1. //
  2. // Quarts
  3. // Villarreal-Sparta
  4. // Itw Bonera

« J'aurais bien aimé marquer plus de buts »

Arrivé en Espagne depuis cette année, Daniele Bonera profite de la grosse saison de Villarreal pour apporter son savoir à la nouvelle génération du sous-marin jaune. Quand on était aux côtés des légendes comme Paolo Maldini, Alessandro Nesta ou Cafu au Milan AC, on peut se le permettre.

110 36
Salut Daniele ! Comment ça va en Espagne ?
Tout va bien ! C’est une belle expérience. Après tant d’années en Italie, j’ai pensé vivre de nouveau ces émotions liées au football. C’est différent du style italien, mais c’est plus spectaculaire. J’y suis très bien avec ma famille, la vie est plus simple que ce que j’ai connu jusqu’ici. On joue au foot sans pression.

Et la langue, tu t’en sors ?
Ça va, c’est assez facile à apprendre. Je comprends rapidement les autres, donc ça, ça va. Mais pour parler, il me faut encore un peu plus de temps. Ici, ils sont tous liés à la culture de Valence, donc ils parlent du dialecte. Mais la plupart du temps, ils utilisent le castellano.

Tu as déjà appris des mots en espagnol ?
Oui, bien sûr. Je parle toute la journée avec mes équipiers en espagnol. En tout cas, j’essaie, car je n’y arrive pas bien. (rires)

Quelles étaient les raisons de rejoindre Villarreal ?
J’ai fait deux ans à Brescia, la ville où j’ai grandi.
« J’ai fait neuf ans au Milan où j’ai réalisé tous mes rêves. En plus, c’est l’équipe que je supporte depuis que je suis petit. »
Ensuite, j’ai passé quatre ans à Parme qui était à ce moment-là une équipe très ambitieuse. Puis j’ai fait neuf ans au Milan où j’ai réalisé tous mes rêves. En plus, c’est l’équipe que je supporte depuis que je suis petit. J’avais déjà remporté un tas de trophées et j’avais besoin d’une expérience différente. J’avais reçu quelques offres de clubs italiens, mais je n’étais pas convaincu. Et quand tu n’es pas convaincu, il vaut mieux attendre. Finalement, fin août, j’ai eu cette opportunité de rejoindre Villarreal. J’ai décidé ça en vingt minutes avec ma famille ! Maintenant, je m’y trouve bien. Et c’est un club qui a un projet avec beaucoup de jeunes. Ils avaient aussi besoin de joueurs qui puissent apporter leur expérience pour les encadrer.

Tu as dû revoir ta manière de jouer pour t’adapter au foot espagnol ?
Au début, j’ai eu quelques difficultés à m’habituer au jeu espagnol… Ici, c’est plus intense, plus rapide. C’est moins tactique qu’en Italie, on garde moins longtemps le ballon. On a souvent tendance à prendre l’exemple de Barcelone, mais même les petites équipes sont très offensives. Je ne saurais pas dire si le football espagnol est meilleur que l’italien, mais en tout cas, il est plus divertissant.

Parme est le club qui a lancé ta carrière. Ça te fait quoi de les voir en Serie D aujourd’hui ?
Ce qui est arrivé à Parme est la faute de certaines personnes qui avaient des responsabilités et qui ne les ont pas assumées. Pour moi, ça a vraiment été dur de voir qu’un club aussi glorieux, aussi important chute à ce point. Mais je pense que la force de la ville et de ses habitants peut faire remonter le club au niveau auquel il était quand j’y jouais. Parme a été un passage très important dans ma carrière, il m’a vraiment fait grandir au niveau personnel.


C’est là que tu as inscrit le seul but de ta carrière. Il a fallu que ce soit contre Brescia, ton premier club…
(Rires) Oui, contre mon équipe et mes amis. Ce but, c’était vraiment bizarre. J’ai un souvenir plus ou moins positif, car devant toute ta famille, devant toutes les personnes qui te soutiennent, ton but doit passer avant tout le reste.

Mais pourtant, tu te considères milanista
Oui mais attends, je t’explique. Ma famille est interista. Seulement un jour, un ami milanista de mon père m’a emmené au stade voir le Milan.
« Je suis allé voir Milan au stade en 1988. Van Basten, Gullit, Rijkaard, je suis tombé tout de suite amoureux de ce club. »
Je devais avoir sept ans… C’était l’époque avec Gullit, Van Basten et Rijkaard. Je suis tout de suite tombé amoureux du maillot, des couleurs, du stade. Depuis, je suis milanista. J’ai eu la chance de réaliser le rêve de n’importe quel supporter en revêtant le maillot de l’équipe que j’aime…

Mais pour ta famille, tu es un traître, non ?
(Rires) Ce n’est pas pareil, j’étais vraiment petit quand l’ami de mon père m’a emmené au stade. C’était en 1988, contre la Roma. Non, on ne m’en veut pas dans la famille.

Tu gardes quand même une place dans ton cœur pour Brescia ?
Oui, je suis très attaché à Brescia. J’avais huit ans quand je suis allé jouer avec l’équipe des jeunes de la ville. J’habitais à 10-15 minutes, là où ils font le Botticino, un très bon vin. Maintenant, j’y retourne en vacances quand je peux pour voir ma famille, ou aussi beaucoup de mes amis qui vivent encore là. Mais évidemment, je suis aussi bien attaché à Milan. J’y ai vécu neuf ans.
Tu n’as pas emporté le vin de ta ville avec toi pour aller en Espagne ?
(Rires) Non, il y a déjà du très bon rouge dans la région.

Tu as dû être fier quand le Milan t’a appelé en 2006…
Je me souviens de cet après-midi, j’étais parti en préparation avec Parme. Ce n’était que la première semaine et mon agent m’a sonné en me disant qu’il y avait cette possibilité de rejoindre le Milan. On m’avait laissé le choix. J’ai d’abord parlé à Carlo Ancelotti, puis à Adriano Galliani. En à peu près une heure, le transfert était fait. J’ai dîné avec Parme, et le lendemain, j’étais à Milan. Je ne m’y attendais pas, c’était vraiment une belle surprise. M’entraîner avec Maldini, Cafu… C’était incroyable !


Mais ça ne s’est pas passé comme prévu, à cause des nombreuses blessures… Avec le recul, tu prends cela comment ?
Je n’aime pas parler de ce qui aurait pu se passer. J’ai toujours donné tout ce que je pouvais au football. On ne peut pas changer le passé et je n’aime pas regarder en arrière. Et puis, je n’ai pas à me plaindre : j’ai eu la chance de rencontrer des personnes extraordinaires, j’ai remporté des trophées et j’ai joué pour l’équipe que je supporte. Il m’est arrivé tellement de bonnes choses que les blessures arrivent au second plan.

Tu es de la génération des U21 qui a gagné l’Euro 2004, avec Gilardino, Palombo ou De Rossi. Mais, au final, peu d’entre vous ont eu la carrière escomptée.
Il y a eu beaucoup d’autres matchs après cet Euro, même si je n’ai jamais gagné de trophée avec la Nazionale. Nous avons tous fait notre propre chemin. Je ne pense pas que cette équipe avait des individualités comme les générations précédentes. Même si, pour la plupart, ils sont devenus des joueurs très importants pour leur club. Au final, chacun a eu une carrière complète et très honnête.

Tu as tout de même eu le privilège de porter le maillot de la Nazionale. Quel souvenir tu en gardes ?
C’était très bon...
« Mais c’est sûr que porter le maillot de son pays, ça fait quelque chose. Tout joueur rêve un jour de représenter son pays. Et moi, j’ai eu cette chance. »
Malheureusement, les blessures m’ont empêché d’aller plus loin. Surtout avant le Mondial 2006, quand j’ai eu le problème au tendon d’Achille qui m’a coûté la sélection parmi les 23. Mais c’est sûr que porter le maillot de son pays, ça fait quelque chose. Tout joueur rêve un jour de représenter son pays. Et moi, j’ai eu cette chance.

Quelle était ta relation avec les supporters du Milan ? Ils pouvaient parfois être très critiques comme avec des légendes comme Maldini…
J’ai toujours essayé de porter le maillot avec fierté, de donner le meilleur de moi-même. Le supporter a le droit d’avoir un jugement sur un joueur. Pour ma part, sincèrement, j’ai toujours eu de bonnes relations avec toutes les personnes que j’ai côtoyées. Que ce soit avec les supporters, mes compagnons ou les entraîneurs et dirigeants. Mais, encore une fois, le supporter a le droit de critiquer un joueur de son équipe, de ne pas être d’accord avec sa manière de jouer. Quoi qu’il arrive, le Milanista est toujours aux côtés des joueurs.

