En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Interview

Ivan Ćurković : « Je ne suis pas yougo-nostalgique »

Ancien gardien des Verts durant la fameuse épopée de 1976, Ivan Ćurković, « Yougoslave et catholique » de naissance parle de son enfance, de son ancien pays et de son football, réputé comme l’un des plus techniques de l’histoire.

Modififié
De quelle nationalité êtes-vous ?
Je suis catholique et de nationalité yougoslave. Je me considère et me présente toujours comme tel. Chez nous, si vous êtes catholique, vous êtes croate. Si vous êtes orthodoxe, vous êtes serbe. En France, ça ne marche pas comme ça. Chez vous, catholiques, protestants ou orthodoxes, vous êtes français. Chez nous, c’est un peu bizarre. On est d’une nationalité par rapport à une confession.

Que veut dire être yougoslave ?
Ça veut dire être né dans un pays qui s’appelle la Yougoslavie. J’ai fini mes études dans un pays qui s’appelle la Yougoslavie. Quand je suis arrivé en France, j’étais fier d’appartenir à mon pays. Durant mon enfance, j’ai été élevé comme un bon citoyen et dans une certaine justice sociale. On avait une sécurité sociale gratuite.
« Il y avait quelqu’un qui s’appelait Tito, un président que j’ai connu et qui m’a énormément marqué. Je ne pourrai jamais l’oublier. »
On a vécu dans un pays qui nous donnait des choses essentielles. Et puis il y avait quelqu’un qui s’appelait Tito, un président que j’ai connu et qui m’a énormément marqué. Je ne pourrai jamais l’oublier. Après beaucoup de choses se sont passées. Aujourd’hui, je vis en Serbie, j’y suis très bien, je respecte énormément ce pays. Dans toute ville où j’ai pu jouer comme à Zagreb en Croatie, Ljubljana en Slovénie, Skopje en Macédoine, Sarajevo en Bosnie-Herzégovine ou au Monténégro, j’y ai toujours senti ce lien d’appartenance, sportif ou culturel. Je m’y sens comme chez moi malgré le passé récent qui n’a pas été facile. Je n’ai jamais renié quelque chose que je porte en moi.


Vous regrettez que la Yougoslavie n’existe plus ?
Je ne suis pas un yougo-nostalgique. C’est fini, mais c’est une époque qui m’a marqué, une période de bonheur pour moi et mon entourage. Aujourd’hui, on vit dans un État différent, mais je vis sans réelle nostalgie, je vis très bien. J’ai vécu en France, à Belgrade en Serbie. Mais je garde les bons souvenirs qui m’ont marqué.

Aujourd’hui quelle équipe nationale supportez-vous ?
Mon cœur bat avant tout pour l’équipe de Serbie. Ce sont les successeurs de la Yougoslavie d’une certaine façon. J’ai été dirigeant, vice-présent et même sélectionneur de ce pays durant les années 2000. Mais ma deuxième équipe, c’est la France.

Pas la Bosnie-Herzégovine, contrée dans laquelle vous êtes né ?
Je suis bien sûr attaché à cette équipe, c’est la République où je suis né, j’ai des amis là-bas. Mais vous savez, j’ai aussi des amis en Croatie, Slovénie, Macédoine, au Monténégro. Nous nous connaissons tous. Je suis un supporter serbe, mais je me réjouis toujours si une équipe de l’ancienne Yougoslavie se qualifie pour un tournoi européen ou mondial.


Avec votre papa, vous alliez voir le Velez Mostar.
Mon père était un joueur amateur. C’est lui qui m’a transmis le virus du football. Avec lui, je supportais le Mostar. À l’époque, on y disputait le championnat de Yougoslavie sur un terrain en terre battue. Le Velez Mostar a eu son vrai stade en 1958.

À 14 ans, vous intégrez le club et devenez le plus jeune pro du pays.
Pendant deux ans, j’y ai fait de la natation, c’était un club multisports. Le football restait toujours sacré pour moi, mais mes entraîneurs étaient contre.
« J’ai eu la possibilité de choisir entre les quatre grands clubs qui dominaient le football yougoslave à l’époque : le Partizan, l’Étoile rouge, le Dinamo Zagreb et l’Hajduk Split. J’ai choisi le Partizan. »
En 1956 ou 1957, le Mostar a organisé un tournoi de quartier pour recruter les jeunes talents. J’ai commencé dans le but. On m’a remarqué et j’ai signé ma première licence pour les juniors du Velez. J’ai commencé comme ça, sur la terre battue. J’avais les coudes et les genoux en sang tout le temps, mais j’ai continué et je me suis très vite révélé. J’ai commencé en pro à partir des années 1960 dans un match contre l’Étoile rouge, un monstre sacré. Et puis, au moment de partir, j’ai eu la possibilité de choisir entre les quatre grands clubs qui dominaient le football yougoslave à l’époque : le Partizan, l’Étoile rouge, le Dinamo Zagreb et l’Hajduk Split. J’ai choisi le Partizan.

Pourquoi ?
C’était une grande équipe de champions. Il y avait beaucoup d’internationaux dont un gardien qui s’appelait Šoškić, une grande vedette à l’époque. Quand je suis arrivé, il est parti faire son service militaire, obligatoire à l’époque. J’ai pris sa place, on a gagné le championnat. En 1966, il est revenu, le Partizan jouait la Ligue des champions. On se partageait les matchs de championnat, mais en Coupe d’Europe, c’était lui le titulaire. Cette saison-là, le Partizan a été exceptionnel en Coupe d’Europe des clubs champions. On est arrivés en finale contre le Real Madrid en 1966 à Bruxelles. On a perdu malheureusement 2-1. C’était ma première finale de Ligue des champions.


