1. //
  2. // Krylia Sovetov
  3. // Itw Gianni Bruno

« J'ai joué à Grozny, en Tchétchénie, c'est un peu impressionnant »

Gianni Bruno va bien merci pour lui. Avant la reprise du championnat russe, l'attaquant de vingt-quatre ans revient sur son parcours. Où il est question des discours de Dupraz, d'agents véreux, de Twitter et même de Safet Sušić. Celui qui est un Italien en Russie a beaucoup de choses à dire, alors on écoute.

Modififié
Tu reprends demain avec le Krylia Sovetov Samara. Comment as-tu atterri là-bas ?
Je suis toujours sous contrat avec Évian. Au mois de janvier 2016, on jouait en Ligue 2, je ne voulais pas forcément partir, mais le président a appelé mon agent pour lui dire qu'un club russe était intéressé. Il y avait des mecs qui m'appelaient pour que je signe, qui se présentaient comme des dirigeants du club alors que c'était des agents.... J'ai dit à mon agent « tu t'occupes de tout, il faut que ce soit clair, que ce soit le club qui me veuille et pas des agents qui m'y poussent. » Finalement c'était vraiment le club qui cherchait un attaquant. De l'autre côté, on m'a un peu forcé la main à partir, parce qu'Évian avait des problèmes, il fallait qu'ils se libèrent de mon salaire.

Tu as vécu une expérience compliquée à Évian, avec des prêts et une descente. Pourquoi ?
Je retourne à Lille après une bonne saison à Bastia. M. Girard me dit qu'il ne compte pas forcément sur moi, que je suis libre de faire ce que je veux. J'ai trois offres : Lorient, Reims et Évian. La première chose que j'ai dite à mon agent, c'est « écoutez, je veux pas aller à Évian. J'aime pas le stade, j'ai pas envie de jouer le maintien, je viens de faire une bonne saison à Bastia, je voudrais jouer un peu plus haut. » Au final, M. Dupraz appelle mon agent. Cinq minutes après, mon agent m'appelle et me dit « Gianni, tu veux bien avoir M. Dupraz au téléphone ? Il veut te parler, ça a l'air vraiment intéressant. » Je dis à mon agent (demandez-lui hein, c'est véridique !) : « Je ne veux pas lui parler, j'ai pas envie. C'est clair et net, je ne veux pas aller là-bas. » Il m'a dit : «  Gianni s'il te plaît, juste prends-le cinq minutes au téléphone.  » Ok. Ok, il peut m'appeler. Et voilà, on va pas dire qu'il m'a retourné le cerveau mais il m'a dit des choses qui m'ont touchées, il m'a un peu lancé des fleurs, il m'a annoncé un beau projet de jeu, des bons joueurs pour bien jouer au foot, il m'a dit qu'il me connaissait par cœur, qu'il avait envie de me mettre en valeur... Son discours était exceptionnel. Vous connaissez Pascal Dupraz, il parle super bien, sa manière de parler touche le cœur d'un joueur, quoi ! Quand je pense à son discours d'avant-match avec Toulouse, imaginez-vous Pascal Dupraz en train de venir vous parler pour vous convaincre. Il est très fort. Donc j'ai appelé mon agent, je lui ai dit « Ça s'est super bien passé, c'est vrai que ça me donne envie d'y aller. » Et puis on est parti !

« En fait Claude Makelélé est arrivé, il ne voulait pas de profil comme moi, il voulait plus un grand gabarit, et ils ont pris Brandão »