Cette relation a changé quand tu as commencé à porter le brassard de capitaine ?
Être capitaine du Milan fut un rôle très important. J’étais arrivé à la fin de mon aventure avec le club et j’ai porté le brassard à travers différentes périodes. Ça fait partie des plus belles choses qui me soient arrivées pendant ma carrière. Plus tard, je raconterai avec fierté à mes enfants et à mes petits-enfants la fois où j’ai porté le brassard au Milan…


Comment as-tu réagi quand tu es parti du Milan ?
J’ai toujours eu de très bonnes relations avec le club. Un peu avant que je ne parte, j’ai parlé avec Adriano Galliani et j’ai compris qu’il était peut-être temps de trouver une autre solution pour la suite. Lui-même m’a dit qu’il ne comptait plus trop sur moi, qu’il misait sur les jeunes comme Romagnoli. Ce que m’a apporté le Milan sur le plan humain et sportif, rien ni personne ne pourra me donner autant. Aujourd’hui, je ne peux que remercier le président Berlusconi pour cette opportunité, ça m’a fait grandir.
Tu as eu l’opportunité de rejoindre un autre club pendant cette période ?
Il n’y a jamais vraiment eu d’offre concrète. C’étaient des intérêts, rien de plus… On m’avait toujours dit que je pouvais rester, que j’étais important pour le vestiaire. Donc, je ne prêtais même pas attention aux clubs qui me voulaient.

Quel est le meilleur souvenir que tu gardes de ta carrière en Italie ?
C’est difficile, car j’ai remporté plusieurs trophées.
« Quand tu arrives en demi-finale de C1, que tu prends conscience que tu peux remporter un trophée dont tout le monde a envie, c’est le meilleur. »
Mais le parcours qui amène au sacre de la Ligue des champions, c’est le plus beau. C’est un long chemin, ça fait durer le plaisir, mais pas trop long non plus. Quand tu arrives en demi-finale, que tu prends conscience que tu peux remporter un trophée dont tout le monde a envie, c’est le meilleur.

Et le pire ?
Quand je n’ai pas pu faire partie des sélectionnés pour le Mondial en Allemagne à cause de ma blessure. Je suis certain que j’aurais fait partie des 23, car j’étais encore avec l’équipe quelques jours avant le début de la compétition... C’est plus une douleur émotionnelle que sportive.

Si tu le pouvais, que changerais-tu dans ta carrière ?
Si je devais changer une chose, je marquerais plus de buts ! (rires) Non, vraiment je ne peux pas dire… J’ai eu énormément de chance et ce ne serait pas bien de trouver quelque chose de négatif. Je suis pleinement satisfait de ce que j’ai accompli jusqu’ici.

Tu sens que tu peux encore apporter quelque chose au football ?
Le nombre de matchs que je joue n’est pas important. Si je peux aider des jeunes par des conseils, c’est déjà très bien.


Tu penses déjà à une éventuelle reconversion ?
J’ai déjà pensé à continuer dans le football, mais seulement sur le terrain. Je ne veux pas être dirigeant ou quoi. Je préfère être sur le terrain avec les joueurs. Mais je ne sais pas exactement, les choses changent vite dans le football…

Et en dehors du foot, quelles sont tes passions ?
Le tennis. En grand fan du Milan, je supporte Djokovic, lui aussi grand supporter du club. Sinon, j’aime beaucoup le cinéma. Je vais souvent voir les nouveautés à l’affiche, surtout les thrillers. Question réalisateurs, le top, c’est Tarantino.

Propos recueillis par Giuliano Depasquale et Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Top-player Niveau : CFA
Un bon petit joueur ce Bonera. Pas un Nesta mais toujours la pour rendre service et se donner a 100%.
benarrivo Niveau : DHR
Oui, c'était un peu le "bouche-trou" de service...

Enfin, toujours mieux que Samir Beloufa...
josip-illicite Niveau : DHR
Oui, du temps de son "apogée", il était correct.
Passée la trentaine, par contre, j'ai rarement vu un défenseur aussi mauvais.
Il avait de bon gestes défensifs, tu sentais qu'il avait retenu 2-3 trucs de sa cohabitation avec Nesta/Maldini, mais que d'erreurs, que de conneries... J'ai pas souvenir d'un match avec Bonera titulaire sans qu'il ne fasse au moins une boulette.
Ronniesheva Niveau : CFA
Message posté par josip-illicite
Oui, du temps de son "apogée", il était correct.
Passée la trentaine, par contre, j'ai rarement vu un défenseur aussi mauvais.
Il avait de bon gestes défensifs, tu sentais qu'il avait retenu 2-3 trucs de sa cohabitation avec Nesta/Maldini, mais que d'erreurs, que de conneries... J'ai pas souvenir d'un match avec Bonera titulaire sans qu'il ne fasse au moins une boulette.


j'allais dire exactement pareil. je n'étais jamais rassuré quand je voyais le nom de bonera apparaître sur la feuille de match. il faisait toujours une gaffe ou l'autre qui pouvait (ou qui coûtait) couter cher. dans le genre soldat de l'ombre qui rendait de fiers services, je préférais largement un Kaladze par exemple.
J'avoue avoir été soulagé de son départ l'été dernier d'ailleurs.
josip-illicite Niveau : DHR
Ah mais Khaladze c'était pas le même monde.
Khaladze, malgré ce que semblait indiquer son prénom, était un grand joueur.
Un type qui assurait parfaitement, que ce soit en latéral gauche ou en DC, lorsqu'absence il y avait.
Bonera, c'est un mec surement très sympa, qui était pas dégueu à un moment donné, mais ça s'arrête là. Le mec était une catastrophe après 2007.
Son départ est plus qu'un soulagement, c'est une bénédiction. D'ailleurs, peut être est ce un hasard, mais depuis qu'il est parti, la ligne défensive est excellente.
Ronniesheva Niveau : CFA
Message posté par josip-illicite
Ah mais Khaladze c'était pas le même monde.
Khaladze, malgré ce que semblait indiquer son prénom, était un grand joueur.
Un type qui assurait parfaitement, que ce soit en latéral gauche ou en DC, lorsqu'absence il y avait.
Bonera, c'est un mec surement très sympa, qui était pas dégueu à un moment donné, mais ça s'arrête là. Le mec était une catastrophe après 2007.
Son départ est plus qu'un soulagement, c'est une bénédiction. D'ailleurs, peut être est ce un hasard, mais depuis qu'il est parti, la ligne défensive est excellente.


excellente c'est peut-être un peu fort, mais elle est meilleure oui. abate n'est pas extraordinaire (il ne l'a jamais été) mais il est très constant, pareil pour antonelli qui assure vraiment de son côté (à se demander pourquoi recruter vangioni, qui va en plus avoir déjà 29 ans, comme si on avait pas d'autres priorités... quitte à prendre quelqu'un à river faut prendre mammana... mais vu que vangioni est gratuit c'est un coup à la galliani...), romagnoli fait une très bonne première saison, alex montre que sans ses blessures il est toujours très régulier, zapate fait moitié moins d'erreur que l'an passé... c'est sur la bonne voie. cependant vu que mexes partira, qu'alex ne va pas moins se blesser avec le temps et que zapata n'est pas l'assurance tout risque, je pense que le recrutement d'un défenseur central s'impose. j'espère mammana car avec romagnoli on sera paré durant dix ans en centrale
josip-illicite Niveau : DHR
Message posté par Ronniesheva
excellente c'est peut-être un peu fort, mais elle est meilleure oui. abate n'est pas extraordinaire (il ne l'a jamais été) mais il est très constant, pareil pour antonelli qui assure vraiment de son côté (à se demander pourquoi recruter vangioni, qui va en plus avoir déjà 29 ans, comme si on avait pas d'autres priorités... quitte à prendre quelqu'un à river faut prendre mammana... mais vu que vangioni est gratuit c'est un coup à la galliani...), romagnoli fait une très bonne première saison, alex montre que sans ses blessures il est toujours très régulier, zapate fait moitié moins d'erreur que l'an passé... c'est sur la bonne voie. cependant vu que mexes partira, qu'alex ne va pas moins se blesser avec le temps et que zapata n'est pas l'assurance tout risque, je pense que le recrutement d'un défenseur central s'impose. j'espère mammana car avec romagnoli on sera paré durant dix ans en centrale


Oui, excellente j'abuse un peu, mais je suis très impressionné par cette ligne.
Abate, quoiqu'on en dise, est vraiment ultra solide défensivement, Antonelli est vraiment très bon, la charnière est très forte aussi (Romagnoli, quel super joueur), et même les remplaçants semblent au niveau. Zapata me surprend énormément, et Mexes a été bon le peu de fois qu'on l'a vu.
Pour tout te dire, je connais pas les joueurs argentins que tu cites, mais si ledit Vangioni est, sans parler de son âge, un bon joueur qui fait le boulot, je suis pour, car mine de rien le seul remplaçant qu'on a pour Antonelli est De Sciglio, et perso j'en veux plus.

