En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Interview

Ivan Ćurković : « Je ne suis pas yougo-nostalgique »

Ancien gardien des Verts durant la fameuse épopée de 1976, Ivan Ćurković, « Yougoslave et catholique » de naissance parle de son enfance, de son ancien pays et de son football, réputé comme l’un des plus techniques de l’histoire.

Modififié
De quelle nationalité êtes-vous ?
Je suis catholique et de nationalité yougoslave. Je me considère et me présente toujours comme tel. Chez nous, si vous êtes catholique, vous êtes croate. Si vous êtes orthodoxe, vous êtes serbe. En France, ça ne marche pas comme ça. Chez vous, catholiques, protestants ou orthodoxes, vous êtes français. Chez nous, c’est un peu bizarre. On est d’une nationalité par rapport à une confession.

Que veut dire être yougoslave ?
Ça veut dire être né dans un pays qui s’appelle la Yougoslavie. J’ai fini mes études dans un pays qui s’appelle la Yougoslavie. Quand je suis arrivé en France, j’étais fier d’appartenir à mon pays. Durant mon enfance, j’ai été élevé comme un bon citoyen et dans une certaine justice sociale. On avait une sécurité sociale gratuite.
« Il y avait quelqu’un qui s’appelait Tito, un président que j’ai connu et qui m’a énormément marqué. Je ne pourrai jamais l’oublier. »
On a vécu dans un pays qui nous donnait des choses essentielles. Et puis il y avait quelqu’un qui s’appelait Tito, un président que j’ai connu et qui m’a énormément marqué. Je ne pourrai jamais l’oublier. Après beaucoup de choses se sont passées. Aujourd’hui, je vis en Serbie, j’y suis très bien, je respecte énormément ce pays. Dans toute ville où j’ai pu jouer comme à Zagreb en Croatie, Ljubljana en Slovénie, Skopje en Macédoine, Sarajevo en Bosnie-Herzégovine ou au Monténégro, j’y ai toujours senti ce lien d’appartenance, sportif ou culturel. Je m’y sens comme chez moi malgré le passé récent qui n’a pas été facile. Je n’ai jamais renié quelque chose que je porte en moi.


Vous regrettez que la Yougoslavie n’existe plus ?
Je ne suis pas un yougo-nostalgique. C’est fini, mais c’est une époque qui m’a marqué, une période de bonheur pour moi et mon entourage. Aujourd’hui, on vit dans un État différent, mais je vis sans réelle nostalgie, je vis très bien. J’ai vécu en France, à Belgrade en Serbie. Mais je garde les bons souvenirs qui m’ont marqué.

Aujourd’hui quelle équipe nationale supportez-vous ?
Mon cœur bat avant tout pour l’équipe de Serbie. Ce sont les successeurs de la Yougoslavie d’une certaine façon. J’ai été dirigeant, vice-présent et même sélectionneur de ce pays durant les années 2000. Mais ma deuxième équipe, c’est la France.

Pas la Bosnie-Herzégovine, contrée dans laquelle vous êtes né ?
Je suis bien sûr attaché à cette équipe, c’est la République où je suis né, j’ai des amis là-bas. Mais vous savez, j’ai aussi des amis en Croatie, Slovénie, Macédoine, au Monténégro. Nous nous connaissons tous. Je suis un supporter serbe, mais je me réjouis toujours si une équipe de l’ancienne Yougoslavie se qualifie pour un tournoi européen ou mondial.


Avec votre papa, vous alliez voir le Velez Mostar.
Mon père était un joueur amateur. C’est lui qui m’a transmis le virus du football. Avec lui, je supportais le Mostar. À l’époque, on y disputait le championnat de Yougoslavie sur un terrain en terre battue. Le Velez Mostar a eu son vrai stade en 1958.

À 14 ans, vous intégrez le club et devenez le plus jeune pro du pays.
Pendant deux ans, j’y ai fait de la natation, c’était un club multisports. Le football restait toujours sacré pour moi, mais mes entraîneurs étaient contre.
« J’ai eu la possibilité de choisir entre les quatre grands clubs qui dominaient le football yougoslave à l’époque : le Partizan, l’Étoile rouge, le Dinamo Zagreb et l’Hajduk Split. J’ai choisi le Partizan. »
En 1956 ou 1957, le Mostar a organisé un tournoi de quartier pour recruter les jeunes talents. J’ai commencé dans le but. On m’a remarqué et j’ai signé ma première licence pour les juniors du Velez. J’ai commencé comme ça, sur la terre battue. J’avais les coudes et les genoux en sang tout le temps, mais j’ai continué et je me suis très vite révélé. J’ai commencé en pro à partir des années 1960 dans un match contre l’Étoile rouge, un monstre sacré. Et puis, au moment de partir, j’ai eu la possibilité de choisir entre les quatre grands clubs qui dominaient le football yougoslave à l’époque : le Partizan, l’Étoile rouge, le Dinamo Zagreb et l’Hajduk Split. J’ai choisi le Partizan.

Pourquoi ?
C’était une grande équipe de champions. Il y avait beaucoup d’internationaux dont un gardien qui s’appelait Šoškić, une grande vedette à l’époque. Quand je suis arrivé, il est parti faire son service militaire, obligatoire à l’époque. J’ai pris sa place, on a gagné le championnat. En 1966, il est revenu, le Partizan jouait la Ligue des champions. On se partageait les matchs de championnat, mais en Coupe d’Europe, c’était lui le titulaire. Cette saison-là, le Partizan a été exceptionnel en Coupe d’Europe des clubs champions. On est arrivés en finale contre le Real Madrid en 1966 à Bruxelles. On a perdu malheureusement 2-1. C’était ma première finale de Ligue des champions.


La rivalité entre le Partizan et l’Étoile rouge de Belgrade ?
Une très grosse rivalité. Elle existe depuis la création des deux clubs, qui ont été reconstitués, tout de suite après la Seconde Guerre mondiale. Le Partizan été constitué de militaires. Ils se faisaient appeler les Partizans. Des joueurs, des résistants, sont arrivés de toutes les anciennes républiques yougoslaves. Ce club était un symbole de l’unité du pays, un club multi ethniques qui représentait la Yougoslavie dans sa diversité et quelques-unes de mes idoles y jouaient. Je ne regrette pas mon choix.

Depuis l’éclatement de la Yougoslavie, la ville de Mostar est divisée en deux communautés : croate et bosniaque, comment ça se passe ?
Avant cette guerre qui a éclaté dans les années 1990, toutes les communautés vivaient bien, il y avait de l’amitié, de la compréhension. On ne savait pas de quelle religion vous étiez.
« J’ai quitté Mostar en 1991. J’y avais fait construire une grande maison. Je n’y suis pas revenu avant 2002. Mon jeune frère a été assassiné par un sniper depuis l’autre côté de la rivière. »
Malheureusement, dans une guerre civile, il y a toujours un mélange entre la foi, la nationalité. Dans une telle situation, tout éclate. Je n’étais pas à Mostar à ce moment-là, mais ma famille y était. Ça a été une période terrible. Le club, qui avait l’étoile rouge comme symbole depuis toujours, a été marqué comme une équipe musulmane et a dû prendre un petit stade en périphérie. La ville a dû être aussi partagée en quartiers différents. Beaucoup se sont exilés. J’ai quitté Mostar en 1991. J’y avais fait construire une grande maison. Je n’y suis pas revenu avant 2002. Mon jeune frère a été assassiné par un sniper depuis l’autre côté de la rivière. C’est une tragédie.


En 2002, lorsque vous êtes revenu dans cette maison. Qu’avez-vous ressenti ?
De la tristesse, mais je me suis comporté en homme. J’ai gardé mes amis serbes, croates, etc. Ils étaient tous des amis de longue date et je n’ai jamais perdu contact. Aujourd’hui, dans mon esprit et dans mon cœur, Mostar reste comme avant. J’y vais une, deux fois par an.

En sélection, comment ça se passait entre les différentes ethnies ?
Vous savez, même durant ce conflit, le sport nous a unis. Il ne nous a jamais séparés.
« Même durant ce conflit, le sport nous a unis. Il ne nous a jamais séparés. »
On se connaît, on est amis de longue date. L’amitié sportive est la plus profonde, la plus soudée, la plus vraie. Beaucoup plus que l’amitié politique et du business où il y a de l’intérêt. Dans le sport, on est liés par l’émotion. On gagne ou on perd. On se voyait toujours, on était toujours ensemble. Malgré le conflit, on est toujours resté amis.

Malgré plusieurs belles générations de joueurs, réputés pour leur technicité, la Yougoslavie n’a remporté « que » les JO.
Nous avions des joueurs de talent, mais composer une équipe est très difficile. On manquait un peu de professionnalisme et on n’avait pas le sens de l’improvisation. Il nous aurait fallu le réalisme allemand, la persévérance des footballs espagnol et italien. À l’époque, le professionnalisme qu’on trouvait dans les principaux pays de football n’existait pas chez nous. On manquait aussi parfois de caractère malgré une bonne tactique et des joueurs techniques.

Propos recueillis par Flavien Bories
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 14:25 OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC
Hier à 18:04 Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 1 Hier à 17:31 Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 43 Hier à 17:05 Énervé, il fait mine de se masturber 19 Hier à 15:27 Čeferin espère plus de soutien politique 13 Hier à 14:55 L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 13 Hier à 14:35 Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 10
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:19 La douceur de Slimani 5 Hier à 13:19 Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 Hier à 12:06 Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 8
mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 33 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 38 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 17 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 30 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92 mercredi 30 août Pronostic France Pays-Bas : 580€ à gagner sur le match des Bleus ! 5 mercredi 30 août Xavi gagne à la loterie de sa banque 41 mercredi 30 août Bagarre enragée entre barras bravas au Costa Rica 27