Sauf qu'en fait, rien ne tourne rond pour toi à Évian.
On commence le championnat, on perd le premier match 3-0, contre Caen. À la dernière minute, je rate une occasion énorme. On enchaîne à Rennes, on perd 6-2, je fais une passe décisive et, à 1-1, je rate une occasion. Et voilà... Comme quoi, le foot, ça se joue à peu. Parce que si je marque au premier match, si je marque au deuxième match, sur mes deux premières actions avec Évian, je suis sûr que ça change tout dans ma saison. Malheureusement on a enchaîné sur six défaites. Et c'est très dur, très, très dur. La confiance est partie d'un coup, les joueurs étaient pas bien. Le coach a commencé a changé son équipe, on changeait beaucoup de système... Pour un attaquant, c'est compliqué. J'avais perdu la confiance, j'étais pris en grippe par le public qui me sifflait à chaque match parce que, quand j'étais sorti à Marseille, je suis sorti en marchant alors qu'on perdait 3-0, et malheureusement J+1 était là. J'avais dit « À quoi ça sert, à chaque fois c'est moi qui sors à la 60e » et tchic et tchac... Et après j'ai pas été bon, c'est compliqué pour un attaquant quand on n'est pas en confiance, quand on n'est pas dans un bon environnement, quand sa femme se sent pas bien dans la ville. Je suis un affectif, j'étais bien à Bastia, ça s'est super bien passé dans la ville, ça s'est super bien passé sur le terrain. À Évian, c'était l'inverse.

Pourquoi as-tu quitté Bastia alors que tu sortais d'une belle année là-bas ?
Ah oui, je me suis éclaté ! J'ai passé une saison extraordinaire, avec un groupe au top, avec Frédéric Hantz, Frédéric Née et, euh, comment il s'appelle déjà, il était adjoint de Rémi Garde à Aston Villa ? Réginald Ray ! J'ai pu marquer 8 buts en Ligue 1, faire 2 passes décisives, jouer avec Khazri, avec des bons joueurs ! Après je suis revenu à Lille, malheureusement. En fait Claude Makelélé est arrivé, il ne voulait pas de profil comme moi, il voulait plus un grand gabarit, et ils ont pris Brandão. Du coup je suis retourné à Lille. Ils venaient de faire une bonne saison, ils avaient Salomon Kalou, Nolan Roux, Divock Origi... Après 2 semaines d'entraînement, je vais voir M. Girard. Il me dit qu'il avait son équipe, qu'il venait de faire un bon championnat, donc je commençais 4e, 5e attaquant, derrière tout le monde. M. Girard est une très bonne personne, très franche. Peut-être que j'aurais dû être patient, mais j'avais envie de jouer. Peut-être que ça a perturbé ma carrière, mais j'avais envie que ça se passe vite.


Pourtant, à Lille, tout avait bien commencé pour toi...
Je suis arrivé à 15 ans à Lille, avec la génération 91, de Salibur, Hazard. J'ai joué quelques années avec des surclassés comme Digne, Souquet... Moi, j'ai gravi les échelons petit à petit, toujours dans ma catégorie, surclassé de temps en temps. J'ai toujours travaillé à fond, et puis il faut un petit brin de chance pour que la flamme s'allume. Moi, mon brin de réussite a été que Claude Fichaux, l'adjoint de Rudi Garcia, venait souvent voir la CFA. À la fin de mon contrat, le club venait d'être champion, ils allaient jouer l'Europe, donc ils voulaient plus trop garder les jeunes. Ils m'avaient dit qu'ils ne comptaient plus sur moi, j'étais parti faire des essais au Havre, à Guingamp. Mais au retour, Rudi Garcia m'a appelé pour me dire que Claude Fichaux lui avait dit du bien de moi, qu'il voulait que j'intègre le groupe pro. J'ai accepté directement, j'ai signé un an. Après j'ai travaillé comme un fou pendant six mois, et vers décembre (janvier, ndlr), un match de Coupe de France à Compiègne je crois, je rentre pour la première fois et je qualifie l'équipe.

« Yohan Mollo aussi m'a beaucoup aidé, il m'a appris un peu la langue, fait visiter la ville... »

S'en suivent des débuts en prometteurs, avec une première entrée au Vélodrome, un but contre Lyon en Coupe de la Ligue... Difficile de résister à la pression quand tu es un jeune belge qui vient après Kevin Mirallas ou Eden Hazard ?
C'est vrai que les gens disaient « un nouveau belge qui sort ! » Il fallait que ça se passe bien. Ça va vite, il faut écouter les bonnes personnes, il faut faire attention à ce qu'on fait, à ce qu'on dit, il faut faire attention aux gens autour de soi, il faut surtout garder la tête sur les épaules, continuer à travailler, jamais croire qu'on est arrivé. Après, on savait que j'étais pas Eden Hazard, que j'étais pas doué comme lui. Moi, ma qualité, c'était de marquer des buts. J'ai pas joué tant que ça, mais j'ai quand même joué quelques matchs, j'ai marqué en championnat, en coupe, en Ligue des champions, ça reste des souvenirs magnifiques. J'étais dans un groupe avec Hazard, De Melo, Nolan Roux, Moussa Sow, Gervinho, après il y a eu Dimitri Payet, Joe Cole, il y avait Obraniak... Franchement, je suis heureux d'avoir pu être à Lille à cette période, tous les ans on prenait des super joueurs. Je suis content d'avoir réussi à percer avec des joueurs comme ça, parce qu'il faut quand même y aller !

Tu aurais pu te refaire la cerise en Ligue 2, pourquoi as-tu préféré partir pour la Russie ?
Évian, sincèrement, c'était bizarre. On jouait, mais on sentait qu'il y avait des trucs louches. Sušić est arrivé, les entraînements étaient à l'ancienne, on faisait des diagonales quasiment tous les jours... Même les veilles de match, on faisait des 11 contre 11 pendant une heure, le coach arrêtait jamais l'entraînement. On ne progressait pas, en fait. Il y avait des jeunes avec beaucoup de potentiel, mais on jouait comme si on était au quartier. On rentrait sur le terrain à l'entraînement, il nous disait « allez-y faites deux équipes et voilà, jouez. » Ou on faisait des trucs pas réfléchis, pas censés, c'était assez bizarre. Alors qu'en arrivant à Samara, j'ai été impressionné par le professionnalisme du staff. C'est le staff de Franky Vercauteren, qui a été champion avec Anderlecht et Genk. Ils ont apporté des méthodes à l'européenne, c'est très équilibré, bien organisé. Ce que j'ai remarqué aussi, c'est qu'on travaille beaucoup plus qu'en France, plus dur, plus intense. Ça m'a fait du bien, j'aime bien bosser. En France, deux jours avant le match, on a l'habitude d'y aller plus tranquille, de se conserver pour le match. Ici, on bosse, on bosse, c'est intense et ça fait du bien. Les entraînements sont recherchés, structurés. Le coach est un ancien grand joueur, il a joué deux coupes du monde, il m'apprend beaucoup. Yohan Mollo aussi m'a beaucoup aidé, il m'a appris un peu la langue, fait visiter la ville...

Sur le coup ça m'a fait un peu chier d'avoir des réactions, des commentaires non-respectueux. J'aime bien l'équipe de France, j'y ai été formé, ma femme est Française... Après, faut pas se cacher, pour une équipe comme la France, c'était un parcours facile »

Vous êtes pas mal d'étrangers, comment vous faites pour communiquer à l'entraînement ? Tu as vécu des expériences étranges en Russie ?
Le coach parle Anglais, et on a un traducteur qui est là 24 heures sur 24 et qui parle 12 langues. Moi je parle Italien avec lui parce qu'il le parle mieux que le Français. Et puis les supporters sont très sympa, ils adorent le foot. On fait beaucoup de trajets, on va jouer dans des endroits un peu insolites. J'ai été jouer à Grozny, en Tchétchénie, c'est un peu impressionnant mais j'ai jamais eu peur, au contraire, on se sent super en sécurité. Du coup je suis reparti pour un an, je prends du plaisir à l'entraînement, je me sens mieux dans la tête. Je vais essayer de faire une bonne saison complète, ça fait deux ans que je fais six mois là, six mois là...