Après, évidemment, un nouveau coup à la Romagnoli, ce serait génial, mais je me demande franchement quel sera l'état de nos finances cet été.
Est ce qu'on sera capable de faire un mercato un tant soit peu intéressant (au moins 50M dépensés) ? Ou est ce que ce sera un mercato Low Cost da Galliani ?
Je sais pas. D'ailleurs, vu que j'ai totalement arrêté de suivre les négociations, tu sais où ça en est avec Bee ? La piste est définitivement éteinte ? Est on en négociation ? Proche d'un accord ?
Ronniesheva Niveau : CFA
Message posté par josip-illicite
Oui, excellente j'abuse un peu, mais je suis très impressionné par cette ligne.
Abate, quoiqu'on en dise, est vraiment ultra solide défensivement, Antonelli est vraiment très bon, la charnière est très forte aussi (Romagnoli, quel super joueur), et même les remplaçants semblent au niveau. Zapata me surprend énormément, et Mexes a été bon le peu de fois qu'on l'a vu.
Pour tout te dire, je connais pas les joueurs argentins que tu cites, mais si ledit Vangioni est, sans parler de son âge, un bon joueur qui fait le boulot, je suis pour, car mine de rien le seul remplaçant qu'on a pour Antonelli est De Sciglio, et perso j'en veux plus.

Après, évidemment, un nouveau coup à la Romagnoli, ce serait génial, mais je me demande franchement quel sera l'état de nos finances cet été.
Est ce qu'on sera capable de faire un mercato un tant soit peu intéressant (au moins 50M dépensés) ? Ou est ce que ce sera un mercato Low Cost da Galliani ?
Je sais pas. D'ailleurs, vu que j'ai totalement arrêté de suivre les négociations, tu sais où ça en est avec Bee ? La piste est définitivement éteinte ? Est on en négociation ? Proche d'un accord ?


le vangioni est un bon joueur de devoir. je pense qu'il ferait pas tâche dans notre équipe (encore qu'on devrait voir sa capacité à s'adapter u qu'à près de 29 ans il n'a toujours pas quitté l'amérique du sud). C'est un international argentin (4 capes), probablement le meilleur latéral gauche du championnat argentin. après faudra voir ce que ça donne...
pour le mercato, je pense que tout dépendra de l'arrivée d'investisseurs étrangers ou non. m
Ronniesheva Niveau : CFA
mais il me semble crucial d'investir. vu qu'en italie, il n'y a que trois places qualificatives, que naples et la juve ont un temps d'avance (et que je ne vois pas cela changer l'an prochain), il faut à tout prix investir. de un parce qu'on jouera probablement l'europa ligue, et que si on veut lutter en parallèle en championnat, il faudra un noyau étoffé (en espérant qu'on donnera du temps de jeu à quelques jeunes, style locatelli ou calabria); de deux car il nous faut ABSOLUMENT jouer la ligue des champions en 2017/2018, sous peine de définitivement rentrer dans le rang et de devoir vendre nos rares joyaux (donnaruma, romagnoli, sans parler de bonaventura et bacca); de trois parce qu'on ne pourra pas lutter sans investir. même si on a investi l'an dernier, l'inter a plus investi et ça a payé vu qu'ils sont devant nous; pareil pour rome. si on veut passer devant ses équipes (sans parler de la fio) et viser la troisième place, un investissement important est nécessaire.
josip-illicite Niveau : DHR
Message posté par Ronniesheva
le vangioni est un bon joueur de devoir. je pense qu'il ferait pas tâche dans notre équipe (encore qu'on devrait voir sa capacité à s'adapter u qu'à près de 29 ans il n'a toujours pas quitté l'amérique du sud). C'est un international argentin (4 capes), probablement le meilleur latéral gauche du championnat argentin. après faudra voir ce que ça donne...
pour le mercato, je pense que tout dépendra de l'arrivée d'investisseurs étrangers ou non. m


Merci pour le renseignement. Dès lors, et SI et seulement SI cette arrivée n'est pas présentée comme étant providentielle, je suis plutôt pour cette transaction.
Un joueur fiable et gratuit, venu pour jouer les doublures, je suis pour.