La rivalité entre le Partizan et l’Étoile rouge de Belgrade ?
Une très grosse rivalité. Elle existe depuis la création des deux clubs, qui ont été reconstitués, tout de suite après la Seconde Guerre mondiale. Le Partizan été constitué de militaires. Ils se faisaient appeler les Partizans. Des joueurs, des résistants, sont arrivés de toutes les anciennes républiques yougoslaves. Ce club était un symbole de l’unité du pays, un club multi ethniques qui représentait la Yougoslavie dans sa diversité et quelques-unes de mes idoles y jouaient. Je ne regrette pas mon choix.

Depuis l’éclatement de la Yougoslavie, la ville de Mostar est divisée en deux communautés : croate et bosniaque, comment ça se passe ?
Avant cette guerre qui a éclaté dans les années 1990, toutes les communautés vivaient bien, il y avait de l’amitié, de la compréhension. On ne savait pas de quelle religion vous étiez.
« J’ai quitté Mostar en 1991. J’y avais fait construire une grande maison. Je n’y suis pas revenu avant 2002. Mon jeune frère a été assassiné par un sniper depuis l’autre côté de la rivière. »
Malheureusement, dans une guerre civile, il y a toujours un mélange entre la foi, la nationalité. Dans une telle situation, tout éclate. Je n’étais pas à Mostar à ce moment-là, mais ma famille y était. Ça a été une période terrible. Le club, qui avait l’étoile rouge comme symbole depuis toujours, a été marqué comme une équipe musulmane et a dû prendre un petit stade en périphérie. La ville a dû être aussi partagée en quartiers différents. Beaucoup se sont exilés. J’ai quitté Mostar en 1991. J’y avais fait construire une grande maison. Je n’y suis pas revenu avant 2002. Mon jeune frère a été assassiné par un sniper depuis l’autre côté de la rivière. C’est une tragédie.


En 2002, lorsque vous êtes revenu dans cette maison. Qu’avez-vous ressenti ?
De la tristesse, mais je me suis comporté en homme. J’ai gardé mes amis serbes, croates, etc. Ils étaient tous des amis de longue date et je n’ai jamais perdu contact. Aujourd’hui, dans mon esprit et dans mon cœur, Mostar reste comme avant. J’y vais une, deux fois par an.

En sélection, comment ça se passait entre les différentes ethnies ?
Vous savez, même durant ce conflit, le sport nous a unis. Il ne nous a jamais séparés.
« Même durant ce conflit, le sport nous a unis. Il ne nous a jamais séparés. »
On se connaît, on est amis de longue date. L’amitié sportive est la plus profonde, la plus soudée, la plus vraie. Beaucoup plus que l’amitié politique et du business où il y a de l’intérêt. Dans le sport, on est liés par l’émotion. On gagne ou on perd. On se voyait toujours, on était toujours ensemble. Malgré le conflit, on est toujours resté amis.

Malgré plusieurs belles générations de joueurs, réputés pour leur technicité, la Yougoslavie n’a remporté « que » les JO.
Nous avions des joueurs de talent, mais composer une équipe est très difficile. On manquait un peu de professionnalisme et on n’avait pas le sens de l’improvisation. Il nous aurait fallu le réalisme allemand, la persévérance des footballs espagnol et italien. À l’époque, le professionnalisme qu’on trouvait dans les principaux pays de football n’existait pas chez nous. On manquait aussi parfois de caractère malgré une bonne tactique et des joueurs techniques.

Propos recueillis par Flavien Bories
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence Hier à 11:17 Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria Hier à 09:15 Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 2
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 50 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 7 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 128 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 44 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 188 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9 jeudi 26 octobre Le ballon du Mondial russe a fuité 47 jeudi 26 octobre Un footballeur roumain fait ses débuts avec une prothèse du bras 30 mercredi 25 octobre Un gamin de 10 ans parcourt 500 kilomètres en avion pour s'entraîner 7 mercredi 25 octobre FPF : une amende record de 45 millions d’euros pour QPR 23 mercredi 25 octobre Affaire Anne Frank : des ultras d'Ascoli boycottent la minute de silence 77 mardi 24 octobre Rafik Kamergi en casquette sur l'animation d'avant-match 3 mardi 24 octobre Un joueur de Premier League soupçonné de tentative de viol 41 mardi 24 octobre Elle reprend les chansons des fans de San Lorenzo (via Brut Sport) mardi 24 octobre Le vrai meilleur buteur de l'Histoire (via Brut Sport) mardi 24 octobre Pourtant repêchée, l'Égypte se retire du CHAN 2018 9 mardi 24 octobre Les joueurs des championnats uruguayens en grève 7 mardi 24 octobre Le premier club de foot de l'histoire fête ses 160 ans 25 mardi 24 octobre Philadelphie recrute un tatoueur 7 mardi 24 octobre La voiture de Jefferson braquée 18 mardi 24 octobre Un joueur de Preston obligé de revenir sur la pelouse pour se prendre son rouge 6 lundi 23 octobre Giroud remporte le prix Puskás 56 lundi 23 octobre Un supporter chilien parcourt 3000 km pour son équipe 6 lundi 23 octobre 273€ à gagner avec la Lazio & l'Atalanta 1 lundi 23 octobre Un supporter sort du coma grâce aux chants du stade 11 lundi 23 octobre Record de points pour le Toronto FC en MLS 13