Tu comptes rester en Russie ?
Il me reste deux ans de contrat avec Évian. Samara, ils prennent mon salaire d'Évian, mais c'est du net. Il n'y a pas d'impôts, tout ce que je touche est net, dans ma poche, c'est fini de mettre de côté pour les impôts. J'ai renégocié mon contrat avec eux, même si je suis prêté, j'ai pas mon salaire d'Évian. Il y a un salaire fixe avec beaucoup de primes, c'est intéressant. Les trois mois que j'ai fait l'année dernière, j'ai touché plus qu'en six, sept mois en France. Faut pas se le cacher, financièrement c'est intéressant et c'est aussi une des raisons qui m'a fait rester en Russie. Mais surtout, aller à l'étranger, loin, ça fait un bien fou. Ça m'a fait du bien de plus entendre parler Français, de plus écouter la télé, de plus lire les journaux. Partir, n'être concentré que sur le foot, ne pas écouter tout ce qui se passe autour. On a l'impression de recommencer un nouveau chapitre, que l'étiquette dans le dos est enlevée. Directement, physiquement, je me suis senti bien, mais bien !

Le Mondial se joue en Russie en 2018. Tu penses à la sélection ?
Ça peut être un objectif. C'est un avantage d'être sur place, on sait jamais. Après je peux encore jouer pour l'Italie, j'ai la double nationalité. Je suis plus Italie, parce que c'est mon pays, mes parents sont nés là-bas, moi j'y allais tous les ans, la plupart de ma famille est en Italie. À la base je suis Italien, et je me suis fait Belge exprès pour pouvoir jouer en sélection nationale, à 15 ans. Après j'y suis resté jusqu'en Espoirs, mais à la base je suis Italien, mon cœur, mes racines, mon sang sont italiens. D'ailleurs, ici, on me considère comme Italien, parce que mon passeport belge n'était plus valable, du coup j'ai donné mon passeport italien. On sait jamais, que ce soit l'Italie ou la Belgique ce serait exceptionnel, à moi de faire des bonnes performances, d'essayer de choper un club du top 5 en Russie.

Pendant l'Euro, tu as déclenché une petite polémique en déclarant sur Twitter : « Facile d'arriver en demi-finale de l'Euro quand on joue contre la Roumanie, l'Albanie, la Suisse, l'Irlande et l'Islande... » Avec un peu de recul, ça t'inspire quoi ?
Ça me fait rigoler. Sur le coup ça m'a fait un peu chier d'avoir des réactions, des commentaires non-respectueux. J'aime bien l'équipe de France, j'y ai été formé, ma femme est Française... Après, faut pas se cacher, pour une équipe comme la France, c'était un parcours facile. Ils n'ont pas dû forcer leur talent. Ils ont mérité d'aller en finale, hein ! Ils ont fait des bons matchs, avec un bon état d'esprit, une solidarité, ils ont reconquis leur public. Malheureusement, on ne retient pas les seconds, que les vainqueurs. Le Portugal, ils sont passés par la petite porte, pas une victoire en poule, ils passent contre la Croatie sans que ce soit forcément mérité... Après, c'est le foot, t'es pas obligé d'avoir les meilleurs joueurs, de faire le meilleur parcours pour aller au bout.


Pour finir, c'est le retour de Kipsta dans le monde pro. Tu avais bossé avec eux à ta période lilloise, ça consistait en quoi ?
C'est Mickaël Landreau qui m'a proposé. J'avais pas de sponsor, donc je l'ai fait. Ce qui est bien chez Kipsta, c'est qu'on peut partager, donner son avis sur la chaussure. On fait partie du jeu pour améliorer la chaussure. On allait sur le terrain, on testait, pour voir la matière... C'est pas mal fait, c'est bien réfléchi. Mais maintenant je ne suis plus sponsorisé. En Russie, c'est compliqué.



Propos recueillis par Eric Carpentier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

J'ai juste regardé ses stats sur Wikipédia, et pour un attaquant, c'est loin d'être ouf. Mais j'avoue ne l'avoir jamais vu jouer.
RobbieKPai Niveau : DHR
Message posté par Pig Benis
J'ai juste regardé ses stats sur Wikipédia, et pour un attaquant, c'est loin d'être ouf. Mais j'avoue ne l'avoir jamais vu jouer.


