1. //
  2. // Gr. B
  3. // Slovaquie-Angleterre (0-0)

Jack et la mécanique du corps

Face à la Slovaquie (0-0), Jack Wilshere ne s'est pas montré à son avantage. Mais où est donc passé le gamin qui avait impressionné l'Europe entière il y a cinq ans de ça ?

Modififié
648 12
Sa mine est grave, ses yeux fixent le panneau du quatrième arbitre. Après 56 minutes de jeu passées sur la pelouse du stade Geoffroy-Guichard, Jack Wilshere est contraint de laisser sa place à Wayne Rooney. Plus rien ne justifiait sa présence sur le terrain, comme le prouvent les chiffres : huit passes dans les pieds adverses, un seul tacle réussi, aucune interception, aucune occasion créée et aucun tir tenté. Roy Hodgson a pourtant tout fait pour le Gunner, qui a cette année disputé plus de matchs avec les Three Lions (quatre) qu'avec son propre club (trois). Mais rien ne peut plus aider Jack, que la mécanique du corps a éloigné d'une courbe de progression qu'on lui promettait exceptionnelle. Au final, Wilshere a sans doute prouvé ce lundi soir qu'il allait venir gonfler les rangs des joueurs anglais au potentiel immense qui n'ont jamais su n'en exploiter qu'une infime partie. Pour le plus grand regret de ceux qui ont toujours cru en lui.

Cinq ans déjà...


Pire qu'un crève-cœur, la dérive de Jack Wilshere est un déchirement pour les amoureux du ballon rond. Il y a cinq ans de ça, le 16 février 2011, Arsenal venait à bout du grand FC Barcelone (2-1) grâce à une performance hors normes du jeune Wilshere. Ce soir-là, rien ne semblait pouvoir arrêter Jack. Élu homme du match, le milieu de terrain avait complètement éteint Xavi et Andrés Iniesta, au point de récolter le titre de meilleur joueur de la rencontre. « Ces deux dernières semaines étaient complètement folles. Peut-être les deux plus belles semaines de ma vie. C'est de très loin ma plus belle soirée avec Arsenal » , analysait-il lui-même en sortant de son match référence. Le lendemain, l'Europe du football n'avait d'yeux que pour lui, et on lui promettait un avenir radieux. Cinq ans plus tard, le constat est forcément douloureux à avaler : ce qui aurait dû être le début de la carrière de Jack Wilshere est en fait son plus grand coup d'éclat.


C'est d'abord physiquement que Jack a dévié de la carrière qui lui était promise. Trop souvent et trop gravement blessé, le milieu de terrain n'a jamais pu bénéficier d'une réelle période d'accalmie pour développer son jeu comme il l'entendait. Cette saison encore, Jack Wilshere a dû faire avec une blessure à la cheville qui l'a tenu éloigné des terrains un long moment. Une blessure qu'il décrivait lui-même comme « la plus difficile à encaisser mentalement » . Au total, les chiffres sont effrayants : au long de sa courte carrière (Wilshere n'a que 24 ans), Jack a déjà manqué plus de 1000 jours de football, s'est déjà blessé 21 fois sur les six dernières années dont une fois pour 17 mois. Avec un corps aussi fragile, même Lionel Messi n'aurait pu espérer faire mieux. Seulement, il n'y a pas que la mécanique du corps qui a fait défaut à Jack.

Second couteau


C'est également en dehors des terrains que le Gunner a raté le coche. À de trop nombreuses reprises, le jeune prodige s'est retrouvé pris dans des controverses polluantes pour la carrière d'un gamin. Grillé à trois reprises la clope au bec, il a également souvent été épinglé par la police après des altercations en boîte de nuit ou dans des taxis londoniens. Rien de grave, évidemment. Mais cette liste prouve que Jack a trop souvent attiré l'attention sur lui et encore plus souvent pour les mauvaises raisons. Résultat, entre son corps en mousse et ses frasques, Jack Wilshere s'est condamné, malgré la bienveillance que Wenger et Hodgson lui portent, à jouer les seconds couteaux. Que ce soit à Arsenal ou en équipe d'Angleterre, l'ex-futur grand devrait voir son temps de jeu se raréfier.


Malheureusement pour les Gunners, la disponibilité de Wilshere au milieu de terrain est devenue un bonus plus qu'une norme. D'où le recrutement de Granit Xhaka, avec qui Jack ne devrait pas pouvoir collaborer. Sans compter que Wenger a aussi sous le coude Mohamed Elneny, Aaron Ramsey, Santi Cazorla et Francis Coquelin. En Angleterre, le repositionnement de Wayne Rooney pourrait bien jouer en la défaveur de Wilshere, qu'on ne devrait probablement plus revoir de l'Euro. Comme s'il avait besoin de ça. Ce lundi soir, ceux qui croient encore en Jack Wilshere pleurent sa très médiocre performance. Les autres, ceux qui savent tout, rigolent dans leur coin.

Par Gabriel Cnudde
Modifié

Dans cet article

El_Tabasseur Niveau : District
Cette conclusion me repousserait presque à croire au complot maçonnique..
Kendrick Lamartine Niveau : Loisir
Vous l'enterrez tellement vite les gars!!
Le fait qu'il ne réussisse pas cette euro ne veut pas dire qu'il est mort sérieux! C'est vraiment que sur ce match il s'est un peu cramé mais, et qu'il est un choix bizarre d'Hodson en séléction... Mais si son physique tient on verra, je pense sérieux qu'il peut très vite retrouvé son niveau et dynamité d'une autre façon qu'Özil ou de Ramsey le milieu d'Arsenal..
J'vous trouve expéditif un peu là sur ce coup
David Louise Niveau : District
ça va il a joué 3 matchs cette saison... On va attendre qu'il enchaine avant de faire des conclusions !
Note : 1
Itinéraire d'un ex futur colosse aux pieds d'argile. Sur ces 119 semaines d'arrêt sur blessure, 112 l'étaient pour ses chevilles.

De fait, sa progression ne peut se faire correctement, et comme ce soir, on a un Jack qui joue avec le frein à main, avec une certaine crainte de finir encore loin des terrains, rendant son jeu inefficace pour une phase finale de l'Euro.

Les observateurs avisés se demanderont toujours pourquoi cette sélection, en lieu et place de Drinkwater qui a montré une constance et un bon niveau dans son jeu pendant 10 mois.

Les haters diront que c'est bien fait pour lui, avec son hygiène de vie crasseuse et dont les frasques ne dépassent bizarrement pas la Manche. Car si Wilshere avait été gentleman, il aurait décliné cette sélection pour offrir cette récompense à un joueur qui la méritait 1000 fois pour sa saison effectuée (Drinkwater, dont j'admire le mental)

Les nostalgiques se repasseront en boucle le but collectif d'Arsenal dans lequel Jack a démontré qu'il était plus inspiré que Little big man.

https://www.youtube.com/watch?v=wz-EaTwqNII

De toute façon, que pouvait t on attendre d'un joueur qui n'a été titulaire qu'a 3 reprise cette saison, et qui n'a joué que 4 fois pour les Three Lions depuis Janvier 2015 ?

Jack n'est pas fini, loin de là, il reste le placenta de jument à experimenter...
Arnaud Le Lan Niveau : District
Donc Jack est cramé alors qu'il y a à peine 1 an et demi il finissait 6 fois à suivre MOTM avec la sélection anglaise..
LeMagicienOz Niveau : DHR
Jacky n'est pas mort, le talent ne meurt jamais.
Le talent est là, le physique non malheureusement.

Ca reste un joueur merveilleux à voir jouer lorsqu'il est en pleine possession de ses moyens.

J'aimerais tellement que son corps lui fiche la paix, pour le voir devenir ce colosse dans le milieu de terrain (a Arsenal ou en sélection).
U'Marranzanu Niveau : CFA2
Note : 1
Espérons que ton corps te laisse enfin tranquille, sinon ça sera la piquette Jack.
ce qui pose le plus question, c'est sa sélection dans les 23. Il a énormément de talent, mais même avec ça, il n'a joué que 3 matchs cette saison, impossible d'être dans le bain pour un Euro, encore moins pour un milieu (un attaquant peut jouer le rôle de joker de luxe...) J'espère qu'il retrouvera son niveau rapidement, c'est un super joueur à 100%.
ThomasDandy Niveau : CFA2
Bel article et grande tristesse en effet.
On n'a quasiment pas vu Jack cette saison, il a été si longtemps blessé.
Il était pourtant si prometteur en effet !
Quelle tristesse, quel gâchis.
Omar Listening Niveau : DHR
ça me fait plaisir de vous lire les gars, j'avais l'impression que l'opinion générale était plus au lynchage. Crier au surcotage pour Wilshere, faut vraiment pas l'avoir vu quand il a percé. Avec un peu de chance, il fera une saison complète l'année prochaine.
Averell The Maquerelle Niveau : District
J'aime bien la petite pique à la fin à tous les forumeurs "diseurs de bonne aventure"...

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
648 12