Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Jacques-Henri Eyraud et ce « mercato un peu fou »

Modififié
Jacques en rit.

En première ligne depuis le début du mercato, le très médiatique président de l'OM Jacques-Henri Eyraud a pris le temps d'analyser et d'expliquer son action pour l'AFP. Le boss olympien est d'abord revenu sur ses premiers mois à Marseille, et les premières réussites: « Finir cinquième, c'était déjà mieux que ce qu'on pensait, on n'avait pas budgété une place européenne. »

Une bonne surprise qui contraint maintenant l'OM à un solide mercato, sur lequel est revenu Eyraud : « On est parti pour deux saisons et demie - donc maintenant deux saisons - d'investissements majeurs. Nous, on essaie de garder toujours notre cap, que rien ni personne ne puisse nous détourner de ce but: jouer le plus rapidement possible dans le peloton de tête de la L1 et connaître à nouveau les émotions incroyables d'une participation à la C1. Mais à notre échelle, évidemment, nous sommes des entrepreneurs, on ne s'alignera jamais sur les prix qu'on peut voir dans ce mercato un peu fou. »


La tête froide, Eyraud est tout aussi lucide sur son club et ses spécificités : « C'est une aventure passionnante, qui nécessite de vraiment garder son sang-froid. Il faut tout faire pour gérer ce club de football dont on dit qu'il est fou, ou qu'il rend fou, comme une entreprise comme une autre. La spécificité de l'Olympique de Marseille, c'est qu'elle est une toute petite PME avec la caisse de résonance d'une entreprise du CAC 40. Une grande partie de mon énergie consiste à se concentrer sur les fondamentaux d'une entreprise en redressement. »

D'accord, mais il signe quand Bacca ? AH
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi