1. //
  2. // 19e journée

Jamais deux sans trois leaders

En explosant Cologne, Schalke atteint également les 40 points et recolle au Bayern Munich et au Borussia Dortmund. Le trio a bien essayé de semer Gladbach, mais Marco Reus et ses copains sont allés faire le plein de points à Stuttgart (3-0). Dans les profondeurs du classement, Mayence s’est donné un peu d’air en battant la lanterne rouge Fribourg, qui semble bien parti pour gagner le championnat à l’envers.

Modififié
0 0
Rien que de mieux qu’une blague connue remixée en mode Bundesliga pour commencer: Podolski, Reus und Hanke sont assis dans un avion. L’avion commence à se casser la gueule, et le pilote vient voir les trois hommes pour leur dire qu’il n’a que trois parachutes. Il en prend un, leur crie: «  J’ai une femme et des enfants! » et saute. Sur ce, Podolski s’écrie: « Je suis le meilleur footballeur et le plus intelligent du monde! » , prend un parachute et saute. Hanke regarde Reus et lui dit: « Je suis vieux, tu es jeune, prends le dernier parachute  » . Ce à quoi Reus répond: «  T’inquiète, le footballeur le plus intelligent du monde a sauté avec un sac de couchage  » » .Hahaha, on a bien rigolé. Sur le terrain pourtant, les trois joueurs ont connu des fortunes diverses.

Schalke puissance Vier

Lukas Podolski, par exemple. Le « meilleur du monde » a encore montré sur la pelouse du RheinEnergie Stadion qu’il n’enchaînait pas les buts par hasard. Quatre minutes de jeu, et hop! Une récupération de Novakovic au milieu de terrain, le Slovène transmet à Poldi qui déclenche une frappe sèche d’une vingtaine de mètres, qui va trop vite pour Unnerstall. Cologne rit, Cologne s’embrasse, Cologne est heureuse. Lukas aussi, il vient de marquer son quinzième but de la saison. Mais tout ça, c’est avant le drame, bien entendu. Un drame initié par un auteur roumain nommé Ciprian Marica. Recruté pour zéro euro cet été, l’ancien de Stuttgart semble s’être assagi, ce n’est plus la grande gueule des années souabes. En même temps, quand on a pour concurrents Raul et Huntelaar, on se tait, on regarde, on écoute. Mais des fois, c’est cool de participer aussi. Alors on se la donne. Et un but de renard à l’heure de jeu sur un centre de Fuchs (normal, après tout), un autre une dizaine de minutes plus tard, une reprise de volée suite à une tête de Huntelaar qui était allée mourir sur le poteau. Le Hunter se rattrapera sur pénalty quelques minutes après, et Höger finira le taf. « 1.FC Köln: Eins ; Schalke: (Null-) Vier » . Danke, bitte, les Königsblauen rejoignent leurs nouveaux copains de l’année que sont le Bayern et Dortmund. Ça va être tendu comme un string pour savoir qui l’emportera à la fin. ça va être très chaud pour Cologne aussi; le FC est plongé dans l’Abstiegskampf, et devra se passer de Lukas Podolski pendant un mois environ.

Les Poulains tracent leur route

Une défaite de Cologne, voilà qui fait plaisir à leurs rivaux de Mönchengladbach. Un Gladbach qui a toutefois la pression, parce qu’il faut gagner pour rester au contact (un point) des trois leaders. A Stuttgart, en plus, qui n’est jamais facile à jouer dans sa Mercedes-Benz-Arena, surtout durant la Hinrunde, où les Souabes prennent points sur points. Mais que dalle: s’il est bien une équipe sur laquelle il faut parier cette saison, ce sont les Poulains menés par Lucien Favre. Hanke ouvre le score à la demi-heure de jeu pour les siens. Stuttgart tente de répliquer, Hajnal touche du bois, Ibisevic n’arrive pas à s’imposer devant ter Stegen. Les Souabes ont laissé passer leur chance. Alors Gladbach décide de les achever. Reus double la mise, et de Camargo en ajoute un troisième. Le Bayern, Dortmund et Schalke sont prévenus: les Poulains ne veulent pas se contenter d’une médaille en chocolat. Schalke en saura quelque chose, le 04 se déplaçant au Borussia Park dans deux journées. Et c’est peu dire que Marco Reus aimerait bien faire le taf avant de rentrer chez lui, à Dortmund.

Sinon, dans la vie, il n’y a pas que les sommets. La course au titre, les quatre fantastiques, tout ça, c’est rigolo, mais l’Abstiegskampf, c’est pas mal aussi. Si on cherche bien, des buts, on en trouve. La preuve avec le Mayence-Fribourg de cet après-midi. A la Coface Arena, les joueurs de Thomas Tuchel n’ont fait qu’une bouchée de la lanterne rouge. Il faut dire que Fribourg a eu la poisse, quand même. Bon, troisième minute, premier but, Choupo-Moting par dans le dos de la défense, se retrouve seul face à Baumann, et ouvre la marque pour le 05. Deux minutes plus tard, c’est au tour de Szalai (qui revient en forme, après un genou défaillant) de prendre un billet destination les cages via avec la compagnie « dos de la défense » . La recrue sénégalaise Fallou Diagné pousse légèrement Adam Szalai, qui s’écroule comme s’il avait reçu un châtiment divin. Pénalty et rouge pour Diagné, Polanski transforme le Elfmeter, le match est terminé. Choupo-Moting en rajoutera un troisième pour compléter son doublé, Krmas réduira la marque, mais c’est du détail tout ça. Mayence remporte une victoire importante dans la lutte contre la relégation. Pour Fribourg, ça va être dur, très dur, chaque match apparaissant comme celui de la dernière chance.

Résultats

FSV Mayence 05 – SC Fribourg: 3-1

VfB Stuttgart – Borussia Mönchengladbach: 0-3

1.FC CologneSchalke 04: 1-4

Les matchs d'hier



Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0