la gueule.
classique et tellement galactique.
Charmatin Niveau : DHR
Moi, j'adore le joueur qui a de l'or dans les pieds, mais il s'est un peu exclu lui même du 11 de Zidane qui au début privilégiait un milieu Modric, Kros, James.

Le match perdu contre l'Atletico, c'était fou le nombre de ballon qu'il perdait ainsi que son manque de percussion et son absence dans la besogne défensive. Ça reste un génie balle au pied, capable de distiller des caviars, de faire sauter une ligne d'une passe-centre magnifique et de buts sortis de nulle part. Il faut qu'il travaille plus.

Tout dépendra des systèmes que Zidane utilisera et donc des adversaire à affronter. Le problème avec le 4-3-3, c'est que Benzema joue souvent en 9 1/2, (même si la dernière saison il joue beaucoup plus dans la boîte) et donc descend pas mal dans la zone d'influence de James. Dans les matchs ou le Real tient le ballon, il peut jouer sans problèmes, par contre, dans les matchs ou le Real souffre ou face aux équipes excellentes en contre, il faut absolument Casemiro en 6.

Je suis d'avis que James excellerait en 4-4-2, mais ça veut dire enlever un des 3 de devant ce qui ne parait pas semblable dans l'équipe type. (Après, avec les blessures et les turn-over, on pourrait retrouver cette configuration).

Après, selon moi, la configuration qui permettrait au Real de mieux exploiter le potentiel des stars son équipe est un 3-5-2: Varane-Pepe-Ramos/Bale-Modric-James-Kros-Marcelo/Ronaldo-Benzema; Pepe pourrait avancer en 6 dans ce schéma, il est celui des 3 DC qui a une meilleure relance et qui se projette le mieux, ça couvrirait mieux les montées de Marcelo qui a quand même des lacunes dans son repli défensif, Bale partirait de plus loin afin de prendre de la puissance et de l'espace comme il l'aime, ça permettrait à Kros et Modric d'encore mieux se projeter vers l'avant, et puis le duo Ronaldo-Benzema est tellement complémentaire qu'il se trouverait les yeux fermés.

Après, je ne pense pas que Bale aimerait évoluer si bas sur le terrain, et on sacrifie quand même Carvajal qui, quand il est en forme, est excellent et Casemiro qui s'améliore de jour en jour, notamment d'un point de vue technique.

De toute façon, ça n'arrivera pas, à James de forcer Zidane de changer son système tactique! (Je mettrai tout de même une petite pièce sur sa titularisation lors de la super coupe d'Europe).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 11