1. // Interview anniversaire Nicolas Savinaud

« J’ai fait le marathon de New York ! »

Joueur majeur d’un FC Nantes qui a cassé pas mal de gueules à la fin des années 90 et début des années 2000, Nicolas Savinaud fête aujourd’hui ses 40 ans. L’occasion d’aller prendre de ses nouvelles. Entre marathon, complexe sportif et foot amateur.

Modififié
On va commencer par vous souhaiter un bon anniversaire. Alors, ça fait quoi d’avoir 40 ans ?
Bah pas grand-chose, ça ne change rien au quotidien. Après, forcément il y a des choses qu’on faisait à 20 ans qu’on ne peut plus faire aujourd’hui, physiquement c’est plus compliqué, c’est certain. Mais je le vis plutôt bien, de toute façon c’est comme ça, on ne peut rien y faire. Ce qui fait prendre conscience que l’on vieillit, c’est plus quand on fête l’anniversaire de ses enfants, j’ai un fils qui a eu neuf ans il n’y a pas longtemps, et là, tu réalises que le temps passe vite.

Que faites-vous aujourd’hui ?
Je travaille sur l’ouverture d’un complexe sports et loisirs à Cholet. Je me suis associé avec quelqu’un qui construit des centres commerciaux à la base et qui avait acheté une ancienne usine de 14 000 mètres carrés là-bas et avec qui on a donc eu cette idée. Là, on s’attache à réhabiliter l’usine pour lui donner une nouvelle vie en étant un centre qui va accueillir du foot à cinq, du squash, du padel, du karting, du bowling et du laser. On a pour objectif d’ouvrir au premier trimestre 2016. On est dans la dernière ligne droite, donc pour l’instant, je suis concentré à fond là-dessus. On souhaite vraiment en faire un lieu sympa pour les habitants de Cholet et des alentours. Surtout qu’avec toutes ces différentes activités, on vise un public assez large, le but étant vraiment de pouvoir arriver en famille et que chacun puisse aller faire l’activité qu’il veut.

En matière de football, vous en êtes où ?
Je ne fais plus rien, je m’occupe un peu de mon fils qui joue dans un petit club de l’agglomération nantaise et sinon je joue en loisir avec des amis le vendredi soir, mais ça s’arrête là. Sinon, j’ai fait le marathon de New-York le 1er novembre dernier, donc ça m’a pas mal occupé en matière d’entraînement, car je n’en avais jamais fait.

Et alors, vous l’avez terminé ?
Je l’ai terminé, oui (rires). Mais c’était plus dur que ce à quoi je m’attendais. J’ai mis 3h57, alors que j’avais plus prévu de le courir en 3h30, mais comme c’était mon premier, c’était une découverte et c’était plus difficile que prévu. Ça a été assez dur pour les jambes, mais l’important est de l’avoir terminé. Entre un marathon et un match de foot, je préfère le match de foot, ça n’a rien à voir. Je m’étais préparé pendant trois-quatre mois, mais tant qu’on ne l’a pas fait, on ne se rend pas vraiment compte de ce que c’est et de ce que ça demande à notre corps. Je suis content de l’avoir fait, en tout cas.

Ça impressionne, le marathon de New-York ?
Oui, c’est assez impressionnant. Déjà, c’est l’un des marathons les plus mythiques avec énormément de participants, je crois qu’on était 50 000 coureurs cette année. Et puis surtout, au niveau des spectateurs, c’est incroyable. Il y a énormément de monde au bord de la course et on se sent vraiment porté par tous ces gens qui encouragent. Honnêtement, ça permet de tenir aux moments de la course où vous n’avez plus de force. Quand les jambes ont du mal à suivre le rythme, c’est vraiment agréable de pouvoir compter sur toute cette foule présente pour nous encourager.

« Nantes est à sa place maximale » Nicolas Savinaud

Vous pouvez maintenant enchaîner sur les autres grands marathons...
Non, non, on ne programme rien du tout (rires). J’ai fait celui-là et je suis très content, mais pour l’instant, on en reste là, on verra plus tard pour éventuellement en faire un autre…

Et le foot, c’est vraiment terminé ? Pas d’envie de devenir entraîneur ?
Pour l’instant, non. Je suis à fond dans mon nouveau projet, donc je n’ai pas le temps de penser à autre chose. Après, le foot, peut-être que j’y reviendrais un jour, mais ce n’est pas encore au programme.

Et si vous y revenez, ce sera forcément dans votre club de Nantes où vous avez joué pendant 17 ans ?
Non, pas forcément. Nantes, c’est évidemment mon club de cœur et donc un club où j’adorerais revenir un jour, mais il faut que toutes les conditions soient réunies, ce qui ne sera peut-être pas le cas le jour où je voudrais revenir dans le foot. Mais comme tout ancien Nantais, c’est certain que j’aimerais revenir ici un jour, même si je n’en fais pas une fixation non plus, je laisse les choses se faire et on verra en temps voulu.

Vous continuez à suivre le club ?
Oui, bien sûr. Je regarde tous les matchs et je vais au stade de temps en temps. Je suis devenu un supporter lambda et je souhaite juste que cette équipe ait les meilleurs résultats possibles pour se maintenir rapidement.

Que pensez-vous de l’équipe actuelle ?
C’est une équipe qui est à sa place maximale. Aujourd’hui, il y a beaucoup d’équipes devant elle avec lesquelles elle ne peut pas rivaliser, ne serait-ce qu’en matière de budget. Ils font avec les moyens du bord et je trouve qu’ils s’en sortent plutôt pas trop mal. Ce n’est pas évident de se maintenir comme ils l’ont fait quand on remonte juste de Ligue 2. Après, les gens sont forcément exigeants avec ce club, car il a connu le haut du tableau et on aimerait que cela revienne, mais ce n’est pas aussi facile. J’espère qu’ils vont arriver à franchir des paliers très rapidement pour pouvoir se mettre à jouer des rôles plus importants dans le championnat.

« Ce maintien acquis in extremis a été le truc le plus fort à vivre en émotions, c’est une évidence. » Nicolas Savinaud

Que ce soit le milieu de tableau, le maintien ou les titres, vous avez vraiment tout connu avec ce club...
Oui, c’est clair. Il y a eu de super moments, comme il y en a eu des tristes, notamment la relégation. C’est quelque chose qu’on aurait préféré ne pas vivre, ça c’est clair, mais bon, on assume encore aujourd’hui. Ce club mérite d’être en Ligue 1 et de jouer le haut de tableau.

Votre meilleure période à Nantes, c’est vraiment la fin des années 90, début des années 2000 ?
Oui, forcément, car on a gagné deux Coupes de France et un titre de champion sur trois années consécutives, donc c’étaient vraiment des années fastes et agréables à vivre. Pouvoir vivre ça, c’est déjà quelque chose de très fort, mais le faire avec son club formateur, ça n’a vraiment pas de prix. J’espère juste qu’une nouvelle génération pourra ramener des trophées au FC Nantes, c’est un club qui le mérite vraiment.

Quel est le sentiment le plus fou, gagner un titre ou se sauver à la dernière journée ?
Je pense que c’est le fait de se sauver à la dernière journée. Je me rappelle qu’avant notre match contre Metz lors de la dernière journée, on s’est vu en Ligue 2 pendant tout la semaine qui a précédé. Et ce soir-là, il y a vraiment eu une énorme communion avec le public. Plusieurs d’entre nous avaient été champions de France quatre ans auparavant, mais en matière de communion avec le public et d’émotions brutes, ce maintien in extremis a été le truc le plus fort, c’est une évidence. Surtout que pour se maintenir, il fallait un concours de circonstances avec les résultats de nos adversaires et tout nous a été bénéfique ce jour-là, c’était formidable. Je vous le dis, toute la semaine on s’était vu en Ligue 2, donc de pouvoir fêter le maintien a vraiment été quelque chose d’inespéré. On n'y croyait vraiment pas, mais on a reçu tellement de soutien de la part des supporters qui nous disaient que tout était possible qu’on a fini par avoir la foi, et finalement, tout s’est déroulé à merveille. On ne le fête pas de la même façon qu’un titre, c’est certain, mais vraiment, en matière d’émotions, c’est réellement intense.

Deux ans plus tard, malheureusement, ce n’est pas la même histoire.
C’est quelque chose qui a été très dur à vivre, surtout pour tous ceux qui, comme moi, avaient été formés ici. On se sent responsable de cette situation, car on est dans l’équipe qui fait descendre le club pour la première fois de son histoire, donc c’est toujours quelque chose de compliqué. Après, on n’est pas descendus sur une rencontre bien précise, ça a plus été une dégringolade au fil de la saison. On n’était pas bons sur le terrain et sur le plan extra-sportif, donc au bout d’un moment, tu finis par le payer.

Et quitter le club, ça a été quelque chose de difficile ?
Oui, c’est évident. Quitter un club, ce n’est jamais facile, mais alors quand c’est votre club formateur et que vous ne voulez pas en partir, c’est encore plus compliqué. Mais bon, j’étais en fin de contrat et le club ne m’a rien proposé, donc il fallait bien partir pour continuer. Bien sûr, j’aurais adoré faire toute ma carrière à Nantes, mais bon… Après, ça m’a fait du bien de partir, même si c’était par la force des choses, mais j’ai vécu également de beaux moments par la suite.

« C’était un beau clin d’œil de finir dans le club où j’avais commencé, sur le terrain où j’avais débuté quand j’étais môme. » Nicolas Savinaud

Comme cette folle épopée en Coupe de la Ligue avec Vannes, en 2009, où vous vous hissez jusqu’en finale ?
Absolument ! Cette année-là, j’ai vraiment retrouvé à Vannes ce que j’avais connu à mes débuts à Nantes, avec une formidable entente entre les joueurs. Il y avait un vrai esprit de camaraderie et c’est ce qui nous a permis d’aller jusqu’en finale. Malheureusement, on n’est pas parvenus à soulever la coupe, mais en même temps, il faut avouer que cette équipe de Bordeaux nous était largement supérieure. Ça reste tout de même une magnifique aventure.

Vous êtes venu terminer votre carrière là où tout a commencé, au FC Nord 17, c’était important pour vous de venir boucler la boucle ?
Pour être honnête, ce n’était pas un objectif, mais juste une opportunité qui s’est présentée, j’avais des amis qui jouaient là-bas et d’autres qui étaient dans l’encadrement, et quand ils m’ont proposé de venir leur filer un coup de main, je n’ai pas hésité. C’était un beau clin d’œil de finir dans le club où j’avais commencé, sur le terrain où j’avais débuté quand j’étais môme.

Le retour au foot amateur, comment ça s’est passé ?
Très bien. Le foot c’est ça, t’es avec dix copains et tu essaies de battre des adversaires, l’envie est la même. L’environnement est différent, ça c’est clair puisqu’il n’y a pas beaucoup de spectateurs, tu ne joues pas toujours sur de bons terrains, mais c’est sympa.

Et avec les adversaires ?
Toujours très bien. Quand ils me reconnaissaient, ça les motivait de jouer contre un ancien pro, mais toujours avec beaucoup de respect mutuel. Il n’y a jamais eu un quelconque souci. Sûrement que certains devaient venir à la Beaujoire quand j’y étais, donc ça devait leur faire bizarre, mais ça s’est toujours bien passé et j’en garde de bons souvenirs.

Encore aujourd’hui, vous pouvez dire que vous êtes l’un des rares joueurs de champ à avoir joué gardien un jour…
C’est vrai que ça m’est arrivé une fois, même si je m’en serais bien passé. Je me rappelle que c’est Fred Da Rocha qui était supposé remplacer le gardien au cas où une telle situation arrivait, mais il n’était malheureusement pas là ce jour-là. Quand Micka (Landreau) a été expulsé, on avait déjà effectué tous nos changements, donc j’ai demandé à tout le monde qui voulait aller aux cages, mais comme personne n’était motivé, c’est moi qui ai dû m’y coller (rires). Bon, j’ai pas pu arrêter le penalty, mais j’ai essayé de faire de mon mieux. C’est une situation un peu surréaliste à vivre. Après, à part le péno que je prends d’entrée, je n’ai pas eu grand-chose à faire, ça devait être à dix minutes de la fin, il me semble. Quand le ballon était de l’autre côté, je me suis contenté de profiter du match (rires).


Propos recueillis par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sincèrement je n'ai rien contre Nicolas Savinaud, mais je trouve les articles publiés ces derniers jours inintéressant au possible.
C'est rare que je vienne plusieurs jours de suite sur le site et que je n'ouvre quasiment aucune article ...

Rien sur les matchs du week end, rien sur le clasico, rien sur juve milan.
C'est étonnant, tous ceux que j'ai lus ces derniers jours étaient plutôt chouettes : La querelle de stades à Grenoble, l'entraineur de Belfort, les débuts de Buffon... Bon après c'est pas "Qui a les plus grosses roubignoles : Messi ou Ronaldo ?", mais bon...
Ce n'est peut-être pas pour la même raison que celle de Jerhazz mais moi non plus je trouve les articles publiés ces derniers jours inintéressants au possible. Et pourtant ils sont bien écrits, ils sont documentés souvent, ils parlent d'un football que je connais parfois. Mais je ne m'y intéresse pas. J'ai vu les bleus mardi soir et je ne me suis pas intéressés à eux non plus. Eux, qui ne s'intéressaient pas au ballon d'ailleurs... Les spectateurs français aussi avaient l'air ailleurs. Pourquoi les journalistes devraient être les seuls personnes à faire leur métier sans s'y intéresser "ces derniers jours" ?
Hier à 22:17 La douceur de Bruma 10
Hier à 12:35 Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 Hier à 12:17 Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 Hier à 11:50 Le FC Sochi prend une année sabbatique 16
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4
jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2