En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Quarts
  3. // Allemagne-Italie (1-1, 6 tab 5)

Italie : nouveau chapitre ou exploit isolé ?

L'élimination de l'Italie marque la fin du mandat de Conte. Le coach a-t-il ouvert la voie à un nouveau chapitre, ou s'agit-il d'une performance que la Nazionale ne doit qu'à son coach ?

Modififié
Il y a élimination et élimination. En juin 2014, alors qu'elle s'incline deux fois de suite contre le Costa Rica (0-1) et l'Uruguay (0-1), la Nazionale dit adieu au Mondial brésilien dès le premier tour. Deux ans après s'être inclinée en finale de l'Euro face à l'Espagne, elle quitte la compétition par la plus petite des portes et, dans les minutes qui suivent, Cesare Prandelli présente sa démission, car « son projet a échoué » . Deux ans plus tard, l'élimination n'a plus du tout la même saveur. Certes, elle est toujours aussi amère. Cruelle. Mais c'est une élimination dont aucun Italien ne pourra rougir, à l'inverse d'il y a deux ans. Au contraire, même, l'Italie en ressort grandie et ses supporters habités d'un sentiment de fierté. Le fiasco brésilien est pardonné et la Nazionale a prouvé qu'elle était toujours une grande nation du football, et qu'elle aurait même pu aller au bout avec un tableau un peu plus clément. Malgré le fait qu'elle n'a pas franchement été épargnée par le tirage (contrairement à d'autres...), elle est parvenue à taper la Belgique, à sortir l'Espagne double championne d'Europe, et est passée à un penalty près d'éliminer l'Allemagne championne du monde. Tout ça avec pas mal de joueurs moyens, une génération pas vraiment dorée, mais un putain de meneur d'hommes en la personne d'Antonio Conte.

D'une équipe sans ambition à une équipe capable de battre n'importe qui


En deux ans, Conte a en effet dû bâtir une équipe avec les moyens du bord. Pirlo a tiré sa révérence, Balotelli a disparu de la circulation, Cassano a pris 10 kilos, il fallait donc composer avec le peu de certitudes encore à disposition. Pendant des mois, Conte a ainsi étudié, a placé ses pions, a dessiné des petits schémas sur ses cahiers. Petit à petit, les contours de sa future Nazionale se sont dessinés : exit le faux tiki-taka qu'avait tenté de mettre en place Prandelli, l'ancien technicien de la Juve mise sur les fondamentaux et surtout sur ce que son équipe sait faire de mieux. Bien défendre, presser, se déplacer en bloc. C'est en appliquant ces valeurs à la lettre qu'elle a d'abord décroché son billet pour l'Euro. Elle termine en tête de sa poule de qualification, devant la Croatie et sans perdre le moindre match. Pourtant, tous les observateurs continuent de la voir comme une équipe sans ambition. On l'imagine se fracasser contre la Belgique et devoir lutter avec la Suède et l'Irlande pour la qualification. Mais Conte avait bien préparé son coup.


Et même quand il apprend qu'il doit composer avec les forfaits de Marchisio et Verratti, le sélectionneur ne se démonte pas : il s'appuiera sur le bloc défensif de la Juventus et fera jouer ensemble sur toutes les zones du terrain des joueurs qui se connaissent déjà (Parolo-Candreva de la Lazio / Giaccherini-Éder-Pellè-Parolo des anciens de Cesena). Et surtout : il motivera les troupes pour que chaque joueur tire le maximum (voire un peu plus) de lui-même. En fait, elle est là, la victoire de Conte : réussir à créer une équipe capable de battre n'importe qui avec des joueurs qui, individuellement, ne cassent pas la baraque. Tout l'inverse d'un Marc Wilmots, par exemple, incapable de donner une identité collective à un groupe pourtant composé d'excellents joueurs. Et c'est à cela que l'on reconnaît les grands entraîneurs.

Après Buffon et la BBC, qui ?


Malgré l'orgueil et la fierté des Italiens après cette prestation face aux Allemands, l'élimination de ce samedi soir est triste parce qu'elle marque la fin de l'ère Conte. Même si, dès le coup de sifflet final, le coach a affirmé qu'il s'agissait « d'un au-revoir et non d'un adieu » , son mandat s'arrête là. Dès le prochain amical (France-Italie le 1er septembre), c'est Giampiero Ventura qui posera ses fesses sur le banc de la Nazionale. Un coach qui, à l'inverse de Conte, n'a jamais rien gagné dans sa carrière. Son but sera de reprendre l'héritage laissé par le nouveau manager de Chelsea, mais la tâche sera difficile. Allegri l'a fait avec brio à la Juventus en 2014, mais les joueurs à disposition n'étaient pas les mêmes. Il est plus aisé de se hisser en finale de C1 avec Vidal, Pirlo, Tévez, Morata et Marchisio qu'en finale de Coupe du monde avec Éder, Sturaro et Pellè. Car même si cet Euro est la preuve que l'Italie est toujours une grande nation de football, il ne doit pas être l'arbre qui cache la forêt.


L'Italie a un véritable vide générationnel et un cruel manque de talent. Conte est parvenu à les faire oublier grâce à une équipe type solide, et un engagement et une rigueur sans failles. Mais le match face à l'Irlande, où neuf remplaçants ont été alignés, a suffi à prouver que derrière le onze type, c'était déjà plus compliqué. Buffon arrêtera en 2018, et aucun gardien ne pourra remplacer une telle légende. Chiellini-Bonucci-Barzagli ont tous passé la trentaine. Ils seront là en 2018, probablement aussi en 2020, mais après ? (Rugani ? Romagnoli ?) Même problématique en attaque. Les Italiens ont célébré avec allégresse les reprises de volée à bout portant de Graziano Pellè et ses remises de la poitrine, mais on parle quand même d'un joueur qui rate à peu près neuf passes sur dix quand il s'agit de donner le ballon dans les pieds. Et aucun joueur actuel (Immobile, Zaza, Éder, voire même Gabbiadini) ne semble en mesure d'être le vrai avant-centre que mérite la Nazionale. Ventura a donc un sacré chantier devant lui, mais aura au moins une vraie base à partir de laquelle repartir. Une chance que n'avait pas eue Conte, lui qui avait dû composer sur un champ de ruines après 2014. Et Ventura n'aura que peu de temps. 2018, c'est déjà demain.

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 6 heures 376€ à gagner avec Monaco & Tottenham il y a 1 heure L'entraîneur de Valence se claque en célébrant un but 2 vendredi 22 septembre EXCLU : 120€ offerts au lieu de 100€ pour miser chez France-Pari !
il y a 6 heures La fédé espagnole bloque un match à cause d'un maillot catalan 20 il y a 7 heures Un petit garçon de 5 ans meurt sur un terrain 25
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:40 Le fou sosie de Marek Hamšík 4
samedi 23 septembre Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5 samedi 23 septembre Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 samedi 23 septembre Ronaldinho sait toujours y faire 3 samedi 23 septembre Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 samedi 23 septembre Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2 vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 24 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4
À lire ensuite
Des Italiens pénaltisés