Italie : déclarations du week-end

0 0
Fête du travail oblige, les joueurs italiens se ont bien bûché, ce week-end, pour concocter un petit panel de déclarations en tous genres. Paolo Cannavaro a défendu sa ville, son frère Fabio vanté les mérites de Dubai et Totti planté un couteau dans le dos de Montella. Florilège.



Paolo Cannavaro, dans la Gazzetta dello Sport :


« Nous autres, Napolitains, nous sommes en train de ruiner cette ville. Nous devons faire un examen de conscience. Moi, je deviens un animal lorsque l'on parle mal de Naples. On ne se rend pas compte de ce que l'on est en train de gâcher » .



Fabio Cannavaro, dans Extra Time :


«  Il y a un an, quand j'étais à Turin, personne ne venait me voir. Désormais, dans ma maison près de la mer à Dubai, c'est un va-et-vient d'amis qui viennent profiter du beau temps et de la plage. Seul problème : il fait tellement chaud que je dois faire installer un réfrigérateur pour refroidir l'eau du robinet, sinon je me brûle en prenant ma douche ou en me lavant les dents » .



Francesco Totti, à la Domenica Sportiva :


« Je n'ai pas dit que je voulais que Montella reste. J'ai dis que c'est un bon entraîneur et qu'il peut faire de bonnes choses à la Roma. Mais c'est clair que face à des noms comme ceux d'Ancelotti ou de Guardiola, il ne fait pas le poids... » .



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0