Par contre, il faut impérativement investir dans le milieu et l'attaque, c'est vital.
On a juste pas d'ailier droit, et il nous manque une seconde pointe pour être compétitifs (je peux plus supporter Niang, c'est épidermique), encore que je dois dire que j'aime bien Adriano, et le voir associé à Bacca me plait pas mal.
Au milieu va falloir bien bosser aussi. On est beaucoup trop dépendant de Montolivo et Kucka. Autant j'aime bien le second, et le maintenir me dérange pas, autant Montolivo est vraiment un choix par défaut, qui a une influence vraiment minimale sur le jeu.
Un Valdifiori me plairait pas mal, par exemple.
Ronniesheva Niveau : CFA
après comme tu dis, tout dépendra de l'issue du dossier Bee. au dernère nouvelle, l'épilogue se fera connaître à la fin de la saison. mais autant j'étais résolument optimiste depuis l'été dernier, autant je le suis moins aujourd'hui. parce que ça traine trop au longueur, que la crise a frappé les marchés chinois et qu berlusconi est trop gourmand (demander près d'un demi milliards d'euros et garder la majorité des parts et donc le commandement du club, cela me semble très utopiste).deplus on entend maintenant berlusconi parler d'autres plans (du genre à avoir un milan ac 100% italien). Bref ça sent mauvais et je suis anxieux pour l'avenir du club car je sens que ce qui va se passer cet été aura une importance historique pour le milan.
josip-illicite Niveau : DHR
Message posté par Ronniesheva
mais il me semble crucial d'investir. vu qu'en italie, il n'y a que trois places qualificatives, que naples et la juve ont un temps d'avance (et que je ne vois pas cela changer l'an prochain), il faut à tout prix investir. de un parce qu'on jouera probablement l'europa ligue, et que si on veut lutter en parallèle en championnat, il faudra un noyau étoffé (en espérant qu'on donnera du temps de jeu à quelques jeunes, style locatelli ou calabria); de deux car il nous faut ABSOLUMENT jouer la ligue des champions en 2017/2018, sous peine de définitivement rentrer dans le rang et de devoir vendre nos rares joyaux (donnaruma, romagnoli, sans parler de bonaventura et bacca); de trois parce qu'on ne pourra pas lutter sans investir. même si on a investi l'an dernier, l'inter a plus investi et ça a payé vu qu'ils sont devant nous; pareil pour rome. si on veut passer devant ses équipes (sans parler de la fio) et viser la troisième place, un investissement important est nécessaire.


Absolument.
Et franchement, hormis Naples et la Juve, voire l'Inter si ils réalisent un mercato du même acabit que le dernier, la concurrence est pas incroyable.
J'ai aucune confiance en la Roma, et la Fio est pas taillée pour être régulière à long terme.

Maintenant, se pose la question de l'entraineur.
Perso, j'aime bien Miha, et je suis pas contre un maintien, ne serait ce que pour la stabilité que cela apporterait.
Malheureusement, ça n'en prend pas le chemin. Di Francesco est pressenti.
J'aime beaucoup cet entraineur, mais:
1-on n'a aucune garantie quant à ses compétences avec un club à hautes pression et attente.
2-on repartirait encore de zéro, on serait encore en chantier, et je pense que la reconstruction prendrait du temps, et qu'on serait trop juste pour accrocher la LDC dès l'année prochaine.
josip-illicite Niveau : DHR
Message posté par Ronniesheva
après comme tu dis, tout dépendra de l'issue du dossier Bee. au dernère nouvelle, l'épilogue se fera connaître à la fin de la saison. mais autant j'étais résolument optimiste depuis l'été dernier, autant je le suis moins aujourd'hui. parce que ça traine trop au longueur, que la crise a frappé les marchés chinois et qu berlusconi est trop gourmand (demander près d'un demi milliards d'euros et garder la majorité des parts et donc le commandement du club, cela me semble très utopiste).deplus on entend maintenant berlusconi parler d'autres plans (du genre à avoir un milan ac 100% italien). Bref ça sent mauvais et je suis anxieux pour l'avenir du club car je sens que ce qui va se passer cet été aura une importance historique pour le milan.


Oui, ça me fait peur aussi.
Berlu se fout carrément de la gueule du club.
"vous achetez vos parts à un prix hallucinant, vous investissez comme des malades, mais vous me laissez les commandes du club. Ok ?"

Bah bien sur. Tu prendras bien une pute avec ça ?

Bref, j'en ai marre de ces dirigeants.
Ronniesheva Niveau : CFA
Message posté par josip-illicite
Merci pour le renseignement. Dès lors, et SI et seulement SI cette arrivée n'est pas présentée comme étant providentielle, je suis plutôt pour cette transaction.
Un joueur fiable et gratuit, venu pour jouer les doublures, je suis pour.