C'est vraiment pas terrible.

J'ai déjà joué contre lui feu jadis en U19, franchement c'était déjà pas une flèche.
21 buts en 130 matches pros, ce n'est pas suffisant pour pouvoir critiquer des équipes "faibles" ayant, eux, réussies à se qualifier à l'Euro !

JE SENS BIEN LE MEC QUI PREFERE LE FRIC AU FOOT....
ENCORE UN QUI IRA JOUER EN INDE OU EN CHINE EN 2019...
A OUBLIER
ZERO
D'ACCORD MERCI POUR CET AVIS
souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
Apparemment je dois être le seul à avoir trouvé cette interview très intéressante, il a un regard lucide et objectif sur sa carrière et les montagnes russes qu'elle peut engendrer si à la base tu n'as pas un talent phénoménal, à la Eden Hazard comme il dit.

Très sympathique le Monsieur !
Si c'est Frankie Vercauteren le coach, c'est une espèce d'atout pour Gia...
Interview sympa. Je l'ai acheté plusieurs fois dans FM pour être un joker d'attaque dans mes parties avec des clubs moyen de L1 et il faisait le taff. Voilà.
Lost in translation Niveau : CFA
J'aime beaucoup ces interviews de joueurs normaux et lucides.

J'en ressors toujours avec l'impression que moi aussi j'aurais pu vivre du football.
Lehibou15 Niveau : CFA2
De ce que nous avons pu voir à l'ETG, c'était vraiment faible (je me souviens encore des deux ratés cités dans l'entretien) !

Mais effectivement, il est lucide et objectif sur son niveau, ses choix et sur sa carrière. Et puis il faut reconnaître qu'il est arrivé quand ça commençait (déjà) à sentir le roussi ce qui n'aide vraiment pas à se sentir à l'aise et à performer c'est clair. Par ailleurs, ce qu'il nous dit ici confirme encore une fois que ça ne tournait vraiment pas rond sur la fin au club et ça me désole assez.

Bonne continuation à lui !
Message posté par souzadeoliveira
Apparemment je dois être le seul à avoir trouvé cette interview très intéressante, il a un regard lucide et objectif sur sa carrière et les montagnes russes qu'elle peut engendrer si à la base tu n'as pas un talent phénoménal, à la Eden Hazard comme il dit.

Très sympathique le Monsieur !


Pas du tout le seul ,le problème est que les "experts du comptoir " ont (dé)gueulé les premiers . So Foot ,depuis un certain moment , le rassemblement des "ex-champions du monde sous pseudo", la poubelle de recyclage de FootMercato et autre Torchon .

Sous prétexte d'un certain "level" de messages atteint souvent par la quantité et rarement par la qualité,ils se sentent légitimes pour dénigrer le moindre joueur qui ne leur plait pas . Les rois du "surcoté" et du "kilénul".



Que ,par contre,ce joueur ait réussi à jouer au plus haut niveau dans différents pays , avec les aléas que cela comporte durant une carrière quand on n'est pas un surdoué mais juste un mec normal , cela ne les interpelle pas un seul instant .

Perso,via cette interview , je l'ai trouvé très lucide sur le monde du foot,sur son propre niveau ,sur ses entraineurs et leur manière de travailler .

Un besogneux du haut niveau , comme en sont remplis 95 % des clubs européens (quand on enlève les tops clubs) .

Mais pour ces "experts" , seuls les stars ont le droit à un avis sur leur profession.

Pour les -1,c'est en bas à droite,les "experts".
Hier à 15:21 Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger !
il y a 3 heures Keisuke Honda déjà buteur avec Pachuca 2 Hier à 22:00 Callejón calme les Niçois 3
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:21 Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 104 Hier à 13:55 Le rap des ultras de Genk 7 Hier à 13:51 Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 4 Hier à 12:08 Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 17 Hier à 11:25 Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT)
lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16 lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 16 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 9 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT)