1. // Interview anniversaire Nicolas Savinaud

« J’ai fait le marathon de New York ! »

Joueur majeur d’un FC Nantes qui a cassé pas mal de gueules à la fin des années 90 et début des années 2000, Nicolas Savinaud fête aujourd’hui ses 40 ans. L’occasion d’aller prendre de ses nouvelles. Entre marathon, complexe sportif et foot amateur.

Modififié
On va commencer par vous souhaiter un bon anniversaire. Alors, ça fait quoi d’avoir 40 ans ?
Bah pas grand-chose, ça ne change rien au quotidien. Après, forcément il y a des choses qu’on faisait à 20 ans qu’on ne peut plus faire aujourd’hui, physiquement c’est plus compliqué, c’est certain. Mais je le vis plutôt bien, de toute façon c’est comme ça, on ne peut rien y faire. Ce qui fait prendre conscience que l’on vieillit, c’est plus quand on fête l’anniversaire de ses enfants, j’ai un fils qui a eu neuf ans il n’y a pas longtemps, et là, tu réalises que le temps passe vite.

Que faites-vous aujourd’hui ?
Je travaille sur l’ouverture d’un complexe sports et loisirs à Cholet. Je me suis associé avec quelqu’un qui construit des centres commerciaux à la base et qui avait acheté une ancienne usine de 14 000 mètres carrés là-bas et avec qui on a donc eu cette idée. Là, on s’attache à réhabiliter l’usine pour lui donner une nouvelle vie en étant un centre qui va accueillir du foot à cinq, du squash, du padel, du karting, du bowling et du laser. On a pour objectif d’ouvrir au premier trimestre 2016. On est dans la dernière ligne droite, donc pour l’instant, je suis concentré à fond là-dessus. On souhaite vraiment en faire un lieu sympa pour les habitants de Cholet et des alentours. Surtout qu’avec toutes ces différentes activités, on vise un public assez large, le but étant vraiment de pouvoir arriver en famille et que chacun puisse aller faire l’activité qu’il veut.

En matière de football, vous en êtes où ?
Je ne fais plus rien, je m’occupe un peu de mon fils qui joue dans un petit club de l’agglomération nantaise et sinon je joue en loisir avec des amis le vendredi soir, mais ça s’arrête là. Sinon, j’ai fait le marathon de New-York le 1er novembre dernier, donc ça m’a pas mal occupé en matière d’entraînement, car je n’en avais jamais fait.

Et alors, vous l’avez terminé ?
Je l’ai terminé, oui (rires). Mais c’était plus dur que ce à quoi je m’attendais. J’ai mis 3h57, alors que j’avais plus prévu de le courir en 3h30, mais comme c’était mon premier, c’était une découverte et c’était plus difficile que prévu. Ça a été assez dur pour les jambes, mais l’important est de l’avoir terminé. Entre un marathon et un match de foot, je préfère le match de foot, ça n’a rien à voir. Je m’étais préparé pendant trois-quatre mois, mais tant qu’on ne l’a pas fait, on ne se rend pas vraiment compte de ce que c’est et de ce que ça demande à notre corps. Je suis content de l’avoir fait, en tout cas.

Ça impressionne, le marathon de New-York ?
Oui, c’est assez impressionnant. Déjà, c’est l’un des marathons les plus mythiques avec énormément de participants, je crois qu’on était 50 000 coureurs cette année. Et puis surtout, au niveau des spectateurs, c’est incroyable. Il y a énormément de monde au bord de la course et on se sent vraiment porté par tous ces gens qui encouragent. Honnêtement, ça permet de tenir aux moments de la course où vous n’avez plus de force. Quand les jambes ont du mal à suivre le rythme, c’est vraiment agréable de pouvoir compter sur toute cette foule présente pour nous encourager.

« Nantes est à sa place maximale » Nicolas Savinaud

Vous pouvez maintenant enchaîner sur les autres grands marathons...
Non, non, on ne programme rien du tout (rires). J’ai fait celui-là et je suis très content, mais pour l’instant, on en reste là, on verra plus tard pour éventuellement en faire un autre…

Et le foot, c’est vraiment terminé ? Pas d’envie de devenir entraîneur ?
Pour l’instant, non. Je suis à fond dans mon nouveau projet, donc je n’ai pas le temps de penser à autre chose. Après, le foot, peut-être que j’y reviendrais un jour, mais ce n’est pas encore au programme.

Et si vous y revenez, ce sera forcément dans votre club de Nantes où vous avez joué pendant 17 ans ?
Non, pas forcément. Nantes, c’est évidemment mon club de cœur et donc un club où j’adorerais revenir un jour, mais il faut que toutes les conditions soient réunies, ce qui ne sera peut-être pas le cas le jour où je voudrais revenir dans le foot. Mais comme tout ancien Nantais, c’est certain que j’aimerais revenir ici un jour, même si je n’en fais pas une fixation non plus, je laisse les choses se faire et on verra en temps voulu.

Vous continuez à suivre le club ?
Oui, bien sûr. Je regarde tous les matchs et je vais au stade de temps en temps. Je suis devenu un supporter lambda et je souhaite juste que cette équipe ait les meilleurs résultats possibles pour se maintenir rapidement.

Que pensez-vous de l’équipe actuelle ?
C’est une équipe qui est à sa place maximale. Aujourd’hui, il y a beaucoup d’équipes devant elle avec lesquelles elle ne peut pas rivaliser, ne serait-ce qu’en matière de budget. Ils font avec les moyens du bord et je trouve qu’ils s’en sortent plutôt pas trop mal. Ce n’est pas évident de se maintenir comme ils l’ont fait quand on remonte juste de Ligue 2. Après, les gens sont forcément exigeants avec ce club, car il a connu le haut du tableau et on aimerait que cela revienne, mais ce n’est pas aussi facile. J’espère qu’ils vont arriver à franchir des paliers très rapidement pour pouvoir se mettre à jouer des rôles plus importants dans le championnat.

« Ce maintien acquis in extremis a été le truc le plus fort à vivre en émotions, c’est une évidence. » Nicolas Savinaud

Que ce soit le milieu de tableau, le maintien ou les titres, vous avez vraiment tout connu avec ce club...
Oui, c’est clair. Il y a eu de super moments, comme il y en a eu des tristes, notamment la relégation. C’est quelque chose qu’on aurait préféré ne pas vivre, ça c’est clair, mais bon, on assume encore aujourd’hui. Ce club mérite d’être en Ligue 1 et de jouer le haut de tableau.

Votre meilleure période à Nantes, c’est vraiment la fin des années 90, début des années 2000 ?
Oui, forcément, car on a gagné deux Coupes de France et un titre de champion sur trois années consécutives, donc c’étaient vraiment des années fastes et agréables à vivre. Pouvoir vivre ça, c’est déjà quelque chose de très fort, mais le faire avec son club formateur, ça n’a vraiment pas de prix. J’espère juste qu’une nouvelle génération pourra ramener des trophées au FC Nantes, c’est un club qui le mérite vraiment.

Quel est le sentiment le plus fou, gagner un titre ou se sauver à la dernière journée ?
Je pense que c’est le fait de se sauver à la dernière journée. Je me rappelle qu’avant notre match contre Metz lors de la dernière journée, on s’est vu en Ligue 2 pendant tout la semaine qui a précédé. Et ce soir-là, il y a vraiment eu une énorme communion avec le public. Plusieurs d’entre nous avaient été champions de France quatre ans auparavant, mais en matière de communion avec le public et d’émotions brutes, ce maintien in extremis a été le truc le plus fort, c’est une évidence. Surtout que pour se maintenir, il fallait un concours de circonstances avec les résultats de nos adversaires et tout nous a été bénéfique ce jour-là, c’était formidable. Je vous le dis, toute la semaine on s’était vu en Ligue 2, donc de pouvoir fêter le maintien a vraiment été quelque chose d’inespéré. On n'y croyait vraiment pas, mais on a reçu tellement de soutien de la part des supporters qui nous disaient que tout était possible qu’on a fini par avoir la foi, et finalement, tout s’est déroulé à merveille. On ne le fête pas de la même façon qu’un titre, c’est certain, mais vraiment, en matière d’émotions, c’est réellement intense.

Deux ans plus tard, malheureusement, ce n’est pas la même histoire.
C’est quelque chose qui a été très dur à vivre, surtout pour tous ceux qui, comme moi, avaient été formés ici. On se sent responsable de cette situation, car on est dans l’équipe qui fait descendre le club pour la première fois de son histoire, donc c’est toujours quelque chose de compliqué. Après, on n’est pas descendus sur une rencontre bien précise, ça a plus été une dégringolade au fil de la saison. On n’était pas bons sur le terrain et sur le plan extra-sportif, donc au bout d’un moment, tu finis par le payer.

Et quitter le club, ça a été quelque chose de difficile ?
Oui, c’est évident. Quitter un club, ce n’est jamais facile, mais alors quand c’est votre club formateur et que vous ne voulez pas en partir, c’est encore plus compliqué. Mais bon, j’étais en fin de contrat et le club ne m’a rien proposé, donc il fallait bien partir pour continuer. Bien sûr, j’aurais adoré faire toute ma carrière à Nantes, mais bon… Après, ça m’a fait du bien de partir, même si c’était par la force des choses, mais j’ai vécu également de beaux moments par la suite.

« C’était un beau clin d’œil de finir dans le club où j’avais commencé, sur le terrain où j’avais débuté quand j’étais môme. » Nicolas Savinaud

Comme cette folle épopée en Coupe de la Ligue avec Vannes, en 2009, où vous vous hissez jusqu’en finale ?
Absolument ! Cette année-là, j’ai vraiment retrouvé à Vannes ce que j’avais connu à mes débuts à Nantes, avec une formidable entente entre les joueurs. Il y avait un vrai esprit de camaraderie et c’est ce qui nous a permis d’aller jusqu’en finale. Malheureusement, on n’est pas parvenus à soulever la coupe, mais en même temps, il faut avouer que cette équipe de Bordeaux nous était largement supérieure. Ça reste tout de même une magnifique aventure.

Vous êtes venu terminer votre carrière là où tout a commencé, au FC Nord 17, c’était important pour vous de venir boucler la boucle ?
Pour être honnête, ce n’était pas un objectif, mais juste une opportunité qui s’est présentée, j’avais des amis qui jouaient là-bas et d’autres qui étaient dans l’encadrement, et quand ils m’ont proposé de venir leur filer un coup de main, je n’ai pas hésité. C’était un beau clin d’œil de finir dans le club où j’avais commencé, sur le terrain où j’avais débuté quand j’étais môme.

Le retour au foot amateur, comment ça s’est passé ?
Très bien. Le foot c’est ça, t’es avec dix copains et tu essaies de battre des adversaires, l’envie est la même. L’environnement est différent, ça c’est clair puisqu’il n’y a pas beaucoup de spectateurs, tu ne joues pas toujours sur de bons terrains, mais c’est sympa.

Et avec les adversaires ?
Toujours très bien. Quand ils me reconnaissaient, ça les motivait de jouer contre un ancien pro, mais toujours avec beaucoup de respect mutuel. Il n’y a jamais eu un quelconque souci. Sûrement que certains devaient venir à la Beaujoire quand j’y étais, donc ça devait leur faire bizarre, mais ça s’est toujours bien passé et j’en garde de bons souvenirs.

Encore aujourd’hui, vous pouvez dire que vous êtes l’un des rares joueurs de champ à avoir joué gardien un jour…
C’est vrai que ça m’est arrivé une fois, même si je m’en serais bien passé. Je me rappelle que c’est Fred Da Rocha qui était supposé remplacer le gardien au cas où une telle situation arrivait, mais il n’était malheureusement pas là ce jour-là. Quand Micka (Landreau) a été expulsé, on avait déjà effectué tous nos changements, donc j’ai demandé à tout le monde qui voulait aller aux cages, mais comme personne n’était motivé, c’est moi qui ai dû m’y coller (rires). Bon, j’ai pas pu arrêter le penalty, mais j’ai essayé de faire de mon mieux. C’est une situation un peu surréaliste à vivre. Après, à part le péno que je prends d’entrée, je n’ai pas eu grand-chose à faire, ça devait être à dix minutes de la fin, il me semble. Quand le ballon était de l’autre côté, je me suis contenté de profiter du match (rires).


Propos recueillis par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Sincèrement je n'ai rien contre Nicolas Savinaud, mais je trouve les articles publiés ces derniers jours inintéressant au possible.
C'est rare que je vienne plusieurs jours de suite sur le site et que je n'ouvre quasiment aucune article ...

Rien sur les matchs du week end, rien sur le clasico, rien sur juve milan.
C'est étonnant, tous ceux que j'ai lus ces derniers jours étaient plutôt chouettes : La querelle de stades à Grenoble, l'entraineur de Belfort, les débuts de Buffon... Bon après c'est pas "Qui a les plus grosses roubignoles : Messi ou Ronaldo ?", mais bon...
Ce n'est peut-être pas pour la même raison que celle de Jerhazz mais moi non plus je trouve les articles publiés ces derniers jours inintéressants au possible. Et pourtant ils sont bien écrits, ils sont documentés souvent, ils parlent d'un football que je connais parfois. Mais je ne m'y intéresse pas. J'ai vu les bleus mardi soir et je ne me suis pas intéressés à eux non plus. Eux, qui ne s'intéressaient pas au ballon d'ailleurs... Les spectateurs français aussi avaient l'air ailleurs. Pourquoi les journalistes devraient être les seuls personnes à faire leur métier sans s'y intéresser "ces derniers jours" ?
il y a 2 heures 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13
mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164