Par contre, il faut impérativement investir dans le milieu et l'attaque, c'est vital.
On a juste pas d'ailier droit, et il nous manque une seconde pointe pour être compétitifs (je peux plus supporter Niang, c'est épidermique), encore que je dois dire que j'aime bien Adriano, et le voir associé à Bacca me plait pas mal.
Au milieu va falloir bien bosser aussi. On est beaucoup trop dépendant de Montolivo et Kucka. Autant j'aime bien le second, et le maintenir me dérange pas, autant Montolivo est vraiment un choix par défaut, qui a une influence vraiment minimale sur le jeu.
Un Valdifiori me plairait pas mal, par exemple.


en fait tout dépendra de l'arrivée de bee ou non. s'il ne vient pas, valdifiori est possible vu son pedigreee (jeune, italien, bon potentiel mais qui sort d'une année ratée à naples). sinon j'ai entendu parler d'un possible prêt de Kovacic.
si Bee vient, on passera dans une autre ère et on pourra viser du witsel, du banego, du isco etc.
mais oui faut remplacer montolivo. il est la caution technique par défaut parce qu'il y a rien comme alternative derrière, mais il est beaucoup trop lent, il ralentit le jeu et les flèches que sont bacca, bonaventura et niang (sa vitesse on peut pas la lui enlever).
Ronniesheva Niveau : CFA
Message posté par josip-illicite
Absolument.
Et franchement, hormis Naples et la Juve, voire l'Inter si ils réalisent un mercato du même acabit que le dernier, la concurrence est pas incroyable.
J'ai aucune confiance en la Roma, et la Fio est pas taillée pour être régulière à long terme.

Maintenant, se pose la question de l'entraineur.
Perso, j'aime bien Miha, et je suis pas contre un maintien, ne serait ce que pour la stabilité que cela apporterait.
Malheureusement, ça n'en prend pas le chemin. Di Francesco est pressenti.
J'aime beaucoup cet entraineur, mais:
1-on n'a aucune garantie quant à ses compétences avec un club à hautes pression et attente.
2-on repartirait encore de zéro, on serait encore en chantier, et je pense que la reconstruction prendrait du temps, et qu'on serait trop juste pour accrocher la LDC dès l'année prochaine.


moi je pense qu'on a raté le coche spalletti. après ce qui pourrait être pas mal c'est quelqu'un genre sampaoli ou jorge jesus. des techniciens étrangers qui ont de l'expérience, une forte personnalité et une vision du jeu offensive.
parce que comme tu dis, dif rancesco ça a l'air pas mal mais on ne sait pas s'il a les épaules... après on avait fait le même pari pour sacchi...
moi aussi la concurrence je pense qu'elle est surmontable. surtout que la rome est appellée à perdre ses joyaux (style naingolan ou pjanic), qu'un joueur come dzeko va repartir, que keita et totti sont sur la fin et qu'ils devront aussi reconstruire... après je pense que les autres équipes doivent se dire la même chose nous concernant...
josip-illicite Niveau : DHR
Message posté par Ronniesheva
en fait tout dépendra de l'arrivée de bee ou non. s'il ne vient pas, valdifiori est possible vu son pedigreee (jeune, italien, bon potentiel mais qui sort d'une année ratée à naples). sinon j'ai entendu parler d'un possible prêt de Kovacic.
si Bee vient, on passera dans une autre ère et on pourra viser du witsel, du banego, du isco etc.
mais oui faut remplacer montolivo. il est la caution technique par défaut parce qu'il y a rien comme alternative derrière, mais il est beaucoup trop lent, il ralentit le jeu et les flèches que sont bacca, bonaventura et niang (sa vitesse on peut pas la lui enlever).


Valdifiori est pas jeune, il a 30ans. Mais sinon, oui, tu as raison.
En tout cas, Kovacic+Valdifiori,ça semble vraiment intéressant.
Mais du coup faudrait changer le système et passer à un milieu à 3.
Kovacic-Valdifiori-Kucka, ça m'a l'air pas mal du tout, avec Bertolacci en doublure de Kovacic, qui pourrait enfin s'exprimer dans des conditions qui le mettent à son avantage (le mettre en 6/8 dans un milieu à 2 est vraiment pas une bonne idée).

Après, il est évident que les noms que tu cites seraient super, mais mine de rien il y'a de quoi faire avec du low cost. Encore faut il avoir un mec qui sache s'en rendre compte.
Ronniesheva Niveau : CFA
Message posté par josip-illicite
Oui, ça me fait peur aussi.
Berlu se fout carrément de la gueule du club.
"vous achetez vos parts à un prix hallucinant, vous investissez comme des malades, mais vous me laissez les commandes du club. Ok ?"

Bah bien sur. Tu prendras bien une pute avec ça ?

Bref, j'en ai marre de ces dirigeants.


il doit devenir sénile le berlu... à force d'être resté tellement en haut de l'affiche et d'être toujours sur le devant de la scène, il doit avoir la folie des grandeurs.
Pour miha... je pense qu'il a fait le maximum, le point positif c'est qu'il a fait de ntore équipe une équipe de guerrier, mais je pense qu'il est limité tactiquement. il n'a jamais su utiliser bertolacci à bon escient (à moins qu'il ne soit surcôté) et l'animation offensive laisse clairement à désirer...je pense qu'offensivement vu le matériel à sa disposition y avait moyen de faire mieux quand même.
après un autre point positif il a lancé des jeunes, notamment donnaruma. c'est aussi grâce à lui en partie que romagnoli est venu. pour une année de transition et remettre de l'ordre c'était l'entraineur parfait. après pour être l'entraineur qui nous ramènerait en ligue des champions j'ai des doutes...
josip-illicite Niveau : DHR
Message posté par Ronniesheva
moi je pense qu'on a raté le coche spalletti. après ce qui pourrait être pas mal c'est quelqu'un genre sampaoli ou jorge jesus. des techniciens étrangers qui ont de l'expérience, une forte personnalité et une vision du jeu offensive.
parce que comme tu dis, dif rancesco ça a l'air pas mal mais on ne sait pas s'il a les épaules... après on avait fait le même pari pour sacchi...
moi aussi la concurrence je pense qu'elle est surmontable. surtout que la rome est appellée à perdre ses joyaux (style naingolan ou pjanic), qu'un joueur come dzeko va repartir, que keita et totti sont sur la fin et qu'ils devront aussi reconstruire... après je pense que les autres équipes doivent se dire la même chose nous concernant...


Oui, mais le problème de Di Francesco est qu'il mettrait en place un projet à moyen-long terme, et qu'on a manifestement pas le temps.

Je pense comme toi pour la Roma. Ceci outre le fait que je suis pas loin de penser que leur forme actuelle est surtout conjoncturelle. Bref, un grand chamboulement s'annonce cet été du coté de leur effectif, et il va falloir qu'ils le gèrent extrêmement bien pour rester compétitifs.
josip-illicite Niveau : DHR
Message posté par Ronniesheva
il doit devenir sénile le berlu... à force d'être resté tellement en haut de l'affiche et d'être toujours sur le devant de la scène, il doit avoir la folie des grandeurs.
Pour miha... je pense qu'il a fait le maximum, le point positif c'est qu'il a fait de ntore équipe une équipe de guerrier, mais je pense qu'il est limité tactiquement. il n'a jamais su utiliser bertolacci à bon escient (à moins qu'il ne soit surcôté) et l'animation offensive laisse clairement à désirer...je pense qu'offensivement vu le matériel à sa disposition y avait moyen de faire mieux quand même.
après un autre point positif il a lancé des jeunes, notamment donnaruma. c'est aussi grâce à lui en partie que romagnoli est venu. pour une année de transition et remettre de l'ordre c'était l'entraineur parfait. après pour être l'entraineur qui nous ramènerait en ligue des champions j'ai des doutes...


Je suis partagé concernant Miha.

Déjà, il donne une belle cohérence tactique à l'équipe, puis je trouve pas qu'il fait énormément d'erreur tactiques.

Pour ce qui est du matériel à disposition, je sais pas trop. Au poste d'ailier droit, on a quand même une énorme carence. Au milieu, il y a là aussi très peu de choix, seul Monto semble être capable de réguler le jeu, avec les limites qu'il comporte.

Après, j'avoue que la grosse erreur de Miha est la mauvaise utilisation de Bertolacci. Perso, je crois en ce joueur, et je pense qu'il devrait être l'accélérateur de particules, le dynamiteur dont on a besoin. Problème: il a jamais été testé comme tel.
Ronniesheva Niveau : CFA
Message posté par josip-illicite
Je suis partagé concernant Miha.

Déjà, il donne une belle cohérence tactique à l'équipe, puis je trouve pas qu'il fait énormément d'erreur tactiques.

Pour ce qui est du matériel à disposition, je sais pas trop. Au poste d'ailier droit, on a quand même une énorme carence. Au milieu, il y a là aussi très peu de choix, seul Monto semble être capable de réguler le jeu, avec les limites qu'il comporte.

Après, j'avoue que la grosse erreur de Miha est la mauvaise utilisation de Bertolacci. Perso, je crois en ce joueur, et je pense qu'il devrait être l'accélérateur de particules, le dynamiteur dont on a besoin. Problème: il a jamais été testé comme tel.


je parle surtout de l'animation offensive. je pense qu'on peut quand même faire mieux. 41 buts en 31 matchs c'est très peu. il y a des carences, mais bon... après je t'avoue que je suis aussi partagé. il a ses bons côtés et ses mauvais mais la vraie question est: a-t-il les épaules pour nous faire passer un palier supplémentaire et nous qualifier pour la champions league?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
110 36