Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Mondial 2006
  3. //

Italie 2006 : Buffon voulait tirer un penalty

Modififié
Dans le numéro 114 de Sofoot, actuellement en kiosques, Daniele de Rossi évoque son amour passionnel pour sa Roma, Francesco Totti, ses relations avec ses entraîneurs, mais aussi la finale de la Coupe du monde 2006.

Celui qui a transformé son pénalty juste après le raté de Trezeguet révèle l’état d'esprit quasi euphorique dans lequel la Squadra Azzurra se trouvait après l'exclusion de Zidane et le fait de ne pas avoir encaissé de but lors des prolongations :

« Lippi, là encore, a été parfait. Quand j’ai dit que je voulais y aller, il a juste dit : "Tu tires ? Ok." Puis il s’est tourné vers les autres en continuant : "Ok, De Rossi. Ensuite ?" De toute façon, à ce moment du match, on se regardait droit dans les yeux, on était sûrs de gagner. À tel point que même Buffon était chaud. Il a demandé à tirer lui aussi. »

Un rôle de bourreau des Bleus que Gianluigi a finalement laissé à Fabio Grosso, qui a offert à l’Italie son quatrième sacre mondial.



PP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
il y a 4 heures Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 2 il y a 6 heures La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 15 il y a 8 heures Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 60
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE