En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 16 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Manifestation
  3. // Participation des ultras

« Istanbul United » : le fantasme d'une alliance des ultras turcs

L'alliance formée par des ultras de Galatasaray, Fenerbahçe et Beşiktaş contre le premier ministre turc va-t-elle ramener la paix dans le football turc ? Il est permis d'en douter...

Modififié
Samedi 8 juin, peu après 19h. La place Taksim, symbole de la contestation du pouvoir du premier ministre Recep Tayyip Erdoğan, est pleine à craquer. Des dizaines de milliers de supporters ultras des trois grands clubs d'Istanbul, Galatasaray, Beşiktaş et Fenerbahçe, viennent d'arriver. Ces derniers ont traversé le Bosphore en ferry-boat pour débarquer à quelques pas du stade Inönü de Beşiktaş. Une manœuvre synonyme, en temps normal, d'invasion. Au lieu de les refouler, les membres de Carsi, le principal groupe ultra de Beşiktaş, applaudissent les ultras de Fenerbahçe, qui crient en retour qu'ils sacrifieraient leur vie pour Carsi. Une alliance entre des supporters connus pour leur loyauté indéfectible au club vient se former. Non loin de la place, un drapeau rouge, jaune et noir est accroché. « Istanbul United » , peut-on lire au centre. « C'est un geste extraordinaire, s'enthousiasme Erden Kosova, co-fondateur de Vamos Bien, un groupe ultra de Fenerbahçe marqué à gauche. Ça va peut-être ramener la paix dans le football turc. »

Vidéo

Alors que la place Taksim s'enflamme aux cris de « qui ne saute pas est pour Tayyip » , les observateurs s'interrogent sur l'impact de cet évènement symbolique. Sur le foot, d'abord : Erdoğan a-t-il réussi, malgré lui, à unir les ennemis mortels - un supporter de Fenerbahçe a été tué par un supporter de Galatasaray le mois dernier - du football turc ? Sur le mouvement de contestation, ensuite : et si ces dizaines de milliers d'ultras, réputés pour leur violence et leur apolitisme, venaient de faire basculer le rapport de force en faveur de la contestation pacifique pour plus de démocratie ? Le paradoxe est posé.

Les soldats de la contestation



Comme le souligne le journaliste Fehim Tastekin dans un article publié par Al Monitor « les ultras ont, en première ligne, joué un vrai rôle crucial (...) en Égypte en 2011. L'arrivée des supporters d'Al Ahli et de Zamalek a été un élément déterminant dans le soulèvement contre Hosni Moubarak. Quand les sbires de Moubarak ont lancé leur assaut à dos de chameau sur la place Tahrir le 2 février 2011, ce sont les Ultras Ahlawy qui ont protégé les manifestants. » L'apport de ces groupes de supporters en termes d'expérience de lutte contre la police antiémeute est immense. Ils expliquent aux manifestants, pour qui c'est souvent la première fois, comment réagir face au gaz lacrymogène. Ils construisent des barricades. Repoussent les assauts de la police. Apportent de nouveaux slogans, comme le célèbre « Policier, retire ton casque, laisse ta matraque, voyons voir qui est un homme » .

Dans ces domaines, Carsi joue un rôle essentiel. Ses membres sont même devenus des héros aux yeux de beaucoup. « Carsi est l'un des grands vainqueurs de la partie, estime Dağhan Irak, chroniqueur sportif et chercheur en sociologie du sport. Ils ont gagné de nombreux fans. La plupart des gens qui ne s'intéressaient pas au foot aiment Carsi maintenant. Même les supporters d'autres clubs les aiment. Ils sont très créatifs, surprenants et drôles. Ils ont affronté la police dans des combats épiques. Il y a une légende de Carsi maintenant. » Celle-ci est soigneusement entretenue par des mises en scène et des épisodes qui n'ont rien à envier à Homère ou à Grégoire de Tours. Plusieurs vidéos spectaculaires circulent, alimentant leur popularité. L'une d'elles montre des membres du groupe se lancer à la poursuite d'un TOMA, ce véhicule blindé équipé d'un canon à eau, avec une pelleteuse rebaptisée POMA. Ci-dessous, d'autres membres improvisent un hymne au gaz poivre au milieu d'un nuage du produit en question.

Vidéo

Réaction de dignité

Pourquoi ces supporters de foot, largement catalogués comme apolitiques, voudraient-ils rejoindre un mouvement de contestation du gouvernement en place ? Les raisons sont à la fois conjoncturelles et profondes. Les supporters de Fenerbahçe, par exemple, sont encore très marqués par la crise des matchs truqués présumés qui a éclaté le 3 juillet 2011 qu'ils perçoivent largement comme un complot.



Accusés de « tentative de trucage » , le président du club, Aziz Yıldırım, et d'autres administrateurs du club ont été lourdement condamnés en première instance. Le club, ainsi que Beşiktaş (dans une moindre mesure), attend la sanction de l'UEFA prochainement.

Si Carsi est autant en pointe dans le mouvement, c'est parce que son « territoire » , le quartier de Beşiktaş, est directement touché par la crise. Dağhan Irak, qui a grandi là, explique : « Beşiktaş est un quartier ancien avec une culture, des valeurs propres. Par tradition, les jeunes hommes se considèrent comme les protecteurs des faibles dans le quartier. Carsi a embrassé cette tradition. Si on envoie des bombes lacrymogènes dans leur quartier, ils doivent réagir. De plus, le quartier a subi plusieurs changements ces dernières années. Une large portion du front de mer a été vendue pour la construction d'un hôtel de luxe. C'est là que se trouvait l'arrêt de bus. À côté, il y a le bureau du premier ministre, dans le palais de Dolmabahçe. Avant, il y avait là un salon de thé très populaire. Les habitants du quartier se sont sentis dépossédés. »

Mais au-delà des raisons conjoncturelles propres à chaque groupe de supporters, on peut analyser le phénomène en profondeur. «  On a toujours pensé, en Turquie, qu'un fan de foot faisait passer le foot avant toute autre chose, note Dağhan Irak. L'affiliation à un club est constitutive de l'identité. Or, depuis deux semaines, on voit qu'il existe une chose qui est plus importante à leurs yeux : leur mode de vie. Les supporters aiment vivre avec l'idée qu'ils sont indépendants. Ils peuvent accepter quelques restrictions, mais pas trop, et c'est une réaction de fierté, de dignité. Dans ce cas, c'est la restriction de la vente d'alcool qui ne passe pas : on touche à un rituel. » D'autres facteurs comme le coût élevé de l'abonnement à la chaîne diffusant les matchs (parmi les plus élevés d'Europe) et l'interdiction de la manifestation du 1er mai, à laquelle participent traditionnellement des groupes comme Carsi, ont aussi joué.

Pas si apolitiques que ça

De façon plus surprenante, le soutien massif des ultras a eu pour effet de renforcer la légitimité de la contestation aux yeux de certains. « Les supporters de foot sont largement perçus comme apolitiques, explique Erden Kosova. Nous-mêmes, à Vamos Bien, qui s'est d'abord créé comme un groupe de gauche, nous privilégions plutôt des valeurs comme la droiture, l'honneur, le travail et la fidélité. » Conséquence : les accusations de manipulation massive des manifestants par des partis politiques lancées par le gouvernement sont affaiblies.

Cependant, de nombreux observateurs de cet univers s'accordent sur un point : les ultras sont tout sauf apolitiques. Carsi, par exemple, ne rate pas une occasion de se montrer lors des manifestations (son slogan le plus connu est « Carsi est contre tout » ). Le groupe est même en première ligne dans certains combats, comme celui contre le nucléaire. Des banderoles avec des messages en ce sens sont régulièrement déployées pendant les matchs. « L'idée selon laquelle les groupes de supporters sont apolitiques est très répandue mais fausse, soutient Emir Güney, qui dirige le département des études sur le sport à l'Université Kadir Has d'Istanbul. La plupart des équipes sont apolitiques depuis les années 50, l'État ayant forcé les petites équipes, souvent politisées, à fusionner pour avoir une grosse équipe par ville. Mais les groupes de supporters ne sont pas apolitiques et leur répartition politique est assez représentative du reste de la société. » En clair, la plupart des groupes de supporters ne sont ni apolitiques, ni politiques de façon homogène.



Au sein même de Carsi, il existe des divisions. Si les sensibilités de gauche (terme qui, en Turquie, désigne tout ce qui se trouve entre les kémalistes et les communistes, ndlr), voire anarchistes (d'où le « A » anarchiste dans leur logo), sont fortes, il existe également une frange plus conservatrice et nationaliste. Des drapeaux turcs géants sont parfois déployés pendant les matchs et des slogans tels que « les martyrs (terme qui désigne en général les soldats tués par des militants du PKK, ndlr) sont immortels, la nation est indivisible » sont scandés.

En revanche, des groupes plus politiquement homogènes , donc susceptibles de s'engager en bloc, sont apparus récemment. « Depuis une quinzaine d'années, on remarque une phénomène de multiplication des groupes ultras ancrés à gauche, même s'ils sont souvent petits. Parallèlement, de plus en plus d'individus avec une culture de gauche se rendent dans les stades en raison de la popularité croissante du football, alors qu'avant c'était considéré comme dégradant, car réservé aux masses » , relève Tanil Bora, écrivain et chroniqueur respecté en Turquie.

Pas d'unité

Personne ne croit vraiment que l'unité entre les ultras des trois grands clubs turcs tiendra longtemps. Un premier signe est que les principaux groupes d'ultras de Fenerbahçe, les GFB (Genç Fenerbahçeliler, « les jeunes supporters de Fenerbahçe » ), et de Galatasaray, UltrAslan, se sont récemment désolidarisés du mouvement au motif que celui-ci « devenait politique » . De nombreux supporters ont continué à manifester à titre personnel après cette décision. Ce souci de neutralité politique reflète plutôt le manque d'indépendance des clubs et des groupes ultras. Le cas de Galatasaray, seul des trois clubs à ne pas compter de groupe de supporters soutenant ouvertement la contestation (mais de nombreux supporters le font à titre personnel), est exemplaire.

Le club est habitué à être indépendant du pouvoir politique, car il a toujours pu compter sur le Lycée francophone (mais pas français, créé au XVe siècle) de Galatasaray, une organisation très puissante en Turquie. « Cependant, explique Dağhan Irak, le club subit une plus grosse pression politique depuis la construction de son nouveau stade, la Türk Telekom Arena, en 2011. » N'ayant pas les moyens de le financer, il a accepté que l'État le fasse, à travers la TOKI, l'organisme chargé de l'habitat et du développement. Le président de la TOKI, qui est aujourd'hui ministre dans l'actuel gouvernement, et Recep Tayyip Erdoğan ont été invités à la cérémonie d'ouverture. Dans son discours, le premier a déclaré que sans le gouvernement, ce stade n'aurait jamais été construit et a exigé de la gratitude. Les supporters l'ont hué, et Erdoğan a dû quitter le stade précipitamment. « Il y a eu une grosse pression politique sur le club de Galatasaray après cet incident » , poursuit Dağhan Irak. « Or, les associations de supporters doivent faire très attention à leurs relations avec le comité de direction du club, car celui-ci peut vraiment leur pourrir la vie. Les goodies UltrAslan sont vendus dans des boutiques officielles. Il y a donc des intérêts économiques. Elles ne voudraient pas non plus être étiquetées comme antigouvernementales car un membre de la majorité pourrait un jour présider le club. » Et les petits groupes sont, la plupart du temps, soumis à la volonté des gros poissons. C'est le cas de Tek Yumruk, un groupe ultra de gauche à Galatasaray.

Les rivalités reviendront

Au fond, les évènements récents ont-ils changé quelque chose au football turc ? « Ces deux semaines ont marqué la mort de l'ancien ordre, veut croire Dağhan Irak. En Turquie, les supporters n'ont jamais eu voix au chapitre. Leur unique fonction est de payer : les droits télévisés, les abonnements et les produits dérivés. L'idée d'Istanbul United est excellente si elle se concrétise. Elle pourrait devenir une association de supporters à l'échelle nationale afin de permettre à ces derniers de défendre leurs droits face aux administrateurs des clubs et le gouvernement. Mais c'est un gros défi. »

Quant à la violence qui caractérise le football turc, les observateurs pensent qu'elle ne va pas tirer sa révérence à Taksim. « Quand la saison reprendra, les rivalités vont revenir au premier plan, estime Tanil Bora. Au mieux peut-on espérer une sorte d'harmonie, à défaut d'unité, dans la résistance contre la constante criminalisation des supporters par le pouvoir politique et les médias. Je suis assez pessimiste, mais on peut toujours l'espérer. »

Vidéo

Assis dans le parc de Gezi, Erden Kosova, de Vamos Bien, soupire : « La tension s'est accumulée pendant des années. Ici, chaque décision est débattue sans fin. Il existe de nombreux programmes les samedis et dimanches soirs qui, parfois pendant 5h, débattent de la performance des joueurs et analysent les décisions de l'arbitre. Ça crée beaucoup de nervosité. Et à cause des évènements survenus il y a deux ans, des gens se sont brouillés. Moi-même, j'ai arrêté de parler à des amis qui supportaient Galatasaray. » Il marque une pause avant d'ajouter, facétieux : « Bon, je n'ai probablement jamais eu de bon ami qui supporte ce club. »

Par Gokan Gunes, à Istanbul
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 11:48 280€ à gagner avec Naples & Dortmund - Tottenham
Hier à 16:01 Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 3 Hier à 15:12 Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 Hier à 14:16 Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 22 Hier à 12:10 Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 13
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 10:59 Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 26 Hier à 09:19 Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 14 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 13 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 17 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 50 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 21 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9 jeudi 26 octobre Le ballon du Mondial russe a fuité 47 jeudi 26 octobre Charlotte Lorgeré impressionne au chant pour son bizutage 23 jeudi 26 octobre Un footballeur roumain fait ses débuts avec une prothèse du bras 30 mercredi 25 octobre Un gamin de 10 ans parcourt 500 kilomètres en avion pour s'entraîner 7 mercredi 25 octobre FPF : une amende record de 45 millions d’euros pour QPR 23 mercredi 25 octobre Les fans de Crystal Palace refusent le maillot de Pape Souaré 11 mercredi 25 octobre Un joueur ultra-rapide en D1 indonésienne 25 mercredi 25 octobre Affaire Anne Frank : des ultras d'Ascoli boycottent la minute de silence 77